SRD : le système de règlement différé pour vos investissements en Bourse

Le 29 août 2019

srd-systeme-reglement-differe

En période de marchés baissiers, le service de règlement différé (SRD) séduit les investisseurs les plus avertis qui, grâce à ce dispositif, associent vente à découvert et effet de levier afin de dégager de potentielles belles plus-values en Bourse. Attention cependant, s’il présente des atouts certains, le SRD comporte également des risques que l’on aurait tort de négliger et qu’il vaut mieux connaître et anticiper.

Découvrez le fonctionnement du service de règlement différé, les avantages que peut en tirer l’investisseur et les inconvénients de ce dispositif pour investir en Bourse.

Fonctionnement du service de règlement différé (SRD)

Le SRD ou service de règlement différé est un dispositif permettant à l’investisseur de se positionner sur le marché boursier en reportant le paiement ou l’encaissement des titres à la fin du mois boursier. Le SRD permet donc de vendre ou d’acheter des actions, sur un mois boursier, sans avoir à payer ses titres. À la fin du mois boursier, si votre position est gagnante, vous recevez la somme correspondant à votre gain. À l’inverse, si votre position est perdante, vous payez la somme correspondant à votre perte.

Tous les titres ne sont pas éligibles au service de règlement différé mais la plupart des sociétés cotées sur Euronext Paris ayant une capitalisation importante et un volume de transactions conséquent peuvent se négocier au SRD.

Euronext, chaque début d’année, dresse une liste de tous les titres éligibles qu’elle met à jour régulièrement.

Le SRD est rendu possible grâce au crédit consenti par l’intermédiaire (le courtier en Bourse ou la banque) qui vous permet de passer des ordres en SRD. L’intermédiaire se rémunère sous la forme d’une commission et n’autorise bien sûr le recours au SRD que si l’investisseur dispose d’une couverture suffisante pour garantir le paiement des titres. Cette couverture se limite à 20 % du montant investi dans le cas d’actions et doit atteindre les 25 % si les titres négociés au SRD sont des obligations. Dans le cas d’un portefeuille d’actions, dont la valeur est plus volatile, la couverture est même portée à 40 %.

Chaque fin de mois, lors du jour de liquidation qui intervient à la clôture de la 4ème séance de bourse avant la fin du mois, l’investisseur ayant des positions ouvertes au SRD peut choisir de :

  • Lever sa position pour recevoir les titres au comptant ;
  • Reporter sa position au mois suivant (avec des frais de report).

Les atouts et avantages du SRD pour bien investir

Il existe deux principaux avantages à utiliser le SRD. D’abord, ce dispositif permet de recourir à l’effet de levier et donc de prendre une position d’un montant bien supérieur à celui disponible sur son compte. On l’a vu précédemment, la couverture pour garantir le paiement des titres, variable selon le type d’actifs traités, est relativement faible. Les taux de couverture correspondent donc à des effets de levier oscillant entre 2,5 et 5.

Le SRD permet donc d’utiliser un effet de levier pouvant aller jusqu‘à cinq fois le montant des avoirs disponibles sur son compte. Un particulier disposant de 5 000 euros pourra investir sur des actions, grâce au SRD, jusqu’à 25 000 euros !

Le SRD, s’il permet de prendre position avec un investissement initial limité, permet aussi de générer des profits augmentés.

L’effet de levier permet de multiplier ses gains. Un titre acheté avec un effet de levier de 5, s’il augmente de 3 % vous fait réaliser une plus-value de 15%.

Ensuite, second avantage majeur du SRD, il permet de vendre à découvert. Rappelons que la plupart des investisseurs en Bourse achètent des titres dont ils espèrent que le cours montera pour pouvoir réaliser une belle plus-value lors de la revente.

Mais il est également possible de se positionner en Bourse en misant sur la baisse des cours d’un titre, en shortant une action par exemple. Cette pratique consiste à vendre une action que l’on ne détient pas en portefeuille pour profiter d’une tendance baissière du marché. Dans cette situation, l’investisseur adopte une position vendeuse sur des titres non détenus en faisant le pari que les cours baissant, il pourra les acheter moins chers plus tard et réaliser ainsi une plus-value.

SRD : les limites du service de règlement différé pour investir en Bourse

systeme-reglement-differe-srd-investir

Le service de règlement différé est particulièrement approprié pour spéculer en Bourse, en particulier au cours de marchés baissiers et avec un montant initial relativement faible. Mais le SRD comporte aussi quelques risques et inconvénients qu’il vaut mieux bien anticiper.

D’abord, vous ne pourrez avoir recours au SRD via un PEA. Ce dispositif ne peut être activé que via un compte-titres.

Ensuite, ne négligez pas les risques liés à l’effet de levier, particulièrement présents dans le cas du SRD. L’effet de levier est un outil à double tranchant qui peut être favorable ou défavorable à l’investisseur. Pour reprendre l’exemple précédent, dans le cas d’un investissement comportant un effet de levier de 5, si le titre perd 3 %, votre investissement essuie lui une perte de 15 %. Et attention, contrairement à la plupart des produits de Bourse pour lesquels la perte est limitée au montant initialement investi, dans le cas du SRD, les pertes sont, elles, potentiellement infinies. Il est tout à fait possible de perdre davantage que le capital investi. Si des titres négociés au SRD avec un effet de levier de 5 perdent 20 %, l’investisseur doit alors couper toutes ses positions (et perdre l’intégralité de son capital) ou réapprovisionner son compte, ce qui n’est pas sans risque.

La vente à découvert associée à l’effet de levier est potentiellement rémunératrice et permet de dégager des bénéfices en période de marchés baissiers. Mais attention, il s’agit d’un procédé risqué et réservé aux traders avertis qui comprennent bien le mécanisme de ce dispositif et les risques qui y sont liés.

Source images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


chine-centre-economie-mondiale
pouvoir-d-achat-francais
or-utilisations-matiere-premiere
epargne-raisons-epargner-argent