Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Comment ouvrir un PEA ?

Comment ouvrir un PEA ?

Le PEA est l’une des enveloppes permettant aux particuliers d’investir en Bourse sur le marché actions et le marché des obligations. Particulièrement avantageux fiscalement, le PEA séduit les investisseurs en Bourse de tous profils. Vous voulez ouvrir un PEA mais ne savez pas trop comment vous y prendre ?

Découvrez dans cet article les raisons d’ouvrir un PEA, chez quel courtier PEA ouvrir ce placement, quel PEA ouvrir selon son profil d’investisseur, quand ouvrir un PEA, combien de PEA peuvent être détenus par foyer fiscal, combien placer sur son PEA, comment alimenter un PEA. Retrouvez également nos 3 conseils pour ouvrir le meilleur PEA en 2024.

Pourquoi ouvrir un PEA ?

Le PEA est un placement qui permet de profiter de l’attractivité des marchés boursiers sur le long terme. Le PEA est disponible chez de nombreux intermédiaires financiers. Il s’agit surtout de l’enveloppe fiscalement la plus avantageuse pour investir en Bourse. En effet, au bout de 5 ans de détention du plan, vous pourrez bénéficier d’une exonération totale d’impôt sur les plus-values. Les gains ne seront donc taxés qu’à 17,2 %, correspondant aux prélèvements sociaux. C’est là le principal atout du PEA et cet immense avantage par rapport aux autres placements devrait inciter tous particulier investissant en Bourse à ouvrir un PEA si ce n’est pas déjà fait.

Lire aussi notre article Les avantages méconnus du PEA

Chez qui ouvrir un PEA ?

Il existe de nombreux acteurs qui permettent d’ouvrir un PEA. Ce grand classique de l’investissement en Bourse figure en effet dans l’offre des banques traditionnelles mais aussi dans l’offre de placements des banques en ligne et chez la plupart des courtiers en bourse. Les neocourtiers ne proposent pas souvent le PEA, même si cette enveloppe peut figurer parmi les placements prochainement proposés à la clientèle française. Les neobanques, qui sont elles souvent de simples établissements de paiement, ne proposent généralement qu’un compte courant et ne commercialisent pas le PEA.

Il vous faudra donc choisir où ouvrir votre PEA parmi les intermédiaires financiers qui proposent cette enveloppe. Pour cela, il vous faudra bien sûr être attentif aux produits et aux services proposés, ainsi qu’aux tarifs pratiqués.

Consulter également notre article Que choisir entre un compte-titres ou un PEA ?

Quel courtier PEA ? Tableau comparatif 2024 des courtiers Bourse

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
courtier-saxo-banqueNouveaux tarifs ultra-compétitifs : 0,08% sur les actions françaises. Risque de perte en capital*Découvrez
courtier-bourse-direct1000€ de courtage offerts jusqu'au 31/07/24 + à partir de 0,99€ l'ordre de Bourse + frais de transfert remboursés et formation gratuite. Risque de perte en capital*Découvrez
easybourse300€ offerts pour toute souscription avec la formule EasyExpert ou EasyIntense. Risque de perte en capital*Découvrez
fortuneoFrais de courtage sur 100 ordres offerts. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
logo-boursobank Frais de transfert 2x remboursés + à partir de 0€ l'ordre de Bourse avec Boursomarkets. Investir comporte un risque de perte*Découvrez
*Voir conditions sur le site.
Découvrir aussi notre Section courtiers Bourse en ligne

Quel PEA ouvrir selon son profil d’investisseur ?

Parmi les services, soyez vigilant à l’offre pédagogique si vous débutez en Bourse. Il pourra en effet être utile de pouvoir compter sur des webinaires, points marché, livres blancs, etc. pour vous initier à l’investissement en Bourse. Prêtez également une attention particulière au service client. Est-il joignable à tout moment ? Est-il réactif ? L’ergonomie du site et/ou de l’appli doit aussi vous convenir. Est-il facile de passer un ordre ? De suivre ses investissements ? Les investisseurs avec peu de moyens devront faire attention aux tarifs en prenant en compte le fait qu’ils ne passeront que de petits ordres.

Si vous êtes déjà un investisseur aguerri, la plateforme de trading et les logiciels d’analyse technique, tout comme le screener pourront aussi avoir leur importance, de même que les différents ordres de Bourse disponibles.

Si vous souhaitez avant tout de la simplicité et ne pas vous éparpiller, peut-être faudra-t-il envisager d’ouvrir votre PEA dans votre banque habituelle où vous détenez déjà votre compte courant et vos autres placements. Attention tout de même, les banques traditionnelles affichent généralement des tarifs élevés et l’offre des acteurs en ligne sera souvent moins onéreuse.

Enfin, si vous souhaitez avant tout déléguer la gestion de votre PEA et ne pas vous occuper vous-même du stock-picking et des arbitrages à réaliser, regardez du côté des robo advisors.

Quand ouvrir un PEA ?

Il faut impérativement ouvrir un PEA le plus tôt possible, ne serait-ce qu’avec quelques centaines d’euros, pour prendre date. Après 5 ans de détention de votre PEA, vous bénéficiez de l’exonération totale de l’impôt sur les plus-values. Et c’est la date de votre premier versement sur le compte-espèces à l’ouverture du PEA qui fait foi, et non la date de votre premier investissement. Il est donc urgent d’ouvrir un PEA, même si vous ne savez pas trop encore sur quels supports investir, seulement pour prendre date. Vous aurez ensuite tout le loisir de vous informer et de vous former à l’investissement boursier pour passer votre premier ordre d’achat.

Consulter également notre article Quelle est la fiscalité du PEA ?

Combien de PEA par foyer fiscal ?

On ne peut détenir qu’un PEA par personne et donc il est possible de cumuler deux PEA par foyer fiscal, pas plus. Notez que vos enfants majeurs qui font partie de votre foyer fiscal pourront ouvrir un PEA jeune, réservé aux jeunes de 18 à 25 ans rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Ce PEA jeune comporte un plafond de 20 000 euros. Il devient un PEA classique lorsque le jeune fête ses 26 ans et/ou en cas de détachement du foyer fiscal de ses parents.

Combien placer sur un PEA ?



Vous pouvez placer sur un PEA les sommes que vous souhaitez. Attention tout de même, il sera peut-être nécessaire d’effectuer un versement minimal à l’ouverture du PEA, de l’ordre d’une centaine d’euros le plus souvent. Ensuite, vous pouvez placer des sommes de façon régulière ou non, sans toutefois que le plafond de versement n’excède 150 000 euros. Si vous réalisez des plus-values, le PEA pourra cependant avoir une valeur supérieure à 150 000 euros.

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut absolument placer 150 000 euros sur un PEA. Le montant détenu sur un PEA doit dépendre avant tout du montant de votre patrimoine global et du montant dévolu à vos investissements sur les marchés boursiers, aux côtés de vos investissements sur le marché immobilier par exemple, ou bien dans des actifs alternatifs comme les crypto monnaies ou l’or par exemple. Dans un souci de diversification, il conviendra de placer sur des titres éligibles au PEA une partie seulement de votre patrimoine financier et de ne pas négliger la diversification par classes d’actifs (en investissant dans des actions, mais aussi des obligations) mais aussi la diversification géographique, soit en utilisant des trackers synthétiques via votre PEA, soit en investissant en Bourse sur les différentes places boursières mondiales via un compte-titres par exemple, aux côtés de votre PEA.

Comment alimenter un PEA ?

Il est possible d’effectuer des versements sur son PEA par virement sur le compte espèces, mais aussi par chèque ou en espèces selon les modalités proposées par votre banque ou votre courtier Bourse. Les sommes détenues sur ce compte espèces pourront servir à acheter des titres. Il n’existe pas de versement périodique obligatoire et vous pourrez donc soit investir en une seule fois sur votre PEA, soit alimenter votre PEA via des versements ponctuels, soit verser des sommes sur votre PEA de façon régulière dans le cadre d’un plan d’investissement via une stratégie d’investissement programmé (DCA) par exemple.

Vous vous demandez peut-être comment abonder un PEA ? Le PEA n’étant pas un placement de l’épargne salariale, votre employeur ne versera pas d’aide financière complémentaire sur un PEA. C’est bien vous et vous seul qui pouvez alimenter votre plan épargne en actions.

Consulter également notre article Comment transférer un PEA ou un compte-titres ?

Comment ouvrir le meilleur PEA en 2024 ? Nos 3 conseils



Pour ouvrir le meilleur PEA, il convient d’abord de bien choisir son courtier PEA. Vous devrez notamment vous intéresser aux tarifs pratiqués. Même si un plafond des frais du PEA existe depuis la loi Pacte, les disparités qui existent entre les différents acteurs sont encore importantes et la question des frais mérite réellement que l’on s’y intéresse au moment de choisir son broker. Mais attention, soyez aussi attentif aux services proposés, notamment aux modes de gestion disponibles si vous souhaitez déléguer la gestion de votre plan épargne en actions. Prêtez également attention à l’ergonomie de la plateforme de trading. Vous devez passer vos ordres facilement et suivre vos investissements mais aussi les cours des valeurs qui vous intéressent de façon optimale.

Ensuite, ouvrez votre PEA le plus tôt possible pour prendre date et profiter le plus rapidement possible des avantages fiscaux de cette enveloppe. Un bon PEA, c’est un PEA exonéré d’imposition sur les plus-values, et il n’appartient qu’à vous d’en détenir un au plus vite.

Enfin, un bon PEA, c’est une enveloppe qui vous permet de faire des investissements rémunérateurs. Il convient donc de sélectionner avec soin vos titres, en étant très attentif à la diversification de votre enveloppe, et en prenant en compte la supériorité de la gestion passive sur la gestion active qui devrait vous inciter le plus souvent à privilégier le recours aux ETF plutôt qu’à des OPCVM gérés activement. Faites aussi l’effort de bien vous former à l’investissement en Bourse et d’opter pour un suivi régulier de vos placements afin de réaliser les arbitrages qui s’imposent à la suite de bouleversements macro et/ou micro économiques.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.