Rejoignez +29 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site


Money Management : comment gérer au mieux votre portefeuille en Bourse ?

Le 08 mars 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

money-management-portefeuille

Le Money Management est essentiel pour réussir en tant qu’investisseur ou en tant que trader. Découvrez dans cet article les principales règles du Money Management accompagnées d’exemples et d’explications pour bien les appréhender et les mettre plus facilement en pratique.

Avant de pouvoir investir en Bourse tout investisseur devrait être obligé de passer « un permis d’investir ». Ce contrôle de compétence reposerait essentiellement sur le money management, afin d’apprendre à protéger son capital. C’est un critère de base pour réussir à la fois en tant qu’investisseur ou en tant que trader.

Le Money Management regroupe à la fois le management du risque et de l’argent. Il s’agit en effet de l’art de gérer son capital en maîtrisant les risques.

Si les règles sont simples à comprendre et à mettre en place, elles sont en revanche souvent peu respectées car elles imposent une grande discipline.

Découvrez dans cet article les principales règles du Money Management accompagnées d’exemples et d’explications pour bien les appréhender et les mettre plus facilement en pratique.

Diversification : n’investissez pas trop d’argent dans une seule action

Divisez votre compte de bourse en compartiments.

Exemple : Divisez un compte d’environ 75 000 € en 8 compartiments :

N’attribuez pas plus de

  • 1 compartiment à une action
  • 2 compartiments à une industrie
  • 3 compartiments à un segment ou à un fonds

Concernant l’allocation des moyens par compartiment, 3 situations existent qui vont varier en fonction de la tendance du marché :

  • Tout en cash : n’ayez pas peur d’avoir une grand partie de votre compte en cash, si le marché ne vous est pas favorable.
  • Tout investi : au cas où le marché est favorable et compatible avec votre stratégie.
  • Partiellement en cash et investi : la situation la plus courante qui permet de profiter des opportunités qui se présentent à court terme.

Il est donc important de s’organiser et de tenir une comptabilité de ses positions. N’oubliez pas qu’en bourse, vous traitez avec des professionnels ; et eux sont organisés.

Consulter également notre article Investir comme Warren Buffett : ses 7 citations

Taille d’une position : adaptez la quantité d’actions par position à la taille de votre portefeuille

Pour déterminer le nombre d’actions par position à acheter, référez-vous au concept des compartiments. Ne prenez pas des quantités trop petites pour pouvoir diviser vos positions en deux sans rentrer dans des quantités ridicules.

Il convient également au moment de définir la taille d’une position de prendre en compte la volatilité. En effet, choisir une quantité importante d’une action très volatile peut augmenter sensiblement le risque pour l’ensemble de votre portefeuille.

Vous pouvez aussi déterminer la taille maximale d’une position en fonction de la perte maximale autorisée pour l’ensemble de votre portefeuille. Attention cependant, cette méthode comporte des risques plus élevés.

Limitez vos pertes de capital : protégez chaque position de votre portefeuille

Une bonne méthode pour éviter des pertes excessives est de limiter la perte maximale par position à 2 % de la valeur de votre compte. Attention ! Cela ne signifie pas pour autant qu’il est acceptable de perdre 2 % sur chaque position de votre compte.

Cette pratique est avant tout destiné à éviter des pertes excessives, ce qui est à la fois très démoralisant et difficile à corriger par la suite. L’utilisation d’ordres stop ou d’options, méthodes prisées par les investisseurs institutionnels est également une option à envisager.

Par conséquent, il est important de déterminer le point de sortie avant chaque prise de position. Ce point détermine votre prix de sortie au cas où la tendance se retourne contre celle choisie pour votre stratégie.

La mise en place d’alertes est une alternative possible, mais celle-ci nécessite plus de discipline.

Ratio gain/risque : prenez des positions où le gain visé dépasse le risque accepté

Le ratio gain/risque est le rapport entre la différence d’une part le cours actuel et votre prix de vente ciblé, et d’autre part le cours de votre point de sortie en cas de retournement de tendance. Ce rapport entre gain et perte potentielle est primordial. Un ratio trop bas (inférieur à 2) n’est que très rarement acceptable. Dans un marché avec une tendance forte on trouve facilement des opportunités offrant un ratio de 3.

Chercher des points d’entrée proche du « support » est l’un des moyens qui permettent d’atteindre plus facilement un ratio élevé. Sachez que moins la valeur est volatile, plus il est facile de passer des périodes de correction.

Pour terminer cet article et vous inciter à suivre ces conseils, imaginez que vous essuyez une perte de 50 % de votre portefeuille. Pour récupérer et équilibrer votre compte, il vous faudra ensuite réaliser une performance de 100 % sur la partie restante de votre portefeuille ! Pas facile… D’où l’importance de prendre les choses en main et de ne pas jouer avec votre argent.

Inscrivez-vous à notre formation gratuite et recevez nos 5 ebooks sur l’investissement

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Apple-analyse-premiere-capitalisation-boursiere-mondiale
crowdlending-alternative-financements-traditionnels
chute Lehman Brothers
bourse-immobilier-quel-placement-privilegier