Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*
Comment profiter de la volatilité pour investir en Bourse ?

Comment profiter de la volatilité pour investir en Bourse ?




Découvrez dans cet article la définition et la méthode de calcul de la volatilité et de son indice, le Vix, plus connu sous le nom de l’indice de la peur. Nous vous présenterons aussi les différents produits financiers qui permettent de trader et tirer parti de la volatilité.

Qu’est-ce que la volatilité ?

Au fil du temps, les actifs financiers se distinguent par des périodes plus ou moins volatiles en fonction de différents éléments tels que la macro économie, les différents évènements économiques de l’entreprise, l’actualité politique, les mouvements acheteurs ou vendeurs des institutionnels, etc.

Sur les marchés financiers, de nombreux facteurs expliquent les périodes de volatilité, mais il existe également des phases de volatilité qui ne peuvent pas être expliquées de façon rationnelle. La volatilité est utilisée comme un indicateur permettant de mesurer le niveau de risque et elle se distingue à travers deux facteurs principaux : l’amplitude et le temps.

L’amplitude correspond à l’écart entre un point bas et un point haut :

Actif financier volatilité

Dans cet exemple, l’actif financier débute par un pic haussier à + 45 % avant de chuter à un plus bas de – 30 %, pour ensuite se redresser. L’amplitude entre le point haut (+ 45 %) et le point bas (- 30 %) est donc élevée car à hauteur de 75 %.

Cet actif financier, est-il, selon vous, volatil ? Pas nécessairement, car cela dépendra du facteur temps. Si cette amplitude de 75 % est réalisée sur une période très long terme de 20 ans, l’actif ne sera pas considéré comme volatil. En revanche, si cette variation s’effectue sur le court terme, durant quelques mois par exemple, alors l’actif sera considéré comme très volatil.

En conclusion, la volatilité d’un actif financier est caractérisée par la combinaison des facteurs temps et amplitude des variations du cours de l’actif.

Lire aussi notre guide Comment investir en Bourse ?

Qu’est-ce que le Vix ? L’indice de volatilité ou l’indice de la peur



Très suivi par les analystes du monde entier, le VIX est l’indicateur de référence en ce qui concerne la mesure de la volatilité des marchés américains. C’est un indicateur qui est calculé et publié par le CBOE (Chicago Board Options Exchange), la place boursière où s’échange le plus d’options aux USA, et ce n’est pas un hasard, car la mesure de la volatilité est très importante pour les traders Options, notamment pour le calcul du montant de la prime des options.

Le VIX mesure la volatilité de l’indice américain S&P 500. Plus le VIX est élevé, plus le S&P 500 est volatil et inversement. Au-delà du S&P 500, puisque les marchés US « mènent souvent la danse » au niveau des bourses mondiales, le VIX est souvent pris comme référence pour la volatilité globale des marchés.

Pour information, même s’il est bien moins utilisé, l’équivalent du VIX pour l’Europe est le VSTOXX (EURO STOXX 50 Volatility).

Au cours des 20 dernières années, le VIX a dépassé les 80 deux fois : durant la crise financière de 2008 dite des « subprimes » et en mars 2020 pendant la crise du « covid ».

Le VIX indique principalement la volatilité des marchés actions. Cependant, les actions ne sont pas la seule classe d’actifs à connaître des phases de volatilité et toutes les autres classes d’actifs peuvent y être confrontées : obligations, matières premières et agricoles, produits dérivés, crypto-monnaies, immobilier, œuvres d’art, produits de luxe, etc.

Pour information, le CBOE a créé en 2011 un deuxième indice, le VVIX qui a pour objectif de mesurer la volatilité attendue sur le VIX lui-même. Une initiative qui fait suite au fait que le VIX est dorénavant plus qu’un simple indicateur, il aussi un actif de plus en plus négocié avec des produits dérivés.

La méthode de calcul du VIX



La méthode de calcul du VIX est relativement complexe et les matheux pourront retrouver la formule directement sur le site du CBOE.

À titre d’information, voici la formule mathématique :

formule mathématique du VIX

Source : IG

Ce qu’il faut retenir, c’est que le VIX est calculé en effectuant une moyenne de la volatilité implicite annuelle des options d’achat (call) et des options de vente (put) sur le S&P500. Plus le prix des options est élevé, plus la volatilité est élevée.

Le VIX est exprimé en termes de pourcentage de déviation du rendement annuelle standard du S&P 500.

deviation standard sur les options

Source : CBOE

La volatilité implicite est une approximation proche de la volatilité historique calculée directement à partir des mouvements de l’indice S&P 500.

Voici l’interprétation la plus courante par les analystes qui utilisent le VIX :

– Entre 10 et 15, la volatilité du S&P 500 est faible ;

– Entre 20 et 30, la volatilité devient plus prononcée, rendant le marché nerveux ;

– Au-dessus de 30, il y a une volatilité élevée et le marché peut entrer dans la zone de « peur » ou de forte anxiété.

Il faut surtout analyser le sens du mouvement plutôt que la valeur absolue de cet indice. Plus il monte, plus le marché devient nerveux. Comme tous les indicateurs basés sur une moyenne des prix, il faut également garder à l’esprit que le VIX n’est pas forcément un bon indicateur pour prédire les mouvements futurs, mais plutôt pour constater l’évolution d’une situation.

Lire aussi notre article sur les 4 indicateurs à utiliser actuellement en Bourse

Historique du VIX Index depuis la création du VIX en 1986



Depuis 1986 et au fil des grandes crises de ces 30 dernières années, le VIX a connu des périodes extrêmes.

Nous pouvons lister 6 dates au cours desquelles le VIX a dépassé la valeur de 50 :

  • Lors du krach d’octobre 1987 (VIX : 150)
  • Lors de la crise financière russe d’octobre 1998 (VIX : 60)
  • Lors des attentats du 11 septembre 2001 (VIX : 58)
  • Lors de l’affaire des manipulations financières avec la faillite d’Enron (VIX : 58)
  • Lors de la crise des subprimes en 2008 (VIX : 59)
  • Lors de la crise du Covid en mars 2020 (VIX : 82)

Graphique du cours du CBOE Vix Index depuis 1990

Graphique du VIX depuis 1990

Source : TradingView

Comment trader le VIX ?



Comme nous l’avons vu, le VIX n’est plus simplement un indicateur pour aider les analystes à mesurer le sentiment d’anxiété sur les marchés, mais c’est maintenant un produit financier que l’on peut trader de différentes façons.

Option sur le VIX Index

L’investissement en option sur le VIX est accessible depuis 2006 et sert notamment de couverture au sein des portefeuilles.

Deux types d’options sur le VIX existent :

  • Call : option d’achat pour anticiper la hausse du VIX
  • Put : option de vente pour anticiper la baisse du VIX

Ainsi, les traders ayant l’habitude de trader sur les options pourront spéculer sur les hausses et les baisses de l’indice. Ils pourront s’aider du VVIX pour leur analyse et déterminer s’il est préférable d’acheter un call ou un put, ou encore si la bonne stratégie ne serait pas de vendre un call ou un put.

Contrat à terme sur le VIX

Alors que les options sont parfaitement adaptées aux stratégies de hedging ou au swing trading, les traders souhaitant mettre en place des stratégies de day trading ou de scalping pourront s’orienter vers les contrats Futures VIX.

Les contrats à terme, ou contrats futures, offrent la liquidité suffisante et des spreads raisonnablement bas pour permettre d’être utilisé dans de nombreuses stratégies, y compris de très court terme (ex. trading au carnet d’ordre).

CFD sur le VIX

Répliquant les contrats à terme sur le VIX, ou directement l’indice VIX, les CFD permettent aux investisseurs moins capitalisés de pouvoir aussi trader le VIX, sachant que le montant minimum sur un CFD est nettement plus faible que sur un contrat Future. Le CFD permet aussi l’utilisation d’un effet de levier pour les traders qui sont en mesure d’accepter une prise de risque plus importante.

Lire aussi notre guide Comment devenir un trader Bourse ?

Quels placements financiers pour miser sur la volatilité ?



OPCVM spécialisés sur la volatilité

Il existe des OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières) axés sur la volatilité. Forts de leurs équipes de gérants experts de ce secteur, ils ont pour but de générer de la performance via des produits financiers basés sur la volatilité.

À titre d’exemples, on peut citer les OPCVM Allianz Volatility Strategy Fund IT EUR Cap ou Amundi Dynarbitrage Volatilité IC.

Hedge funds spécialisés sur la volatilité

Certains hedge funds misent leurs stratégies sur des actifs financiers relatifs à la volatilité comme le hedge fund LJM Partners Preservation an Growth. Ce dernier a d’ailleurs perdu 82 % de ses actifs sous gestion (1 milliard de dollars US) en seulement quelques jours suite à la hausse inattendue du VIX en février 2018.

Le hedge fund spéculatif américain spécialisé sur la volatilité Options Solutions LLC de chez Man Group Plc a aussi connu des déboires début février 2018 avec des pertes à hauteur de 65 % de l’ensemble de ses actifs sous gestion, et en prime, l’obligation de vendre des positions.

La sélection d’actifs au cas par cas peut offrir des niveaux de volatilité supérieurs aux options sur le VIX ou aux OPCVM et hedge funds alternatifs axés sur la volatilité, dont voici quelques exemples récents :

Action GENSIGHT BIOLOGICS

L’action française Gensight Biologics a vu son cours de bourse passer de 1,10 € fin 2019 à un plus haut de 10,05 € en mai 2021, puis rechuter à 1,80 € en mai 2022, pour se fixer actuellement autour de 3,78 €. 

Graphique du cours de l’action Gensight Biologics depuis 2018

Graphique du cours de l’action Gensight Biologics depuis 2018

Source : TradingView

Cours du pétrole aux États-Unis (WTI)

Le cours du pétrole est aussi très marqué par la volatilité, surtout depuis début 2022 puisqu’il a pris 68 % de sa valeur entre le début du mois de janvier et la mi-mars 2022, pour finalement subir une chute de 39 % de mars 2022 à octobre 2022.

Graphique du cours du WTI depuis juin 2021

Graphique du cours du WTI depuis juin 2021

Source : TradingView

Lire également notre dossier : Comment investir dans le pétrole en 2022 ?

Bitcoin et crypto monnaie

N’oublions pas non plus les crypto-monnaies, un des actifs les plus volatils du moment, dont les amplitudes de variations ont été très intenses entre novembre 2020 et juin 2022.

Le cours du Bitcoin par rapport au dollar américain est passé de 15 000 USD en novembre 2020 à un plus haut de 64 000 USD en avril 2021, avant de chuter à 30 000 USD en juin 2021. Ensuite, les cours du Bitcoin sont rapidement remontés pour toucher un plus haut historique à 68 000 USD en novembre 2021, pour finalement retomber à moins de 20 000 USD en juin 2022.

Graphique : cours Bitcoin / dollar américain depuis avril 2019

cours Bitcoin dollar américain depuis avril 2019

Source : TradingView

Lire aussi notre article sur les 8 monnaies virtuelles à suivre en 2022

Comme cité précédemment, les autres classes d’actifs peuvent aussi être sujettes à la volatilité telle que les obligations, produits dérivés, immobilier ou les marchés plus spécifiques comme l’art, le luxe, le vin, etc.
Toutefois, les investisseurs souhaitant utiliser un actif financier spécifique pour profiter de sa volatilité, comme une action historiquement volatile par exemple, devront posséder un niveau d’expertise très élevé, car la volatilité passée ne préjuge pas de la volatilité future !

De plus, il faudra se positionner dans le bon sens ! Il faudra donc être très vigilant avec ce type d’approche hautement spéculative.

Sources de images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.