Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
Investir dans la Croissance ou les Dividendes : quelle est la meilleure stratégie ?

Investir dans la Croissance ou les Dividendes : quelle est la meilleure stratégie ?

On ne le répétera jamais assez, mais la sélection entre divers types ou styles d’investissements dépend de vos objectifs financiers, de votre tolérance au risque et de votre horizon d’investissement. Dans cet article, ActivTrades s’est penché sur la distinction entre l’investissement dans des actions en Bourse axées sur la croissance et celui dans des actions distribuant des dividendes. Nous explorerons donc en détail les avantages et les limites associés à ces deux approches d’investissement, tout en examinant les meilleures pratiques pour investir dans ces deux catégories d’actions afin de vous aider à déterminer la stratégie qui vous convient le mieux.

Qu’est-ce que l’investissement dans la croissance ?

L’investissement dans la croissance est généralement populaire auprès des traders et des investisseurs qui ont un horizon d’investissement à plus long terme et qui sont prêts à prendre un certain niveau de risque en échange d’un potentiel de rendements élevés.

Investir dans la croissance : définition

Investir dans la croissance, aussi appelée​ « growth », ​est une stratégie qui vise à acheter des actions d’entreprises dont le potentiel de croissance des bénéfices et de la valeur des actions est élevé.

Le but est de réaliser des gains en capital potentiellement importants à mesure que la valeur des actions augmente dans le temps, grâce à une croissance des produits ou des services innovants de l’entreprise et/ou à l’implantation de la société sur des marchés émergents prometteurs.

Les entreprises ciblées pour ce type d’investissement sont souvent des sociétés en phase de croissance rapide, des startups innovantes ou des entreprises établies qui entrent dans de nouveaux marchés ou lancent de nouveaux produits ou services innovants.

Les sociétés appartenant à cette catégorie ne distribuent que rarement des dividendes, puisqu’elles ont tendance à réinvestir leurs bénéfices dans leur propre expansion pour soutenir leur croissance future.

Parmi les secteurs d’activité les plus populaires pour les actions de croissance, on retrouve les sociétés du secteur technologique comme les GAFAM (Google (Alphabet), Apple, Facebook (Meta), Amazon et Microsoft), celles proposant des idées, des produits ou des solutions innovantes (pas nécessairement encore rentables d’ailleurs) ou celles évoluant dans une industrie considérée comme extrêmement prometteuse ou actuellement populaire comme l’Intelligence Artificielle (IA), le metaverse ou le luxe.

On pensera par exemple aux entreprises comme Uber, Tesla, Netflix, Square ou Nvidia. D’autres entreprises peuvent aussi distribuer des dividendes, mais évoluer dans la catégorie des actions de croissance comme LVMH, L’Oréal ou Hermès.

Investir dans la croissance : avantages et limites

Le premier avantage d’investir dans la croissance est de choisir une entreprise dont les activités vont (théoriquement) tellement se développer et croître qu’elles peuvent voir leurs actions prendre de la valeur de manière significative et offrir aux investisseurs un potentiel de rendement élevé dans le temps.

Un autre avantage des entreprises de croissance est qu’elles peuvent vous permettre de vous positionner sur des tendances de croissance future en misant sur des secteurs populaires en plein essor.​

Elles sont souvent à la pointe de l’innovation, que ce soit dans les technologies de pointe, les produits innovants ou les services disruptifs. Ainsi, ce type d’investissements vous permet de participer à des avancées technologiques et à des tendances émergentes.

Ce type d’entreprises réinvestit majoritairement l’argent gagné dans leur business pour stimuler leur expansion, ce qui peut, potentiellement, contribuer à une croissance future durable. En revanche, cela signifie que les actionnaires ne peuvent pas compter sur un « revenu immédiat » sous forme de dividende.

Un autre risque des entreprises de croissance est qu’elles sont généralement comparativement plus risquées que d’autres types d’entreprises plus établies. Leurs cours de bourse sont assez volatils, ce qui peut entraîner un risque de perte.

Elles sont par exemple davantage sensibles aux changements des taux d’intérêt, en particulier lorsqu’ils augmentent, car elles financent beaucoup leurs projets par emprunt. Sans oublier que leur modèle de valorisation est aussi impacté par tout changement de taux d’intérêt notamment en ce qui concerne le modèle d’actualisation des flux de trésorerie.

Comment investir dans la croissance ?

Pour investir dans les actions de croissance, vous devez commencer par établir votre plan d’investissement.

Ensuite, vous devez analyser plusieurs entreprises pour déterminer lesquelles présentent un potentiel de croissance élevé. Ici, il est utile de s’intéresser au secteur dans lequel elles évoluent, ainsi que les marchés qu’elles ciblent.

Assurez-vous aussi que ces entreprises ont un avantage concurrentiel durable comme une marque forte, une technologie exclusive ou un accès privilégié à certaines ressources par exemple.

Les sociétés à privilégier sont également celles qui évoluent dans des secteurs en croissance qui sont soit alimentés par des tendances démographiques, soit par des tendances technologiques par exemple.

Vous pouvez acheter vos actions de croissance via un courtier ou une banque. Il est aussi possible de trouver des ETF spécialisé dans les secteurs de croissance.

Qu’est-ce que l’investissement dans les dividendes ?

L’investissement dans les dividendes plaît davantage aux investisseurs qui recherchent un revenu régulier et une certaine stabilité dans leurs investissements plutôt qu’à ceux qui sont prêts à prendre des risques. On parle d’ailleurs souvent d’investisseurs plus conservateurs.

Investir dans les dividendes : définition

Investir dans les dividendes est une stratégie qui implique l’achat d’actions de sociétés qui versent régulièrement des dividendes à leurs actionnaires, leur permettant ainsi de profiter d’un flux de revenus régulier (et potentiellement en hausse avec les années qui passent).

Pour rappel, un dividende représente une partie des bénéfices qu’une entreprise a décidé de redistribuer à ses investisseurs (ses actionnaires), généralement sous la forme d’un paiement annuel, pour récompenser leur fidélité.

Il existe, bien sûr, différents types de dividendes dont les investisseurs peuvent bénéficier. Au-delà d’un paiement en espèces, ils peuvent par exemple recevoir un dividende en actions. Dans ce cas, il s’agit d’actions nouvellement émises.

Les entreprises entrant dans cette catégorie sont souvent plus établies, plus stables et génèrent des flux de trésorerie constants leur permettant d’en rétribuer une partie à leurs actionnaires, comparativement aux entreprises de croissance.

Bien que vous puissiez trouver des entreprises versant des dividendes dans tous les secteurs d’activité, certains sont plus susceptibles de verser régulièrement des dividendes. Parmi ceux versant le plus de dividendes, on retrouve le secteur des services publics, le secteur financier, le secteur des biens de consommation courante, ainsi que le secteur de l’énergie et des télécommunications.

En France, Engie, Crédit Agricole, Rubis, Orange, Bouygues ou encore Publicis sont des sociétés populaires pour les investisseurs en dividendes. Aux États-Unis, les investisseurs se concentrent souvent sur les aristocrates du dividende ou les entreprises à gros dividendes comme 3M, Abbott Laboratories, Exxon Mobil, McDonald’s ou encore Procter & Gamble.

Investir dans les dividendes : avantages et limites

Le premier avantage évident de l’investissement dans les dividendes est qu’il permet de recevoir un flux de trésorerie régulier sous forme de dividendes, ce qui est idéal pour ceux qui cherchent à obtenir des revenus stables.

De plus, les entreprises qui versent des dividendes ont tendance à être des poids lourds de leurs industries, des entreprises stables, établies et dont les produits ou services sont souvent populaires. Elles profitent d’ailleurs fréquemment des flux de trésorerie solides, ce qui contribue généralement à la stabilité de l’investissement.

Il est aussi intéressant de noter que certaines entreprises ont un historique de croissance des dividendes, ce qui signifie qu’elles augmentent régulièrement le montant des dividendes qu’elles distribuent (les « aristocrates du dividende »). Les investisseurs peuvent ainsi bénéficier d’une croissance de leur revenu obtenu via les dividendes au fil du temps.

En revanche, les actions à dividendes ne génèrent généralement pas des rendements aussi élevés que les actions de croissance, ce qui signifie que la performance boursière peut être moins importante et que les investisseurs peuvent manquer des opportunités de gains en capital dans certaines situations.

Comment investir dans les dividendes ?

Une fois que vous avez travaillé sur votre plan d’investissement en fonction de votre profil d’investisseur, de votre appétit pour le risque et de vos objectifs financiers, vous devez apprendre à identifier les entreprises à dividendes prometteuses.

Cela vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour sélectionner des sociétés qui garantiront une durabilité et une croissance à long terme des revenus que vous tirerez des dividendes.

Pour cela, il faut d’abord connaître l’entreprise, son secteur d’activité et ses relais de croissance lui permettant de garantir sa capacité à maintenir une rentabilité à long terme.

Vous devez ensuite examiner des indicateurs de dividendes clés, tels que le ratio de distribution des dividendes, le taux de croissance des dividendes et le rendement des dividendes. Il est aussi intéressant d’évaluer ses réserves de liquidités pour vérifier qu’elles sont solides, ainsi que ses niveaux d’endettement.

Une fois que vous avez sélectionné les entreprises à dividendes qui vous intéressent, vous devez acheter des actions au plus tard le jour avant la date de détachement de dividendes pour pouvoir profiter des dividendes.

Une pratique populaire consiste à réinvestir ses dividendes pour profiter de l’effet des intérêts composés qui font automatiquement grandir votre capital dans le temps, car vos investissements sont plus importants à chaque réinvestissement.

Vous pouvez acheter des actions à dividendes via un courtier en bourse ou via votre banque. Dans ce cas, sachez qu’il est possible de les conserver dans des enveloppes fiscales comme le PEA ou l’assurance-vie pour bénéficier d’avantages fiscaux en fonction du nombre d’années de détention.

Vous pouvez aussi acheter des parts d’ETF dividendes regroupant un panier d’actions à forts dividendes.

Investir dans la croissance vs Investir dans les dividendes : quelle est la meilleure stratégie ?

Vous l’aurez compris, chaque stratégie a ses avantages et ses limites. Votre choix se fera donc principalement en fonction de ce que vous recherchez et des risques que vous êtes prêts à prendre.

Si vous avez besoin de revenus réguliers ou si vous avez une tolérance au risque plus faible, l’investissement dans les dividendes peut être plus approprié. Si vous recherchez une croissance à long terme et que vous pouvez tolérer un certain degré de volatilité, l’investissement dans la croissance peut être une meilleure option.

De nombreux investisseurs décident de combiner les deux approches pour construire un portefeuille diversifié qui comprend à la fois des actions de croissance et des actions de dividendes afin de profiter des avantages des deux stratégies tout en réduisant les risques spécifiques à chaque approche.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de  Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.