Placement financier : qu’est-ce qu’une option ?

Le 17 juin 2020

option-placement-financier-bourse

Qu’est-ce-qu’une option ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment utiliser ce produit dérivé ? Quelles stratégies peut-on mettre en place avec les options ? Quelles sont les caractéristiques de ce produit à absolument maîtriser avant de se lancer ? Explications.

Qu’est-ce qu’une option en Bourse ?

banniere Turbo24 IG 300x250Une option est un contrat qui donne à son titulaire le droit (et non l’obligation) d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix et à une date déterminée à l’avance.

Contrairement à l’action ou l’obligation, l’option n’existe qu’en rapport avec son sous-jacent. Une option est donc un produit financier dit “dérivé”. Les options permettent d’investir sur de très nombreux sous-jacents et donc plusieurs classes d’actifs comme les actions, les indices boursiers, les matières premières, etc.

C’est un contrat entre deux parties, avec des règles précises et définies, qui permet de saisir des opportunités sur les marchés financiers, qu’ils soient haussiers, stables ou baissiers. Elles ressemblent aux contrats à terme ou futures mais, contrairement à ces produits, l’option permet d’acheter l’actif sous-jacent, sans obligation. Vous n’êtes pas tenu de l’acheter si cela vous est défavorable.

Les options vanille, souvent appelées options tout court, par opposition aux options exotiques, sont des options classiques, sans fonctionnalités additionnelles.

Comment fonctionne une option ?

Imaginez que vous avez le coup de cœur pour une maison et voudriez l’acheter. Seulement, vous n’avez pas suffisamment d’argent et ne pourrez pas payer le vendeur avant trois mois. Vous négociez avec le vendeur afin qu’il vous donne la possibilité de l’acheter dans trois mois pour 500 000€. Le vendeur accepte moyennant un complément de 4 000€. En d’autres termes, vous avez pris une option sur la maison. Marché conclu.

Au cours de ces trois mois, plusieurs évènements imprévisibles peuvent survenir et avoir une conséquence sur la valeur de la maison.
option-en-bourse

Scénario 1 : faire une plus-value rapide avec option

Angelina Jolie décide que c’est la maison idéale pour élever ses six enfants. La valeur sur le marché de la maison grimpe en flèche et sa valeur est désormais estimée à 1,2 million €. C’est un gros coup de chance pour vous. Parce que vous avez exécuté une option sur la maison, le propriétaire doit vous la vendre au prix initialement fixé, soit 500 000€. Vous faites donc une plus-value immédiate de 696 000€ (1,2 million € – 500 000 € – 4 000€).

Scénario 2 : l’option pour limiter le risque

Une tornade digne d’un film catastrophe à gros budget ravage la maison. Il ne reste plus que la baignoire, certes jolie, mais elle ne vaut tout de même pas 500 000 €. Pas de souci pour vous, l’option ne vous oblige en aucun cas à finaliser la vente et vous ne perdez finalement que les 4 000 € versés pour votre option.

Quand vous achetez une option, vous avez le droit, mais aucune obligation de faire quelque chose. Vous pouvez même attendre que votre option parvienne à expiration. Votre option perd alors toute sa valeur et vous perdez la totalité de votre investissement pour cette option.

Une option est en fait un contrat entre deux parties, un acheteur et un vendeur, qui fixe les flux financiers futurs fondés sur ceux d’un actif sous-jacent. On dit qu’une option est un produit financier dit “dérivé” car sa valeur est dérivée généralement d’un autre actif. Dans l’exemple utilisé ci-dessus, la maison est l’actif sous-jacent. Sur les marchés financiers, le sous-jacent est le plus souvent une action ou un indice.

Consultez aussi notre dossier complet 12 conseils pour bien débuter en Bourse

2 types d’options : option d’achat et option de vente

Option call et option put : 2 stratégies distinctes

Une option d’achat, aussi appelé un “call”, donne à son titulaire le droit d’acheter un actif à un prix fixe pendant une période de temps limitée. Les investisseurs qui achètent des calls pensent qu’à terme la valeur de l’action, et donc de l’option, sera plus élevée.

Une option de vente (“put”) donne à son détenteur le droit de vendre un actif à un prix donné pendant une période de temps limitée. Les investisseurs qui exercent des options de vente espèrent que la valeur de l’action chutera avant la date d’expiration de l’option.

Les acheteurs et les vendeurs d’option

Il existe donc quatre types d’investisseurs sur les options : les acheteurs de call, les vendeurs de call, les acheteurs de put et les vendeurs de put.

La distinction entre acheteur et vendeur est très simple :

  • l’acheteur (aussi appelé “preneur” ou « holders ») de call ou de put n’a aucune obligation de vente. Il peut décider de conserver son option jusqu’à terme sans la vendre.
  • le vendeur (aussi appelé “donneur” ou « writers ») de call ou de put doit quant à lui acheter ou vendre une ou des options. Cela signifie qu’un investisseur peut exiger d’un vendeur qu’il honore une promesse d’achat ou de vente.

Tout cela peut paraître compliqué, et pour cause. Gérer des options est plus simple (et plus risqué) pour un acheteur que pour un vendeur. Retenez toutefois qu’il existe bel et bien deux parties dans un contrat d’option, un acheteur et un vendeur. Mais ne vous préoccupez pas pour l’instant de l’activité du vendeur.

Pour aller plus loin, lire notre article Les options, comment ça marche ?

Comment une option est-elle valorisée, calculée et négociée ?

La cotation des options est particulièrement complexe car de très nombreux critères entrent en compte comme, par exemple, le cours du sous-jacent, sa volatilité, et le temps restant avant l’échéance de l’option. Ces critères sont appelés « les Grecs » en raison de la lettre à laquelle chacun se rattache. Ainsi, le Delta désigne la sensibilité d’une option vanille au prix du sous-jacent, le Vega mesure la sensibilité à la volatilité du marché sous-jacent, le Thêta mesure l’impact du temps sur l’option.

Pour l’investissement en option, le prix (et qui correspond donc au risque puisqu’il s’agit de la somme potentiellement perdue si vous n’exercez pas votre option) se calcule en multipliant la prime par la taille de l’ordre. Le courtier vous facturera également une faible commission à l’ouverture et à la clôture.

À noter : les options sont des produits à effet de levier puisque le coût de l’option est bien inférieur au coût de l’investissement en direct sur l’actif sous-jacent.

Les termes à connaître autour des options

Pour échanger une option, certains termes de jargon sont à connaître.

Le strike ou prix d’exercice d’une option

Un “strike”, ou prix d’exercice, est le prix auquel un actif financier peut être acheté ou vendu. Pour que l’acheteur fasse des bénéfices, le prix de l’action doit dépasser le strike pour le call, ou être plus faible que le strike pour le put. Tout cela avant la date d’expiration de l’option.

Une option échangée sur un marché organisé au niveau national, comme Euronext en Europe, ou encore le CBOE aux États-Unis, est une option cotée. La cote comporte un strike et une date d’expiration. Chaque option cotée représente en général 100 actions.

Option dans la monnaie

Pour les call options, on dit que l’option est “dans la monnaie” lorsque le cours de l’actif sous-jacent est supérieur au prix d’exercice. Une option de vente est dans la monnaie lorsque le cours de l’actif sous-jacent est inférieur au prix d’exercice. Une option est dans la monnaie lorsque sa valeur est intrinsèquement positive.

La prime ou prix d’une option

Le coût total (le prix) d’une option est appelée “prime”. Le prix est déterminé selon plusieurs variables dont le prix du sous-jacent, le strike, le temps qui reste à courir avant échéance (la “valeur temps”) et la volatilité du prix du sous-jacent. En raison de tous ces facteurs, déterminer la prime d’une option est un mécanisme complexe que vous maîtriserez en approfondissant vos connaissances sur les options.
Découvrez toutes nos analyses dans notre section trading avec IG

Quels sont les avantages des options ?

L’exposition à de très nombreux marchés financiers

Les options sont des produits dérivés qui permettent d’investir sur de très nombreux sous-jacent. L’offre varie sensiblement selon les courtiers Bourse qui peuvent vous permettre de vous positionner sur les marchés actions avec des sous-jacents actions ou indices boursiers, mais aussi sur le marché des commodities avec des matières premières comme l’or ou le pétrole par exemple.

Se positionner quelles que soient les circonstances de marché

Il est possible d’investir en option dans un marché stable, haussier ou baissier. À vous de définir votre stratégie d’investissement et de saisir toutes les opportunités qu’offrent les options.

Un effet de levier maîtrisé pour une prise de risque adaptée

C’est vous qui contrôlez votre effet de levier à l’achat en choisissant le prix d’exercice, l’échéance et la prime, afin d’investir sur un produit adapté à la fois à votre scénario d’investissement et votre profil de risque.

Découvrir aussi notre dossier Trading : comment devenir un trader Bourse ?

Quels risques pour l’investissement en option ?

Une perte en capital possible

Le trading d’options est soumis à un risque de perte en capital. Cela signifie qu’en cas de mauvaise anticipation, vous pouvez perdre la totalité de la somme investie (la prime + les frais de courtage) et même davantage en cas de vente d’options. Si avec ce type de produits dérivés, le gain est potentiellement illimité, les pertes le sont aussi. De ce fait, la vente d’options vanilles n’est pas disponible sur les comptes à Risque Limité des courtiers qui en proposent.

La mauvaise compréhension du produit

Par conséquent, pour mettre toutes les chances de son côté, il est indispensable de bien comprendre le fonctionnement des options vanille avant de les trader, d’autant que la cotation de ce produit et son fonctionnement sont éminemment complexes. Attachez-vous notamment à bien saisir les différences qui existent entre les options vanille et d’autres produits dérivés à effet de levier, comme les turbos par exemple.

La mauvaise connaissance du sous-jacent

Vous aurez beau tout comprendre du trading sur options et la pratiquer avec brio sur l’indice CAC 40, si vous décidez sur un coup de tête et sans vous former d’investir sur le pétrole sans connaître grand-chose aux subtilités du trading de l’or noir, vous irez vraisemblablement droit à la catastrophe. Il convient de bien connaître l’actif sous-jacent pour mettre au point un scénario d’investissement le plus vraisemblable possible.

Nos astuces pour trader les options

Pour réussir ses investissements sur les marchés financiers avec les options vanille, il conviendra donc de bien comprendre ce produit et d’être très au fait sur l’actif sous-jacent que vous aurez choisi. Pour cela, il est indispensable de bien se former et de s’informer via les très nombreux supports pédagogiques mis à votre disposition par les médias spécialisés mais aussi par la plupart des courtiers Bourse et notamment les courtiers en ligne qui, en plus, très souvent, vous proposent des comptes démo permettant de s’entraîner gratuitement et avec des fonds virtuels au trading des produits dérivés comme les options.

Découvrez l’offre de trading d’IG

banniere Turbo24 IG 728x90

Quelques questions sur les options ?

Qu’est-ce qu’une option ?
Une option est un contrat qui donne à son détenteur le droit (et non l’obligation) d’acheter à un cours donné et durant une période donnée l’actif sous-jacent sur lequel est basé ce produit dérivé.

Quel intérêt à utiliser une option ?
Les options permettent de se positionner sur de très nombreux marchés financiers (actions, indices, matières premières, etc.) grâce à la variété des sous-jacents possibles. Ces produits dérivés permettent de saisir des opportunités sur les marchés qu’ils soient haussiers, baissiers ou stables, grâce à un effet de levier que vous pourrez adapter à votre profil de risque. Attention tout de même, la perte en capital est potentiellement illimitée.

Comment investir et trader avec une option ?
Si vous anticipez une hausse du cours de l’actif sous-jacent, choisissez une option d’achat (Call) qui vous permettra d’acheter l’actif sous-jacent, avant la date d’échéance, moins cher qu’au prix que vous anticipez. Si vous anticipez une baisse du cours de l’actif sous-jacent, choisissez une option de vente (Put) qui vous permettra de vendre l’actif sous-jacent, avant la date d’échéance, à un prix plus élevé que celui que vous anticipez. Avec les options, il est possible de mettre en place une multitude de stratégies de trading.

Source des images : Flickr

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Toute activité de trading comporte des risques. Le service d’exécution d’ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les options sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading OPA-operation-avantageuse-actionnaire
Bourse et Trading societes-americaines-bourse-forts-dividendes
Bourse et Trading worldline-analyse-bourse
Trader produits dérivés analyse-dow-jones-indice-boursier