Tradez en toute confiance avec IG, le leader mondial. Risque de perte en capital*
Comment investir 10 000 euros en 2024 ?

Comment investir 10 000 euros en 2024 ?

Vous avez pu épargner 10 000 euros et vous vous demandez maintenant quel est le meilleur placement pour investir 10 000 euros pour faire fructifier votre argent ? Il est urgent de placer 10 000 euros si vous les avez mais il est aussi tout à fait compréhensible que vous ne vous soyez pas lancé plus tôt. Il peut en effet être difficile de savoir quels investissements choisir dès lors que l’on possède quelques milliers d’euros.

Découvrez dans cet article 5 solutions pour un placement de 10 000 euros, avec leurs avantages et limites, ainsi que leurs caractéristiques. Enfin, retrouvez tous nos conseils en vidéo pour savoir comment s’y prendre pour investir 10 000 euros en 2024.

Placer 10 000 euros sur un livret épargne

Épargner 10 000 euros sur son livret A

Parce qu’il est indispensable de posséder un fonds d’urgence qui servira à payer toutes les factures imprévues à honorer sans délai (serrurier, plombier, garagiste), il peut être judicieux de placer 10 000 euros sur son livret A, voire un peu plus ou un peu moins. On a coutume de dire que le montant de l’épargne de précaution doit être compris entre 3 et 6 mois de dépenses. Ce fonds d’urgence vous servira également à maintenir votre train de vie en cas d’accident (chômage et indemnités qui tardent à être versées par exemple).

10 000 euros sur des livrets épargne pour financer ses projets court terme

Outre l’épargne de précaution, les livrets épargne sont le support privilégié pour épargner des sous permettant de financer ses projets de court terme comme le financement de ses vacances, l’achat de sa nouvelle voiture, des travaux, etc. Dans ce cas, bien que l’échéance soit relativement proche, les sommes à mettre de côté peuvent être assez importantes et dépasser les plafonds des livrets de l’épargne réglementée qui ne sont pas fiscalisés (22 950€ pour le livret A, 12 000€ pour le LDDS). Il faudra alors se tourner vers les livrets épargne classiques des banques qui sont fiscalisé mais permettent aussi de garder intacte et immédiatement disponible son épargne, à des taux net d’impôt certes moins attractifs que l’épargne réglementée, mais en offrant une rémunération tout de même, ce que le compte courant ne permet pas. Préférez les super livrets présentant des taux boostés, qui viendront doper la performance de ce placement. Sur le très court terme, il s’agit d’ailleurs de la meilleure option avec des taux bien supérieurs au livret de l’épargne réglementée. On peut par exemple citer le livret cashbee avec un taux à 4 % les 4 premiers mois (puis 3 % ensuite)*, le livret Distingo avec aussi un taux à 4 % pendant 4 mois (puis 3 % ensuite)*, ou encore le livret d’Epargne Bfor+ de BforBank avec un taux de 5,5 % pendant 6 mois (puis 1 % ensuite)*. De plus, des primes de bienvenue sont parfois versées aux nouveaux clients sous réserve d’un montant minimum placé sur le livret bancaire. Attention, sur 1 an, l’attractivité de ces livrets boostés chute, ils offrent en effet au maximum un rendement de 3,33 % brut, avant imposition.

Épargner 10 000€ puis investir

Attention à ne pas placer trop d’argent sur les placements sans risque à capital garanti (sauf si vous avez une dépense prochaine prévue qui nécessite des montant importants). En effet, le rendement de ces placements (3 % pour le livret A et le LDDS) est légèrement inférieur à l’inflation qui s’élève à 3,1 % en janvier 2024 Il est donc préférable d’investir les sous mis de côté pour ne pas voir son capital ajusté à l’inflation s’éroder dans la durée.

Placer 10 000 euros dans l’assurance vie

Investir 10 000 euros en assurance vie avec la bonne allocation

L’assurance-vie n’est pas le placement préféré des Français pour rien. Il s’agit d’une solution ultra accessible qui offre une grande flexibilité et s’adapte à tous les profils d’investisseurs et tous les projets à financer. En effet, un contrat d’assurance-vie est composé de deux poches distinctes :

  • le fonds euros, investi en majorité en obligations, peu rémunérateur mais garanti en capital, qui vous permet à tout moment de retrouver l’intégralité des sommes versées ;
  • ainsi que les supports en unités de compte (UC) qui sont plus risqués, le capital fluctuant au gré des variations des marchés financiers puisqu’ils permettent de se positionner sur le marché actions grâce à des titres vifs, produits structurés, fonds et ETF, mais aussi sur le marché des matières premières et des obligations ainsi que sur le marché immobilier au travers de SCI et SCPI.

Notez que le fonds euros est l’idéal pour financer ses projets de court terme et/ou sécuriser ses gains, tandis que les unités de compte risquées mais potentiellement bien plus rémunératrices doivent s’envisager sur un horizon de temps moyen long terme. Ainsi, selon votre profil de risque et le projet que vous souhaitez financer et son horizon de temps, vous pourrez opter pour la répartition entre fonds euros et UC la plus optimale.

Placer 10 000 euros en assurance vie sur le contrat adapté à ses investissements

Pour investir 10 000 euros en assurance-vie efficacement, il est primordial de bien choisir son contrat assurance vie. Vous devrez en effet vous attacher à trouver le contrat qui vous proposera les produits dont vous avez besoin. Si vous voulez investir exclusivement en fonds euros, il faudra vous tourner vers les contrats qui le permettent. Si vous souhaitez investir seulement une partie de vos encours sur le fonds euros et le reste en UC, veillez à choisir un contrat qui vous permettra à la fois de bénéficier d’un rendement attractif du fonds en euros (par exemple un taux boosté si vous avez investi X % de vos fonds en UC) et une gamme d’UC qui correspond à vos besoins.

Ainsi, si vous voulez absolument investir en SCI et SCPI via votre assurance-vie, identifiez les contrats qui ont l’offre la plus développée en la matière. Si à l’inverse vous voulez par exemple surtout investir en actions et notamment en titres vifs sur les marchés européens et américains, identifiez les contrats qui ont l’offre la plus étoffée.

Enfin, prenez aussi en compte les modes de gestion possibles. Si vous avez peu de temps à consacrer à vos investissements et/ou que vous n’y connaissez pas grand-chose sans aucune intention de vous y mettre, il sera sans doute judicieux d’opter pour la gestion pilotée accessible avec un investissement de 10 000 euros chez quasiment tous les acteurs en ligne.

Épargner 10 000 euros sur une assurance vie avantageuse fiscalement

Investir 10 000 euros en assurance vie est aussi une bonne façon d’effectuer un placement de 10 000 euros tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. De fait, au-delà de 8 ans de détention du contrat, si les encours (tous contrats confondus) n’excèdent pas 150 000 euros pour une personne seule (et 300 000 euros pour un couple), les gains sont imposés à seulement 24,7 % au lieu des 30 % de flat tax. Il existe en outre au-delà de ces 8 ans de détention un abattement annuel sur les gains de 4 600 euros pour une personne seule et 9 200 euros pour un couple.

De plus, l’assurance-vie présente aussi des avantages fiscaux en matière de succession, notamment pour les versements réalisés sur le contrat avant les 70 ans de l’assuré. Dans ce cas, le bénéficiaire est exonéré de droits de succession jusqu’à 152 500 euros avec une taxation forfaitaire de 20 % au-delà, puis de 31,25 % au-dessus de 700 000 €. Pour les versements effectués après 70 ans, le bénéficiaire bénéficie d’une exonération des droits de succession jusqu’à 30 500 euros, et au-delà la taxation s’applique en fonction du barème des droits de succession.

Découvrir aussi notre article Comment investir 100 euros en 2024 ?

Investir 10 000 euros en Bourse avec un PEA ou un compte-titres



Épargner 10 000 euros sur un PEA pour investir en Bourse

Il est aussi possible pour ceux qui souhaitent s’exposer aux marchés boursiers d’investir 10 000 euros sur un PEA. Vous pourrez alors investir en titres vifs, fonds et ETF pour profiter de l’attractivité des marchés boursiers sur le long terme.

Cependant, quelques contraintes existent qui doivent être bien prises en compte par l’investisseur. D’abord, on ne peut posséder qu’un seul PEA par personne. Il conviendra donc de choisir le courtier en Bourse qui sera le moins gourmand au niveau des frais et surtout qui vous proposera les services et outils les plus adaptés à votre profil.

Ensuite, le PEA comporte des restrictions en matière de titres éligibles. Ainsi, vous ne pourrez investir sur un PEA que dans des sociétés dont le siège social est situé dans l’Union Européenne ou dans un autre État faisant partie de l’Espace économique européen et ayant conclu avec la France une convention fiscale qui comporte une clause d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude ou l’évasion fiscale ou une convention d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l’évasion fiscales. Toutefois, il est tout de même possible d’investir sur des marchés plus lointains par le biais de fonds comme les ETF qui pourront vous permettre de vous positionner sur le marché actions américaines par exemple. Si vous avez pu épargner 10 000 euros et que vous comptez dès lors investir 10 000 euros sur un PEA, il sera en effet plus judicieux de ne pas se cantonner au marché européen et, dans un souci de diversification, de s’exposer aussi au marchés américains, voire aux émergents.

Notez aussi que le PEA ne permet pas d’avoir recours aux produits dérivés, au service de règlement différé (SRD) ou encore à la vente à découvert.

Freedom 24 : large sélection d’actions, ETF et produits dérivés + jusqu’à 6,32 % / an pour les dépôts en euros*

*Votre capital est assujetti à un risque

Placer 10 000 euros sur un PEA pour bénéficier des avantages fiscaux

Les restrictions en matière de titres vous amènent à vous interroger sur le bien-fondé d’investir 10 000 euros sur un PEA ? Sachez que cet inconvénient est largement contrebalancé par un avantage fiscal de taille : au-delà de 5 ans de détention du plan épargne en action, les gains sont exonérés d’impôt sur les plus-values. Les prélèvements sociaux à 17,2 % sur les gains restent cependant dus.

Cet avantage considérable, qui permet de bénéficier d’une taxation des gains à 17,2 % seulement après 5 ans de détention du plan contre 30 % de taxation des gains pour un compte-titres, fait du PEA un placement incontournable pour tout investisseur qui veut investir en Bourse, même les plus expérimentés qui choisiront un PEA pour leur stratégie de long terme et ouvriront en plus un compte titres pour leurs stratégies plus sophistiquées.

Investir 10 000 euros sur un PEA pour financer ses projets de moyen-long terme

Le PEA est en effet une enveloppe idéale pour financer ses projets de moyen-long terme. Elle vous permettra d’investir sur les marchés boursiers avec un horizon d’investissement suffisamment long pour investir 10 000 euros dans un cadre fiscal avantageux, en bénéficiant du rendement potentiellement très attractif des actions. Par exemple, sur les 50 dernières années, le S&P 500 affiche un rendement moyen annualisé de près de 10 %.

Attention tout de même, l’investissement en Bourse se caractérise par une forte volatilité et un risque de perte en capital. C’est pourquoi il est plutôt recommandé d’investir régulièrement de petites sommes qu’une somme importante en une fois. Vous éviterez ainsi de rentrer sur un plus haut. Concrètement, si vous voulez investir 10 000 euros, il sera peu judicieux de réaliser un investissement de 10 000 euros sur les marchés boursiers en une fois. Il sera préférable d’effectuer un placement de 10 000 euros sur le compte espèces de votre PEA puis de réaliser un investissement en actions sur le compte-titres de votre PEA tous les mois de quelques centaines d’euros ou 1 000 euros. Vous mettrez en effet 10 mois à investir 10 000 euros si vous optez pour un investissement de 1 000 euros chaque mois. Vous mettrez un peu plus d’un an et demi à investir 10 000 euros si vous optez pour un placement de 500 euros tous les mois. Vous pourrez ainsi investir 10 000 euros en une dizaine de fois ou plus afin de lisser le risque et entrer sereinement sur les marchés via votre PEA.

Découvrir aussi notre dossier Comment devenir rentier ?

Investir 10 000 euros en Bourse avec un compte-titres

Vous souhaitez investir en Bourse et profiter de la performance des marchés actions dans la durée pour financer vos projets de moyen-long terme mais vous ne souhaitez pas vous cantonner au marché européen ? Vous pouvez aussi investir 10 000 euros en Bourse sur un compte titres et procéder à du stock-picking de titres vifs sans aucune contrainte. Vous pourrez ainsi investir dans des actions américaines ou venant de n’importe quel pays du globe. Vous pourrez en effet investir dans l’action Tesla, l’action Amazon ou l’action Apple par exemple. Vous pourrez d’ailleurs investir dans des actions complètes ou des actions fractionnées, mais aussi éventuellement investir dans des produits dérivés pour mettre en place des stratégies de couverture de portefeuille ou anticiper la baisse les marchés. Attention tout de même, le compte titres, bien plus souple que le PEA, ne dispose cependant pas d’avantages fiscaux et vos gains seront donc taxés au PFU à 30 % (ou barème de l’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvement sociaux si cela est plus avantageux pour vous).

Placer 10 000 euros en parts de SCPI pour se positionner sur le marché immobilier



Investir 10 000 euros en SCPI pour un placement immobilier diversifié

Investir 10 000 euros seulement dans l’immobilier, c’est possible avec les SCPI ou sociétés civiles de placement immobilier. Le ticket d’entrée est généralement de l’ordre de quelques milliers d’euros ou de 10 000 euros. En effet, on vous demandera souvent de réaliser un investissement de 10 000 euros en achetant soit une part, soit 10 parts de 1 000 euros chacune. Le porteur de parts d’une SCPI est propriétaire d’une fraction du parc immobilier détenu par la société, ce qui lui permet de toucher des loyers correspondant à sa part.

Il s’agit donc d’un moyen original d’investir 10 000 euros dans l’immobilier locatif, avec un capital restreint, sans avoir à se soucier de l’achat du bien ou de son entretien. Autre avantage de taille : la diversification du patrimoine. Vous n’êtes pas propriétaire d’une fraction d’un bien en particulier comme dans une indivision, mais bien d’une fraction de l’ensemble des biens possédés par la SCPI. Ces biens peuvent être très divers selon le type de SCPI (habitations, entrepôts, commerces, bureaux, …) et peuvent bénéficier d’une large diversification géographique avec des SCPI investies dans une ou quelques régions et d’autres dans la France entière, ou bien dans plusieurs pays comme c’est le cas des SCPI européennes. Certaines SCPI sont même investies dans et hors UE.

Lire aussi notre guide Comment investir en SCPI

Épargner 10 000 euros en SCPI pour bénéficier d’un rendement attractif

Les SCPI présentent l’avantage d’investir 10 000 euros dans un placement tangible et qui rassure, même s’il s’agit de « pierre papier ». Elles affichent également un rendement relativement attractif avec un taux de distribution d’environ 4,5 % en 2022. Mais attention, les performances sont très variables selon les SCPI. Et en 2023 de nombreuses SCPI ont été très impactées par la crise immobilière, et ont connu une baisse du prix de leurs parts, et parfois même une diminution des loyers versés. Malgré cela, les SCPI les plus performantes affichent des rendements très attractifs. Ainsi, les SCPI de rendement (majoritairement investies en immobilier d’entreprise) les plus performantes peuvent même voir leur taux de distribution avoisiner les 5 % à 6 %.

Les SCPI d’immeubles d’habitation sont en revanche généralement moins rémunératrices mais ces SCPI, aussi appelées SCPI fiscales, permettent le plus souvent de bénéficier d’avantages fiscaux à l’instar des SCPI Pinel ou des SCPI Malraux par exemple. Il conviendra donc selon votre profil et vos objectifs d’investissement de déterminer quel type de SCPI est le plus adapté à votre investissement de 10 000 euros.

Consulter également notre guide Comment investir 50 000 euros ?

Placer 10 000 euros en SCPI n’est pas exempt de risques

Avant de réaliser un placement de 10 000 euros en SCPI, il est tout de même important de bien connaître les risques liés à ce type de placement. D’abord, le placement n’est pas garanti en capital. Vous pourriez donc revendre vos parts moins chères que vous ne les avez acquises. Ensuite, le rendement n’est pas garanti non plus et peut fluctuer. Ainsi, le dividende peut évoluer à la hausse comme à la baisse. Enfin, l’investissement en SCPI, même s’il est plus liquide que l’investissement immobilier en direct, comporte un risque de liquidité. Vous ne trouverez pas forcément un investisseur prêt à racheter vos parts dans la journée. Vous devrez alors soit patienter, soit baisser le prix de vente.

Investir 10 000 euros dans l’or ou les cryptos



Placer 10 000 euros sur des actifs de diversification

Si on a déjà un fonds d’urgence et que l’on est déjà positionné sur les marchés boursiers et immobiliers, il peut être opportun de se tourner vers des actifs de diversification comme les crypto monnaies ou l’or. On peut éventuellement envisager d’investir 10 000 euros dans l’or et/ou dans les monnaies virtuelles, à condition que cela ne représente pas plus de 10 % de votre patrimoine global, voire même 5 % si vous êtes averse au risque.

Ces deux actifs peuvent tous les deux être perçus comme une valeur refuge. Ils sont, en théorie au moins, décoréllés des marchés actions et auront tendance à s’apprécier (sans que cela soit toujours vrai) lorsque l’inflation grimpe et que les marchés chutent, notamment les valeurs bancaires.

Attention tout de même, les crypto actifs semblent de plus en plus corrélés aux valeurs de la tech. Cela est sans doute dû à l’adoubement de la finance traditionnelle qui tend à désormais considérer les monnaies virtuelles comme des actifs financiers à part entière comme on l’a vu avec l’approbation par la SEC d’un ETF BTC Spot.

L’or lui s’apprécie en même temps que le contexte géopolitique se tend. Il profite aussi de la forte demande des banques centrales des pays émergents qui souhaitent ainsi prendre leurs distances avec le Dollar US.

Les produits dérivés, une alternative à l’achat en direct pour un investissement de 10 000 euros en crypto ou en or

Il est bien sûr possible d’acheter ces actifs en direct. Ainsi, on peut acheter de l’or physique, ce qui implique d’avoir résolu la question du stockage, ou bien des cryptos en direct, ce qui implique aussi d’avoir résolu la question du stockage (quel type de wallet). Il est aussi possible d’investir dans l’or ou les cryptos via des produits dérivés comme par exemple des ETP comme des ETF ou des ETC et donc se positionner sur ces actifs via un produit dérivé dont ils sont le sous-jacent, avec tous les avantages que cela implique (conservation des actifs plus facile, revente plus rapide, fiscalité plus simple, etc.), mais aussi tous les inconvénients (vous ne possédez pas réellement les actifs, les produits dérivés peuvent être complexes à manier, vous exposent au risque de beta-slippage, etc.).

Investir 10 000 euros dans un placement alternatif en étant conscient des risques

Les actifs de diversification que sont l’or et les cryptos sont des placements atypiques hautement spéculatifs, qui peuvent afficher une belle performance, mais peuvent aussi enregistrer des pertes records, notamment les crypto monnaies qui sont des actifs extrêmement risqués. Le risque de perte en capital est très élevé et il est donc recommandé de ne pas consacrer une part trop importante de son capital à ces actifs et de bien prendre en considération son profil de risque. Les plus averses au risque pourront par exemple investir 5 % de leur patrimoine financier global en or et les moins averses au risque investir 10 % de leur patrimoine financier global en crypto.

Investir 10 000 euros : mode d’emploi en vidéo

Découvrir aussi notre article 7 investissements rentables en 2024

Investir 10 000 euros : comment s’y prendre ?



S’il est recommandé d’investir son épargne au lieu de la laisser dormir sur un placement à capital garanti ou, pire, sur un compte courant, n’oubliez pas toutefois de conserver une épargne de précaution qui vous servira à payer toutes les dépenses imprévues et qui doit représenter 3 à 6 mois de salaire. Ensuite seulement, vous pourrez investir le surplus en sélectionnant des supports d’investissement adaptés à votre profil de risque et aux projets que vous souhaitez financer (notamment le montant à atteindre et l’horizon d’investissement). Tenez compte aussi bien sûr de vos connaissances, de votre degré d’implication dans vos investissements et du temps que vous aurez à y consacrer.

Rappelons aussi que, une fois vos 10 000 euros investis, ce capital devrait, idéalement, s’apprécier dans le temps. Attention donc à veiller à réinvestir vos gains. Vous pourrez procéder à des arbitrages pour conserver la même allocation. Par exemple, si vous possédez 50 % en fonds euros, 25 % en actions et 25 % en SCPI, imaginons qu’au bout de quelques années sans toucher à vos investissements, les actions représentent une part plus importante de votre capital (40 % par exemple) car les marchés actions ont affiché une performance supérieure au marché obligataire et au marché immobilier, vous devrez donc revendre des actions et avec la plus-value empochée racheter des parts de SCPI et/ou renflouer votre fonds euros.

Mais vous pouvez aussi choisir avec les gains liés à vos 10 000 euros d’investissement de diversifier encore davantage votre patrimoine et choisir d’investir dans d’autres classes d’actifs comme par exemple le private equity ou encore le crowdfunding immobilier.

Lire aussi notre dossier Comment investir 1 000 euros ?

Sources des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.