Jusqu'à 1000€* de bonus en tradant les Turbo24 avec IG. Risque de perte en capital*
Comment investir en Bourse quand on est jeune ?

Comment investir en Bourse quand on est jeune ?




Même si les jeunes s’intéressent beaucoup à l’investissement en crypto monnaies et notamment au Bitcoin, ils n’en délaissent pas moins les actions et investissent en Bourse. Les marchés boursiers ont connu un véritable retour en grâce auprès des jeunes investisseurs depuis le Covid. Il faut dire que quand on voit la performance inégalée des marchés actions sur le très long terme, on aurait tort de se priver de cette source de revenus sous prétexte que l’on a peu de moyens à y consacrer.

On peut alors de poser la question légitime : comment investir son argent quand on est jeune ? Comment faire pour investir en Bourse jeune ? Découvrez nos 5 conseils qui vous permettront d’investir en Bourse quand on est jeune, même quand on a un budget restreint, en 2024.

1. Définir son budget : investir en Bourse avec 10 euros ou 100 euros par mois

investir-Bourse-petit-budget-10-100-euros-par-mois

D’abord, sachez que l’investissement en Bourse est particulièrement rémunérateur sur le long terme, ce qui est appréciable quand on est jeune et que l’on dispose d’un horizon d’investissement long. De plus, compte tenu de la volatilité des marchés, il sera plus pertinent d’investir avec un horizon de 10, 20, voire 30 ou 40 ans. Investir en Bourse doit donc s’envisager sur le long terme et pour cela, mieux vaut s’y prendre tôt. Vous pouvez investir en Bourse dès que possible, par exemple dès vos premiers revenus.

Attention tout de même, comme nous l’avons vu précédemment, vos investissements en Bourse doivent être envisagés avec un horizon d’investissement d’une ou plusieurs décennies et vous aurez donc intérêt, avant d’investir en Bourse, à vous constituer un fonds d’urgence correspondant à 3 à 6 mois de salaire qui vous servira à payer toutes les dépenses imprévues. Vous pourrez par exemple placer 10 000 euros sur un livret bancaire ou bien un livret A ou un LDDS pour pouvoir régler les factures de réparation ou dépannage en urgence. Il ne sera en effet pas très judicieux de devoir vendre dans la précipitation quelques actions parce que vous devez payer la facture du serrurier.

On peut tout à fait investir en Bourse jeune. D’ailleurs, il est possible d’investir en Bourse quand on est jeune même lorsque l’on a un tout petit budget à y consacrer, ce qui est courant chez les jeunes actifs. Vous devrez bien sûr adapter ce montant à vos revenus. D’après un sondage MeilleurPlacement avec OpinionWay, les jeunes mettraient en moyenne de côté 281 euros par mois, soit 5 euros de plus que la moyenne nationale. Même si l’intégralité de votre épargne ne sera pas dirigée vers la Bourse (vous devrez mettre sur des placements à capital garanti de quoi financer tous vos projets de court-terme), il sera tout de même opportun d’investir 100 euros par mois en Bourse, ou un peu plus ou un peu moins selon vos revenus et vos charges. Investir en Bourse quand on est jeune est loin d’être impossible. On peut même investir en Bourse avec 10 euros par mois. Vous devrez définir un montant en adéquation avec vos revenus et qui sera tenable sur le long terme dans votre budget. L’essentiel est de prendre ce réflexe le plus tôt possible et de s’y tenir.

2. Apprendre à investir en Bourse quand on est jeune




Une fois que vous aurez décidé d’investir en Bourse, il faudra apprendre les bases de l’investissement en Bourse et par exemple la différence entre les différents actifs, notamment les actions et les obligations, mais aussi les ETF et les OPCVM, les bases de l’analyse fondamentale et du stock picking, du passage d’ordres de Bourse et du money management.

Pour apprendre, comprendre et se servir de toutes ces notions, vous pourrez vous tourner vers les médias spécialisés comme Café de la Bourse qui mettent à disposition de leur lectorat des guides et des articles. Mais vous pourrez aussi suivre éventuellement une formation sérieuse dispensée par un courtier en ligne ou en physique. Les webinaires ne manquent pas non plus sur le web. Si vous êtes davantage attiré par les livres, la littérature sur l’investissement en Bourse ne manque pas et c’est un segment abordé dans tous les ouvrages sérieux sur les finances personnelles.

Consulter également notre article 8 livres que tout investisseur se doit d’avoir lus

3. Investir en Bourse quand on est jeune très régulièrement, même de petits montants

Investir en Bourse quand on est jeune permet de profiter à plein de la magie des intérêts capitalisés. C’est pourquoi il est si important d’investir 100 euros par mois en Bourse, ou même d’investir en Bourse avec 10 euros par mois, pourvu que cet investissement soit régulier et se poursuive durant des dizaines d’années. Les intérêts capitalisés ou rendement capitalisé, avec le réinvestissement des intérêts, permet d’accroître considérablement la performance de son placement par un effet boule de neige. En investissant sur les marchés financiers dès la vingtaine avec un horizon d’investissement à long terme à 10, 15, 30 voire même 40 ans, la Bourse offre des perspectives de plus-values bien plus importantes que l’immobilier ou n’importe quelle classe d’actifs. Ainsi, selon l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF), à fin 2022, les actions ont en moyenne et chaque année rapporté 4 % sur 15 ans, des performances qui s’élèvent à 15,1 % sur 40 ans.

De plus, il est important de noter que plus l’horizon d’investissement en Bourse est long, plus le risque de perte en capital est faible. Ainsi, si l’on prend en compte la performance du S&P 500 sur un siècle (de 1920 à 2021), la probabilité d’essuyer une perte en capital est de 30 % avec un horizon d’investissement de 1 an, de 23 % avec un investissement de 2 ans, de 14 % avec un investissement de 10 ans, de 5 % avec un investissement de 20 ans, et de 0 % avec un investissement de 50 ans (source : Ostrum & Robert J. Shiller). Et il ne s’agit là que d’un investissement en une seule fois ! Si l’on entre de façon régulière sur les marchés pendant des dizaines d’années, le risque est encore réduit.  Ainsi, vous êtes sûr de ne pas entrer sur les marchés sur un plus haut. En outre, en investissant toujours la même somme, mécaniquement -c’est ce que l’on appelle le DCA ou Dollar Cost Averaging – vous achèterez moins de titres lorsque ceux-ci sont au plus haut et davantage lorsque ceux-ci sont moins chers.

Il sera ainsi judicieux de mettre en place un plan d’investissment, en début de mois lorsque vous disposez encore de liquidités sur votre compte courant.

Découvrir aussi notre guide Comment devenir un trader Bourse en 2024 ?

4. Choisir le ou les supports qui vous ressemblent pour investir en Bourse jeune




Dans quoi investir quand on est jeune ? Vous pouvez choisir de diriger vos investissement programmés vers la ou les enveloppes qui vous serviront à investir en Bourse : un PEA, un compte titres, une assurance vie, ou encore un PER.

Vous devrez choisir votre enveloppe en fonction de vos objectifs, de votre envie de multiplier ou pas les enveloppes, de votre envie ou pas de souscrire chez un courtier en ligne, des marchés sur lesquels vous voulez investir. Ainsi, si vous souhaitez détenir une seule enveloppe, il sera pertinent d’investir en Bourse sur les unités de compte de votre assurance-vie qui pourront aussi vous servir à investir sur le marché obligataire et dans l’immobilier via des SCPI ou des SCI tandis que le fonds euros de votre assurance-vie vous permettra de compter sur un placement à capital garanti. Si vous souhaitez investir sur des actions de sociétés dont le siège social est situé en Union Européenne et sur quelques grands indices boursiers mondiaux au travers de trackers, il est recommandé d’ouvrir un PEA qui vous permettra de bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables (exonération de l’impôt sur les plus-values dès 5 ans de détention du plan). Si vous tenez à investir sur des titres vifs de sociétés US ou hors UE, il vous faudra en revanche ouvrir un compte-titres. Si vous souhaitez investir dans l’objectif de financer votre retraite en bénéficiant d’avantages fiscaux dès vos premiers versements, le PER semble tout indiqué.

Il est bien sûr tout à fait possible de multiplier les enveloppes en fonction de ses stratégies, de ses projets à financer, et pour profiter des atouts de chacune.

À noter : pour le PEA ou l’assurance-vie qui permettent de profiter d’avantages fiscaux liés à la durée de détention du plan ou du contrat, ouvrez une enveloppe le plus vite possible, même avec quelques centaines d’euros, pour prendre date et bénéficier ainsi le plus rapidement possible des exonérations et réductions d’imposition permises par ces supports.

5. Privilégier les actifs rentables sur le long terme et peu coûteux pour investir 100 euros par mois en Bourse quand on est jeune

vous pourrez ensuite sélectionner vous-même les titres qui composeront votre portefeuille, en vous appuyant sur l’analyse fondamentale pour déterminer quels titres détenir et sur l’analyse technique et graphique pour déterminer quel sera le meilleur moment pour les acheter. Vous devrez aussi définir quand les vendre en sachant prendre vos bénéfices quand les objectifs sont atteints, sans pour autant opter pour une sortie prématurée qui viendrait amoindrir vos plus values.

Bon à savoir : si vous souhaitez sélectionner vous-même les actions dans lesquelles vous allez investir mais qu’étant jeune vous ne disposez pas encore de beaucoup de moyens, vous pouvez vous tourner vers les actions fractionnées. Les fractions d’actions, disponibles chez les néocourtiers et certains courtiers en ligne, permettent d’acheter seulement une part de l’action. Par exemple : 1/10 et ainsi, si une action cote à 1 000 euros, cela signifie que vous pourrez vous positionner sur le titre avec 100 euros seulement. Attention car il vous faudra 10 ordres de Bourse pour acheter l’action dans sa totalité, ce qui implique une explosion des frais de courtage, mais certains courtiers proposent les fractions d’actions dans des plans d’investissement sans frais.

Vous êtes perdu à l’idée d’analyse vous-mêmes les titres à mettre en portefeuille et/ou n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à vos investissements ? Vous pouvez investir sur quelques ETF qui se contenteront de répliquer des indices boursiers, un moyen sûr, fiable et peu onéreux d’investir en Bourse sur le long terme ! Si vous souhaitez à tout prix tenter de battre le marché sans vous impliquer, vous pouvez aussi vous tourner vers les OPCVM gérés activement mais sachez tout de même que les gérants sont peu nombreux à battre leur indice de référence et que les frais de gestion sont bien plus élevés que ceux des fonds indiciels.

Enfin, si vous voulez ne vous occuper de rien, vous pouvez aussi opter pour la gestion pilotée et donner mandat à une société de gestion qui, selon votre profil de risque, votre horizon d’investissement et les circonstances de marché, se chargera de gérer votre portefeuille en prenant tous les arbitrages qui s’imposent.

Il est aussi bien sûr possible de mixer ces 3 stratégies selon vos envies et votre degré de connaissance des différents marchés sur lesquels vous souhaitez investir.

Nous attirons votre attention sur le fait que lorsqu’on investit en Bourse avec un budget restreint quand on est jeune, il est particulièrement important de ne pas voir la performance de ses placements rognés par des frais évitables. Ainsi, il conviendra de choisir avec soin son courtier Bourse et d’être particulièrement attentifs aux frais de courtage. L’offre des neocourtiers avec des offres 0 commissions sur ETF et actions peut être particulièrement avantageuse. Certains comme Scalable Capital ou Trade Republic permettent même d’investir en Bourse via des versements programmés à partir de 10 € par mois sans aucun frais. Attention tout de même à ne pas choisir votre intermédiaire financier uniquement en fonction des tarifs pratiqués. Le prix ne fait pas tout et prêtez particulièrement attention aux produits et marchés accessibles mais aussi aux outils et services fournis.

Comparatif meilleur courtier en ligne pour investir en Bourse quand on est jeune

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
etoroToutes les actions, 0 % commission + 10 ans de crypto-trading et ce n’est pas terminé. Votre capital est assujetti à un risque*Découvrez
courtier-freedom-24Large sélection d'actions, ETF et produits dérivés + jusqu'à 5,98 % / an pour les dépôts en EUR. Votre capital est assujetti à un risque*
Découvrez
courtier-trade-republic3,75 % d'intérêts sur vos liquidités + investissez à partir d’1€ sur les actions, ETF, plans d’investissement programmé, cryptos et produits de bourse. Risque de perte en capital*Découvrez
xtbOuvrez un compte démo gratuit + jusqu'à 5% d'intérêts sur vos fonds non investis + Investissez dans les actions et ETF avec 0% commission. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-bourse-directA partir de 0,99€ l'ordre de Bourse + frais de transfert remboursés et formation gratuite. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-degiro100€ de courtage remboursés pour les nouveaux clients + 1€ de commission de courtage sur des actions françaises, américaines et ETF. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
Interactive BrokersInvestir en toute confiance dans des actions, options, contrats à terme, devises, obligations et fonds sur 150 marchés mondiaux. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
courtier-saxo-banqueNouveaux tarifs ultra-compétitifs : 0,08% sur les actions françaises et américaines + Saxo Turbos à 0€ + Jusqu'à 4% d'intérêts sur les liquidités. Risque de perte en capital*Découvrez
easybourse300€ offerts pour toute souscription avec la formule EasyExpert ou EasyIntense. Risque de perte en capital*Découvrez
fortuneoFrais de courtage sur 100 ordres offerts. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
logo-boursobank Frais de transfert 2x remboursés + à partir de 0€ l'ordre de Bourse avec Boursomarkets. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
*Voir conditions sur le site.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.