IPO : analyse des introductions en Bourse en France et à l’étranger

Le 28 janvier 2021

IPO-analyse-ntroduction-Bourse-France-etranger

Découvrez notre panorama des introductions en Bourse ou IPO, leur définition, ainsi que les performances des dernières introductions en Bourse en France et aux États-Unis.

Nous vous présenterons également des exemples d’IPO internationales à succès et d’autres plus nuancées, les outils pour trouver des IPO à venir, et nos conseils avant d’investir dans une introduction en Bourse.

Introduction en Bourse : qu’est-ce qu’une IPO (Initial Public Offering) ?

IPO-introduction-en-bourse-france-international

Le terme d’Initial Public Offering (IPO) désigne une introduction en Bourse. Cela signifie qu’une société s’introduit en Bourse par le biais d’une ouverture de son capital, sous forme d’émission d’actions, sur les marchés financiers.

Les atouts d’une IPO

Le but principal d’une IPO est la levée de capitaux pour répondre à des besoins de croissance, les IPO présentent donc une alternative à l’endettement bancaire ou obligataire.

Autre avantage à s’introduire en Bourse : la notoriété et la visibilité induites par l’arrivée de la société sur les marchés financiers.

De plus, les actionnaires historiques bénéficient d’une plus grande liquidité. En outre, le coût du capital levé est souvent moindre avec une IPO qu’avec d’autres sources de financements.

Les freins à une IPO

Toutefois, il existe des contreparties à une IPO, notamment l’obligation de rendre publiques les informations financières, comptables, juridiques, et toutes celles ayant un impact significatif sur la société.

Il existe aussi un risque d’échec de l’IPO. De plus, une fois sur les marchés boursiers, l’action peut être en proie à de la forte spéculation ou à des fonds dits « vautours » ou activistes.

Des phénomènes de stratégies opérationnelles court-terme peuvent aussi apparaître à la demande des actionnaires, tandis qu’une vision plus long terme aurait pu être appliquée en dehors de toute « pressions » actionnariales.

SPAC : une forme d’IPO en forte croissance aux États-Unis

Il existe également une forme plus rare d’IPO (mais dont la tendance est à la hausse, notamment aux États-Unis) dite SPAC (Special Purpose Acquisition Company), nommées « blanc-seing » en français.

Ce type d’opération permet à une société de s’introduire en Bourse sans passer par la procédure d’IPO. Un SPAC est une société cotée en Bourse sans activités opérationnelles ni actifs matériels (une coquille vide). Le but d’un SPAC est d’utiliser l’argent levé en Bourse pour l’acquisition ultérieure de sociétés non cotées en Bourse (il s’agit donc d’une forme alternative d’activité de type Private Equity).

En termes simples, la SPAC consiste en une levée de fonds en Bourse sur une base « blanche » en vue de l’acquisition ultérieure de sociétés ciblées non cotées en Bourse.

Les critères sont donc plutôt immatériels dans un premier temps et la réussite émane donc principalement de la réputation du/des gérants de la SPAC, souvent issus du monde du Private Equity. En France, Xaviel Niel, Matthieu Pigasse et Pierre Antoine Capton ont d’abord crée une SPAC dans le but d’investir dans les media et ont de nouveau lancé une SPAC en fin d’année dernière sur le secteur des biens de consommations durables.

Dans le cadre des SPAC, le prix des actions est fixé de gré-à-gré, il s’agit d’une forme « express » d’introduction en Bourse.

IPO en France : état des lieux des introductions en Bourse sur Euronext Paris




Quel est l’état du marché des introductions en Bourse ? Retour sur une année moyenne en termes d’IPO sur la place parisienne par rapport aux années précédentes. En effet, 25 opérations ont été effectuées courant 2020 contre 22 opérations par an en moyenne au cours des 5 dernières années.

Les introductions en Bourse sur Euronext Paris

25 opérations d’IPO ont eu lieu sur Euronext Paris courant 2020, dont la plus marquante a été celle de 2MX Organic avec 300 millions d’€ levés pour une capitalisation boursière lors de l’IPO de 297,6 millions d’€.

On notera également qu’il n’y pas eu de « grosses » IPO courant 2020 contrairement à 2019 par exemple, année marquée par le succès et l’engouement autour de l’IPO de la FDJ (3 800 millions d’€ de capitalisation lors de l’IPO) ou encore la bonne performance de l’introduction en Bourse de Verallia (3 197 millions d’€ de capitalisation lors de l’IPO), sans oublier Titan Cement international avec 1 524 millions d’€.

L’IPO la plus conséquente de 2020 de la société 2MX Organic (297 millions d’€ lors de l’IPO) est donc bien moins importante que celles enregistrées l’an dernier. Cette IPO a d’ailleurs été réalisée sous une forme assez rare, nommée SPAC (Special Purpose Acquisition Company) comme présenté précédemment.

Liste des IPO françaises 2020

liste-IPO-Euronext-Paris-2020

Source : Allegra Finance

Performances boursières des IPO sur Euronext Paris en 2020

Parmi ces 25 IPO, sept d’entre elles concernent des offres au public et une a eu lieu sous forme de SPAC. Voici leurs performances entre les dates de leurs IPO et le 31 décembre  2020.

Performances des IPO françaises (offres au public) de 2020

performance-IPO-francaises-2020

Source : Allegra Finance

La société Nacon a connu la meilleure performance avec + 44,9 % entre sa date d’IPO (04/03/20) et le 31/12/20. Cette société éditrice de jeux vidéos capitalise actuellement 656 millions d’€.

À l’inverse, le groupMunic a connu un parcours boursier plus nuancé avec un repli de 41,90 % entre sa date d’IPO (04/03/20) et le 31/12/20. Cette PME française est spécialisée dans la conception de technologies destinées à la collecte des données et à l’intelligence artificielle des véhicules.

Notons également la bonne performance de l’action Econiam, avec + 38,5 % entre son IPO du 6 octobre 2020 et fin 2020.

Les fonds levés cumulés issus de ces 25 opérations d’introductions françaises en Bourse se sont élevés à 493,6 millions d’€ (contre 2,86 milliards d’€ en 2019), dont presque 300 millions d’€ pour 2MX Organic et 109 millions d’€ pour Nacon, soit 83 % du total des levées de fonds de 2020 des IPO françaises pour ces deux sociétés.

IPO aux États Unis : état des lieux des introductions en Bourse à Wall Street




Aux États-Unis, des IPO très attendues ont eu lieu en 2020 telles que celle d’Airbnb , DoorDash, ou encore Vroom. Leurs performances boursières ont d’ailleurs littéralement flambées lors de leurs premiers jours de cotations avec + 118 % pour Vroom ; + 113 % pour Airbnb ; et + 86 % pour DoorDash.

D’après IPOscoop.com, 223 IPO ont eu lieu aux États-Unis sur les 12 derniers mois glissants*. Ce chiffre est presque 10 fois supérieur à celui de la France (25 IPO en 2020), mais il est à rapporter aussi à la taille du pays.

Uber : l’exemple d’une IPO nuancée pour le leader de l’application mobile VTC

Graphique de du cours de l’action Uber depuis son IPO

graphique-cours-action-Uber-depuis-IPO-janvier-2021

Source : Tradingview (hors tracés)

Le groupe américain Uber, qui a créé l’application de VTC à succès, a introduit son action en Bourse le 10 mai 2019, au cours de Bourse de 42 $.

Après une légère tendance haussière, le cours de Bourse a chuté à 25,99 $ mi-novembre 2019 pour ensuite se rétablir à 41,25 mi-février 2020.

A eu lieu ensuite une chute conséquente du cours de Bourse de l’action Uber jusqu’à un point bas à 14,82 $ atteint mi-mars 2020 (pic du « Corona-krach »). Ce seuil est tout de même 65 % inférieur au cours d’IPO d’Uber.

Le cours de l’action a ensuite « repris des couleurs » grâce à une croissance de + 266 % à ce jour, pour atteindre 54,29 $ en date du 25 janvier 2021.

L’IPO d’Uber est donc assez nuancée car bien que son cours de Bourse actuel soit en hausse de + 29 % à ce jour par rapport à son cours d’IPO du 10 mai 2019, le cours du géant du VTC a été très volatil. En outre, cette performance reste bien inférieure à celles d’autres grandes IPO américaines de ces dernières années.

Airbnb : une IPO au succès remarquable avec une valorisation qui a plus que doublée dès le 1er jour

Graphique du cours de l’action Airbnb depuis son IPO

graphique-cours-action-Airbnb-depuis-IPO-janvier-2021

Source : Tradingview (hors tracés)

Le 10 décembre 2020 a eu lieu l’introduction en Bourse du groupe Airbnb. La plateforme de réservation de logements entre particuliers vaut à ce jour 105 milliards de $ en Bourse.

Son cours d’IPO était de 68 $ par action. Le titre vaut à présent 177,53 $ au 25 janvier 2021, seulement 1 mois et demi plus tard.

L’IPO d’Airbnb marque donc à ce jour une performance de + 161 % par rapport à son cours d’IPO de 68 $. Il s’agit donc d’un grand succès.

Saudi Aramco : l’exemple d’une IPO neutre pour le géant du pétrole

Graphique du cours de l’action Saudi Aramco depuis son IPO

graphique-cours-action-Saudi-Aramco-depuis-IPO-janvier-2021

Source : Tradingview (hors tracés)

Le 12 décembre 2019 a eu lieu l’introduction en Bourse de la plus grande société du monde : Saudi Aramco, conglomérat pétrolier d’Arabie Saoudite, d’une capitalisation avoisinant les 1 850 milliards de $ au 26 janvier 2021.

Son cours d’IPO était de 35,20 SAR, et le cours de Bourse est donc quasi stable à ce jour (34,70 SAR au 26 janvier 2021).

À noter que le cours de l’action a chuté à 27,80 SAR mi-mars 2020, soit une chute de 21 %, suivi d’une reprise de + 33 % au 21 septembre 2020, et d’une petite rechute de 6 % pour se fixer à 34,70 SAR au 26 janvier 2021.

Introduction en Bourse : où trouver les IPO sur le web ?



Les 100 dernières IPO aux États-Unis avec lposcoop

L’outil Iposcoop.com est intéressant pour consulter les dernières IPO relatives aux sociétés introduites en Bourse sur les places boursières américaines, accessibles depuis ce lien https://www.iposcoop.com/last-100-ipos/

Remarque : les dates au format US inversent le jour et le mois par rapport aux formats européens.

Iposcoop.com offre également l’avantage de présenter une colonne intéressante appelée « Return » qui permet de connaître la performance de l’action depuis son IPO.

Tableau IPOscoop.com des 10 IPO américaines les plus performantes de 2020

tableau-IPOscoop-IPO-les-plus-performantes

Source : https://www.iposcoop.com/last-100-ipos/

Les IPO à venir aux États-Unis avec Nasdaq.com

Pour les IPO américaines à venir, il existe également une rubrique « IPO Calendar » sur le site du Nasdaq, accessible depuis ce lien : : https://www.nasdaq.com/market-activity/ipos?tab=filings.

Les IPO en Europe avec Euronext.com

Pour les sociétés européennes, l’espace « All IPOS » présente les dernières IPO ainsi que celles à venir sur les places boursières Euronext (Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne). Accessible sur ce lien : https://live.euronext.com/en/ipo-showcase.

Introduction en Bourse : nos conseils avant d’investir dans une IPO

Investir en Bourse via une IPO devrait nécessiter un travail d’analyse fondamentale préalable, même si celle-ci est l’objet d’un engouement généralisé. Il est donc préférable de rester prudent vis-à-vis des « effets de mode ».

À titre d’exemple, Uber pouvait paraître attractive avec son côté novateur et la forte croissance de son application mobile. Néanmoins, le groupe enregistre des pertes conséquentes. En effet, Uber a connu une perte de 4,03 milliards de $ en 2017, un profit de 0,99 milliard de $ en 2018, et une perte de 8,51 milliards de $ en 2019. De plus, le groupe accuse une perte de 5,80 milliards de $ au titre des 3 premiers trimestres 2020.

Notons que cette situation n’a pas été incompatible avec un redressement de + 266 % de l’action Uber depuis son plus bas de mars 2020. Cela s’explique notamment par le fait que ce type de sociétés ayant des profils de forte croissance privilégient souvent l’évolution de leurs parts de marché malgré un « cash burn » conséquent. Et cela semble plaire aux investisseurs qui voient le chiffre d’affaires croître significativement de manière régulière, la question de la profitabilité venant dans un second temps, tant que la bulle autour des valeurs de croissance tech perdure.

Autre exemple, l’IPO de la FDJ a été un succès. Depuis son introduction en Bourse le 21 novembre 2019 à 19,90 €, le titre est en croissance de + 85 % à ce jour (36,80 € au 25 janvier 2021). Le profil de la Française des Jeux a donc plu aux investisseurs, ce qui était prévisible étant donné que ses comptes sont sains : dividende avoisinant les 3 % de rendement lors de l’IPO, hausse régulière des bénéfices annuels, faible ratio d’endettement, régularité du modèle économique, etc.

Quelques questions sur l’introduction en Bourse ou IPO ?

Qu’est-ce qu’une introduction en Bourse ou IPO ?
Une introduction en Bourse a lieu lorsqu’une société décide d’être cotée en Bourse. Pour cela, elle ouvre son capital et émet des actions. Le principal objectif d’une IPO pour une société est de lever des fonds pour financer son développement.

Sur quels critères faire reposer sa décision d’investir dans une IPO ?
Les principaux critères qui doivent entrer en compte pour savoir s’il faut participer ou non à une introduction en Bourse sont : le business model et les perspectives de la société sont-ils intéressants ? Ses ratios financiers sont-ils bons ? Le prix d’introduction est-il attractif ? Etc.

Comment investir dans une IPO ?
Il est possible d’investir dans une entreprise réalisant son introduction en Bourse en se rapprochant de sa banque ou de son courtier Bourse chez qui vous disposez d’un compte-titres ou d’un PEA. Pour le PEA, attention à bien vérifier que le titre concerné est éligible au PEA. Vous pouvez aussi opter pour une détention des actions au nominatif pur ou au nominatif administré.

*entre  le 29/01/2020 et le 26/01/2021

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur sur BFM et sur B Smart ainsi que co-fondateur du Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading luxe-francais-tourmente-quelles-actions-privilegier
Bourse et Trading introductions-Bourse-plus-attendues-fin-2021
Crypto monnaie quel-avenir-Bitcoin-2022

Quel avenir pour le Bitcoin en 2022 ?

Après une euphorie maximale en début d’année 2021, le marché des crypto monnaies est passé par la peur extrême et l’espoir dans les mois qui […]

Produits Financiers bourse-etf-tracker-investir