Comment et pourquoi investir sur un Turbo Call ou Put en Bourse ?

Le 16 avril 2020

bourse-turbo-produit-financier

Dans ce dossier et dans cette vidéo sur les turbos, Café de la Bourse vous présente les mécanismes de ces produits de Bourse et vous livre ses conseils pour investir et trader ces instruments financiers risqués mais potentiellement rémunérateurs.

Pourquoi investir dans un Turbo Bourse ?

Caractéristiques d’un Turbo Bourse, ce produit financier pour investisseurs avertis

Turbo : un produit financier émis par des banques avec de nombreux sous-jacents

Les turbos sont des produits de Bourse émis par des banques qui permettent de prendre position sur un produit sous-jacent de type actions, indices, devises ou encore matières premières.

Turbos : des titres cotés à la Bourse de Paris

Les produits sont accessibles, à l’achat comme à la vente, sur différentes places boursières, et notamment à la Bourse de Paris, auprès de votre courtier ou de votre banque. Les turbos sont négociables à partir d’un compte-titres ordinaire (CTO) et peuvent bénéficier d’horaires de négociation étendus.

Les Turbos : des produits de Bourse à effet de levier

Les turbos impliquent une exposition aux variations quotidiennes du sous-jacent. L’effet de levier amplifie les performances du sous-jacent à la hausse comme à la baisse, ce qui peut être favorable ou défavorable pour l’investisseur. Ainsi, plus l’effet de levier est élevé, plus les variations du cours du turbo seront importantes par rapport au sous-jacent.

L’effet de levier du turbo varie selon l’écart entre le cours du sous-jacent et le niveau de financement (cours du produit X parité). Plus vous choisissez un turbo dont le niveau de financement est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier important, et plus les gains et le risque de perte sont élevés. Notez aussi que plus l’effet de levier est important et plus le risque de désactivation du turbo est élevé.

Les fournisseurs de turbos fixent d’ordinaire un levier minimal et maximal selon la classe d’actifs.

Comment fonctionne un Turbo Bourse ?


Les turbos sont des produits financiers à effet de levier, basés sur des sous-jacents, qui permettent d’amplifier les variations de ce dernier, sans avoir besoin d’en être détenteur.

Un turbo permet à l’investisseur de vendre un actif à un prix déterminé à l’avance (appelé strike) durant une période définie, jusqu’à une date butoir qu’on appelle date de maturité ou échéance. Le strike ou prix d’exercice est une caractéristique très importante pour un turbo, car c’est cela qui va définir sa valeur. Une autre caractéristique importante est la parité, c’est à dire le nombre de turbos qu’il faut détenir pour avoir le droit d’acheter un sous-jacent.

Le plus souvent, un turbo est caractérisé par une «barrière désactivante», définie préalablement à l’émission par l’émetteur. Lorsque le cours de l’actif sous-jacent atteint ou franchit cette barrière, le turbo est alors désactivé et l’investissement initial est intégralement perdu.

Comment choisir la barrière désactivante de son Turbo ?

La barrière désactivante, aussi appelée niveau de knockout, est une spécificité particulièrement importante du turbo. Cette barrière est définie à l’émission par l’émetteur du turbo. Elle est donc connue dès la souscription du produit. Une fois le niveau de knockout atteint, le turbo est désactivé et l’investisseur essuie donc une perte dont le montant correspond au prix d’achat du turbo, ce qui explique que les pertes peuvent être très rapides mais toujours limitées au montant de l’investissement initial, contrairement à certains produits dérivés.

C’est le prix d’exercice qui détermine votre perte potentielle maximum ainsi que votre effet de levier. En effet, plus le prix du turbo est éloigné du cours de l’actif sous-jacent, plus l’effet de levier est important. Et à l’inverse, plus le prix du turbo est proche de la valeur de l’actif sous-jacent, plus l’effet de levier est faible. En sélectionnant lors de l’achat du turbo le niveau de knockout, le trader particulier contrôle son effet de levier.

Il est donc primordial de bien choisir son niveau de knockout en fonction du sous-jacent, de son plan de trading et bien sûr de son aversion au risque.

Dans le cas d’un turbo classique, la barrière désactivante est toujours égale au strike. En revanche, dans le cas d’un turbo infini ou turbo illimité, la barrière désactivante et le strike diffèrent. Les turbos BEST (Barrièrere Egale Strike) sont des turbos illimités dont la barrière désactivante est égale au strike.

Les différents types de Turbos en Bourse

Il existe de nombreux types de turbos différents, avec des variantes dans le fonctionnement du produit. Nous vous détaillons ici les différentes sortes du turbos accessibles à l’investisseur particulier.

Turbo sans désactivation immédiate

Avec ce type de turbo, il n’y a pas de désactivation immédiate si le seuil de sécurité est touché ou franchi. La valeur résiduelle est réinvestie immédiatement et à moindre frais après réajustement des caractéristiques du produit.

D’autres turbos ne sont désactivés que si le niveau de knockout est atteint à la clôture. S’il est touché en séance, le turbo n’est pas désactivé.

Turbo avec échéance ouverte

Ce type de turbo comporte une échéance ouverte, permettant à l’investisseur de rester investi aussi longtemps que sa stratégie le nécessite, à condition toutefois que la barrière désactivante n’ait pas été touchée ou franchie.

Turbo infini ou illimité ou open-end

Les turbos Infinis ou turbos illimités eux, ne comportent pas de date d’échéance. Leur durée de vie est infinie. Dans le cas du turbo infini, la barrière désactivante et le strike sont différents. C’est le niveau de financement ou prix d’exercice qui permet de déterminer le prix du turbo. Il évolue chaque jour selon le coût de financement. La barrière désactivante est située à un pourcentage fixe au-dessus du Niveau de Financement pour un turbo Call Infini, en dessous du Niveau de Financement pour un turbo Put Infini. Si la barrière désactivante est touchée ou franchie, le turbo est désactivé et l’investisseur subit une perte en capital mais il touche le remboursement d’une valeur résiduelle éventuelle (pouvant être nulle) qui correspond à la différence entre le Seuil de Sécurité et le Niveau de Financement, ajusté de la parité.

Turbo BEST

Les turbos BEST (pour Barrière Egale Strike) fonctionnent comme les turbos illimités mais la barrière désactivante, recalculée quotidiennement, est égale au strike, c’est-à-dire le prix auquel on peut acheter le sous-jacent.

Vous vous demandez peut-être pourquoi acheter un turbo Call infini ou pourquoi acheter un turbo Call illimité ? Il peut être intéressant d’investir sur un produit sans échéance pour tirer profit d’une hausse de l’évolution d’un sous-jacent, à condition toutefois que la barrière désactivante soit située assez loin du prix d’exercice. Attention tout de même, les turbos sont des produits risqués, comportant un effet de levier et ils ne sont pas faits pour être conservés sur le long terme, même si certains ne comportent pas d’échéance.

Turbos 24


Première mondiale, le courtier IG a lancé en 2020 le Turbo24, le premier turbo dont la cotation est assurée en continu 24 heures du 24 et 5 jours sur 7, ce qui permet à l’investisseur d’entrer et sortir de sa position quand bon lui semble, sans être contraint par les horaires d’ouverture des marchés.

Comment calculer le prix d’un turbo ?

Le prix d’un turbo est connu dès la souscription et ne varie pas ensuite. Il est établi en fonction de la différence existant entre le cours de l’actif sous-jacent et le niveau de knockout ou strike, en incluant le spread du teneur de marché ainsi que les frais permettant de garantir le prix d’exercice.

La formule de calcul du prix d’un turbo est la suivante

Turbo Call ou turbo Long ou turbo Bull : [(Point du sous-jacent – Strike)/100] + coûts additionnels

Turbo Put ou turbo Short ou turbo Bear : [(Strike – Point du sous-jacent)/100] + coûts additionnels

Prenons un exemple avec un turbo dont le sous-jacent est l’indice CAC 40.

Imaginons que vous souscriviez un turbo Call ou Bull avec un CAC 40 à 3 800 points et une barrière désactivante fixée à 3 600 points

(3 800-3 600)/100 = 2 € + coûts additionnels

Imaginons maintenant que vous souscriviez un turbo Put ou Bear avec un CAC 40 à 3 800 points et une barrière désactivante à 4 100 points.

(4 100-3 800)/100 = 3 € + coûts additionnels

Les coûts additionnels prennent notamment en compte le risque de gap, c’est-à-dire les variations éventuelles du sous-jacent entre la fermeture et l’ouverture du marché, ainsi que le spread de teneur de marché, c’est-à-dire l’écart entre le prix d’achat du Turbo par la banque ou le courtier et le prix de revente au client.

Dans le cas du turbo 24, des frais supplémentaires de financement overnight existent, correspondant à un faible ajustement quotidien du niveau de strike.

Comment acheter un Turbo Call ou Put ?

Avant d’acheter un turbo, il vous faudra d’abord posséder une enveloppe permettant de détenir ce produit de Bourse.

Turbo en Bourse avec un PEA ou un compte titres ?

Les turbos sont négociables depuis un compte titres seulement. Il est impossible de loger ces produits de Bourse sur un PEA, à la différence des ETF ou trackers, par exemple, qui peuvent être détenus sur un plan d’épargne en actions.

Le nombre d’émetteurs de turbos est relativement restreint. Le plus souvent, il s’agit de banques d’investissement. Les distributeurs, eux, sont en revanche plus nombreux : banques traditionnelles (BNP, Société Générale, etc.) banques en ligne (Boursorama, Fortuneo, etc.), courtiers en ligne (Bourse Direct, Degiro, etc.), auprès desquels l’investisseur particulier pourra acheter un turbo. À noter : certains distributeurs ont un contrat d’exclusivité avec l’émetteur. Par exemple, Raydius émet le Turbo24 qui n’est commercialisé que par le courtier en ligne IG.

Comment prendre position sur un Turbo ?

Pour investir sur un turbo, vous devrez passer un ordre d’achat sur le turbo en question. Attention, la vente à découvert est interdite sur ce produit de Bourse. Pour clôturer votre position, vous pouvez vendre votre turbo. Il n’est en effet pas nécessaire d’attendre que votre turbo soit arrivé à maturité. D’ailleurs, l’immense majorité des investisseurs revend son turbo avant la date d’échéance de ce dernier. L’horizon d’investissement pour ce type de produit est rapproché. Il s’agit en effet d’un investissement très court-terme.

Turbo Call et Turbo Put : 2 stratégies d’investissement bien différentes

La stratégie turbo Call (ou turbo Long ou encore turbo Bull) permet de profiter de la hausse des marchés financiers. Les turbos Put (ou turbo Short ou encore turbo Bear) permettent de profiter de la baisse ou servent à couvrir son portefeuille.

Alors, faut-il choisir un turbo Call ou Put ? Vous vous demandez peut-être quand utiliser un turbo Call, ou son opposé le turbo Put ?

En cas d’une anticipation de la hausse du cours de l’actif sous-jacent, vous devrez choisir un turbo Call pour lequel la barrière désactivante est inférieure au cours de l’actif sous-jacent au moment de la prise de position.

En revanche, en cas d’anticipation d’une baisse du cours de l’actif sous-jacent, vous devrez choisir un turbo Put pour lequel la barrière désactivante sera placée au-dessus du cours de l’actif sous-jacent lors de la prise de position.

bourse-investir-turbo

Turbo Call ou turbo Long pour profiter de la hausse des marchés financiers

Pourquoi acheter un turbo Call Bourse ? pourquoi acheter un turbo Call CAC 40 ? Pourquoi acheter un turbo Call Brent ? Pourquoi acheter un turbo Call Total, BNP ou LVMH ?

Un turbo Call vous permet de vous positionner sur les marchés financiers lorsque vous anticipez la hausse d’un sous-jacent, qu’il s’agisse d’un indice boursier, d’une matière première, d’une action, ou même d’une devise, en utilisant un effet de levier. En effet, les turbos Call ont pour objectif d’amplifier plusieurs fois la performance quotidienne d’un indice ou d’une action (déduction faite du coût de financement et des frais).

Ainsi, vous pouvez par exemple utiliser un turbo Call sur l’indice CAC 40 si vous anticipez à très court terme une remontée de cet indice.

Comment fonctionne un Turbo Call ?

C’est quoi un turbo Call ? Et un turbo Call comment ça marche ? Pour tout savoir sur le fonctionnement d’un turbo Call, nous vous proposons de prendre un exemple qui vous éclairera sur les avantages et les risques à utiliser ce type de produit de Bourse pour ses investissements.

Exemple : Turbo24 du courtier en ligne IG pour profiter d’une hausse du cours CAC 40.

Objectif d’investissement : les turbos Long ou turbos Call sur l’indice CAC40 sont destinés aux investisseurs anticipant une progression des cours CAC 40.

Illustration du calcul de performance d’un turbo Call ou turbo Long (stratégie haussière) :

Pour une meilleure compréhension et une plus grande clarté, nous avons choisi de simplifier cet exemple en ignorant les éventuels frais de financement lors des calculs.

Imaginons que le CAC 40 s’élève à 5 500 points et que, anticipant une hausse, vous choisissez d’acheter 100 turbos Call avec une barrière désactivante à 5 380 points, soit 120 points en dessous du cours du sous-jacent lors de votre prise de position.

Pour cet exemple, nous appliquons un multiplicateur au prix du turbo de 0,01. Par conséquent, la valeur de la position est de : 100 x (120 x 0,01) = 120€.

À noter : une fois acheté votre turbo, son prix ne variera plus, son niveau de knock-out non plus.

Cas favorable : Le cours du sous-jacent (l’indice CAC 40) grimpe et atteint les 5 650 points.

Par conséquent, le cours de l’actif sous-jacent a augmenté de 150 points, tout comme la valeur de votre turbo qui s’élève désormais à 270€. Vous recevez ce montant via la vente de votre turbo. Vous récupérez ainsi les 120€ correspondant à votre investissement initial et réalisez en plus un gain de 150€.

Cas défavorable : Si le cours de l’indice CAC 40 chute et passe sous les 5 380 points (niveau de knock-out), le produit expire prématurément avec une valeur nulle. L’investisseur perd alors la totalité du montant investi, soit 120€. Sa position a tout de même été protégée d’une baisse potentiellement plus importante du marché.

Turbo Put ou Turbo short pour couvrir son portefeuille boursier ou profiter de la baisse des marchés

Les turbos Put amplifient, quant à eux, plusieurs fois la performance quotidienne inversée d’un indice (incluant la rémunération et les coûts liés à la stratégie).

Vous pouvez par exemple utiliser un turbo Put pour compenser votre exposition au CAC40 si vous pensez qu’un retournement défavorable approche. La perte enregistrée sur votre portefeuille d’actions CAC 40 sera compensée par la hausse de votre turbo.

Les turbos Put permettent une protection temporaire en cas de phase de forte volatilité et de doutes sur un marché. Comportant des effets de levier qui peuvent être conséquents, il ne s’agit pas de conserver en permanence ces produits.

Exemple : turbo24 du courtier en ligne IG pour profiter de la baisse du cours CAC 40

Objectif d’investissement : un turbo Short sur l’indice CAC40 est destiné à un investisseur anticipant une baisse des cours de l’indice CAC 40 ou qui souhaite couvrir son portefeuille à court terme.

Illustration du calcul de performance du turbo Put ou turbo Short (stratégie baissière) :

Pour une meilleure compréhension et une plus grande clarté, nous avons choisi de simplifier cet exemple en ignorant les éventuels frais de financement lors des calculs.

Imaginons que le CAC 40 s’élève à 5 500 points et que, anticipant une baisse, vous choisissez d’acheter 100 turbos Put avec une barrière désactivante à 5 620 points, soit 120 points au-dessus du cours du sous-jacent lors de votre prise de position.

Pour cet exemple, nous appliquons un multiplicateur au prix du turbo de 0,01. Par conséquent, la valeur de la position est de : 100 x (120 x 0,01) = 120€.

À noter : une fois acheté votre turbo, son prix ne variera plus, son niveau de knock-out non plus.

Cas favorable : Le cours du sous-jacent (l’indice CAC 40) baisse et atteint les 5 350 points.

Par conséquent, le cours de l’actif sous-jacent a baissé de 150 points et la valeur de votre turbo qui s’élève désormais à 270€ s’est apprécié de 150€. Vous recevez ce montant via la vente de votre turbo. Vous récupérez ainsi les 120€ correspondant à votre investissement initial et réalisez en plus un gain de 150€.

Cas défavorable : Si le cours de l’indice CAC 40 grimpe et passe la barre des 5 620 points (niveau de knock-out), le produit expire prématurément avec une valeur nulle. L’investisseur perd alors la totalité du montant investi, soit 120€. Sa position a tout de même été protégée d’une baisse potentiellement plus importante du marché.

Placement financier : les 5 avantages d’un turbo Bourse

1.Turbo : plusieurs stratégies d’investissement et une multitude de sous-jacents disponibles

Les turbos Call et Put sont des produits de Bourse qui permettent, selon le contexte et vos convictions, de se positionner avec une stratégie haussière ou baissière. En outre, un turbo permet d’investir sur de très nombreuses classes d’actifs. Il faut en effet souligner les nombreux sous-jacents disponibles : actions, indices, matières premières ou devises.

2. Liquidité et facilité d’accès de ces actifs financiers auprès d’un courtier Bourse ou une banque

Les Turbos sont des produits facilement accessibles à l’achat comme à la vente sur la Bourse de Paris, auprès de votre courtier ou auprès de votre banque. Ils seront détenus sur votre compte-titres.

3. L’utilisation de l’effet de levier facilitée avec les Turbos

Ces produits suivent à tout moment les cours des indices sous-jacents en amplifiant les variations quotidiennes de ces derniers grâce à l’effet de levier.

Ils facilitent le recours à l’effet de levier par rapport aux solutions traditionnelles (SRD, futures, options, etc.).

4. Fonctionnement et calcul transparent de la valeur des produits dérivés

Les Turbos sont cotés en continu en temps réel, comme une action, pour assurer une négociabilité optimale, contrairement aux CFD par exemple, qui sont de gré à gré. Les prix sont disponibles sur Euronext Paris ou sur le site de votre courtier en ligne.

5. Le turbo n’a pas d’échéance fixe

Contrairement à d’autres produits dérivés, le turbo ne comporte pas forcément d’échéance fixe (turbo illimité et turbo Best). Vous pouvez donc rester investi sur cet instrument financier aussi longtemps que votre stratégie le nécessite sous réserve que le niveau de financement ne soit pas touché. En outre, le turbo24 d’IG permet d’acheter ou vendre cet actif 24h sur 24 et 5 jours sur 7.

3 principaux risques liés aux Turbos

Les turbos s’adressent aux investisseurs avertis qui possèdent suffisamment d’expérience et de connaissances pour comprendre les caractéristiques de ces produits et pour en évaluer les risques, notamment en matière d’effet de levier.

1. L’investisseur peut perdre son capital investi

L’investissement est exposé intégralement à la baisse ou à la hausse des cours des sous-jacents.

La stratégie est systématique et le levier fonctionne aussi bien à la hausse qu’à la baisse, ce qui peut être favorable comme défavorable à l’investisseur.

Si le niveau de financement est directement touché ou franchi, le produit expire prématurément avec une valeur nulle. L’investisseur perd alors la totalité du montant investi.

L’investisseur est donc exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi, mais pas au-delà contrairement à d’autres produits à levier.

2. Une stratégie d’investissement court terme pour un effet de levier élevé

Du fait de l’exposition aux variations quotidiennes du sous-jacent, à la hausse comme à la baisse, les Turbos nécessitent un suivi quotidien et des allers/retours fréquents en fonction de l’évolution du sous-jacent. Ils s’adressent donc aux investisseurs avertis sur de courtes périodes disposant de connaissances spécifiques sur ces produits et maîtrisant l’effet de levier.

3. Une valeur mobilière sensible au taux de change

Dans le cas d’un sous-jacent en devise étrangère, le cours du turbo est aussi sensible aux variations du taux de change avec l’euro.

Comme pour tout produit financier, le choix de votre turbo doit reposer sur les conditions de marché, le scénario que vous envisagez, votre profil d’investisseur et notamment votre profil de risque et votre objectif d’investissement.

À noter : certains turbos comme le Turbo 24 sont sans risque de change car libellés en euros pour que l’investisseur n’ait pas à subir une conversion monétaire qui pourrait lui être défavorable.

Turbo, warrant, CFD, option : quels produits dérivés choisir ?

Turbos, options, warrants et CFD sont des produits dérivés qui permettent de prendre position avec effet de levier sur un actif sous-jacent. Mais ils disposent tous de caractéristiques propres que l’investisseur aura tout intérêt à prendre en compte pour choisir le produit le plus adapté à sa stratégie.

Turbo ou CFD

Avec un CFD, l’investisseur accepte d’échanger la différence de prix de l’actif entre le moment où le contrat est conclu et le moment où il est clôturé.

Les turbos sont des produits financiers cotés, listés, régulés. Cela signifie qu’ils sont négociés sur une place de négociation, qu’ils peuvent être achetés via un courtier ou une banque, avec une cotation transparente, vous donnant une bonne visibilité sur le carnet d’ordres. Les CFD, eux, ne sont pas cotés et ne sont donc pas régis par une autorité financière. Ces produits s’échangeant de gré-à-gré, exposent l’investisseur à un risque potentiellement plus grand qu’un produit de Bourse régulé et coté.

Avec le turbo, le risque est limité par la barrière désactivante et l’investisseur ne peut donc pas perdre plus que le montant initialement investi, ce qui n’est pas le cas des CFD pour lesquels l’investisseur, pour limiter son risque, doit ajouter un stop garanti à chaque position. Cependant, cet ordre stop est réajustable, contrairement à la barrière désactivante d’un turbo.

Turbo ou warrant

Un warrant donne à l’investisseur le droit (et non l’obligation), d’acheter ou de vendre un sous-jacent déterminé, à un prix fixé à l’avance (qu’on appelle prix d’exercice ou Strike) jusqu’à une date d’échéance (ou maturité).

Le turbo est donc un type de warrant qui présente deux caractéristiques propres : il peut être exercé à tout moment (pour les turbos illimités et Best), ce qui permet donc à l’investisseur de bénéficier de chaque mouvement favorable tant que le prix d’exercice n’est pas franchi ; et il possède une barrière désactivante, ce qui lui confère un effet de levier supérieur à un warrant, mais cette caractéristique lui permet aussi d’afficher un prix moins élevé qu’un warrant alors même qu’il offre les mêmes performances, générant un rendement supérieur, si la barrière n’est pas franchie bien entendu.

Turbo ou option

Une option, comme un warrant et un turbo (il s’agit dans les 3 cas d’un produit dit « optionnel ») donne également à l’investisseur le droit (et non l’obligation), d’acheter ou de vendre un sous-jacent déterminé, à un prix fixé à l’avance (qu’on appelle prix d’exercice ou Strike) jusqu’à une date d’échéance (ou maturité).

Cependant, les turbos et warrants sont émis en nombre limité par un market maker, une banque généralement, et sont échangées sur une place boursière ou place de négociation alternative, alors que les options sont des contrats créés par des marchés financiers. Notez aussi que l’on peut vendre à découvert une option sans l’avoir acheté, ce qui n’est pas le cas du warrant et du turbo. Le risque est alors plus important car la perte peut être supérieure à la somme initiale investie. En revanche, avec un warrant ou un turbo, l’investisseur ne pourra jamais perdre davantage que la prime payée lors de l’ouverture de la position.
Découvrez toutes nos analyses dans notre section trading des produits dérivés

Quelques questions sur les turbos ?

Quel est l’intérêt des Turbos ?
Un turbo est un produit dérivé qui permet à un investisseur particulier de trader en Bourse à la hausse ou à la baisse, avec un effet de levier et donc une mise de départ faible, de nombreux sous-jacents, comme les actions en Bourse, les indices boursiers, les matières premières (l’or et le pétrole notamment) ou encore les devises comme l’EUR/USD.

Comment fonctionne un Turbo ?
Un Turbo est un produit de Bourse qui suit le cours de son sous-jacent et permet à l’investisseur de disposer d’un droit d’acheter ou de vendre un actif à un prix déterminé à l’avance, avec ou sans échéance. Mais dans la pratique, les turbos sont revendus avant leur maturité et permettent donc à l’investisseur d’anticiper la hausse ou la baisse d’un sous-jacent. Le Turbo comporte aussi une barrière désactivante, définie par l’émetteur et connue dès l’achat du Turbo, qui, lorsqu’elle est atteinte ou franchie désactive le produit et entraîne la perte totale de l’investissement initial.

Quelle différence entre turbo call et turbo put ?
On achètera un Turbo Call en cas d’anticipation haussière de l’actif sous-jacent (la hausse du CAC 40 par exemple) et on achètera un Turbo Put en cas d’anticipation baissière du cours de l’actif sous-jacent (la baisse du CAC 40 par exemple).

Comment calculer le prix d’un turbo ?
Le prix d’un turbo est équivalent à la différence entre le cours de l’actif sous-jacent au moment de la prise de position et le niveau de strike choisi par l’investisseur. Il existe toutefois des coûts additionnels relatifs au spread du teneur de marché ainsi qu’aux frais permettant de garantir le prix d’exercice.

Source images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading groupes-pharmaceutiques-fortes-marges-beneficiaires
Bourse et Trading compte-titres-bourse-avantage-inconvenients
Bourse et Trading
Bourse et Trading societes-francaises-les-plus-riches