Que choisir entre un compte-titres ou un PEA ?

Que choisir entre un compte-titres ou un PEA ?

Quand on veut investir en Bourse, on se retrouve vite confronté à la question : compte-titres ou PEA ? En effet, ces deux enveloppes permettent de loger ses titres financiers. Et le choix est loin d’être anodin car ces deux placements présentent des caractéristiques très différentes. Pour vous aider à faire le bon choix et sélectionner l’enveloppe la plus adaptée à votre profil, retrouvez dans notre article notre comparatif PEA / compte titres (CTO) en termes de titres éligibles, de stratégies d’investissement possibles, de fiscalité, de transmission et de frais. Enfin, retrouvez nos comparatifs des meilleurs PEA et compte titres 2023 ainsi que notre tableau comparatif PEA ou compte-titres et notre avis sur ces deux enveloppes à envisager pour investir en Bourse.

Que peut-on acheter avec un compte titres ou un PEA ?

Quels sont les titres éligibles au compte titres ?

Le compte-titres permet d’investir dans tous les titres échangeables sur les marchés financiers. Ainsi, vous pourrez notamment investir dans :

Vous pourrez ainsi investir au travers de ces produits financiers sur les marchés actions, mais aussi sur le marché obligataire, le marché des matières premières ou encore le marché immobilier au travers des foncières cotées et des SCI par exemple.

Quels sont les titres éligibles au PEA ?

Le PEA comporte lui des restrictions très importantes. Ainsi, sont éligibles au compte-titres :

  • les actions de sociétés dont le siège social est situé dans l’Union Européenne (UE) ou bien ou dans un autre État faisant partie de l’Espace économique européen (EEE) et ayant conclu avec la France une convention fiscale qui comporte une clause d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude ou l’évasion fiscale ou une convention d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l’évasion fiscales ;
  • les fonds qui sont investis à 75 % minimum dans des actions d’entreprises éligibles au PEA ;
  • certains ETF, grâce aux montages que peuvent faire les émetteurs sur le mode de réplication d’un tracker, sont éligibles au PEA alors même qu’ils permettent de se positionner sur des marchés actions hors UE.

Il reste cependant difficile avec un PEA d’investir sur les marchés hors Union Européenne. Il sera tout bonnement impossible d’investir sur des titres vifs de sociétés dont le siège social est situé en Asie, en Amérique, en Afrique ou en Océanie.

Compte titres ou PEA : quelles stratégies d’investissement sont possibles ?

Quelles sont les stratégies d’investissement possibles avec le compte-titres ?

Le compte-titres permet de se positionner avec de nombreux scénarios :

  • si l’on anticipe  une hausse des marchés ;
  • si l’on anticipe  une baisse des marchés ;
  • si l’on souhaite couvrir son portefeuille.

En effet, il est possible depuis un compte titres de vendre un titre à découvert et d’avoir recours au service de règlement différé (SRD).

Les produits dérivés éligibles permettent aussi d’envisager une foule de scénarios de marchés et d’élaborer des stratégies complexes.

Découvrir aussi notre guide Trading : comment devenir trader Bourse ?

Quelles sont les stratégies d’investissement possibles avec le PEA ?

Avec le PEA, pas de stratégie complexe possible, il est uniquement possible de se positionner sur une hausse des cours et/ou de mettre en place une stratégie dividende, deux stratégies qu’il est également possible de mettre en application avec un compte-titres sur toutes sortes d’actifs tandis que le choix des actifs sur lesquels appliquer ces stratégies sera, comme nous l’avons vu précédemment, plus limité avec un PEA. Dans le premier cas, l’investisseur cherche à revendre plus cher qu’il ne l’a acquis son titre pour empocher une plus-value. Dans le second cas, l’investisseur achète des titres qui servent un dividende afin de toucher un revenu régulier qui participe au rendement de l’actif.

PEA ou compte titres : quelle fiscalité est applicable ?

Quelle est l’imposition des gains avec un compte-titres ?

Le compte-titres est une enveloppe qui ne permet pas de bénéficier d’avantages fiscaux. Ainsi, les gains sont taxés à la flat tax à 30 % ou bien au barème de l’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvements sociaux si cela est plus avantageux pour vous.

À noter : les moins-values sont déductibles des plus values réalisées sur des opérations du même type. Si vous enregistrez sur un an une moins-value globale, vous pouvez la reporter sur les gains de même nature lors des dix années suivantes. De quoi faire baisser vos gains à déclarer à l’administration fiscale en cas de pertes !

Quelle est l’imposition des gains avec un PEA ?

Le PEA est une enveloppe fiscalement très avantageuse. En effet, au bout de 5 ans de détention du plan, les gains sont exonérés de l’impôt sur les plus-values. Les prélèvements sociaux restent toutefois dus. Les gains sont donc, passés 5 ans, taxés à 17,2 % contre 30 % pour le CTO.

Rappelons également que les gains ne sont taxés que s’ils sortent de l’enveloppe. Si vous conservez les fonds sur le PEA, soit sous forme de liquidités sur le compte-espèces, soit sous forme de titres nouvellement acquis, vous n’aurez rien à payer à l’administration fiscale. 

Compte titres ou PEA : quel est le meilleur en matière de transmission ?



Peut-on transmettre un compte-titres ?

Il est tout à fait possible de transmettre un compte-titres, soit du vivant de son titulaire, soit à son décès.

Du vivant du titulaire, il conviendra de faire la demande par écrit à son courtier Bourse pour que soient transférés ses titres sur le compte du bénéficiaire de la donation. Si le montant donné excède les abattements applicables sur les donations, il sera nécessaire de s’acquitter des droits de donation.

Mais, et c’est là un avantage considérable, que la transmission ait lieu du vivant ou au décès du titulaire du CTO, l’opération permet de gommer l’imposition sur les plus-values. Ainsi, quand le bénéficiaire revendra ses titres, c’est la valeur des titres au jour de la donation ou de la succession qui servira de référence pour calculer le montant du gain, et non le prix de revient initial des titres. En effet, une donation de titres (ou leur transmission en cas de décès) n’étant pas assimilée à une cession, elle n’entraîne pas la taxation des plus-values et permet au gain d’échapper à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Peut-on transmettre un PEA ?

Le PEA ne peut pas être transmis, ni par donation, ni par succession. Si vous souhaitez donner des titres qui figurent sur votre PEA, il faudra le fermer au préalable et transférer vos titres sur un compte-titres ordinaire. Et si le PEA a moins de 5 ans, cette opération entraîne la taxation des gains. Dans le cas de la succession, le décès du titulaire du PEA entraîne la clôture du plan et l’exigibilité des 17,2 % de prélèvements sociaux sur les gains réalisés depuis l’ouverture du plan, en plus des droits de succession (en revanche, les gains échappent définitivement à l’impôt même si le PEA a moins de cinq ans).

PEA ou compte titres : lequel est le moins cher ?



Quels sont les frais applicables à un compte-titres ?

Les frais applicables à un compte-titres varient considérablement en fonction du courtier Bourse chez qui vous avez ouvert cette enveloppe. Retenez tout de même que les banques traditionnelles pratiquent les frais les plus élevés. Ce sont notamment les derniers acteurs à encore pratiquer des droits de garde, des frais d’ouverture, des frais de tenue de compte. Les frais de courtage sont les seuls frais appliqués par tous les acteurs. Ils correspondent eux frais liés à l’ouverture ou la fermeture d’une position sur un titre. Ils sont très variables selon le courtier en Bourse et peuvent aussi varier selon le type de compte et/ou l’abonnement auquel vous avez souscrit et le marché sur lequel est passé l’ordre mais aussi le moyen de passer votre ordre de Bourse (par internet, par téléphone, en agence, etc.). Certains néocourtiers tendent même à supprimer les frais de courtage via les offres 0 commissions où les transactions sont exécutées sur des dark pools ou en OTC (de gré-à-gré). Notez que des frais annexes peuvent aussi être appliqués pour des services optionnels comme l’accès aux cours en temps réel ou à certains logiciels de prise de décision par exemple.

Attention, les frais de compte-titre ne sont absolument pas plafonnés et il conviendra donc avant de souscrire à l’offre d’un courtier en Bourse de bien comparer les prix et d’évaluer le coût de vos investissements en prenant en compte les marchés sur lesquels vous investirez le plus, le nombre d’ordres que vous passerez par mois en moyenne, le moyen de communiquer vos ordres à votre courtier, etc.

Quels sont les frais applicables à un PEA ?

Comme pour un compte-titres, les frais liés à ses investissements sur un PEA sont multiples et seuls les frais de courtage sont pratiqués par tous les acteurs.

Notez tout de même qu’à la différence du compte-titres, le PEA prévoit le plafonnement de certains frais depuis la loi Pacte. Ainsi, les frais ne peuvent excéder :

  • 10 euros pour les frais d’ouverture et frais de dossier ;
  • 0,4 % de la valeur du PEA par an + 5€ maximum de frais fixes par ligne de titres pour les frais de tenue de compte ;
  • 0,5 % du montant de l’opération pour les transactions en ligne et 1,2 % du montant de l’opération pour les autres transactions en ce qui concerne les frais de transaction, qu’il s’agisse d’actions ou d’ETF ;
  • 1,2 % du montant de l’opération pour les frais de transactions sur titres non cotés.

À noter : ces plafonds sont revalorisés tous les trois ans en fonction de l’indice Insee des prix à la consommation hors tabac.

Consulter également notre article 3 actions prometteuses en Bourse pour 2023

Quels sont les meilleurs PEA 2023 ?

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
courtier-saxo-banqueNouveaux tarifs ultra-compétitifs : 0,08% sur les actions françaises. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-bourse-directA partir de 0,99€ l'ordre de Bourse + frais de transfert remboursés et formation gratuite. Risque de perte en capital*Découvrez
easybourseJusqu’à 1 000€ de frais de courtage offerts + remboursement des frais de transfert X2 + ProRealTime offert. Risque de perte en capital*Découvrez
fortuneoRéduction des frais de courtage sur les marchés US. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
logo-boursobank Frais de transfert remboursés + à partir de 0€ l'ordre de Bourse avec Boursomarkets. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
*Voir conditions sur le site.

Quels sont les meilleurs compte titres 2023

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
etoroToutes les actions, 0 % commission + 10 ans de crypto-trading et ce n’est pas terminé. Votre capital est assujetti à un risque*Découvrez
courtier-freedom-24Jusqu'à 20 actions en cadeau avec Freedom 24 en avril 2024. Votre capital est assujetti à un risque*

Découvrez
Interactive BrokersInvestir en toute confiance dans des actions, options, contrats à terme, devises, obligations et fonds sur 150 marchés mondiaux. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
courtier-bourse-directA partir de 0,99€ l'ordre de Bourse + frais de transfert remboursés et formation gratuite. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-trade-republic4% d'intérêts sur vos liquidités + investissez à partir d’1€ sur les actions, ETF, plans d’investissement programmé, cryptos et produits de bourse. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-saxo-banqueNouveaux tarifs ultra-compétitifs : 0,08% sur les actions françaises et américaines + Saxo Turbos à 0€ + 4% d'intérêts sur les liquidités. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-degiro1€ de commission de courtage sur des actions françaises, américaines et ETF. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
xtbInvestissez dans les actions avec 0% commission. Risque de perte en capital*Découvrez
easybourseJusqu’à 1 000€ de frais de courtage offerts + remboursement des frais de transfert X2 + ProRealTime offert. Risque de perte en capital*Découvrez
fortuneoFrais de courtage sur 100 ordres offerts. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
logo-boursobank Frais de transfert remboursés + à partir de 0€ l'ordre de Bourse avec Boursomarkets. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
*Voir conditions sur le site.

Comparatif compte titres ou PEA : quel est le meilleur placement ?

Enveloppe Compte-titres PEA
Titres éligibles Pas de contraintes Des contraintes fortes, que l’on peut contourner seulement partiellement avec des ETF
Stratégies possibles Toutes (growth, Value, dividendes, investissements thématiques, mais aussi couverture de portefeuille, baisse des marchés, etc.) Stratégie growth, Value, dividendes, investissement thématiques
Fiscalité Pas d’avantage : taxation à 30 % 17,2 % de prélèvements sociaux seulement dès 5 ans de détention du plan
Transmission / Succession Possible et permet de gommer l’imposition des plus-values transmission impossible, les titres cédés doivent passer par un CTO, En cas de succession, le plan est clôturé et seuls les PS sont dus.
Frais Très variables selon les courtiers et les transactions réalisées Très variables selon les courtiers et les transactions réalisées mais avec un plafonnement prévu depuis la loi Pacte pour un certain nombre de frais

 Le PEA est une enveloppe tellement avantageuse fiscalement que l’on aurait tort de s’en priver. Il est donc recommandé d’ouvrir un PEA quel que soit son profil. Cependant, le PEA pourra ne pas suffire aux investisseurs actifs et traders qui pourront ouvrir en plus un compte-titres en vue de se positionner sur des produits dérivés et mettre en place des stratégies complexes. Le compte-titres est aussi recommandé pour les investisseurs qui souhaitent se positionner en titres vifs sur des marchés hors UE. Enfin, le CTO est aussi particulièrement adapté à deux types de public dont on parle moins : les jeunes sans beaucoup de moyens qui pourront mettre en place des plans d’investissement avec des actions fractionnées et ainsi investir quelques euros tous les mois, mais aussi les plus âgés qui souhaitent transmettre leur portefeuille, avec quelques avantages fiscaux à la clé.

Le PEA nous semble l’enveloppe à posséder dès que l’on veut investir en Bourse, et il est urgent d’en ouvrir un, ne serait-ce que pour prendre date, pour bénéficier au plus tôt de l’antériorité fiscale des 5 ans et commencer à se positionner sur les marchés actions avec une stratégie moyen long terme. En complément, le compte-titres ordinaire permettra d’investir sur les marchés actions avec des stratégies plus dynamiques et sophistiquées, sur davantage de marchés.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.