Freedom24 : jusqu'à 6,4 % / an pour les dépôts en euros. Votre capital est assujetti à un risque*
Bourse : pourquoi et comment investir sur un warrant ?

Bourse : pourquoi et comment investir sur un warrant ?




Les warrants permettent aux investisseurs avertis de dynamiser la performance de leur portefeuille en Bourse en saisissant des opportunités à la hausse ou à la baisse sur des sous jacents ciblés. Café de la Bourse vous présente le mécanisme de ces produits de bourse et vous prodigue ses conseils et 3 stratégies de pro pour trader et investir en Bourse avec succès dans ces produits risqués mais potentiellement rémunérateurs.

Qu’est-ce qu’un warrant ?

Dans la large sphère des marchés financiers, le warrant se distingue comme étant un produit d’investissement à effet de levier, et il s’agit d’un produit classé comme complexe. C’est donc un produit de bourse qui s’adresse à des investisseurs ayant acquis les compétences et les connaissances nécessaires pour bien comprendre les tenants et les aboutissants associés à l’utilisation de ce type de produit dérivé.

En effet, si le warrant peut enrichir l’arsenal stratégique de l’investisseur expérimenté ou du trader, il peut tout aussi rapidement éroder le capital de ceux qui méconnaissent ses subtilités.

À mi-chemin entre les options et les turbos, le warrant permet un potentiel de gain (ou de perte) amplifié par l’effet de levier inhérent au produit. Les warrants attirent les investisseurs et traders qui cherchent à optimiser leur exposition au marché avec un investissement initial moindre.

Quelles sont les caractéristiques du warrant ?

Un warrant est un titre coté en Bourse qui donne le droit (et non l’obligation), d’acheter (il s’agit alors d’un call warrant) ou de vendre (il s’agit alors d’un put warrant) un sous-jacent déterminé, à un prix fixé à l’avance (qu’on appelle prix d’exercice ou strike) jusqu’à une date d’échéance (ou maturité).

Warrants : des produits émis par des banques, aux nombreuses possibilités de sous-jacent

Les warrants sont des produits dérivés listés en bourse émis le plus souvent par de grandes banques, basés sur de nombreux sous-jacents comme des actions françaises et étrangères, des indices, des devises, des obligations ou encore des matières premières. L’actif sous-jacent peut donc revêtir de nombreuses formes. La banque Vontobel, par exemple, offre une gamme de plus de 4 850 warrants.

Parmi les émetteurs de warrants les plus connus, nous pouvons par exemple citer :

  • Société Générale
  • BNP Paribas
  • Citigroup
  • UniCredit Bank AG
  • Vontobel

Warrants : des titres cotés sur Euronext

Les warrants sont des titres cotés sur Euronext Paris et donc négociables comme une simple action. Ils peuvent de ce fait être achetés, puis revendus avant leur échéance. Cotés en continu à la Bourse de Paris, les transactions portant sur des warrants s’effectuent par le biais d’un intermédiaire financier classique : banque ou courtier (broker).

Les warrants sont des produits listés, comme les actions, les obligations ou encore les certificats.

Warrants : des produits de Bourse à effet de levier

Avec les turbos et les certificats Leverage et Short, les warrants forment la catégorie des produits de Bourse à effet de levier.

Les warrants sont en effet des produits de bourse qui intègrent un effet de levier. C’est d’ailleurs là le principal intérêt et le principal risque des warrants. L’effet de levier permet des variations du warrant beaucoup plus amples que celles de son sous-jacent. C’est-à-dire que lorsque le cours du sous-jacent varie de 1 %, le cours du warrant pourra lui varier de 3, 4, 5 ou beaucoup plus.

Ainsi, les warrants permettent de dynamiser la performance de votre portefeuille : avec un faible montant d’investissement initial, vous pourrez jouer la hausse ou la baisse du marché tout en limitant votre risque à la somme investie.

Ce sont des produits réservés aux investisseurs avertis, car ils suivent et amplifient l’évolution du sous-jacent à la hausse comme à la baisse, ce qui peut être favorable ou défavorable à l’investisseur.

Warrant call et carrant put : des stratégies bien distinctes pour investir et trader en Bourse

Se couvrir ou profiter de la baisse des marchés financiers avec des warrants put

Les put warrants vous permettent de couvrir votre portefeuille, vous vous immunisez contre une évolution défavorable du marché, et ce, à moindre coût.

Les put warrants permettent aussi de profiter d’une baisse des marchés.

En effet, on achète un put warrant lorsqu’on anticipe la baisse du sous-jacent. Ainsi, un put warrant permet, à partir d’un faible investissement initial, de bénéficier d’un effet de levier à la baisse, en limitant votre risque au montant investi.

Par exemple, si un investisseur a un portefeuille actions CAC 40 et qu’il souhaite se couvrir contre une baisse de cet indice, il peut utiliser un put warrant sur l’indice CAC 40.

De même, si un investisseur souhaite parier sur la baisse de l’indice CAC 40, un put warrant sur l’indice CAC 40 est tout indiqué.

Un warrant put permet de protéger efficacement son portefeuille ou de miser sur la baisse des marchés, mais de façon temporaire. Comportant des effets de levier qui peuvent être conséquents, il ne s’agit pas de conserver en permanence ces produits. D’autant plus qu’il vous faudra également tenir compte de la valeur temps qui fait diminuer mécaniquement la valeur du warrant.

Profiter de la hausse des marchés financiers avec les warrant call

Les call warrants permettent de bénéficier de la hausse d’une action, d’une devise, d’un indice, d’une matière première.

En effet, on achète un call lorsqu’on anticipe la hausse du sous-jacent. Ainsi, un call warrant permet, à partir d’un faible investissement initial, de bénéficier d’un important effet de levier à la hausse, en limitant votre risque au montant investi. Par exemple, si vous souhaitez vous positionner à la hausse sur le CAC 40, vous pouvez utiliser un call warrant sur l’indice CAC 40.

Un warrant call permet de dynamiser temporairement votre portefeuille. Comportant des effets de levier qui peuvent être conséquents, il ne s’agit pas de conserver en permanence ces produits qui sont par ailleurs largement impactés par la valeur temps comme nous le verrons plus bas.

Comment utiliser un put warrant et un call warrant ? Exemples et conseils pratiques

performance-warrant-bourse

Le call warrant pour investir sur l’action de la société XYZ

Investir en Bourse sur un call warrant : les objectifs d’investissement

Les call warrants sont destinés aux investisseurs anticipant une hausse des cours sur un sous-jacent donné. Dans cet exemple, il s’agira de l’action (fictive) de la société XYZ.

Imaginons qu’au mois d’avril vous anticipiez la hausse sur quelques mois de l’action XYZ. Son cours de bourse est à cette période de 60€. Pour bénéficier d’un effet de levier sur votre idée de marché, vous choisissez d’acheter un call warrant. Il vous donne le droit d’acheter l’action à un prix fixé de 80 euros (le prix d’exercice) jusqu’à une date donnée, le 30 décembre (l’échéance). Vous payez ce droit (la prime) à son cours en Bourse, soit 8 euros.

Comment calculer la performance d’un call warrant ?

Cas favorable : admettons qu’à l’échéance, le 30 décembre, l’action de la société XYZ vaut 100€. Votre call warrant vous donne le droit de l’acheter à seulement 80€.

Le call warrant vaut à échéance sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire la différence positive entre le cours du sous-jacent et le prix d’exercice, 20 euros (100–80). Vous avez acheté ce warrant 8 euros, vous réalisez donc une performance de +150 % (vous gagnez 20 euros pour un investissement initial de 8) pour une hausse de l’action de +65 %.

Cas défavorable : en dépit de vos prévisions, l’action a chuté. Elle cote seulement 40 euros à la date d’échéance de votre call warrant qui vous donne le droit de l’acheter à 80 euros.

La valeur intrinsèque de votre call warrant est nulle. Vous avez perdu l’intégralité de la somme investie, soit 8 euros par warrant, votre risque étant limité au montant investi au départ. En jouant l’action en direct, vous auriez subi l’intégralité de la baisse, soit 20 euros au lieu de 8 !

Attention toutefois, il ne s’agit ici que d’exemple car dans les faits, on ne garde un warrant à échéance que très rarement. En effet, il n’est pas nécessaire d’attendre l’échéance de votre warrant en espérant que ce dernier aura une valeur intrinsèque pour réaliser un gain. Un warrant peut rapporter à tout moment, pourvu que vous arriviez à le revendre plus cher que vous ne l’avez acheté. En outre, vous bénéficierez de la valeur temps calculée dans le prix du warrant comme vous le verrez dans le paragraphe dédié.

Le put warrant pour investir sur l’indice CAC 40

Investir en Bourse sur un put warrant : les objectifs d’investissement

Les put warrants sont destinés aux investisseurs anticipant une baisse des cours sur un sous-jacent donné. Dans cet exemple, il s’agira de l’indice CAC 40.

Imaginons qu’au mois d’avril vous anticipiez une baisse sur quelques semaines de l’indice CAC 40. Il s’élève alors à 8 000 points. Pour bénéficier d’un effet de levier sur votre idée de marché, vous choisissez d’acheter un put warrant à 1 euro le point, un droit de vendre l’indice CAC 40 à un prix fixé à 7 500 points (le prix d’exercice) jusqu’à une date donnée (ou échéance), le 30 septembre. Vous payez ce droit (la prime) à son cours de Bourse, soit 250 euros.

Comment calculer la performance d’un put warrant ?

Cas favorable : admettons qu’à l’échéance, le 30 décembre, le marché a chuté selon vos prévisions et le CAC 40 est désormais à 7 000 points. Or, votre put warrant vous donne le droit de le vendre à 7 500 points, soit 500 points au-dessus de son cours actuel.

Le put warrant vaut à échéance sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire la différence positive entre le cours du sous-jacent et le prix d’exercice : 500 euros (7 500–7 000). Vous avez acheté ce warrant 250 euros, vous réalisez donc une performance de +100 % (vous gagnez 500 euros pour un investissement initial de 250) pour une baisse de l’indice de -12,5 %. Vous avez bénéficié d’un effet de levier à la baisse de 8.

Cas défavorable : en dépit de vos prévisions, l’indice est resté stable et cote 8 000 points à la date d’échéance. Or, le put warrant vous donne le droit de le vendre à 3 500 points. Vous n’avez aucun intérêt à utiliser ce droit.

La valeur intrinsèque de votre put warrant est nulle. Vous avez perdu l’intégralité de la somme investie, soit 250 euros par warrant, votre risque étant limité au montant investi au départ, ce qui n’est pas le cas d’autres stratégies à effet de levier comme par exemple la vente à découvert via le SRD.

Attention toutefois, il ne s’agit ici que d’exemple car dans les faits, on ne garde un warrant à échéance que très rarement. Ce produit est en effet largement impacté par la valeur temps comme nous le verrons ci-après.

Valeur temps et volatilité : deux facteurs qui influencent la valeur d’un warrant

En effet, le temps compte pour beaucoup dans la valeur d’un warrant. Lorsque vous achetez un warrant, qu’il s’agisse d’un call ou d’un put, vous anticipez un mouvement du sous-jacent d’ici l’échéance du warrant. Plus cette échéance est éloignée, plus vous avez du temps pour voir votre scénario se réaliser. Ainsi, plus l’échéance est éloignée, plus la valeur temps du warrant sera importante et bien sûr, plus l’on se rapproche de la maturité plus la valeur temps est faible.

La volatilité du sous-jacent a également une incidence notable sur la valeur d’un warrant. De fait, plus le marché anticipe une forte volatilité, plus il s’attend à de fortes variations du cours de la valeur, à la hausse comme à la baisse et donc, plus de chances de gagner avec le warrant. C’est pourquoi, plus la volatilité du sous-jacent est élevée, plus les warrants ont une valeur élevée. Ainsi, plus la volatilité est forte, plus la valeur du warrant augmente car plus il a des chances de toucher le strike (prix d’exercice). C’est pourquoi, lorsque le niveau de volatilité implicite augmente (même sans variation du cours du sous-jacent), le cours du warrant augmente. À l’inverse, lorsque le niveau de volatilité baisse, le cours du warrant diminue.

Souvenez-vous donc bien que, au-delà du choix du sous-jacent, de nombreux critères sont à prendre en compte dans le choix d’un warrant. Le prix d’émission du warrant, puis le prix de chaque warrant pendant sa période de cotation (le prix auquel vous revendrez votre warrant avant sa date d’échéance) dépend du rapport entre le niveau du sous-jacent et le prix d’exercice, de la maturité (le temps qui reste avant la date d’échéance), de la valeur du sous-jacent, des taux d’intérêt, des dividendes estimés ainsi que du niveau de volatilité.

Choisissez donc un warrant dont les caractéristiques sont adaptées aux conditions de marché et au scénario que vous envisagez. Faites bien attention lorsque vous choisissez un produit au prix d’exercice (ce dernier doit être en cohérence avec le cours actuel du sous-jacent et le cours objectif que vous anticipez) et à l’échéance (elle doit toujours être plus lointaine que l’horizon de votre scénario). Pour être sûr de faire le bon choix, vérifiez que la sensibilité du cours du warrant aux variations du cours du sous-jacent (le coefficient delta) soit comprise entre 30 et 60 % pour un call warrant, –30 et –60 % pour un put warrant, afin d’optimiser l’effet de levier.

Découvrir aussi notre guide Comment investir avec un PEA ?

Quels sont les avantages et risques d’un warrant pour trader et investir en Bourse ?



Les avantages des produits boursiers warrants

Un effet de levier mais avec des pertes limitées

Les warrants sont des produits de bourse qui facilitent grandement le recours à l’effet de levier par rapport aux solutions traditionnelles que sont les options et les contrats à terme. En effet, contrairement à ces produits, les warrants permettent d’investir avec un risque de perte limité au montant investi et non au-delà. De plus, ils permettent d’investir avec de petits montants alors qu’un contrat à terme sur le CAC 40 vaut actuellement autour de 55 000 euros.

Accessibilité et transparence de la cotation d’un warrant

En outre, les warrants sont facilement accessibles. Pour investir en Bourse dans ces instruments financiers, vous pouvez utiliser votre compte-titres classique et votre intermédiaire habituel (agence bancaire, société de Bourse, courtier en ligne, etc.). En effet, tous les courtiers et banques les proposent alors que les options et contrats à terme sont seulement proposés par quelques courtiers spécialisés.

Vous pourrez passer vos ordres de Bourse aussi simplement que sur une action. Les warrants sont des titres cotés sur Euronext Paris. La cotation est continue.

Les risques liés aux warrants

Les warrants sont des produits boursiers qui s’adressent aux investisseurs avertis qui sauront bien en comprendre le mécanisme et appréhender les risques inhérents à ce type de placement.

Un risque de perte en capital

Les warrants sont des produits présentant un risque de perte en capital. En effet, rappelons-le, l’effet de levier fonctionne à la hausse comme à la baisse, que ce soit favorable ou défavorable à l’investisseur. Avec un levier de 3 par exemple, les gains si votre anticipation se réalisent sont multipliés par 3. À l’inverse, si les anticipations ne se réalisent pas, vos pertes sont aussi multipliées par 3. L’investisseur est donc exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi (mais pas au-delà). De plus, ce produit a une durée de vie avec une valeur temps qui décroît. Si votre anticipation ne se réalise donc pas avant l’échéance, vous perdez la totalité de votre investissement.

Les risques liés à l’effet de levier doivent se gérer avec précision

Les warrants sont des produits financiers à risques. Par conséquent, pensez à utiliser des ordres vous permettant de maîtriser le cours d’exécution. De plus, les warrants peuvent connaître de fortes fluctuations de cours au sein d’une même séance. Privilégiez donc les ordres à cours limités.

Un éventuel risque lié au taux de change

Dans le cas d’un sous-jacent en devise étrangère, le cours du warrant est aussi sensible aux variations du taux de change avec l’euro.

3 stratégies de pro pour trader les warrants



Nous allons vous dévoiler trois stratégies de trading essentielles pour trader en Bourse avec succès en utilisant les warrants. Ces stratégies de trading non directionnelles sont conçues pour optimiser vos performances et maximiser vos gains, sans pour autant vous exposer à une direction du marché.

La stratégie long short

La stratégie long short sur actions avec les warrants est une technique de trading qui consiste à sélectionner deux entreprises du même secteur et à anticiper la performance relative de leurs actions. Voici une explication détaillée de la mise en pratique de la stratégie long short :

  1. Sélection des entreprises : le trader doit choisir deux entreprises du même secteur dont il pense que l’une va surperformer (performance supérieure à la moyenne du marché) et l’autre va sous-performer (performance inférieure à la moyenne du marché).
  2. Position longue sur l’entreprise sur-performante avec un warrant call : le trader utilise alors les warrants call pour prendre une position longue sur l’entreprise dont il prévoit la surperformance. Si ses prévisions sont correctes, la valeur du warrant call augmentera à mesure que le prix de l’action de l’entreprise monte.
  3. Position courte sur l’entreprise sous-performante avec un warrant put : parallèlement, le trader utilise donc les warrants put pour prendre une position courte sur l’entreprise dont il prévoit la sous-performance. Si l’action de cette entreprise baisse, la valeur du warrant put augmentera, compensant ainsi toute perte potentielle due à la position longue.

L’avantage principal de cette stratégie est qu’elle permet au trader de ne pas être exposé à la tendance globale du marché. En effet, puisque les positions longues et courtes sont prises sur des entreprises du même secteur, l’impact des mouvements du marché est réduit. Le trader bénéficie ainsi des écarts de performance entre les deux entreprises, indépendamment de la direction du marché dans son ensemble.

Cette approche nécessite une analyse approfondie des fondamentaux des entreprises et une compréhension claire des facteurs qui peuvent influencer leur performance relative. Elle est souvent utilisée par les hedge funds et les traders professionnels pour réduire le risque de marché et isoler le potentiel de gain lié à la spéculation sur la performance relative des entreprises choisies.

La stratégie de paires

La stratégie de paires de trading est une approche sophistiquée, assez proche de la stratégie long short, qui exploite la relation entre deux actifs financiers corrélés. En utilisant les warrants, les traders peuvent simultanément ouvrir des positions longues et courtes sur deux actifs corrélés, capitalisant ainsi sur leur convergence ou divergence de prix.

L’objectif est de bénéficier des ajustements de prix lorsque les actifs reviennent à leur niveau de corrélation habituel (convergence) ou s’en écartent de manière significative (divergence). Si les prix convergent, la valeur du warrant call augmentera tandis que celle du warrant put diminuera, et vice versa en cas de divergence. Le succès de cette stratégie repose sur la précision du timing et la sélection judicieuse des paires d’actifs.

La stratégie de volatilité

La stratégie de volatilité sur indice avec les warrants est une méthode de trading qui se concentre sur la volatilité d’un indice plutôt que sur sa direction. Voici une explication détaillée de la mise en pratique de la stratégie de volatilité.

  1. Choix des warrants call et put : les traders sélectionnent des warrants call et put sur un indice spécifique, comme l’indice CAC 40, en anticipant une augmentation de la volatilité, indépendamment de la direction que prendra l’indice.
  2. Mise en œuvre : pour mettre en œuvre cette stratégie, le trader peut acheter à la fois des warrants call et put avec des prix d’exercice proches du prix actuel de l’indice. Si l’indice connaît une forte volatilité, l’un des deux warrants gagnera en valeur, compensant la perte de l’autre et potentiellement générant un profit global.

L’intérêt majeur de cette approche est qu’elle permet de ne pas être exposé au sens de la tendance globale du marché. En effet, que l’indice monte ou descende, ce qui importe ici, c’est l’amplitude des mouvements de prix.

En résumé, la stratégie de volatilité est une technique avancée qui requiert une bonne compréhension de la volatilité des marchés et des produits dérivés. Elle peut offrir des opportunités de gains même lorsque le marché est incertain ou stagnant, mais elle comporte également des risques significatifs liés à l’effet de levier des warrants.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.