7 risques liés à l’investissement et comment les éviter

Le 29 novembre 2017

banniere-ass-vie_300-250

7-risques-investissement

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Investir, c’est risqué. Sans vouloir le minimiser ou le diaboliser, tout investisseur devrait bien connaître quel risque il encourt en procédant à tel ou tel investissement et sur quoi ce risque repose afin de pouvoir le faire diminuer, voire l’éradiquer. Notre tour d’horizon des risques propres à l’investissement et nos conseils pour bien les appréhender.

Le risque de contrepartie

 On entend par là la possibilité qu’une personne physique ou morale impliquée dans la transaction (à l’achat ou à la vente) ait une défaillance. Il s’agit de la perte totale enregistrée sur une opération suite à la défaillance de la contrepartie.

La solution : la chambre de compensation !

Le risque de contrepartie est, sur les marchés financiers, assumé par la chambre de compensation (« clearing house » en Anglais). Elle est la contrepartie unique de tous les opérateurs et assure la surveillance des positions en Bourse.

La chambre de compensation est une garantie en cas de faillite d’un intermédiaire financier qui adhère à la chambre. Les chambres de compensation participent ainsi à la stabilité du système financier et à la réduction du risque systémique.

Le risque de liquidité

Le risque de liquidité désigne le fait de ne pas pouvoir vendre ses actifs ou de pouvoir les vendre à un prix très inférieurs à leur valeur intrinsèque en raison de la faible liquidité du marché. On parle alors de décote d’illiquidité. Les titres de petites et moyennes valeurs sont plus soumis à ce risque mais cela peut aussi être le cas d’investissements immobiliers ou en SCPI par exemple.

Lire aussi notre dossier Investir en SCPI

La solution : vérifier l’existence d’un marché secondaire… ou savoir qu’il n’y en a pas !

Vérifier qu’il existe bien un marché secondaire avant d’investir ou être sûr que l’on ne souhaite pas sortir de son investissement avant son terme s’il s’agit d’un produit à durée de vie limitée comme un produit structuré par exemple.

Le risque d’exécution

Il s’agit du risque que votre ordre ne soit pas exécuté ou seulement partiellement.

La solution : bien placer ses ordres !

Les différentes places boursières veillent à ce que tous les ordres passés soient bien exécutés à l’image d’Euronext qui gère les marchés de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne et qui opère une véritable surveillance de ces marchés.

Le risque peut aussi venir du fait de la façon dont vous avez placé vos ordres. Il convient donc aussi de choisir le bon type d’ordre en fixant une limite ni trop loin, ni trop près du cours au moment où vous placez votre ordre.

Le risque de marché

Le risque de marché réside dans l’évolution incertaine du cours de l’actif que vous achetez. Il consiste à acheter dans un marché baissier et à vendre dans un marché haussier.

La solution : se former et s’informer !

La meilleure solution pour déterminer le cours probable de vos actifs est encore de se former, s’informer, croiser ses sources d’informations et multipliez les analyses financières pour tenter de déterminer l’évolution des cours futures. Il convient en effet pour un résultat optimal de combiner analyse technique et analyse fondamentale. Nous vous rappelons que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Le risque de concentration

Le risque de concentration résulte d’une trop grande corrélation entre tous les actifs détenus en portefeuille. Il implique que tous vos actifs pourraient baisser en même temps sans que la bonne performance de l’un ne vienne « gommer » la mauvaise performance d’un autre.

La solution : la diversification !

Pour une protection efficace du risque de concentration, la diversification est de mise. Elle consiste à investir dans plusieurs classes d’actifs dont les cours sont décorrélés, afin de réduire le risque global du portefeuille. En effet, en investissant sur divers produits et sous-jacents, le retour sur investissement sera meilleur et la prise de risque moindre. Plusieurs portefeuilles types mettent en avant ce principe de diversification qui permet non seulement de minimiser les risques et la volatilité mais aussi d’assurer des rendements conséquents.

On prendra donc garde à varier les classes d’actifs : actions, obligation, or et métaux précieux, immobilier, liquidités mais aussi à varier son portefeuille boursier (actions de grandes, moyennes et petites capitalisations, de secteurs économiques différents et de zones géographiques différentes).

Le risque de change

Le risque de change naît de la fluctuation du cours de la devise dans laquelle est faite l’investissement par rapport à votre devise de référence. Prenons l’exemple d’un investisseur Français qui achète des actions américaines dont le cours augmente de 9 %. Si dans le même temps, le dollar s’est apprécié de 10 % face à l’euro, il sera perdant.

La solution : se couvrir du risque de change !

Plusieurs solutions existent : traiter sur le marché des devises en se positionnant sur une paire de devise (par exemple l’euro-dollar pour reprendre l’exemple précédent). Certains ETF vous permettent aussi de traquer des indices étrangers (par exemple l’indice américain S&P500) directement dans la devise de votre choix (par exemple l’euro) pour ne pas avoir à subir de risques de change. Il existe aussi des produits dérivés qui permettent de se couvrir de ce risque. Pensez-y au moment d’investir dans tel ou tel titre.

Le risque spécifique au produit financier

Il s’agit d’un risque lié aux caractéristiques spécifique du produit financier. Il peut s’agir de l’effet de levier pour les warrants par exemple, des barrières désactivantes pour certains turbos, etc.

La solution : avoir une bonne connaissance des produits avant d’investir !

Toutes les caractéristiques inhérentes au produit qui peuvent être perçus comme des risques supplémentaires ne le sont pas vraiment dès lors que l’on a bien compris le fonctionnement du produit et qu’il permet de mettre en œuvre son scénario d’investissement, en cohérence avec son profil d’investisseur (et notamment son degré d’aversion au risque).

Inscrivez-vous à notre formation gratuite et recevez nos 5 ebooks sur l’investissement

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


investir-societes-biotechs-medical-pharma
investir-obligation

Qu’est-ce qu’une obligation ?

La première chose qui vient à l’esprit lorsque l’on parle d’investissement est le marché des actions. Il est vrai que le monde des actions est […]