Livret épargne Distingo sans risque 3% pendant 3 mois + 40€ offerts*
Bourse : que faire dans un contexte de hausse des taux ?

Bourse : que faire dans un contexte de hausse des taux ?

La montée de l’inflation dans le monde entier est en passe de forcer la main des banques centrales pour remonter les taux d’intérêt en 2022. Quel est l’impact d’une hausse des taux d’intérêt sur les marchés financiers ? Quels secteurs et investissements privilégier en cas de hausse des taux ? Quels sont ceux à éviter ?

Quel est l’impact d’une hausse des taux sur les marchés ?

Lorsqu’une banque centrale décide d’augmenter les taux d’intérêt, elle augmente immédiatement les coûts d’emprunt à court terme pour les institutions financières. Cela a un effet d’entraînement sur pratiquement tous les autres coûts d’emprunt des entreprises et des consommateurs dans une économie : comme il coûte plus cher aux institutions financières d’emprunter de l’argent, ces mêmes institutions augmentent souvent les taux qu’elles appliquent à leurs clients.

Alors, le montant disponible pour l’investissement des entreprises ou la consommation des ménages diminue, car une part plus grande est consacré aux coûts d’emprunt. Financièrement, cela constitue une hausse des coûts et une baisse de la demande, entraînant mécaniquement une baisse de bénéfices pour les entreprises.

Sur les marchés, la hausse des taux d’intérêt entraîne aussi une baisse de la valeur des actifs. Selon la théorie de la valorisation intrinsèque, la valeur d’un actif financier est la somme des flux de trésorerie ( «cash flows») escompté au coût du capital qui est directement proportionnel au taux d’intérêt d’emprunt. Le taux d’escompte augmentant, la somme des flux diminue et donc la valeur de l’actif baisse.

Quels sont les secteurs et types d’investissement à privilégier ?

Dans un contexte de hausse des taux, le secteur bancaire devrait offrir de meilleurs rendements grâce aux hausses des taux d’intérêt des prêts et l’augmentation des activités de fusion acquisition pour des entreprises en quête de rentabilité additionnelle.

Il faut aussi privilégier les valeurs stables, à forte capitalisation boursière et dont la profitabilité est assurée chaque année avec des marges conséquentes. En termes de secteur, il faudra privilégier ceux dont la demande est stable, même quand la consommation des ménages diminue :  les entreprises liées aux matières premières ou aux ressources de base, les entreprises du secteur chimique ou encore de la construction sont de bonnes options à considérer pour son portefeuille.

Quels sont les secteurs et types d’investissement à éviter ?

En reprenant notre raisonnement du premier paragraphe, deux types d’actif sont à éviter. D’une part, les entreprises très endettées. Le coup de la dette va augmenter et se répercuter sur les marges de l’entreprise, entraînant une baisse des bénéfices et, en conséquence, une baisse du cours de bourse. En outre, si l’entreprise verse des dividendes, il conviendra de prendre note que son attractivité se réduit par rapport au rendement d’une obligation en hausse. C’est particulièrement le cas des actions des entreprises du service public.

D’autre part, les sociétés de forte croissance (growth), et celles non rentables dont on anticipe des profits futurs sont particulièrement affectées par une hausse des taux d’intérêt. En effet, les profits sont beaucoup plus éloignés dans le temps que pour d’autres entreprises plus matures et donc l’augmentation du taux d’escompte est plus impactant sur la valorisation. Ces entreprises avaient progressé en bourse grâce à des taux d’intérêts particulièrement bas. En théorie, une hausse des taux devrait avoir un effet contraire similaire.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.