Quelles sont ces nouvelles banques en ligne qui séduisent tant les Français ?

le 19 Avril 2017

investir-argent-bourse-300250
Quelles sont ces nouvelles banques en ligne qui séduisent tant les Français ?
81 conseils 300-250

Le décollage des banques en ligne est bien présent. Elles sont de plus en plus nombreuses à se lancer sur le marché tout en proposant des services toujours plus innovants et à des tarifs concurrentiels.

Ces « pures players » séduiraient aujourd’hui près de 10 % des Français, selon une récente étude réalisée par Simon Kucher et Research Now. Avec plus de 2,5 millions de comptes bancaires créés, les banques en ligne prennent peu à peu leur place sur le marché. Si la plupart sont des filiales de grands groupes, la banque en ligne attire aussi des acteurs provenant de d’autres secteurs d’activité comme l’opérateur télécom Orange ou encore Carrefour, l’un des leaders de la grande distribution. Café du Patrimoine revient sur les atouts de la banque en ligne et vous propose son tableau comparatif des nouveaux acteurs de ce secteur.

Compte Nickel, N26, Orange et Carrefour, comment les nouvelles banques révolutionnent le secteur bancaire ?

Au départ plébiscitée par des clients masculins et urbains, la banque en ligne commencerait-elle aujourd’hui à se démocratiser ? Les chiffres le laissent penser : la part des clients détenant un compte bancaire en ligne a progressé de 20 % en 2016, selon un sondage mené par Simon Kucher et Research Now. Alors que la BNP Paribas va acquérir 95 % de Compte-Nickel, un service de compte bancaire accessible à tous et sans conditions de revenus, de nouvelles banques en ligne se lancent sur le marché.

BNP Paribas s’offre Compte-Nickel

Compte-Nickel va prochainement compléter le dispositif de BNP Paribas consacré aux nouveaux usages bancaires. Ce rachat devrait permettre au groupe bancaire d’acquérir un savoir-faire technologique dans ce secteur très concurrentiel. Compte-Nickel a déjà séduit plus de 540 000 clients en seulement trois ans. Ce service, proposé uniquement dans les bureaux de tabac, n’autorise ni crédit ni découvert, mais connaît déjà un grand succès. Par ailleurs, le rachat de la fintech par la BNP Paribas ne modifiera pas les services proposés aux clients. Le Compte Nickel restera ainsi distinct et complémentaire de BNP Paribas et Hello Bank, la banque en ligne de l’enseigne. Si le rachat de Compte Nickel devrait permettre à la BNP d’accélérer sa croissance, il pourrait cependant bousculer l’ADN du « compte sans banque ».

Carrefour et Orange s’invitent dans le secteur bancaire

La banque en ligne attire également des acteurs provenant de secteurs d’activité différents. C’est le cas de Carrefour qui lancera Carrefour Banque à partir du 18 avril 2017. Pour seulement un euro par mois et sans condition de revenu, le distributeur français proposera C-Zam, un coffret à 5 euros associant un compte courant en ligne à une MasterCard. L’offre sera commercialisée dans plus de 3 000 magasins et vise principalement une clientèle très jeune. Carrefour lancera son offre peu de temps avant l’arrivée d’Orange Bank prévue pour mi-mai 2017. L’apparition de l’opérateur télécom est très attendue puisque celui-ci a promis des « prix offensifs » à ses clients. Son offre s’articulera autour d’une application mobile innovante. L’ouverture de compte pourra également se faire en ligne ou dans les 140 points de vente de l’opérateur. Orange Bank se démarque toutefois par un avantage de taille : elle peut compter sur ses 29 millions de clients mobiles pour faire la différence.

N26 se développe en France

N26 (anciennement Number 26) est une Fintech basée à Berlin. Elle s’est imposée à l’échelle européenne avec son concept de banque mobile. Cette dernière propose l’ouverture d’un compte en seulement 8 minutes depuis une application mobile. L’offre séduit particulièrement les jeunes âgés de 25 à 34 ans. Arrivée depuis peu en France, N26 envisage de passer la barre des 100 000 clients sur le territoire.

Le prix : un atout de taille pour les nouvelles banques en ligne

La principale motivation des clients à choisir une banque en ligne est incontestablement le prix. Les épargnants apprécient particulièrement la gratuité de la carte bancaire, les offres promotionnelles et de bienvenue ainsi que les économies effectuées. La plupart des banques en ligne affichent des coûts annuels nuls, incluant les frais de tenue de compte, de carte bancaire et de retrait d’espèces. Il faut dire que les coûts supportés par ces acteurs sont bien plus faibles que ceux des agences bancaires traditionnelles, en raison notamment de l’absence de structure physique. Cependant, l’attractivité des prix peut aussi constituer une fragilité pour les banques en ligne. En effet, le client n’hésitera pas à se tourner vers une banque en ligne concurrente si elle affiche des prix plus intéressants. C’est d’ailleurs tout l’enjeu d’Orange Bank qui semble vouloir prendre marque place sur ce marché.

Des services plus simples, plus réactifs et des applications mobiles séduisantes

L’attractivité des banques en ligne s’explique aussi par leur réactivité et leur facilité d’accès. L’instantanéité, les plages horaires flexibles et les applications mobiles sont en adéquation avec les besoins actuels des Français. Chaque année, les banques en ligne étoffent leurs offres pour conquérir toujours plus de clients. Leur objectif : anticiper les besoins des clients grâce aux évolutions technologiques tout en répondant aux évolutions réglementaires. En effet, le nouveau dispositif de mobilité bancaire facilite l’essor de ces pure-players puisque les consommateurs peuvent désormais changer de banque plus facilement. Le secteur de la banque en ligne semble gagner en maturité. Toujours selon l’étude de Simon Kucher et Research Now, le nombre de clients ne faisant pas confiance aux banques en ligne est en recul de 11 %. Les efforts de communication fournis par les banques 100 % en ligne commencent donc à payer. Cependant, la concurrence s’intensifie sur le marché. La nouvelle génération de banque en ligne devra ainsi se démarquer pour s’imposer sur ce marché dominé par Boursorama Banque et ING Direct notamment.

Comparatif des nouvelles banques en ligne

Nouvelles banques

Points forts

Points faibles

C-Zam de Carrefour Banque

C-Zam est le 1er compte courant distribué en grande distribution et activable en ligne.

Accessibilité : aucune condition de revenus ni dépôt. Découvrir l'offre de C-zam

Retrait au distributeur payant.

Seuls les virements peuvent alimenter le compte C-Zam.

Compte Nickel

Le Compte Nickel a déjà séduit plus de 500 000 clients.

Une procédure simplifiée : ouverture d’un compte en 5 minutes dans un bureau de tabac. Compte particulièrement adapté aux jeunes et interdits bancaires.

Dépôt d’espèces et retraits aux distributeurs payants.

Pas de découvert autorisé.

Orange Bank

Orange peut compter sur son portefeuille de 29 millions de clients mobiles pour développer son offre et sur son réseau de 650 boutiques.

Prix : Orange Bank promet des prix cassés lors de son lancement.

Deux Français sur trois n’ont pas confiance.

Un Français sur deux doute qu’Orange Bank ait la capacité technique nécessaire à la réalisation d’opérations bancaires.

N26

N26 est présente dans plus de 17 pays d’Europe et s’impose progressivement sur le marché belge et français.

Rapidité : un compte bancaire ouvert en moins de 8 minutes.

Impossibilité d’encaisser des chèques ou de déposer du liquide.

Application en anglais.

Pas de découvert autorisé.

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d'investissement. Le lecteur se doit d'étudier les risques avant d'effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d'investissement.

Téléchargez votre rapport gratuit


Maîtrisez toutes les figures graphiques au travers de cas pratiques sur les titres les plus traités du marché.

Anticiper les marchés financiers avec les bougies japonaises. Maîtrisez toutes les figures graphiques au travers de cas pratiques.