Qu’est-ce que l’effet de levier et comment l’utiliser ?

Le 07 juillet 2020

effet-de-levier-bourse

Découvrez ce qu’est l’effet de levier, dans quels contextes il peut être utilisé et comment. Nous verrons également dans cet article, les avantages qui expliquent son succès auprès des investisseurs mais aussi les risques qu’il fait peser sur les traders qui y ont recours.

Qu’est-ce que l’effet de levier ?

banniere Turbo24 IG 300x250S’endetter pour investir, c’est ce que tout acteur économique fait au cours d’une vie, pour acquérir un logement par exemple. À l’issue du remboursement d’un crédit immobilier, si le taux d’intérêt est raisonnable, vous êtes généralement détenteur d’un bien dont la valeur est supérieure à ce qu’il vous a coûté. Cette pratique est également courante dans le monde financier. Elle consiste à investir plus que son capital initial. Mais attention, il est nécessaire que le niveau d’endettement ne mette pas en péril le capital initial. C’est pour cette raison que l’effet de levier peut virer au cauchemar lorsque celui-­ci est mal maîtrisé.

Effet de levier : une pratique d’investissement qui s’applique à de nombreux produits financiers

effet-de-levier-investir-bourse

L’effet de levier du SRD

Sur le marché des actions, la possibilité de prendre position avec un effet de levier, associée à un paiement ultérieur, se rencontre sur le SRD (Service de Règlement Différé). Pour une opération effectuée le x du mois, le paiement est réalisé le dernier jour du mois boursier. Mais le SRD n’est possible que sur certaines grandes capitalisations.

Lorsque vous investissez avec le SRD, le préalable est la signature d’un accord avec un intermédiaire financier (banque, courtier). Pour prendre position, vous devez alimenter votre compte avec une quantité d’actifs en « garantie » telle que vous pourrez ensuite acheter davantage d’actifs. Cette garantie permet à l’intermédiaire financier de s’assurer que vous ne ferez pas défaut. L’intermédiaire vous fait également payer une commission pour ce service rendu. Attention, tous les courtiers Bourse ne proposent pas le SRD.

Sur le SRD, l’effet de levier maximal est de 5, mais seulement pour ce qui concerne les actifs en garantie prenant la forme de liquidités ou de sicav monétaires (les moins risqués). Il passe à 4 pour ce qui concerne les garanties en obligations et les fonds investis en actifs obligataires (un peu plus risqués) puis à 2,5 pour ce qui concerne les garanties actions et les fonds investis en actions (actifs les plus risqués sur le SRD).

Autrement dit, si votre compte comprend des actions ou parts de fonds actions d’une valeur de 1 000€, vous pourrez acheter des actifs pour un montant de 2,5 fois ces 1 000€, soit 2 500€.

Dans le cas du SRD, l’effet de levier s’avère donc limité. Les produits dérivés permettent d’utiliser un levier beaucoup plus important.
Découvrez toutes nos analyses dans notre section trading avec IG

L’effet de levier des produits dérivés

Une option est un droit d’acheter ou de vendre un actif sous­-jacent (action, indice ou encore matières premières) à un prix déterminé pendant une période donnée moyennant le paiement d’une prime. Il existe deux types d’options : le call, qui donne droit d’acheter un actif sous-­jacent, et le put, qui donne droite de vendre un actif sous-­jacent. L’achat ou la vente d’options permet d’utiliser un effet de levier qui amplifie les variations du sous­-jacent à la hausse ou à la baisse.

Concrètement, l’intermédiaire financier demande, comme dans le cas du SRD, une somme minimale sur votre compte, la marge, qui vous permet ensuite de prendre position pour un montant supérieur. Il vous prête alors le reste du montant.

Il est par exemple possible d’avoir un effet de levier de 10 pour une option : lorsque le sous-­jacent varie de 2 %, l’option varie alors de 20 %. L’utilisation d’option permet ainsi d’accroître les performances mais elle peut aussi creuser les pertes.

La complexité des options ou du principe de marge peut vous conduire à privilégier les produits de Bourse du type Turbos qui sont aussi plus faciles à manier. Ceux-­ci peuvent également offrir un effet de levier bien supérieur à celui du SRD, avec toujours la possibilité de trader sur la hausse (call) ou la baisse (put) des cours d’un sous-jacent. Mais les pertes potentielles maximales sont limitées au capital investi, contrairement aux pertes sur les options qui peuvent être infinies. Le risque demeure néanmoins réel pour le trader : perdre la totalité de son capital investi peut se révéler une catastrophe.

L’avantage de l’effet de levier : investir un montant supérieur à son investissement

De nombreux produits dérivés permettent de recourir à l’effet de levier. Prenons l’exemple d’un produit dérivé avec un effet de levier de 10 : si vous avez un capital de 1 000€, vous pourrez investir 10 000€. Vous pouvez donc investir un montant bien plus important que votre investissement initial et ainsi potentiellement décupler vos gains.

En effet, si le cours du sous-jacent de votre produit dérivé croît de 10 %, vous gagnerez 1 000 € (contre un gain de 100 € si vous n’aviez pas utilisé d’effet de levier). Vous avez donc doublé votre capital initial (+ 100 %) avec l’effet de levier.

L’inconvénient de l’effet de levier : prendre un risque supérieur à son investissement

Mais attention, l’effet de levier est un outil à double tranchant qui peut être particulièrement redoutable en cas de mauvaise anticipation. Ainsi, si nous reprenons l’exemple précédent et que vous avez investi 1 000€ avec un effet de levier de 10, vous vous exposez à perdre l’intégralité de votre capital initial. De fait, en cas de baisse de 10 % du cours de l’actif sous-jacent, vous perdrez 1 000€ alors même que vous n’en aurez investi que 1 000€, vous perdez ainsi la totalité de votre investissement.

Nos astuces pour utiliser l’effet de levier

Bien comprendre le mécanisme à l’œuvre

Il est très important, avant de se servir de l’effet de levier, de bien saisir les avantages mais aussi les risques que cette pratique engendre. Vous devrez notamment être au fait, à chaque fois que vous l’utiliserez, de ce que cela peut impliquer en termes de gains et de pertes. Il convient donc de bien prendre en compte les caractéristiques du produit dérivé traité pour bénéficier de l’effet de levier. En effet, investir sur une option nécessite de bien comprendre la valeur temps, sur un turbo de maîtriser le concept de barrière désactivante, etc.

Limiter son effet de levier

Aussi, vous ne devez pas vous laisser tenter par des effets de levier exorbitants, sous prétexte que cela vous permet de minimiser votre capital.

Un trader débutant qui souhaite obtenir de bons résultants à moyen long terme devrait se limiter à un effet de levier maximum de 5.

C’est d’ailleurs l’effet de levier maximal pour le recours au SRD. L’idée est de toujours bien adapter votre effet de levier à votre profil de risque.

Tenir compte de la volatilité du sous-jacent pour l’effet de levier

Mais le niveau de l’effet de levier est aussi à adapter au sous-jacent. Plus la volatilité du sous-jacent est importante, moins l’effet de levier du produit dérivé utilisé devra être important.

Lorsque l’évolution du produit dérivé sur lequel vous êtes positionné tourne en votre défaveur, la marge initialement déposée sur votre compte peut être utilisée entièrement, auquel cas votre courtier Bourse vous demandera de compléter votre capital de départ. Cette demande du courtier s’appelle un appel de marge. Certains brokers réalisent cet appel avant de couper votre position afin que vous décidiez vous-­même de l’action à entreprendre (remettre de l’argent sur le compte pour prolonger la position ou couper la position et ne pas ajouter d’argent) d’autres coupent automatiquement la position en même temps qu’ils effectuent l’appel de marge.

Pour éviter que vos économies ne fondent à vue d’oeil, vous devez définir à l’avance des objectifs de gain et de perte, au ­delà desquels la position est automatiquement coupée, avec des ordres stop à la baisse et ordres take profit à la hausse. Programmés dès la prise de position, ces ordres simples vous permettront de concrétiser vos scénarios gagnants ou de limiter la casse en cas de mauvaise anticipation.

Vous l’aurez compris, l’effet de levier est réservé aux investisseurs ou traders ayant acquis une expérience conséquente des marchés. Entraînez­-vous avant de vous laisser tenter. Les courtiers en ligne sont nombreux à proposer des comptes démo permettant avec une somme virtuelle assez conséquente de se familiariser avec les marchés financiers, mais aussi les ordres de Bourse, les produits dérivés et… l’effet de levier !

Découvrez l’offre de trading d’IG

banniere Turbo24 IG 728x90

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Toute activité de trading comporte des risques. Le service d’exécution d’ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides.

#

Derniers Dossiers


Devenir rentier
Bourse et Trading fonds-thematique-schroders-changement-climatique
Crypto monnaie et Fintech celebrites-investir-crypto-monnaie
Produits Financiers dossier-phare-fonds