Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
Produit de Bourse : comment et pourquoi investir sur ce placement financier ?

Produit de Bourse : comment et pourquoi investir sur ce placement financier ?




Les produits de Bourse sont particulièrement adaptés aux stratégies court terme, à la hausse comme à la baisse. Les produits de Bourse peuvent permettre de dégager de la performance quand les marchés sont volatils, peu importe le sens. Mais les produits de Bourse permettent aussi de couvrir son portefeuille, de le diversifier, voire même de mettre en place des stratégies de trading sophistiquées. Les produits de Bourse, très variés, peuvent répondre à de nombreux besoins des investisseurs.

Explorez les divers aspects des produits de bourse : leurs propriétés distinctives, les bénéfices et les limites qu’ils présentent, ainsi que les différents types de produits de bourse existants. Café de la Bourse vous offre une analyse approfondie de ces solutions d’investissement en bourse, véritables alternatives aux investissements directs dans des actions.

Qu’est-ce qu’un produit de Bourse ?



Investir en Bourse ne se résume pas à acheter des actions. Vous pouvez aussi opter pour les produits de Bourse. Un produit de bourse est un titre (valeur mobilière liquide) émis par une banque, ou une institution financière, et coté en continu à la Bourse de Paris (ou sur une autre place boursière du même type). Ce sont des produits listés qui s’échangent comme une action ou une obligation. Leurs cotations font l’objet d’un contrat d’animation (dit « Market Making ») entre l’émetteur du produit et la place boursière de cotation, pour garantir la liquidité. Les transactions de produits de Bourse s’effectuent par le biais d’un intermédiaire financier classique : banque ou courtier en Bourse.

Il est essentiel de distinguer les produits de bourse des produits dérivés. Les premiers sont des titres financiers faisant parti de la même catégorie que les actions ou les obligations, qui sont listés et négociables sur les marchés boursiers, et transférables d’un compte titre à un autre. Ils représentent une part de propriété ou une créance sur l’émetteur. En revanche, les produits dérivés, tels que les futures ou les options, sont des contrats financiers dont la valeur est dérivée de celle d’un actif sous-jacent. Ces contrats spécifient les conditions d’achat ou de vente d’un actif à un prix et à une date future. Bien qu’ils soient également échangés sur les marchés boursiers, leur nature et les risques associés diffèrent substantiellement de ceux des titres traditionnels.

Avantages et inconvénients des produits de Bourse


Les produits de Bourse permettent de nombreux investissements

Les produits de Bourse permettent d’investir sur de très nombreux sous-jacents et donc de se positionner sur des actions, indices (CAC 40, EuroStoxx 50, S&P 500, etc.), matières premières (or, argent, pétrole, blé, etc.), devises (dollar, euro, franc suisse, etc.), et même sur les crypto monnaies.

Les produits boursiers facilement négociables depuis un compte titre

Ces produits qui permettent de spéculer sur tant de sous-jacents possibles sont listés en Bourse, notamment à la Bourse de Paris (Euronext Paris), liquides et négociables depuis un compte titres. Les produits de Bourse sont même négociables à des horaires plus étendus que les actions cantonnées au traditionnel 9h-17h30, quand les produits de Bourse se négocient eux de 8h à 18h30 en fonction de la liquidité du sous-jacent du produit. Certains courtiers en ligne comme Boursorama et Bourse Direct proposent même de négocier les produits de Bourse jusqu’à 22 heures, ce qui est très pratique lorsque l’on veut investir sur des sous-jacents américains par exemple. Le courtier IG va encore plus loin en proposant des Turbo24 négociable 24h/24.

Dans le cadre de partenariats entre certains courtiers Bourse et les émetteurs, il est possible de négocier les produits de bourse avec des frais réduits, voire sans frais.

Les produits boursiers permettent une stratégie haussière ou baissière

Les produits de Bourse permettent de se positionner à la hausse ou à la baisse selon que l’on souhaite profiter de la hausse des marchés ou bien couvrir son portefeuille et/ou profiter de la baisse des marchés. Ce type d’instrument financier saura donc s’adapter à toutes vos stratégies.

Il est même possible de mettre en place des stratégies Long/Short sur des actions, ou d’autre type de stratégies non-directionnelles pour jouer sur les écarts de volatilité.

Il est recommandé de consulter le DICI mis à disposition par l’émetteur du produit de Bourse pour s’assurer que le produit choisi correspond précisément au scénario que l’on anticipe. En effet, il existe une grande variété de produits de bourse pour de très nombreux scénarios différents. Par exemple, certains produits vont permettre d’anticiper une hausse dans le temps, alors que d’autres seront adaptés pour une hausse rapide.

Les produits de Bourse comportent un risque de perte en capital

Les produits de Bourse comportent un risque de perte en capital parfois en cours de vie et, dans tous les cas, à l’échéance. Les produits de Bourse ne vous permettent pas de perdre une somme supérieure à celle initialement investie. En revanche, vous pouvez parfois bénéficier de systèmes de protection du capital, voire de garantie du capital.

Les produits de Bourse sont également soumis aux risques de liquidité et de contrepartie et, pour certains, au risque de change.

Investir dans les produits de Bourse devrait donc être réservé aux investisseurs à même de saisir toutes les caractéristiques de ces produits.

Les 3 principales catégories de produits de Bourse

produit-bourse-placement-financier

Les produits à effet de levier : turbo, warrant et leverage



Ce sont des produits qui, par le biais de l’effet de levier, visent à amplifier les variations d’un sous-jacent à la hausse ou à la baisse. Avec un faible montant d’investissement initial (moins de 5 EUR), vous pourrez donc jouer la hausse ou la baisse du marché, tout en limitant votre risque à la somme investie. Néanmoins, il faut bien avoir conscience que l’investissement est exposé intégralement aux variations des cours du sous-jacent, c’est-à-dire qu’il est exposé intégralement à la baisse ou à la hausse des cours des sous-jacents. La stratégie est systématique et le levier fonctionne lui aussi à la hausse comme à la baisse, ce qui peut être favorable ou défavorable à l’investisseur. C’est donc un outil à double tranchant.

Il est possible de trouver des turbos ou des certificats à levier dont la valeur sera de 15 EUR, voire même 2 EUR, le risque sera alors limité au montant correspondant au nombre de titre que vous achetez. Les produits de Bourse permettent donc de savoir exactement la perte maximum encourue.

On distingue trois types de produits à effet de levier.

Le turbo : produit financier avec effet de levier

Les turbos sont des produits financiers à effet de levier, basés sur des sous-jacents, qui permettent d’amplifier les variations de ce dernier, sans avoir besoin d’en être détenteur.

Ils sont souvent dotés d’une « barrière désactivante », définie préalablement à l’émission par l’émetteur. Lorsque le cours du sous-jacent atteint ou franchit cette barrière, le turbo est alors désactivé et l’investissement initial est intégralement perdu. Cependant, avec certains turbos, la désactivation n’est pas immédiate si le seuil de sécurité est touché ou franchi. La valeur résiduelle est réinvestie immédiatement et à moindre frais après réajustement des caractéristiques du produit.

Le warrant : produit de Bourse facile d’accès émis par les banques

Les warrants sont des produits de bourse à effet de levier qui donnent le droit (et non l’obligation), d’acheter (il s’agit alors d’un call warrant) ou de vendre (il s’agit alors d’un put warrant) un sous-jacent déterminé, à un prix fixé à l’avance (qu’on appelle prix d’exercice ou strike) jusqu’à une date d’échéance (ou maturité).

Les warrants permettent donc d’amplifier les variations d’un actif à la hausse comme à la baisse tout en étant sensibles à d’autres paramètres comme la volatilité et la valeur temps. Contrairement aux options, ils sont cotés en Bourse et sont de ce fait plus faciles d’accès et peuvent être négociés auprès de la plupart des banques ou courtiers depuis un compte titre ordinaire.

Les certificats leverage et short : produits boursiers avec effet de levier défini

Les certificats leverage et short sont des produits de bourse basés sur des sous-jacents ayant un effet de levier fixe et défini à l’avance.

Avec le risque de perte en capital qui leur est associé et le recours à l’effet de levier, ces produits s’adressent aux investisseurs avertis qui possèdent suffisamment d’expérience et de connaissances pour en comprendre les caractéristiques. Les produits de Bourse à effet de levier sont en effet les produits de Bourse les plus risqués.

Dans le cas des certificats leverage et short, le levier étant constant (fixe) et puisque les certificats répliquent la performance journalière du sous-jacent, cela implique du bêta-slippage pour les positions durant plus d’une journée, ce qui peut être générateur de perte dans un marché qui n’est pas directionnel.

Le bêta-slippage désigne l’écart qui peut survenir entre la performance attendue d’un produit et sa performance réelle, en raison de la volatilité du marché. Cet écart est d’autant plus marqué dans le cas des produits à levier, car ils amplifient les mouvements de prix de l’actif sous-jacent. Ainsi, lors de fluctuations importantes et fréquentes du marché, le beta slippage peut entraîner des pertes plus conséquentes que prévu pour les investisseurs utilisant des produits à effet de levier.

Les produits de rendement : bonus et produits structurés



Ils présentent une alternative, avec un risque de perte en capital, au placement direct en actions. Ils sont adaptés pour investir sur des mouvements modérés du sous-jacent. Ils permettent d’optimiser, lorsque les conditions de marché le permettent, le rendement potentiel attendu par rapport à un investissement direct sur l’actif sous-jacent.

Il s’agit notamment des Bonus mais aussi des produits structurés, ces produits associant un placement financier traditionnel, tel que des obligations ou des actions, à des produits dérivés. Ce sont des produits à échéance dont la durée de vie est souvent complétée par un mécanisme de remboursement anticipé qui s’active automatiquement si la performance du sous-jacent depuis la date de constatation initiale est positive ou nulle à l’une des dates de constatation fixées.

La performance du produit est définie selon une formule mathématique. En cas d’activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé ou si le sous-jacent enregistre à l’échéance une performance positive ou nulle depuis l’origine, l’investisseur reçoit un gain fixe, plafonné et défini à l’avance. À l’échéance du produit, il reçoit l’intégralité de son capital si la baisse n’a pas dépassé un certain pourcentage fixé à l’origine. Sinon, il subit une perte en capital à hauteur de l’intégralité de la baisse de l’indice.

En cas de performance positive, vos gains seront moindres, mais en cas de performance négative, les pertes seront, dans une certaine mesure, limitées. Par exemple, imaginons que vous ayez investi sur un produit structuré sur l’indice EuroStoxx50. Si ce dernier à la date de constatation finale a enregistré une hausse de disons 12 %, votre gain sera plafonné par exemple de 8 % seulement. En revanche, si à la date de constatation finale l’indice a essuyé 30 % de perte par exemple, vous pourrez recevoir l’intégralité du capital, sans essuyer de baisse si le produit structuré proposé une protection à la baisse de – 30 %. Admettons que le pourcentage de perte à ne pas dépasser était de 30 %. Si l’indice a baissé de – 35 % à la date de constatation finale, vous subissez alors une perte en capital de – 35 %.

Les produits structurés peuvent comporter en effet un risque de perte en capital. Néanmoins, le niveau de protection ou éventuellement la garantie du capital qui leur sont associés les rendent moins risqués qu’un placement actions, à condition d’être bien compris.

Découvrir notre dossier Investir dans les produits structurés

Les produits d’indexation : ETF ou tracker



Il s’agit des produits qui répliquent la performance d’un sous-jacent. Appelés ETF (tracker), ils sont de plus en plus prisés par les investisseurs professionnels comme particuliers, car ils permettent de se placer facilement sur une multitude de sous-jacents. En très forte croissance depuis 15 ans, ces fonds cotés en Bourse sont apparus aux États-Unis il y a 30 ans.

Accessibles, avec une bonne liquidité, les ETF permettent de se positionner à la fois sur des indices, mais aussi sur des secteurs d’activités, sur divers marchés comme le marché obligataire, mais aussi d’investir dans des stratégies sophistiquées avec les ETF Smart Beta, ces trackers basés sur des indices dont la pondération n’est pas régie par la capitalisation boursière mais par différents facteurs de surperformance. Par exemple, un ETF lowvol sera positionné sur les sociétés dont la volatilité est plus faible que la moyenne et pourra amoindrir le risque d’un portefeuille.

Les ETF s’adaptent aussi à une stratégie baissière avec les ETF Bear. Ils peuvent être accompagnés d’un effet de levier avec les ETF Leverage. Attention toutefois car comme pour les certificats leveraged and short, les ETF leveraged and short sont soumis au bêta-slippage pour les positions durant plus d’une journée.

Il existe donc des ETF pour répondre à tous les besoins des investisseurs. L’offre est pléthorique puisqu’il existe plus de 2 600 fonds ETF en Europe. Notez toutefois que 300 ETF seulement dépassent le milliard d’encours.

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez en cadeau notre ebook pour investir en Bourse

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.