Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
7 avantages méconnus du PEA

7 avantages méconnus du PEA

Le PEA est un grand classique de l’investissement en Bourse, pas forcément apprécié à sa juste valeur. Pourtant, selon nous, tout investisseur devrait posséder un PEA. Retrouvez dans cet article les 7 avantages méconnus du PEA qui devraient, si vous n’en avez pas encore un, vous faire sauter le pas.

Quel intérêt d’ouvrir un PEA ?

Il existe pour l’investisseur particulier plusieurs moyens d’investir en Bourse. On pourra notamment pour se positionner sur les marchés boursiers opter pour le PEA ou Plan Epargne en Actions, mais aussi pour le compte-titres ou bien encore les unités de compte d’un contrat d’assurance-vie (ou d’un PER si l’objectif / horizon d’investissement est la retraite). Il convient de sélectionner les enveloppes les plus adaptées à vos projets à financer.

Mais selon nous, le PEA est un incontournable à posséder et à ouvrir le plus vite possible pour prendre date afin de bénéficier au plus vite des avantages fiscaux associés à cette enveloppe. Vous pourrez également ouvrir en plus d’autres enveloppes selon vos projets et besoins mais la détention d’un PEA est un socle avantageux pour se construire un patrimoine financier. Découvrez sans plus attendre les 7 avantages du PEA qui devraient vous inciter à souscrire un plan épargne retraite.

Comparatif meilleurs PEA 2024

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
courtier-saxo-banqueNouveaux tarifs ultra-compétitifs : 0,08% sur les actions françaises. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-bourse-direct1000€ de courtage offerts jusqu'au 31/07/24 + à partir de 0,99€ l'ordre de Bourse + frais de transfert remboursés et formation gratuite. Risque de perte en capital*Découvrez
easybourse300€ offerts pour toute souscription avec la formule EasyExpert ou EasyIntense. Risque de perte en capital*Découvrez
fortuneoFrais de courtage sur 100 ordres offerts. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
logo-boursobank Frais de transfert 2x remboursés + à partir de 0€ l'ordre de Bourse avec Boursomarkets. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
*Voir conditions sur le site.

1. Ouvrir un PEA est simple et accessible

Le PEA est une enveloppe disponible dans toutes les banques traditionnelles, mais aussi auprès des banques en ligne et auprès de la plupart des courtiers Bourse en ligne. Seuls les neobanques et les neo courtiers ne le proposent pas systématiquement. Ce placement constitue une offre de base de l’investisseur particulier en Bourse en France. Il est accessible à tous, sans conditions de revenus. Attention : on ne peut détenir qu’un PEA par personne, et donc 2 par foyer fiscal, plus d’éventuels PEA jeunes pour les enfants de 18 à 25 ans rattachés au foyer fiscal des parents.

Consulter également notre article PEA ou assurance vie : quel placement choisir ?

2. Vous n’êtes pas imposé si votre PEA a plus de 5 ans

L’immense avantage du PEA réside dans son avantage fiscal : l’exonération d’impôt des gains au-delà de 5 ans de détention du plan. Dès lors que le plan a été ouvert depuis plus de 5 ans, en cas de retrait de liquidités, les gains ne sont pas imposés à l’impôt sur le revenu ou à la flat tax. Vous devrez tout de même vous acquitter des prélèvements sociaux, soit une taxation des gains à 17,2 %.

3. Vous pouvez récupérer vos fonds sur un PEA à tout moment, y compris avant 5 ans

C’est pour bénéficier de l’avantage fiscal que l’argent doit être conservée au moins 5 ans sur le PEA. Mais il reste possible en cas de besoin de récupérer l’argent sur son PEA avant cette date fatidique. Dans ce cas, les gains seront imposés au prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax à 30 %, ou bien si cela est plus avantageux pour vous au barème progressif de l’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvement sociaux.

Attention tout de même : un retrait avant 5 ans entraîne la fermeture du plan. Il existe cependant quelques exceptions qui permettent d’effectuer des retraits avant les 5 ans sans provoquer la fermeture du plan, notamment le licenciement, l’invalidité ou la mise en retraite anticipée.

4. Vous pouvez investir dans de nombreuses classes d’actifs avec un PEA

Le PEA permet d’investir dans des actions, mais aussi des obligations, et dans des fonds d’investissement comme par exemple les OPCVM classiques, mais aussi les ETF ou trackers. Il est même possible d’investir sur des small caps et dans des parts de PME non cotées, à condition de ne pas détenir plus de 25 % du capital de celles-ci.

Attention : notez qu’il existe des critères d’éligibilité des titres au PEA. Ainsi, sont éligibles au PEA seulement les actions de sociétés dont le siège social est situé en Union Européenne (UE), ou bien des fonds si 75 % du fonds est investi dans des titres éligibles. Vous pouvez par exemple donc investir sans problème sur les actions du CAC 40 ou sur l’indice via un ETF CAC 40.

Consulter également notre article Quelles sont les meilleures actions PEA ?

5. Vous pouvez vous positionner sur les marchés étrangers avec un PEA



Mais il est aussi possible d’investir avec un PEA sur des marchés étrangers. Tous les titres européens sont éligibles (hors Royaume-Uni depuis le Brexit). Et via des ETF à réplication synthétique, de très nombreux indices boursiers mondiaux sont accessibles depuis un PEA. Vous pourrez donc depuis cette enveloppe investir sur un ETF S&P 500 par exemple, mais aussi sur tous les autres grands indices du marché américain ou bien les autres grands indices boursiers mondiaux.

6. Certains frais du PEA sont encadrés et plafonnés

Depuis la loi Pacte, le PEA a vu certains de ses frais encadrés et plafonnés, ce qui permet de limiter la facture. Ainsi, depuis 2020, les frais d’ouverture et frais de dossier sont limités à 10 €. Les frais de tenue de compte ne pourront pas dépasser 0,4 % de la valeur du PEA par an + 5€ maximum de frais fixes par ligne de titres. Les frais de transaction pour les titres vifs sont limités à 0,5 % du montant de l’opération pour les transactions en ligne et 1,2 % du montant de l’opération pour les autres transactions.

Avec le décret du 14 juillet 2021, les mêmes plafonds s’appliquent désormais aux transactions portant sur des parts d’organismes de placement collectif (notamment les ETF). L’investissement dans les entreprises non cotées est également concerné par ce nouveau décret et, désormais, les frais de transactions sur titres non cotés font l’objet d’un plafond spécifique, fixé à 1,2 % du montant de l’opération. Ces plafonds sont revalorisés tous les trois ans en fonction de l’indice Insee des prix à la consommation hors tabac. Enfin, les frais de transfert d’un PEA sont désormais limités à 15 euros.

7. Le PEA peut être converti en rentes viagère



Notez aussi que le PEA peut servir de complément de revenus à la fin de la vie active. Il est en effet convertible en rente viagère, à condition qu’il soit ouvert depuis plus de 5 ans. Dans ce cas, le PEA bancaire est converti en PEA assurance après transfert auprès d’une compagnie d’assurance. Cette conversion du capital en rente viagère est exonérée d’impôt sur le revenu, mais les prélèvements sociaux restent dus. Ils sont prélevés deux fois : au moment de la conversion sur les dividendes et plus-values réalisées, puis, chaque année sur les versements reçus. Ces prélèvements sont dégressifs selon l’âge du bénéficiaire de la rente.

Source des images : Freepik 

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.