Comparatif banque en ligne : les meilleures banques en ligne

Le 11 juin 2020

banque-en-ligne-comparatif-banque

Découvrez la banque en ligne, ses caractéristiques, sa cible, les raisons de son succès, et nos explications pour savoir comment devenir client d’une banque à distance.

Retrouvez aussi notre comparatif actualisé des meilleures banques en ligne et nos 7 conseils pour trouver la meilleure banque digitale du marché ! Pour vous, nous avons listé les avantages et inconvénients des banques sur Internet et nous vous accompagnons dans votre choix à l’aide de notre vidéo « Comment choisir une banque en ligne ? » et notre infographie « Comment changer de banque ».

Qu’est-ce qu’une banque en ligne ?

Caractéristiques d’une banque en ligne

Vaut-il mieux opter pour une banque en ligne ou physique ? Quelles différences entre les banques en ligne et les banques de réseaux ? Découvrez les caractéristiques de la banque à distance.

Les banques en ligne sont des établissements bancaires qui proposent leurs offres de produits et services exclusivement depuis le web.

Attention à ne pas confondre les pure players (banques en ligne) avec les banques traditionnelles qui offrent des services en ligne. Les premières ne disposent pas d’agences physiques, leur activité s’étend uniquement sur le web, tandis que les secondes sont des interfaces d’agences physiques sur Internet.

Il existe toutefois un lien très fort entre banque en ligne et banque physique. D’abord, elles exercent le même métier. Ensuite, la plupart des banques en ligne sont des filiales de groupes bancaires traditionnels. Ainsi, BforBank est une filiale des caisses régionales du Crédit Agricole, Boursorama est une filiale de la Société Générale, Fortuneo est une filiale d’Arkea Direct Banque (Crédit Mutuel) Hello Bank ! est une filiale de BNP Paribas, ING est une filiale de la banque néerlandaise ING, Monabank est une filiale de Cofidis Participations (groupe Crédit Mutuel Alliance fédérale). Seule exception à la règle : Orange Bank, filiale du groupe de Telecom.

Retenez que les banques en ligne sont soumises aux mêmes obligations légales et législatives que leurs consoeurs, dites traditionnelles.

Vous vous demandez encore à quoi sert une banque en ligne ? Elle propose, dans l’ensemble, les mêmes produits et services qu’une banque physique, mais avec un coût moindre. La banque en ligne s’adresse à tous ceux qui cherchent à réduire leurs dépenses, qui ont rencontré des déceptions avec les banques traditionnelles, qui apprécient la simplicité d’utilisation et les prestations instantanées…

Les pure players du secteur bancaire attirent chaque jour davantage de clients, grâce à leurs offres de plus en plus avantageuses.  Mais comment les banques en ligne gagnent de l’argent ? Pourquoi les banques en ligne sont moins chères ?

D’abord, les banques en ligne ont moins de frais. En l’absence d’agences physiques et avec un personnel plus restreint, leurs coûts structurels de fonctionnement sont bien moindres. En outre, la gratuité de certains services est un moyen très efficace de séduire de nouveaux prospects et ainsi accroître sa clientèle, ce qui tire mécaniquement les prix vers le bas. C’est ce que l’on appelle l’effet d’échelle.

La banque en ligne a su séduire une clientèle qui privilégie tarifs attractifs et outils numériques.

Enfin, la gratuité de la carte bancaire et de nombreux services liés est souvent conditionnée à un revenu minimal ou un nombre d’opérations minimal à effectuer chaque mois. C’est gratuit certes, mais pas sans contreparties !

Banque en ligne versus neobanques

Derniers acteurs à bousculer le secteur bancaire : les néobanques, ces fintechs qui proposent en quelques clics, depuis son smartphone, d’ouvrir un compte courant.

Si comme les banques en ligne, elles proposent une offre bancaire numérique via un parcours client dématérialisé, les néobanques n’ont pas toutes une licence bancaire et sont, avant tout, des établissements de paiement qui se limitent au compte courant et n’offrent pas la possibilité de souscrire à des produits bancaires et produits d’épargne.

Comparatif banque en ligne

Depuis le début des années 2000, la banque en ligne a bouleversé le système en ligne en vigueur, avec un marché en forte croissance. Vous vous demandez peut-être combien de banques en ligne il y a en France aujourd’hui et qui sont ces banques en ligne.

On dénombre, sur le territoire français, 7 banques en ligne : BforBank, Boursorama, Fortuneo, Hello Bank !, ING, Monabanq et Orange Bank. Les banques en ligne, de plus en plus nombreuses, se sont multipliées ces dernières années (la dernière créée est Orange Bank, lancée en novembre 2017), signe que la banque en ligne s’impose comme une véritable alternative à la banque traditionnelle !

Top banque en ligneLes offres du momentVoir offres
logo-monabanqJusqu'à 120 € offerts + CB et services à partir de 2 € / mois*

Offre accessible sans condition de revenus et sans obligation de domiciliation*
Découvrez
logo-hello-bank80 € offerts + CB gratuite (jusqu’au 25/08/20)*

Revenu minimum 1000 € net/mois*
Découvrez
fortuneo80 € offerts + CB gratuite (jusqu’au 10/08/20)*

Réaliser 1 opération CB / 4 mois à défaut 20 €, revenu min 1200 € net/mois ou 5000 € d'épargne*
Découvrez
logo-boursorama-banque80 € offerts + CB gratuite*

Min ouverture 300 €, revenu min 1000 € net/mois ou 2500 € d'encours*
Découvrez
orange_bank

Jusqu'à 80 € offerts + CB gratuite (offre valable jusqu'au 07/10/20)*

Offre accessible sans condition de revenus*
Découvrez
Logo ING80 € offerts + CB gratuite (jusqu’au 25/08/20)*

Revenu minimum 1 200 € net/mois ou 5 000 € d'épargne*
Découvrez
bforbankCB gratuite*

Réaliser 3 opérations CB / trimestre à défaut 6 €, revenu min 1200 € net/mois*
Découvrez
*Voir conditions sur le site

Banque sur Internet : un marché qui a le vent en poupe

Selon une étude CSA intitulée « Observatoire des Banques en ligne et des néobanques » publiée le 9 octobre 2019, 44 % des clients de banque en ligne en ont fait leur banque principale. Une étude CGI/SAB réalisée par Next Content perçoit toutefois « une tendance au développement de ce modèle en lien avec la croissance des acteurs historiques » souligne l’étude. Même si le nombre de Français changeant de banque principale reste faible, il a tout de même doublé depuis 2013.

Et les Français se déclarent fréquemment, au moins dans les sondages, prêts à migrer vers une banque en ligne.

Selon un sondage commandé par la néobanque Moneway, plus d’un Français sur deux envisage de changer de banque en 2020. Plus précisément, 42 % estiment que ce sont les banques en ligne qui proposent les frais les plus bas du marché. Il faut dire qu’après une année de baisse en 2019 sous l’impulsion du gouvernement, les frais bancaires sont repartis à la hausse cette année, à 215 euros par an en moyenne.

Soulignons également que les évolutions technologiques n’ont de cesse de s’accroître, ce qui en fait pour beaucoup la banque du futur. Pour certains, ce marché en pleine expansion va finir, à terme, par toucher les établissements bancaires plus traditionnels et ainsi limiter les agences physiques. La banque en ligne continue donc de séduire de nombreux clients.

Une des premières causes avancées : l’insuffisance du service et le manque d’expertise du conseiller. De plus, la Loi Macron ou loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques propose un service gratuit d’aide à la mobilité bancaire. Les consommateurs peuvent désormais donner mandat à leur nouvelle banque pour procéder à la totalité des démarches nécessaires (virements, transferts de comptes et prélèvements). Le mandat de mobilité permet donc au client de ne pas avoir à avertir les émetteurs de prélèvements et de virements de son changement de domiciliation bancaire. L’occasion idéale pour changer de banque !

Attention toutefois, face à une concurrence accrue, les banques traditionnelles répliquent et mènent une véritable campagne tarifaire contre le changement de banque en augmentant considérablement les frais de transfert de produit d’épargne. De plus, les banques traditionnelles pénalisent également leurs clients qui changent de banque principale tout en gardant un compte dans leur établissement en augmentant considérablement les frais de tenue de compte des comptes dits « inactifs », qui n’enregistrent aucun mouvement sur 12 mois consécutifs. La plupart des banques de réseaux les facturent 30€ par an, le maximum autorisé pour les frais de tenue de compte dits « inactifs ».

Plus de 4 millions de Français ont ouvert un compte dans une banque en ligne

Plus de 4,4 millions de Français possèdent un compte dans une banque en ligne. Pour recruter leurs clients, ces acteurs mettent en avant la gratuité des frais de tenue de compte mais aussi des cartes gold gratuites, des agios moins élevés, des primes de bienvenue allant parfois jusqu’à 150 euros.

L’attrait des banques en ligne s’est renforcé avec la mise en place du dispositif d’aide à la mobilité bancaire en février 2017 qui facilite le changement de banque. Ce service autorise les banques à effectuer toutes les formalités à la place de l’épargnant. Le succès des banques en ligne s’explique aussi par l’élargissement de leur offre. Certaines comme Boursorama Banque, BforBanque ou Hello Bank proposent désormais une offre de crédit immobilier. Pour autant, les banques en ligne peinent encore à être rentables économiquement en raison de la faiblesse de leur produit net bancaire (PNB) mesuré à 138 euros par an en moyenne et par client. Leur principale source de rentabilité reste la fidélisation des clients et leur équipement en produits d’épargne.

Quel impact la crise du coronavirus a-t-elle eue sur les banques en ligne ?

Alors que les banques traditionnelles ont pris des mesures sanitaires pour permettre à leurs employés d’accueillir les clients dans les meilleures conditions, les banques en ligne ont su tirer leur épingle du jeu à différents niveaux. Benoît Grisoni, directeur général de Boursorama, affirme que tous les conseillers ont assuré une présence similaire à la période avant le confinement, par mail ou par téléphone. De son côté, BforBank a incité ses clients à privilégier les contacts téléphoniques pour les urgences. Chez ING, les conseillers sont restés disponibles par téléphone pendant toute la période du confinement.

Il semblerait donc que les banques 100 % en ligne soient mieux préparées face à de tels évènements. La crise sanitaire a amplifié les habitudes des épargnants en matière de banque à distance. Boursorama a ainsi enregistré une forte progression des audiences de son site, représentant près de deux fois la moyenne de 2019.

Si la crise du coronavirus a profité aux banques en ligne, ces acteurs ont néanmoins constaté que leurs clients avaient mis un frein à leurs dépenses et à leurs projets. Des mouvements de collecte importants vers l’épargne de précaution, de type Livret A ou LDDS, ont aussi été enregistrés.

Banque en ligne : à qui cela s’adresse-t-il ?

La cible des banques en ligne était à l’origine les citadins CSP +, avec des revenus conséquents et la volonté de gagner du temps et de l’argent tout en ayant accès aux produits bancaires et d’épargne. C’est pourquoi l’offre de carte bancaire était souvent cantonnée à une offre premium (Visa Premier ou Gold Mastercard) gratuite mais accessible seulement avec un revenu minimal, variable selon la banque (1 200€ chez ING, 1 600€ chez BforBank, 1 800€ chez Boursorama, Fortuneo et Hello Bank !), et/ou un encours minimal (5 000€ chez Boursorama et ING, 10 000€ chez Fortuneo et BforBank).

Aujourd’hui cependant, la plupart de ces banques en ligne proposent aussi une carte classique, sans conditions de revenus, gratuite le plus souvent avec un nombre minimum d’opérations par mois à effectuer, oscillant entre 1 et 3. Orange Bank ne propose même pas de carte bancaire premium et Monabanq fait payer sa carte Visa Classic et Visa Premier.

Toutefois, les banques en ligne ont gardé un positionnement assez sélectif. L’étude CGI/SAB réalisée par Next Content et publiée le 7 février 2019, montre que, chez les actifs de 25 à 50 ans, 74 % parmi ceux dont le revenu net du foyer dépasse 4 500 euros « jugent certains ou possible d’avoir une banque en ligne comme banque principale dans la perspective d’un changement de banque ». En outre, il est en effet impossible de devenir client d’une banque en ligne quand on est interdit bancaire. Il faudra se tourner alors vers une néobanque qui cible les publics fragiles. Il est impossible de devenir client d’une banque en ligne quand on est fiché. En effet, aucune banque en ligne n’accepte les personnes inscrites au FICP (fichier national des incidents de remboursement aux particuliers).

En ce qui concerne les étrangers et non-résidents, les banques en ligne sont difficilement accessibles. Certaines refusent tout simplement ce type de clients. C’est le cas de BforBank, ING et Monabanq. La politique en la matière est plus floue chez Fortuneo et Hello Bank! qui précisent dans leur formulaire d’adhésion que le client doit être résident fiscal français sans jamais mentionner cette exigence dans leurs conditions générales. Boursorama est la banque en ligne la plus ouverte à l’acceptation d’étrangers et non-résidents (exceptés les citoyens des États-Unis). Les principales néobanques ouvertes aux étrangers sont : N26, Revolut et Orange Bank. Cependant, soulignons que pour ouvrir un compte bancaire dans une banque en ligne, vous devrez obligatoirement posséder un RIB d’une banque française.

En revanche, les banques en ligne proposent une offre assez étoffée banque en ligne pour les pros et les micro-entrepreneurs, mais aussi une offre banque en ligne pour les étudiants.

À noter : les voyageurs pourront aussi profiter avec une banque en ligne, de tarifs attractifs sur leurs frais bancaires à l’étranger et les boursicoteurs pourront profiter de frais de courtage en Bourse plus avantageux que chez les acteurs traditionnels.

Enfin, plusieurs acteurs proposent une offre banque en ligne pour SCI ou une offre banque en ligne pour association. Côté Bourse, certaines banques en ligne proposent une offre de courtage en ligne accessibles aux clubs d’actionnaires.

Les banques en ligne s’adressent aussi aux professionnels

De plus en plus de banques en ligne et néobanques proposent des services réservés aux professionnels. Pour rappel, ceux-ci sont tenus de séparer strictement leurs comptes personnels et professionnels.

Anytime, Boursorama Banque, Monabanq, Manager.one, Qonto, Shine, N26, Revolut… Ces acteurs permettent aux micro-entrepreneurs et freelances, aux TPE/PME mais aussi aux associations d’ouvrir un compte professionnel en quelques clics et à tarif réduit. L’offre peut être complétée par d’autres services comme la mise à disposition d’un logiciel de comptabilité, la gestion des notes de frais, le paiement par scan des factures ou bien une gestion des terminaux de paiement électriques à distance.

Gain de temps, économies, technologies facilitant la gestion au quotidien, aide dans les démarches administratives… Ouvrir un compte auprès d’une banque en ligne présente de nombreux avantages pour les professionnels.

Comment devenir client d’une banque à distance

Comment ouvrir un compte dans une banque en ligne ?

Ouvrir un compte courant dans une banque en ligne, est relativement simple. Tout est dématérialisé. Par conséquent, l’ouverture se fait totalement en ligne. Bon à savoir : pour ouvrir un compte, il vous faudra obligatoirement faire un virement vers votre nouveau compte. Le dépôt d’espèces pour l’ouverture du compte n’est pas possible. C’est pourquoi les banques en ligne demandent un RIB à partir duquel sera virée la somme que vous souhaitez mettre pour ouvrir votre compte. Le premier versement pour valider l’ouverture de compte est libre.

Autrefois, l’ouverture d’un compte était souvent conditionnée à un revenu minimum. Aujourd’hui, les banques en ligne sont accessibles à tous, mêmes aux personnes sans revenus. Toutefois, le choix de la carte bancaire, comme nous l’avons vu précédemment, est conditionné à un revenu minimal ou à un seuil d’encours à respecter.

À titre d’exemple, Fortuneo demande un revenu de 1 200€ net par mois, ou une épargne d’un montant minimum de 5 000€ pour bénéficier de la carte bancaire Mastercard classique gratuitement et un revenu net mensuel de 1 800€ par mois ou 10 000€ d’encours pour la Gold Mastercard et 4 000€ de revenus nets mensuels pour la World Elite Mastercard. Cependant, les cartes basiques comme la Visa Classic sont toutes disponibles sans revenu minimal, gratuitement le plus souvent, mais à la condition d’effectuer une ou plusieurs opérations par mois.

À noter que toutes les banques en ligne proposent un compte joint, à l’exception d’Orange Bank chez qui il n’est pas possible d’ouvrir ce type de compte courant.

Les meilleures primes de bienvenue des banques en ligne

En outre, sachez que la plupart des banques en ligne proposent des offres de parrainage grâce auxquelles le parrain et le filleul se voient crédités d’une somme variable selon la banque. À titre d’exemple, Boursorama offre jusqu’à 110€ à un parrain et 130€ pour un filleul. Les banques en ligne proposent également régulièrement des primes de bienvenue, là encore variables selon la banque, généralement plus importantes si la banque en ligne devient votre banque principale et si vous ouvrez des comptes d’épargne ou de placement comme un livret bancaire ou un PEA par exemple. Vous pouvez retrouver le détail de ces primes de bienvenue dans notre tableau comparatif au sein de cet article.

Comment déposer un chèque sur une banque en ligne ?

De nombreuses banques en ligne proposent le chèque comme moyen de paiement alors qu’elles ne disposent pas d’agences physiques. Il est possible d’obtenir un chéquier, quelle que soit la banque, depuis son espace personnel ou auprès du service client. Une fois le chéquier commandé, il faut compter 7 à 10 jours pour le recevoir.

Pour encaisser un chèque, plusieurs solutions sont envisageables :

  • Le dépôt par courrier : il suffit de remplir le bordereau et d’endosser le chèque avant de l’envoyer au siège social de la banque en ligne. Cette opération contraint néanmoins le client à payer des frais postaux ;
  • Le dépôt en agence : certaines banques en ligne proposent de déposer le chèque à encaisser dans l’une de leurs agences physiques. Monabanq et Hello Bank offrent par exemple ce type de service ;
  • Le dépôt en ligne : seuls quelques acteurs comme BforBank et Monabanq permettent de déposer un chèque via un bordereau numérique.

Pour encaisser un chèque dans une banque en ligne, les clients disposent de 1 an et 8 jours, comme c’est le cas chez une banque traditionnelle.

Comment clôturer un compte auprès d’une banque en ligne ?

Les démarches à faire pour clôturer un compte dans une banque en ligne sont identiques à celles qu’il vous faudra effectuer pour fermer n’importe quel compte courant. Vous ne pourrez toutefois pas déposer votre demande au guichet de la banque puisqu’il n’y en a pas. Vous devrez donc obligatoirement adresser votre demande par courrier recommandé en indiquant les références du compte que vous souhaitez clôturer et le RIB du compte de votre nouvelle banque, sur lequel les sous détenus sur votre compte doivent être virés. Vous devrez également restituer vos moyens de paiements.

Le transfert de comptes et placements a été grandement  facilité avec le service d’aide à la mobilité bancaire. Désormais, en signant un mandat de transfert, l’intégralité des démarches de transfert de compte peuvent être effectuées par votre nouvelle banque qui qui se chargera de communiquer votre nouveau RIB à tous les organismes effectuant des prélèvements automatiques depuis votre compte et à tous les organismes effectuant des virements vers votre compte courant.

À noter : la fermeture d’un compte dans une banque en ligne, comme dans une banque traditionnelle, est gratuite.

Infographie changer de banque : mode d’emploi

comment-changer-banque-infographie

Pourquoi choisir une banque en ligne ?

Vous souhaitez changer de banque mais vous vous demandez si vous allez pour autant passer à une banque en ligne ? Découvrez dans cette vidéo pourquoi prendre une banque en ligne peut s’avérer un choix judicieux.

Banque en ligne : avantages et inconvénients

Découvrez les avantages et inconvénients de la banque en ligne et les points de vigilance à prendre en compte avant de sauter le pas.

Les tarifs bancaires des banques en ligne particulièrement attractifs

Les tarifs sont des plus intéressants, de 2 à 4,5 fois moins élevés que les agences bancaires traditionnelles. Il suffit de jeter un œil aux comparatifs frais bancaires pour s’en persuader. Les clients gèrent leur compte eux-mêmes, sans avoir besoin de conseiller et sans devoir se déplacer dans une agence, limitant ainsi les coûts de structure.

Les banques en ligne proposent, en grande majorité, une carte bancaire gratuite à l’ouverture du compte. Les envois de chéquier sont aussi gratuits, tout comme les paiements en zone SEPA, l’assurance perte ou vol des moyens de paiement ou encore l’ouverture, la tenue et la clôture d’un compte courant.

Et ce n’est pas tout, les frais à l’étranger, qui représentent en moyenne un quart de la facture annuelle des particuliers, sont bien moindres dans les banques en ligne que dans les banques traditionnelles. Certaines d’entre elles, pour s’aligner sur l’offre des néobanques, ont même rendu gratuits les paiements et retraits à l’étranger hors zone Euro comme Boursorama et Fortuneo (à condition toutefois de posséder la ou les carte(s) bancaire(s) qui permet(tent) la gratuité des frais bancaires liés à l’étranger).

Si vous souhaitez vous lancer en Bourse, les banques en ligne sont encore une fois sous le feu des projecteurs, avec des offres et des taux alléchants en matière de courtage.

Des frais d’inactivité réduits, voire supprimés par les banques en ligne

Les frais d’inactivité peuvent coûter cher pour les clients qui n’utilisent pas suffisamment la carte bancaire liée à leur compte. Sur ce point, les banques en ligne se démarquent en proposant des frais réduits voire supprimés. Par exemple, Hello Bank, ING et Monabanq n’appliquent aucun frais de tenue de compte ni de frais générés en cas de compte inactif. Les frais de non-utilisation de la carte bancaire varient en revanche de 5 à 15 euros par mois chez Boursorama Banque, de 3 à 5 euros par mois chez Fortuneo et de 6 à 9 euros par mois chez BforBank.

Lors du confinement, conséquence de l’épidémie de Covid-19, la consommation des ménages a été en chute libre et la plupart des banques en ligne se sont montrées conciliantes en réduisant ou en supprimant les frais d’inactivité sur la période.

La disponibilité : un atout majeur des banques sur Internet

La disponibilité est l’un des avantages clé de la banque en ligne qui, bien consciente de cet atout, le met en avant. Gérer son compte à tout moment est en effet un luxe qu’offre la banque sur Internet ! C’est aussi le cas de nombreuses banque traditionnelles qui permettent via leurs applications mobile, d’effectuer des virements ou opérations à tout moment.

Cependant, les banques en ligne sont le plus souvent les seules à proposer à leurs clients de rencontrer leur conseiller à des horaires très étendus (8h-22h en semaine, 9h-20 le samedi), par téléphone, webcam ou visioconférence.

Bref, avec la banque en ligne, vous n’avez plus de contrainte d’horaire et surtout, plus besoin d’attendre votre tour au guichet !

La qualité de service sur le web

Les sites Internet tentent d’offrir au client le plus d’informations pratiques pour gérer au mieux son compte seul. Très sécurisées, les banques en ligne ont des accès protégés par des mots de passe, mais aussi des conseillers, parfois attitrés, prêts à venir en aide aux clients.

Simuler des demandes de crédit, s’informer de la fiscalité de l’assurance-vie, se tenir au courant de l’actualité des taux d’intérêt des livrets… tout cela est possible en quelques clics ! La limite de ce service est de ne pas pouvoir vous déplacer dans une agence physique en cas de problème, ce qui pourrait avoir un effet plus rassurant plutôt que de rester devant son ordinateur.

Les services proposés par les banques en ligne davantage limités

Faire un gros retrait d’argent dans un délai court, enregistrer numériquement des documents importants, gérer vos dépenses, remplir un bordereau de chèque numérique ou même contacter un conseiller à n’importe quel moment… tout devient très facile !

Attention tout de même ! Vous vous demandez peut-être si l’on peut déposer des chèques dans une banque en ligne ou effectuer un dépôt d’argent ? Vous avez bien raison. Ces opérations sont loin d’être anodines si l’on est client d’une banque en ligne.

En effet, même si les services bancaires proposés par les banques en ligne tendent à rattraper l’écart avec les banques de réseaux, il est beaucoup plus compliqué de déposer de l’argent liquide dans une banque en ligne que dans une agence physique. Pour certaines, il est possible d’envoyer via courrier postal de l’argent, alors que pour d’autres, cela est tout bonnement impossible. Si vous déposez fréquemment des espèces, vérifiez donc bien avant de passer à telle ou telle banque en ligne que cela soit possible !

Une gamme de produits parfois plus restreinte dans les banques en ligne que dans les banques de réseaux

Les banques en ligne offrent des produits bancaires et d’épargne bien plus nombreux que les néobanques, chez qui ce type d’offre est inexistante. Ainsi, les banques en ligne mettent à disposition de leur clientèle de nombreux types de livrets : livrets de l’épargne réglementée mais aussi livrets boostés pour leurs placements court terme.

En termes d’investissement long terme, les banques en ligne proposent des contrats assurance vie particulièrement intéressants, avec un très large choix en unités de compte et la possibilité de choisir entre plusieurs fonds euros, fonds euros qui affichent souvent des performances sensiblement meilleures que ceux proposés par les banques traditionnelles.

Notez également que les banques en ligne proposent souvent à leurs clients, l’option gestion pilotée sur leurs contrats d’assurance-vie, accessible avec un encours bien inférieur à celui exigé par les banques traditionnelles.

En outre, les frais du contrat sont moins élevés dans une banque en ligne avec une absence totale de frais d’entrée, de frais sur versement, de frais d’arbitrage ou encore de frais de retraits. Les frais de gestion des fonds en euros et les frais de gestion des UC (y compris sous un mandat de gestion pilotée) sont sensiblement inférieurs dans les banques en ligne.

Les banques en ligne ont également très souvent une activité de courtage en ligne et il est possible chez certains acteurs (BforBank, Boursorama, Fortuneo, ING), d’investir en Bourse. La plupart proposent un compte-titres, souvent aussi un PEA. Le PEA-PME est en revanche moins accessible alors que ce type d’enveloppe est toujours proposé dans les banques de réseaux.

Les banques traditionnelles permettent aussi d’accéder à des produits bancaires sophistiqués que ne proposent pas forcément les banques en ligne, comme les produits structurés par exemple.

En outre, les banques en ligne, contrairement aux banques physiques, ne proposent pas toutes de crédit consommation ni de crédit immobilier. Et même lorsque ce type de produit est proposé, la banque en ligne n’offre pas la même latitude et les négociations au téléphone ou par mail sont bien plus compliquées.

banque-en-ligne-comparatif-meilleure-banque

7 conseils pour choisir la meilleure banque en ligne

1. Restez vigilant sur les offres des banques en ligne

Bien que les banques en lignes proposent des offres très attrayantes, tous les produits proposés ne sont pas forcément avantageux (souscription d’un crédit à la consommation ou d’un crédit immobilier). Vous ne serez pas amené à rencontrer – physiquement – votre banquier, ce qui pourrait être un souci si vous souhaitez, par exemple, négocier vos contrats bancaires ou discuter de l’allocation d’actif de vos assurances-vie.

2. Évitez les arnaques sur Internet

Il existe des gestes à adopter pour profiter pleinement de la banque en ligne. Changez régulièrement votre mot de passe et déconnectez-vous de votre compte avant de quitter la page. Si vous recevez un mail vous demandant d’accéder au site de votre banque via un lien externe, ne le faites surtout pas, il s’agit d’un mail frauduleux ! Pour effectuer un paiement ou un virement en ligne, assurez-vous que l’adresse Internet du navigateur commence par « https » et non « http ».

3. Identifiez vos motivations à passer à une banque 100 % en ligne

Certains clients peuvent être rassurés de pouvoir se déplacer en agence en cas de problème ou pour tout renseignement. C’est donc à vous de prendre en compte cet aspect avant de souscrire à un pure player. Les banques en ligne sont, certes, attrayantes, mais vous devez vous renseigner afin de savoir si vos besoins requièrent davantage de produits proposés par la banque traditionnelle ou par celle en ligne. Les agences en ligne des banques traditionnelles comme la Société Générale ou la BNP offrent également une alternative intéressante pour les personnes qui hésiteraient à passer au tout digital.

4. Comparez les frais bancaires de chaque banque

Il est important d’avoir une idée précise de ce qui va vous attendre. Prenez le temps de comparer les tarifs en vigueur avec d’autres banques : agios, virements interbancaires, frais de carte bleue, retraits aux distributeurs, épargne, frais de tenue du compte courant, ou opposition de carte bancaire, etc. Cela évitera les mauvaises surprises.

5. Testez l’ergonomie du site Internet

Qui dit banque en ligne, dit – forcément – Internet. Veillez à être parfaitement à l’aise avec l’utilisation d’Internet, tout comme avec l’interface de votre banque. Toutes ne se valent pas et il est plus facile sur certains sites web que sur d’autres, de naviguer et de trouver les informations recherchées. Tenez-en compte au moment de changer de banque.

6. Évaluez la qualité du service client de votre banque digitale

Bien qu’il s’agisse d’une banque en ligne, vous devez évaluer si votre conseiller est disponible et compétent. Même à distance, il doit vous aiguiller au mieux.

Pour ce qui est de la qualité de service en général (la possibilité de simuler des demandes de crédit, de s’informer de la fiscalité de son contrat assurance-vie, de se tenir au courant de l’actualité des taux d’intérêt des livrets), même si les banques traditionnelles ont une grande expérience du sujet, les banques en ligne ne sont pas en reste. Leurs sites web tentent de donner le plus d’informations possibles, d’aide en ligne, de théorie et tentent d’offrir au client une navigation simple et pratique pour qu’il puisse gérer au mieux son compte seul.

7. Tenez compte de votre profil

Vérifiez que la banque en ligne dont vous voulez devenir client est bien adaptée à votre profil.

Dans un premier temps, déterminez si l’offre correspond à vos souhaits (ouverture d’un compte joint par exemple ou d’un compte bancaire pour une association). Dans un second temps, vérifiez que la tarification est bien avantageuse pour l’usage que vous allez faire de votre compte. Par exemple, soyez vigilant sur le montant des frais à l’étranger si vous partez souvent loin en voyage, que ce soit pour le loisir ou pour votre activité professionnelle.

Quelques questions sur la banque en ligne ?

Pourquoi devenir client d’une banque en ligne ?

La première des motivations est sans aucun doute pécuniaire. La banque en ligne affiche des tarifs très inférieurs à la banque traditionnelle. En outre, les produits proposés en matière d’assurance vie ou de Bourse sont non seulement moins chers mais aussi plus complets. Enfin, l’instantanéité des prestations et la simplicité d’utilisation a aussi de quoi séduire.

Comment choisir une banque en ligne ?

Avant de devenir client d’une banque en ligne, vérifiez que son offre est bien adaptée à votre profil et à vos usages. Comparez aussi les frais bancaires. Est-il possible et financièrement avantageux de réaliser toutes les opérations que vous effectuez habituellement (dépôt de chèque par exemple). Enfin, comparez la qualité du service client (heure d’ouverture, temps d’attente, qualité des renseignements, etc.).

Comment ouvrir un compte dans une banque en ligne ?

Pour ouvrir un compte dans une banque en ligne, effectuez les démarches en ligne. Vous aurez seulement besoin de remplir un formulaire et d’y joindre la copie d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile ainsi qu’un RIB. Vous voulez changer de banque et clôturer votre ancien compte ? Vous pouvez également signer un mandat de transfert pour profiter du service d’aide à la mobilité bancaire.


Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Crypto monnaie et Fintech celebrites-investir-crypto-monnaie
Produits Financiers dossier-phare-fonds
Bourse et Trading pictet-fonds-thematique-environnement
Bourse et Trading fiabilite-societe-cotee-bourse