Rejoignez +26 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir


Comparatif banques classiques : les meilleures banques traditionnelles

Le 10 janvier 2018

banque-traditionnelle

anticiper-marche-analyse-technique-300250

Découvrez notre comparatif des banques traditionnelles ainsi que les atouts et faiblesses des acteurs historiques du secteur bancaire par rapport aux banques en ligne et néobanques en termes de frais, produits et services.

Comparatif des banques traditionnelles

Dans un contexte de mobilité bancaire particulièrement fort car renforcé par la loi Macron, les banques traditionnelles doivent imaginer un positionnement propre, destiné, sinon à attirer de nouveaux clients, du moins à ne pas perdre les anciens. Offres de produits, de services et tarifs sont les trois axes qui leur permettent de se différencier par rapport aux banques en ligne ou au contraire de combler leur retard par rapport à ces dernières.

Top banque classiqueLes offres du momentVoir offres
logo-credit-agricole-eko
Un compte, une carte et une Appli pour 2€ par mois*Découvrez
logo hsbc

80€ remboursés sur vos achats CB (jusqu’au 19/04/18)*Découvrez
logo-lcl
0€ de frais de tenue de compte en domiciliant vos revenus*Découvrez
logo-sg-50% pendant 1 an (jusqu’au 15/04/18)*Découvrez
logo-bnpSoyez accompagné en ligne et en agence*Découvrez
*Voir conditions sur le site

Banques classiques : les avantages et les inconvénients

Une offre de services en constante amélioration

Les banques traditionnelles sont de plus en plus vigilantes à proposer une offre de services digitaux très développée pour ne pas être trop à là traîne comparée à ce que propose les pures players du secteur. Presque toutes les banques traditionnelles disposent désormais d’une application pour suivre l’état de ses comptes, catégoriser ses dépenses, créer des budgets, faire des virements, etc. Et ce bien sûr à n’importe quelle heure du jour où de la nuit et 7 jours sur 7. Mais l’inventivité des banque traditionnelles ne s’arrête pas là pour combler le retard. On peut par exemple souligner l’effort de la BPCE qui entend tripler ses investissements dans le numérique pour passer à 600 millions d‘euros par an à partir de 2020. Crédit Mutuel et CIC conscient du développement du mobile banking et de la diversité des offres des banques en ligne et néobanques développent leur activité d’opérateur de réseau mobile virtuel et proposent à leurs clients depuis quelques mois déjà d’ajouter à leur compte un forfait mobile à 20€/mois intégrant appels, SMS et MMS illimités, ainsi que 50 GO de données.

Les banques traditionnelles, de plus en plus digitales, dispensent elles aussi des infos sur leur compte Twitter et Facebook et proposent également de chater à des horaires très étendus avec un conseiller. Pour ce qui est de discuter avec votre conseiller dédié, les plages horaires restent inchangées mais un conseiller dédié, c’est un luxe que les banques en ligne ne proposent généralement pas !

Les banques traditionnelles compensent donc leur retard en matière de services et de digitalisation.

Une offre de produits bancaires complète

En ce qui concerne les produits proposés, les banques traditionnelles ont encore une longueur d’avance et proposent une offre très complète de livrets mais aussi de placements (PEL, CEL, assurance-vie, PEA, PEA-PME, comptes-titres, contrats d’assurance-prévoyance, etc.) et de crédits (crédit immobilier, crédit à la consommation, …) que les banques en ligne ne proposent pas toujours, voire pour certains produits, pas souvent. En effet, si les banques en ligne commencent à investir le marché du crédit immobilier, il est en revanche plutôt rare qu’elles distribuent des contrats d’assurance prévoyance ou des PEA-PME (exceptées les banques en ligne qui sont originellement des courtiers et ont un positionnement fort sur les produits de Bourse).

Des frais bancaires élevés

Là où le bât blesse, indéniablement, c’est sur les frais bancaires. Si pour l’immense majorité des banques en ligne la tarification est de… 0 euros si vous n’effectuez pas d’opérations à l’étranger, les banques traditionnelles affichent elles des prix débutant à 24 euros. Et la différence de prix reste toujours très importante si l’on effectue une simulation avec opérations à l’étranger (87,75€ pour Boursorama, la moins chère des banques en ligne et 129€ pour AXA Banque la moins chère des banques traditionnelles dans l’exemple tiré de notre article : Comparatif frais bancaires 2018). Cependant, on notera que les banques traditionnelles ne demandent généralement pas de conditions de revenus à leurs clients, ni des encours d’épargne minimums contre gratuité des moyens de paiement et des frais de tenue de compte. Toutefois, il est à signaler que banques traditionnelles comme banques en ligne peuvent appliquer des frais de tenue de compte ou des frais de tenue de compte plus élevés pour les comptes inactifs et, peuvent aussi abolir les frais de tenue de compte en échange d’un nombre minimal d’opérations par cartes bancaires sur un mois.

Notons l’arrivée d’offres originales de la part de plusieurs banques traditionnelles soucieuses de s’aligner sur la tarification des banques en ligne :

  • L’offre Eko du Crédit Agricole lancée en novembre 2017, réponse originale du secteur traditionnel à la percée des banques en lignes et néobanques dans le secteur : cette offre comprend un compte, une carte et une Appli pour 2€ par mois. Une offre à rapprocher de l’offre de la banque en ligne Monabanq qui propose elle aussi ses services pour … 2€/mois.
  • Le LCL promet des frais de compte nuls pour les comptes actifs, une offre de bienvenue inspirée des banques en ligne et une carte bancaire qui permet de bénéficier gratuitement de remises automatiques sur ses achats auprès des partenaires de la banque.

La lutte entre acteurs traditionnels et nouveaux acteurs semble donc aussi désormais se muer en guerre des prix.

Les 3 caractéristiques du client de la banque classique

Les banques traditionnelles sont et restent les banques les plus appropriées pour un certain nombre de profil. Café de la Bourse les détaille ici. Si vous vous reconnaissez dans l’un ou l’autre, pas de doutes, restez client de votre banque traditionnelle. À l’inverse, si cela ne vous ressemble pas, peut-être faudrait-il songer à changer de banque.

L’allergique à internet : contre la banque en ligne

Vous n’êtes pas très à l’aise avec Internet et l’informatique. Vous voyez votre ordinateur comme un créateur de problèmes plutôt que comme un outil fait pour vous faciliter le quotidien. Vous n’avez jamais envoyé de mails à votre conseiller et n’imaginez pas le faire. Vous préférez vous rendre en agence pour effectuer des virements, récupérer votre carnet de chèque et vous téléphonez à votre conseiller pour moduler votre plafond. D’ailleurs, vous ne savez même pas que vous pouvez le faire en ligne depuis votre espace client.

Consulter aussi notre article Quelle banque pour les geeks

Le client fidèle à son agence bancaire

Vous voulez pouvoir aller en agence pour parler à votre conseiller ou pour déposer des chèques ou des espèces. Vous êtes un habitué de la file d’attente et des rendez-vous physiques. Vous connaissez très bien votre conseiller à qui vous aimez rappeler que vous êtes client de sa banque depuis 35 ans en lui demandant de vous faire sauter les frais de tenue de compte, ce que vous obtenez d’ailleurs ! Un vieux client comme vous, on ne lui refuse rien.

L’investisseur qui veut discuter des produits financiers

Même si vous n’êtes pas forcément client d’une banque privée, vous  souscrivez à nombre de placements et produits financiers proposés par votre banque et vous appréciez que l’on vous les explique, en tête à tête et schéma à l’appui. Le fonctionnement d’un produit structuré ou les conditions d’un prêt pour votre nouvel investissement locatif sont des choses que l’on doit toujours selon vous traiter avec la plus grande rigueur, lors d’un rendez-vous physique qui se solde par une signature sur un papier et une poignée de main et non la désactivation de sa webcam et une signature électronique.

Télécharger gratuitement notre guide : Quelle banque choisir

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


reperer une entreprise qui va dans le mur
fintech banque traditionnelle mariage raison
cryptomonnaies-gare-arnaques-sites-blacklistes
fintechs startups envahissent finance