Intermédiaire financier : à qui s’adresser pour son argent et ses placements ?

Le 06 décembre 2019

banniere-SCPI-eurion-Corum_300-250

intermediaires-financiers

Il existe de très nombreux intermédiaires financiers auxquels l’investisseur particulier peut avoir recours pour placer son argent et gérer son patrimoine. Banquier, courtier, assureur, conseiller en gestion de patrimoine, société de gestion, family office : vers qui se tourner ?

Découvrez notre listing détaillé qui recense tous les acteurs commercialisant les différents produits financiers, leurs caractéristiques et leurs spécificités afin de déterminer lequel est le plus approprié selon sa problématique et ses besoins.

La banque traditionnelle et banque en ligne pour vos opérations courantes

La tenue de compte et les moyens de paiement

Le premier des intermédiaires financiers que côtoie le particulier est sans conteste la banque. Tout particulier possède en effet, un ou plusieurs comptes, dans une banque ou plusieurs établissements bancaires différents. Il peut s’agir d’une banque de réseaux ou banque traditionnelle, mais aussi d’une banque en ligne. C’est sur ce compte courant qu’il touche ses différents revenus et c’est à partir de ce dernier qu’il effectue ses différents paiements (virements, paiements par carte bancaire ou par chèque) et qu’il est en mesure de retirer des espèces.

L’intermédiaire financier privilégié en cas de crédit

La banque est aussi l’intermédiaire financier auprès duquel le particulier aura tendance à s’endetter, qu’il s’agisse d’un crédit immobilier ou d’un crédit conso. On soulignera toutefois que les prêts à la consommation peuvent aussi être fournis par des organismes spécialisés, souvent filiales de grandes banques traditionnelles. Ainsi, Cetelem est une filiale de BNP Paribas et Sofinco est une filiale du Crédit Agricole.

Le pourvoyeur de livrets bancaires et autres investissements

Mais la banque est aussi un intermédiaire financier qui vous proposera divers placements. Les plus connus sont sans aucun doute les livrets bancaires et plans issus de l’épargne réglementée que sont le Livret A, le livret développement durable et solidaire (LLDS), le livret d’épargne populaire (LEP) ou encore le PEL (Plan Epargne Logement) et le CEL (Compte Epargne Logement). Mais on pourra aussi souscrire aux livrets bancaires maisons des banques dont on est déjà client ou bien ouvrir un livret auprès de celles qui proposent les meilleures offres de livrets bancaires.

Tous ces supports d’épargne sont sans risque. Il s’agit en effet de placements à capital garanti, ces placements tellement appréciés des Français.

Mais l’établissement bancaire est aussi un intermédiaire financier qui permet de détenir d’autres types de placements comme le PEA ou Plan d’Epargne en Actions et le PEA-PME ainsi que le compte-titres pour investir en Bourse.

C’est également via une banque qu’un investisseur individuel pourra détenir au nominatif la ou les valeurs dont il est actionnaire.

Enfin, on peut aussi avoir recours à son banquier pour souscrire à une assurance vie. Attention, ce dernier ne vous proposera que les contrats assurance-vie commercialisés par l’établissement pour lequel il travaille.

Une offre grand public à des tarifs très variables

Les banques s’adressent à tous. On y trouve une offre très large et très complète, proposée à l’ensemble de la population. Cet intermédiaire financier est le premier et souvent le seul auquel s’adresse la population. Pourtant, on peut lui reprocher deux défauts majeurs.

D’abord, les frais affichent de fortes hausses ces dernières années chez les acteurs traditionnels. Dans ce contexte, les banques en ligne tirent leur épingle du jeu car elles proposent elles aussi une offre de produits et services très complète, à un prix défiant toute concurrence. Elles sont en train de combler leur retard sur le seul point sur lesquelles elles se faisaient distancier par les néobanques : les frais de paiement à l’étranger.

Pour concurrencer ces néobanques qui proposent une offre de produits plus restreinte, Fortuneo et Boursorama par exemple, viennent de rendre gratuits les paiements et retraits d’argent hors de l’Union Européenne pour certaines de leurs cartes. Les banques en ligne ont donc l’avantage sur les autres de présenter les tarifs les plus avantageux.

Ensuite, autre motif de mécontentement, le conseil. Le conseiller bancaire, comme son nom l’indique, est là pour prodiguer des conseils en matière d’investissement notamment et de choix de produits. Selon un sondage pour la néobanque Moneway réalisé en septembre 2019 : « la majorité des consommateurs (67 %) trouvent que leur banquier ne les accompagne pas assez dans leurs projet », 82 % des personnes interrogées jugent que « que leur conseiller n’est pas force de proposition » et  «  plus des deux tiers estiment pourtant que leur vie serait meilleure si leur banquier se montrait plus volontaire ».

Le courtier en ligne pour investir en Bourse

intermediaire-financier-banque-courtier-gestion-patrimoine

Les courtiers Bourse s’imposent sur les marchés financiers

Les banques traditionnelles proposent bien sûr une activité de courtage. Cependant, l’avènement d’Internet a permis à de nombreux courtiers en ligne de voir le jour. Il peut s’agir de la partie courtage d’un établissement bancaire en ligne (comme Boursorama, BforBank, Fortuneo ou ING Direct) ou bien de courtiers purs et durs comme Degiro, Bourse Direct ou Binck.

Ces acteurs ont la particularité de proposer PEA et compte-titres à leur clientèle pour investir en Bourse sur des actions et des produits dérivés, mais aussi pour trader en ligne d’autres actifs comme les matières premières ou devises.

Courtier en Bourse : une offre ultra complète à des tarifs ultra compétitifs

Les courtiers en ligne proposent une offre très complète. Ils permettent en effet de trader sur plus de marchés financiers que les acteurs traditionnels, et avec une offre de services souvent élargie et à des prix bien plus compétitifs.

En effet, les courtiers en ligne proposent souvent comptes de démonstration, webinaires, conférences, livres blancs, analyses, etc. Une attention particulière est portée à tous ces supports pédagogiques destinés à accompagner l’investisseur particulier.

En outre, les courtiers Bourse en ligne affichent des tarifs bien moins élevés que les banques traditionnelles qui font office de courtier. Certains ont même mis en place une politique tarifaire particulièrement agressive.

L’assureur très présent dans le quotidien des Français

Un intermédiaire peu connu même s’il est souvent sollicité

Le plus souvent, l’investisseur particulier ne sait même pas qu’il est client de telle ou telle compagnie d’assurance car la souscription au produit de l’assureur ne s’est pas faite en direct.

De fait, près de la moitié des Français possèdent une assurance-vie et pourtant, rares sont ceux à savoir quel assureur la leur fournit. On ne retient généralement que le nom du distributeur qui le plus souvent est sa banque (traditionnelle ou en ligne), ou bien un courtier en ligne (comme Binck, par exemple) ou encore une fintech (comme Yomoni) ou bien un conseiller en gestion de patrimoine. Il n’est donc pas fréquent qu’un Français sache si son contrat est issu de chez Swiss Life, Suravenir, Generali, Cardif ou autres.

Des produits financiers plus divers qu’il n’y paraît

Bien sûr, l’assureur est l’intermédiaire financier qui permet de souscrire l’assurance-vie, l’un des supports d’épargne préféré des Français. Mais les assureurs peuvent aussi proposer aux épargnants et investisseurs d’autres produits comme par exemple le contrat de capitalisation ou bien même un PEA. Il s’agit alors d’un PEA assurance, légèrement différent du PEA bancaire. Il est semblable à un contrat de capitalisation qui ne serait investi qu’en unités de compte.

Le conseiller en gestion de patrimoine pour vos investissements

Un service qui tend à se démocratiser

Le conseiller en gestion de patrimoine s’adresse aux particuliers aisés ayant des problématiques d’investissement et d’ingénierie patrimoniale. Autrefois réservé aux plus fortunés, le conseiller en gestion de patrimoine propose désormais ses services à la classe moyenne aisée qui, par exemple, souhaite investir pour payer moins d’impôts, placer son épargne pour préparer sa retraite ou encore organiser sa succession pour limiter les droits de succession.

Une offre globale et patrimoniale

Le conseiller en gestion de patrimoine est donc un intermédiaire financier susceptible de vous proposer des placements en assurance-vie, mais aussi des investissements immobiliers locatifs ou bien des investissements en SCPI, des montages immobiliers complexes sous forme de SCI avec des problématiques de démembrement pour optimiser l’IFI, au moins en partie, et aux droits de succession. Il pourra également vous conseiller en matière de placements alternatifs : GFF et GFI pour investir dans la forêt ou encore GFV pour investir dans le vin, par exemple.

Le conseiller en gestion de patrimoine est un intermédiaire financier qui propose une très grande palette de produits financiers à ses clients, avec un volet conseil et accompagnement. Il met d’ailleurs à leurs services ses compétences (ou son carnet d’adresse) pour dispenser des conseils juridiques et fiscaux en plus de ses conseils en investissement.

La société de gestion pour gérer vos actifs

La gestion de portefeuille : un service confidentiel

Un particulier peut avoir recours aux services d’une société de gestion sans en avoir véritablement conscience. De fait, il est rare que l’on soit client en direct d’une société de gestion. En revanche, il est plus fréquent que l’on ait recours à ses services via la gestion pilotée de son contrat assurance vie ou encore via la gestion sous mandat de son PEA ou de son compte-titres, que le distributeur soit une banque, un courtier en ligne ou encore un conseiller en gestion de patrimoine.

Cependant, il est possible d’être client en direct d’une société de gestion. La situation ne concerne que les personnes fortunées qui peuvent confier à ladite société des encours particulièrement importants.

Une offre haut de gamme et une gestion assurée par des experts

Une société de gestion ou Asset Manager est composée d’experts chargés de piloter les portefeuilles d’actifs de ses clients qui n’ont pas le temps ou les connaissances nécessaires pour effectuer les opérations qui s’imposent.

La banque privée pour une offre personnalisée haut de gamme

Une offre complète destinée à une clientèle élitiste

Une banque privée offre les mêmes services qu’une banque classique : comptes bancaires, crédits, placements, etc. Mais elle offre surtout en plus un accompagnement sur mesure à une clientèle aussi aisée qu’exigeante qui ne se satisfait pas d’une offre de placements et souhaite en plus bénéficier d’une expertise en ingénierie patrimoniale.

Gestion d’actifs et optimisation patrimoniale

Les banques privées sont spécialisées dans la gestion d’actifs. Elle proposent à leur clientèle des produits originaux et sur mesure : assurance-vie luxembourgeoise, fonds de private equity, investissements défiscalisants, placements atypiques (vin, automobiles, œuvres d’art, forêt, etc.).

La banque privée met également à disposition de ses clients des experts de l’ingénierie patrimoniale (ingénieur patrimonial, avocat fiscaliste, gestionnaire d’actifs, etc.) afin de réaliser tous leurs projets : optimisation fiscale, transmission et succession, gestion d’une fondation, etc.

Un accompagnement sur mesure

La banque privée propose une offre à la carte. Vous pouvez totalement déléguer la gestion de vos avoirs ou bien une partie seulement. La gestion sous mandat comme la gestion conseillée sont monnaie courante. À vous donc de définir quels sont les placements pour lesquels vous souhaitez une délégation de gestion, ou bien des conseils que vous serez libre de suivre ou non.

Le family office ou gestionnaire de grande fortune

Bien plus qu’un intermédiaire financier

Le family office destiné aux plus fortunés occupe les mêmes fonctions et propose des offres proches d’une banque privée mais offre en plus un service de gestion administrative et des affaires quotidiennes. Le spectre de compétences s’étend de la gestion d’actifs aux problématiques fiscales et juridiques en passant par la conciergerie.

Single family office et multi family office

On distingue deux types de family office : le single family office et le multi family office. Le premier est l’apanage des familles les plus fortunées car cela signifie que le family office gère les affaires d’une seule famille qui est son unique employeur.

Les multi family offices qui offrent leurs services à plusieurs familles sont eux davantage semblables à des banques privées qui proposeraient en plus une offre conciergerie, gestion administrative.

Lire aussi notre article Qu’est-ce qu’un family office ?

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


economie budget epargne quotidien
action-bourse-comment-en-acheter
societes-cac-40-investir-apres-krach-boursier
analyse-cac-40-krach-boursier