Rejoignez +24 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez le guide 13 placements anti-crise


Investir dans les produits structurés

Le 17 novembre 2017

banniere-ass-vie_300-250

investir-argent-bourse-300250

Les produits structurés peuvent trouver leur place dans les portefeuilles des investisseurs particuliers à moyen long terme, à condition d’être bien compris, car ce sont des produits relativement complexes dont il faut bien appréhender le mode de calcul, les mécanismes mis en place et leurs conséquences. Décryptage et conseils.

Produits structurés : définition

Les produits structurés sont des produits associant un placement financier traditionnel, tel que des indices boursiers ou des actions, à des produits dérivés. Cette combinaison donne naissance à un nouveau produit financier avec ses propres caractéristiques. Ils peuvent être adaptés à tout contexte de marché. Ils prennent souvent la forme juridique d’EMTN (Euro Medium Term Notes), c’est-à-dire des obligations moyens termes à capital non garanti émises par un émetteur (une banque dans le cadre des produits structurés) qui se porte garante de l’émission.

Ce sont des produits présentant un risque de perte en capital, construits à la carte, et qui répondent aux besoins des épargnants en fonction du contexte de marché. Les conditions de fonctionnement sont clairement définies dans le prospectus détaillé de l’offre. Les produits structurés peuvent offrir une espérance de rendement supérieur aux fonds euros avec une garantie en capital ou un niveau de protection qui les rendent moins risqués qu’un placement actions.

Caractéristiques des produits structurés

Les produits structurés comprennent nécessairement :

Une échéance

Le produit a une durée de vie fixe souvent complétée par un mécanisme de remboursement anticipé qui s’active automatiquement si la performance du sous-jacent depuis la date de constatation initiale est positive ou nulle à l’une des dates de constatation fixées (elles sont souvent annuelles ou semestrielles).

Une performance définie selon une formule mathématique

Un objectif de gain fixe plafonné est proposé en cas d’activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé ou si le sous-jacent (indice, action, etc.) enregistre à l’échéance une performance positive ou nulle depuis l’origine. Sinon à l’échéance, l’investisseur reçoit l’intégralité de son capital si la baisse n’a pas dépassé un certain pourcentage fixé à l’origine. Enfin, si la baisse est supérieure à une limite fixée à l’origine, l’investisseur subit une perte en capital à hauteur de l’intégralité de la baisse enregistrée par le sous-jacent.

Et donc un niveau de protection ou de garantie du capital

Les produits structurés peuvent être intégrés dans un contrat d’assurance-vie, un PEA ou un compte-titres.

Exemple pratique d’un produit structuré : Vallourec Privilège juin 2015

Le remboursement du produit « Vallourec Privilège Juin 2015» est conditionné à l’évolution de l’action Vallourec dividendes non réinvestis. Ce type de produit appartient à la catégorie des autocalls. « Autocall » signifie que l’émetteur se réserve le droit de rappeler le produit à sa date anniversaire moyennant un pourcentage de performance fixe, de 10% par année écoulée pour ce produit structuré.

Mécanisme automatique de remboursement anticipé

De l’année 1 à 6, à chaque date de constatation annuelle, dès que la performance de l’Action Vallourec depuis la date de constatation initiale (le 30 juin 2015) est positive ou nulle, un mécanisme de remboursement anticipé est activé et l’investisseur reçoit, à la date de remboursement anticipé l’intégralité de son capital initial ainsi que le coupon de 10 % par année écoulée depuis l’origine (soit un TRA maximum de 9,78 %).

Scénario favorable à l’échéance

Si à l’échéance, le 5 juin 2023, l’action Vallourec n’a pas baissé de plus de 40% par rapport à son niveau du 30 juin 2015 (date de constatation initiale), l’investisseur reçoit le 7 juillet 2022, l’intégralité du capital + 7 coupons de 10 % (soit un gain de 70 % et un TRA de 7,85 %)

Scénario défavorable à l’échéance

Si à l’échéance,le 5 juin 2023, l’action Vallourec a baissé au-delà de 40% par rapport à son niveau du 30 juin 2015 (date de constatation initiale), l’investisseur subira une perte en capital à hauteur de l’intégralité de la baisse enregistrée par l’action.

Conseils pour aborder les produits structurés

Différencier les risques associés aux produits structurés

La non garantie du produit structuré provient du fait que si l’émetteur dépose le bilan (la banque, et c’est une hypothèse dont il faut désormais tenir compte), la compagnie qui distribue le produit structuré aura une créance non remboursée. Dans ce cas, en tant que porteur final, vous subiriez également cette défaillance. Si vous détenez le produit structuré via un contrat d’assurance-vie, il s’agirait alors de la défaillance d’une unité de compte. Dans ce cas, il n’y a souvent pas de garantie de place car on tombe dans le code des assurances.

Il faut donc bien prendre en compte les deux notions de capital garanti si vous vous intéressez aux produits structurés, à savoir la garantie du produit en lui-même (en fonction des conditions déterminées de chaque produit structuré) et la garantie de l’émetteur qui structure ce produit, ce qui représente deux risques différents.

Les avantages associés au produit structuré

Les produits structurés font partis des solutions de diversification permettant d’augmenter les revenus du patrimoine tout en limitant les risques, spécialement avec une option de protection partielle ou totale du capital. Ceci est d’autant plus intéressant quand les marchés sont chahutés ou que l’investisseur souhaite réduire la voilure sur les actions. Les produits structurés peuvent également être adaptés afin de correspondre aux besoins de l’investisseur qui cherche un produit au rendement supérieur aux fonds euros et avec un couple rendement/risque raisonnable.

On peut aussi faire construire son propre produit structuré en fonction des conditions de marché, de son sentiment et de son aversion au risque. Il existe par exemple des produits structurés sur l’EUR/USD ou sur des fonds patrimoniaux comme Eurose, Carmignac Patrimoine et M&G Optimal Income. Pour cela il faut compter une mise de départ d’au moins 500 000 euros mais les gestionnaires de patrimoine peuvent mutualiser les avoirs de leurs clients pour attendre ce minimum. Dans le cas d’un produit structuré standardisé, le ticket d’entrée est bien moindre : à partir de 1 000 euros généralement.

Un produit structuré bien construit est un excellent produit financier pour l’investisseur particulier puisqu’il permet de prendre moins de risques pourvu que l’on s’accommode d’une performance capée à 1 chiffre (de l’ordre de 6 % à 8 % par an). Dans le contexte actuel, on pourrait même considérer que les produits structurés sont des valeurs refuges.

Il faut néanmoins savoir bien choisir le produit structuré dans lequel investir. Un mauvais produit structuré, c’est souvent un produit structuré mal compris car un produit structuré tient toujours ses promesses (indiquées dans sa brochure). Seulement, certains produits structurés mal expliqués offrent des promesses qui ne sont finalement pas en adéquation avec les attentes des investisseurs.

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

Pour bénéficier gratuitement de conseils personnalisés sur les produits structurés par Anthony de Calci Patrimoine

#

Derniers Dossiers


Investir dans les produits structurés

Les produits structurés peuvent trouver leur place dans les portefeuilles des investisseurs particuliers à moyen long terme, à condition d’être bien compris, car ce sont […]

Apple-cle-succes