Qu’est-ce qu’une option ?

Le 28 décembre 2017

bourse-valeur-turbo-societe-generale

qu-est-ce-qu-une-option

Qu’est-ce-qu’une option ? Comment fonctionne-t-elle ? Comment utiliser ce produit dérivé ? Quelles stratégies peut-on mettre en place avec les options ? Quelles sont les caractéristiques de ce produit à absolument maîtriser avant de se lancer ? Explications.

Définition d’une option

Une option est un contrat qui donne à son titulaire le droit (et non l’obligation) d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix et à une date déterminés à l’avance.

Contrairement à l’action ou l’obligation, l’option n’existe qu’en rapport avec son sous-jacent. Une option est donc un produit financier dit “dérivé”.

C’est un contrat entre deux parties, avec des règles précises et définies.

Exemple concret de fonctionnement d’une option

Imaginez que vous avez le coup de cœur pour une maison et voudriez l’acheter. Seulement, vous n’avez pas suffisamment d’argent et ne pourrez pas payer le vendeur avant trois mois. Vous négociez avec le vendeur afin qu’il vous donne la possibilité de l’acheter dans trois mois pour 500 000€. Le vendeur accepte moyennant un complément de 4 000€. En d’autres termes, vous avez pris une option sur la maison. Marché conclu.

Au cours de ces trois mois, plusieurs évènements imprévisibles peuvent survenir et avoir une conséquence sur la valeur de la maison.

Option : scénario 1

Angelina Jolie décide que c’est la maison idéale pour élever ses six enfants. La valeur sur le marché de la maison grimpe en flèche et sa valeur est désormais estimée à 1,2 million €. C’est un gros coup de chance pour vous. Parce que vous avez exécuté une option sur la maison, le propriétaire doit vous la vendre au prix initialement fixé, soit 500 000€. Vous faites donc une plus-value immédiate de 696 000€ (1,2 million € – 500 000 € – 4 000€).

Option : scénario 2

Une tornade digne d’un film catastrophe à gros budget ravage la maison. Il ne reste plus que la baignoire, certes jolie, mais elle ne vaut tout de même pas 500 000 €. Pas de souci pour vous, l’option ne vous oblige en aucun cas à finaliser la vente et vous ne perdez finalement que les 4 000 € versés pour votre option.

Quand vous achetez une option, vous avez le droit, mais aucune obligation de faire quelque chose. Vous pouvez même attendre que votre option parvienne à expiration. Votre option perd alors toute sa valeur et vous perdez la totalité de votre investissement pour cette option.

Une option est en fait un contrat entre deux parties, un acheteur et un vendeur, qui fixe les flux financiers futurs fondés sur ceux d’un actif sous-jacent. On dit qu’une option est un produit financier dit “dérivé” car sa valeur est dérivée généralement d’un autre actif. Dans l’exemple utilisé ci-dessus, la maison est l’actif sous-jacent. Sur les marchés financiers, le sous-jacent est le plus souvent une action ou un indice.

Consultez aussi notre dossier 8 conseils pour bien débuter en Bourse

2 types d’options : option d’achat et option de vente

Option call et option put : 2 stratégies distinctes

Une option d’achat, aussi appelé un “call”, donne à son titulaire le droit d’acheter un actif à un prix fixe pendant une période de temps limitée. Les investisseurs qui achètent des calls pensent qu’à terme la valeur de l’action, et donc de l’option, sera plus élevée.

Une option de vente (“put”) donne à son détenteur le droit de vendre un actif à un prix donné pendant une période de temps limitée. Les investisseurs qui exercent des options de vente espèrent que la valeur de l’action chutera avant la date d’expiration de l’option.

Les acheteurs et les vendeurs d’option

Il existe donc quatre types d’investisseurs sur les options : les acheteurs de call, les vendeurs de call, les acheteurs de put et les vendeurs de put.

La distinction entre acheteur et vendeur est très simple :

  • l’acheteur (aussi appelé “preneur”) de call ou de put n’a aucune obligation de vente. Il peut décider de conserver son option jusqu’à terme sans la vendre.
  • le vendeur (aussi appelé “donneur”) de call ou de put doit quant à lui acheter ou vendre une ou des options. Cela signifie qu’un investisseur peut exiger d’un vendeur qu’il honore une promesse d’achat ou de vente.

Tout cela peut paraître compliqué, et pour cause. Gérer des options est plus simple (et plus risqué) pour un acheteur que pour un vendeur. Retenez toutefois qu’il existe bel et bien deux parties dans un contrat d’option, un acheteur et un vendeur. Mais ne vous préoccupez pas pour l’instant de l’activité du vendeur.

Pour aller plus loin, lire notre article Les options, comment ça marche ?

Les caractéristiques des options

Pour échanger une option, certains termes de jargon sont à connaître.

Le strike ou prix d’exercice d’une option

Un “strike”, ou prix d’exercice, est le prix auquel un actif financier peut être acheté ou vendu. Pour que l’acheteur fasse des bénéfices, le prix de l’action doit dépasser le strike pour le call, ou être plus faible que le strike pour le put. Tout cela avant la date d’expiration de l’option.

Une option échangée sur un marché organisé au niveau national, comme Euronext en Europe, ou encore le CBOE aux États-Unis, est une option cotée. La cote comporte un strike et une date d’expiration. Chaque option cotée représente en général 100 actions.

Option dans la monnaie

Pour les call options, on dit que l’option est “dans la monnaie” lorsque le cours de l’actif sous-jacent est supérieur au prix d’exercice. Une option de vente est dans la monnaie lorsque le cours de l’actif sous-jacent est inférieur au prix d’exercice. Une option est dans la monnaie lorsque sa valeur est intrinsèquement positive.

La prime ou prix d’une option

Le coût total (le prix) d’une option est appelée “prime”. Le prix est déterminé selon plusieurs variables dont le prix du sous-jacent, le strike, le temps qui reste à courir avant échéance (la “valeur temps”) et la volatilité du prix du sous-jacent. En raison de tous ces facteurs, déterminer la prime d’une option est un mécanisme complexe que vous maîtriserez en approfondissant vos connaissances sur les options.

Inscrivez-vous à notre formation gratuite et recevez nos 5 ebooks sur l’investissement

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun. 

#

Derniers Dossiers


variations-secteurs-bourse
analyse-natu
entreprenariat-en-france

Entrepreneuriat en France : où en est-on ?

L’entrepreneuriat représente un enjeu majeur pour la France. Si l’écosystème des startups se porte bien, l’accompagnement des entrepreneurs reste crucial. En plein essor, les startups […]

bourse-turbo-produit-financier