Comment faire une analyse fondamentale en Bourse

Comment faire une analyse fondamentale en Bourse

Alors que beaucoup d’investisseurs et de traders s’orientent vers l’analyse technique en estimant que l’analyse fondamentale est trop complexe, ou du moins semble plus complexe aux premiers abords, l’analyse fondamentale reste néanmoins une méthode de valorisation des prix très utilisée par les professionnels des marchés financiers.

Découvrons dans ce guide et en vidéo tout ce qu’il faut savoir sur comment bien faire une analyse fondamentale et comment analyser une action en Bourse.

Qu’est-ce que l’analyse fondamentale ?

Alors que l’analyse technique va étudier les prix et leurs évolutions dans le passé pour déterminer la direction future d’un actif, l’analyse fondamentale est l’étude des données économiques et statistiques d’une entreprise ou même d’un État en fonction de l’actif que vous allez analyser.

Il s’agit donc de l’étude des fondamentaux économiques, d’où son nom. Ce type d’analyse permet à un investisseur de déterminer quelle est la juste valeur d’un actif (sa valeur intrinsèque) sur la base de données telles que le chiffre d’affaires et le résultat d’une entreprise.

C’est aussi en comparant les données microéconomiques et macroéconomiques d’une entreprise (ou d’un pays) avec celles d’autres entreprises (ou pays) qu’un analyste fondamental va pouvoir déterminer si un actif est surévalué ou sous-évalué.

L’objectif étant bien sûr de détecter des opportunités d’investissement avec des actifs prometteurs, dont la valeur est sous-évaluée par exemple.

On peut utiliser l’analyse fondamentale pour analyser des actions, des indices boursiers, des devises ou des matières premières (et aussi, mais plus difficilement, des crypto monnaies). Ce sont les données qui vont changer, et nous verrons justement par la suite quelles sont les données à suivre pour chaque type d’actif.

L’analyse fondamentale est notamment au cœur de la stratégie d’investissement de grands investisseurs, tel que Warren Buffett.

Pourquoi utiliser l’analyse fondamentale ?

Depuis des années, il existe une guerre idéologique entre les investisseurs utilisant seulement l’analyse fondamentale et ceux utilisant seulement l’analyse technique. Si l’on ne peut pas remettre en question les préférences de chacun, voyons quand même pourquoi un investisseur devrait s’intéresser à l’analyse fondamentale.

L’analyse fondamentale permet la mise en place de stratégie d’investissement et de scénarios sur l’évolution des marchés à moyen et à long terme. Avec l’analyse fondamentale, il s’agit d’anticiper les grandes tendances du marché – et il faudra parfois s’appuyer sur l’analyse technique pour savoir plus précisément quand acheter et quand vendre.

L’analyse fondamentale offre aussi l’avantage aux investisseurs d’acquérir une meilleure compréhension des marchés et des schémas qui déclenchent un mouvement haussier ou un mouvement baissier.

Bien que ce soit en général les investisseurs à moyen ou long terme qui préfèrent utiliser l’analyse fondamentale, un trader à court terme devrait lui aussi s’intéresser à ce type d’analyse pour perfectionner sa compréhension des marchés financiers.

Ainsi, un trader pourrait ne se baser que sur l’analyse technique pour ses prises de positions, tout en consacrant du temps à l’analyse fondamentale pour développer sa vision globale du marché.

Micro-économie et macro-économie

Si vous vous êtes déjà intéressé, même de très loin, à l’analyse fondamentale, vous avez sans doute déjà entendu parler de micro-économie et de macro-économie.

L’analyse fondamentale avec la macro-économie

Avec l’approche macro-économique, l’analyste va se focaliser sur des données permettant de mesurer la santé économique d’un pays ou d’une zone économique.

On va utiliser ce type d’analyse pour investir dans des indices boursiers, des devises ou des obligations d’états.

L’approche macro-économique va prendre en compte le PIB, le taux de chômage, l’inflation, la politique monétaire, ainsi que la géopolitique.

Il s’agit d’avoir une vue globale sur la santé financière de l’économie au sens large.

Un investisseur qui souhaite acheter une action en particulier peut s’intéresser à la macro-économie, afin d’avoir une vision sur la situation économique de la zone géographique dans laquelle l’entreprise sur laquelle il souhaite investir évolue.

L’analyse fondamentale avec la micro-économie

L’approche micro-économique permet d’analyser les entreprises cotées en Bourse, c’est une méthode qui permet donc d’analyser la valeur des actions et des obligations d’entreprises.

Avec cette approche, on ne va prêter aucune attention à la santé économique du pays, ni au chômage, mais seulement aux données qui concernent l’entreprise visée. Il s’agit d’une analyse qui s’appuie beaucoup sur les données comptables.

Il faudra alors prendre en compte dans l’analyse :

  • L’activité de l’entreprise et ses rapports financiers,
  • L’évolution de l’offre et de la demande associées aux produits ou aux services de l’entreprise,
  • Les contraintes ou les opportunités de financement pour le développement de l’entreprise,

L’analyste va principalement se focaliser sur l’entreprise et n’attacher qu’une importance moindre à l’environnement dans lequel elle évolue.

Généralement, les entreprises sont classées par les analystes dans des catégories comme:

Ainsi, l’investisseur choisira d’investir dans des actions d’entreprises, ou des obligations, en fonction des données de l’entreprise et de la santé financière de cette dernière.

On retrouve parmi ce type d’analyste, des analystes préférant le « stock-picking » plutôt qu’un investissement dans des ETF sectoriels ou indiciels.

Les 3 grandes méthodes de valorisation



En analyse fondamentale, plusieurs méthodes d’évaluation peuvent être utilisées pour valoriser une entreprise.

Les analystes fondamentaux utilisent généralement trois méthodes :

  • la méthode des multiples,
  • la méthode des flux de trésorerie actualisés,
  • la méthode d’évaluation « basée sur les actifs ».

Plusieurs de ces méthodes peuvent être utilisées simultanément pour déterminer la valeur théorique d’une entreprise. En guise de résultat de son travail, l’analyste dispose alors d’un objectif de prix théorique.

En plus des critères financiers propres à l’entreprise, une analyse géographique et sectorielle peut également être réalisée pour évaluer les risques pouvant affecter la valorisation théorique de l’entreprise.

Au fur et à mesure, l’analyse fondamentale a évolué et de nouveaux critères extra-financiers ont progressivement enrichi les rapports d’analyse financière (comme les critères ESG par exemple).

Cependant, comme toutes les méthodes analytiques, l’analyse fondamentale a ses limites. En effet, quelle que soit la qualité des données dont vous disposez, les informations financières sont sans fin et l’avenir reste toujours incertain.

Ainsi, deux analystes pourront atteindre des objectifs très différents selon les méthodes de travail qu’ils auront adoptées et les données qu’ils auront utilisées.

Comment faire une analyse fondamentale d’une action ?



Jusqu’à présent, nous avons déjà pris le marché des actions comme référence dans de nombreux exemples, mais revenons sur les informations dont il faudra prendre connaissance dans le cadre d’une analyse fondamentale sur actions.

Les informations qu’il faudra analyser sont principalement des données comptables comme :

  • Le chiffre d’affaires de l’entreprise
  • Les bénéfices de l’entreprise
  • Le montant des dividendes habituellement versés
  • La dette de l’entreprise
  • La capacité de l’entreprise à emprunter et à se développer
  • La trésorerie de l’entreprise

Les entreprises cotées doivent rendre publiques régulièrement toutes ces données afin que les investisseurs puissent les consulter. Les entreprises cotées ont ainsi un site ou une page dédiée pour les relations avec les investisseurs.

Comment analyser une action en Bourse ? En vidéo

Comment faire une analyse fondamentale d’un indice ?

Quand il s’agit de réaliser une analyse fondamentale sur les indices boursiers, l’analyste va devoir prendre en considération des informations différentes. En effet, il faudra chercher à mesurer la santé financière d’un pays, ou d’une zone économique, et non pas d’une entreprise.

Ainsi, l’analyste fondamentale sur indices va regarder :

  • Le PIB
  • Le taux de chômage et le revenu moyen
  • L’inflation
  • Les ventes aux détails
  • Les ventes immobilières

Toutes ces informations sont rendues publiques par les gouvernements ou par des bureaux indépendants d’analyses statistiques. Généralement, il est possible de retrouver toutes ces données et les dates auxquelles elles seront mises à jour dans différents calendriers économiques disponibles en ligne, tel que celui de Bloomberg.

Comment faire une analyse fondamentale d’une devise ?



Dans le cadre d’une analyse fondamentale sur les devises, il faudra plus ou moins regarder les mêmes informations que celles utilisées pour une analyse indicielle. Il y a cependant des informations propres aux marchés des devises comme :

  • Les flux de capitaux entre pays
  • Les taux d’intérêt et la politique monétaire
  • La balance commerciale

Pour le reste, ce sont les mêmes informations que celles qu’un analyste va utiliser pour mesurer la santé financière d’un pays.

Comment faire une analyse fondamentale d’une crypto ?

Il n’y a que très peu de fondamentaux qui permettent de mesurer la valeur d’une crypto monnaie. Néanmoins, on peut suivre l’évolution des réglementations concernant les actifs digitaux, lesquelles auront un impact plus ou moins direct sur les cryptos.

On peut aussi analyser les flux de transactions on-chain ou encore le niveau de difficulté de minage (halving).

Pour finir, il peut être pertinent d’étudier la solidité financière des plus gros acteurs du monde de la crypto, notamment suite à l’affaire FTX qui eut un impact très important sur les cours du Bitcoin.

Comment faire une analyse fondamentale d’une matière première ?



En ce qui concerne l’analyse fondamentale sur les matières premières, il faudra aller dans l’étude d’informations relatives à chacune des matières premières.

Ainsi, pour l’or ou l’argent, un analyste prendra en compte la quantité d’extraction des métaux, les besoins industriels, le recyclage, etc.

Alors que pour le pétrole, il faudra s’intéresser au quota de l’OPEP, à la géopolitique, aux fondamentaux économiques permettant d’anticiper les besoins futurs en énergie, aux restrictions applicables par les gouvernements cherchant à lutter contre le réchauffement climatique, etc.

Si l’on prend les matières premières agricoles comme le blé ou le maïs, ce seront là encore des informations propres à la production de ces derniers et à l’industrie agroalimentaire qu’il faudra analyser.

En résumé, l’analyse fondamentale sur les matières premières nécessite des compétences et des connaissances plus avancées dans chaque domaine spécifique.

Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des analystes devoir se déplacer pour aller à la rencontre des producteurs dans le cadre d’analyses sur des marchés niches.

Quelle est la différence entre l’analyse technique et l’analyse fondamentale ?

Comme expliqué précédemment, l’analyste fondamentale va étudier des données comptables, ainsi que des données macro-économiques, afin de déterminer la juste valeur d’un actif.

L’outil de l’analyste fondamentale : le calendrier économique

Source : TradingEconomics

À l’opposé, l’analyste technique (ou chartiste) ne va utiliser que les prix passés et leurs mouvements pour tenter d’anticiper les prix futurs. Avec l’aide d’indicateurs représentant les cours de différentes façons, le chartiste va tenter de trouver des similitudes du passé dans le moment présent.

L’outil de l’analyste technique : le graphique du cours de Bourse

Source : TradingView

Bien que les deux types d’analyses soient souvent présentés comme étant en opposition l’une avec l’autre, il est judicieux de les combiner pour avoir un regard plus juste sur les marchés.

Comment faire une analyse fondamentale en trading ?



Puisque le trading est plutôt une pratique à court terme, alors que l’analyse fondamentale permet davantage d’anticiper la situation à moyen ou long terme, on peut estimer que trading et analyse fondamentale ne sont pas compatibles.

Pourtant, comme expliqué précédemment, l’analyse fondamentale permet à un trader d’avoir un point de vue plus juste sur les tendances à moyen ou long terme. Un point de vue qui se révèle primordial si l’on ne veut pas être contre la tendance, même pour la prise de positions à très court terme.

De plus, bien qu’on parle alors plus de « trading de news » plutôt que d’analyse fondamentale, il existe une discipline en trading qui consiste à se spécialiser sur les prises de positions au moment des publications de données macro-économiques.

En bref, le trading de news consiste à anticiper si les chiffres macro-économiques seront meilleurs ou pires que les anticipations des analystes du monde entier. Il s’agit alors de jouer le mouvement potentiel créé par l’effet de surprise (déception ou euphorie) des opérateurs de marché.

Source images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.