Faut-il acheter l’action LVMH en Bourse ?

Le 14 avril 2021

analyse-bourse-lvmh

LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) possède une capitalisation boursière de 300 milliards d’€ au 13 avril 2021, ce qui positionne le groupe français comme la première capitalisation du CAC 40. LVMH est le leader mondial du secteur des produits de luxe et le place parmi les 20 plus grandes sociétés mondiales.

Dans cette analyse, vous découvrirez les activités du groupe LVMH, ses produits de luxe, son réseau de distribution, ainsi que son modèle économique. Nous vous présenterons ensuite ses données financières annuelles, et notamment ses résultats du 1er trimestre 2021 publiés le 13 avril, ainsi que les indicateurs clés de l’action LVMH.

Vous en apprendrez davantage sur le parcours de l’action LVMH en Bourse ainsi que sur son fondateur, Bernard Arnault. Enfin, nous nous poserons la question que tout investisseur souhaite connaître : faut-il investir dans l’action LVMH en Bourse ?

Infographie : chiffres-clé LVMH

infographie-chiffres-cles-LVMH

300 milliards d’€ : capitalisation boursière au 13 avril 2021

5 003 : nombre de boutiques

44,6 milliards d’€ : chiffre d’affaires 2020

4,7 milliards d’€ : bénéfice 2020

70 : nombre de marques

Cours LVMH : cours de l’action LVMH en Bourse

Présentation LVMH : produits de luxe, marques et points de vente du mastodonte de la mode

LVMH possède la triple “casquette” de concepteur, fabricant et distributeur de produits de luxe. Le groupe est propriétaire de ses sites de production et, parallèlement, propriétaire de ses réseaux de distribution via ses magasins et sites internet de vente en ligne.

Le groupe propose des produits luxe, haut de gamme et prestigieux à des prix élevés tels que des vins et spiritueux (Moët, Belvédère, Veuve Cliquot-Ponsardin), des articles de mode et maroquinerie (Louis Vuitton, Kenzo, Christian Dior), de la joaillerie et horlogerie (Tag Heuer, Hublot, Chaumet). LVMH distribue ses produits maquillage, cosmétiques et parfums dans des magasins tels que Sephora, la Samaritaine, etc.

Au total, LVMH possède 70 marques dans 6 secteurs : la mode & la maroquinerie, les vins & spiritueux, les parfums & cosmétiques, les montres & la joaillerie, la distribution sélective ainsi que les autres activités.

Son réseau est international, principalement composé de magasins détenus en nom propre : 5 003 répartis sur tout le globe à fin 2020. À la même période, LVMH comptait 148 000 collaborateurs.

Depuis le 7 janvier 2021, LVMH a finalisé l’acquisition du groupe américain Tiffany & Co spécialisé dans la joaillerie de luxe, pour une valeur de 16,1 milliards de $. Tiffany & Co est donc intégrée dans les comptes consolidés de LVMH à compter de janvier 2021.

Fondé en 1837 par Charles Lewis Tiffany qui a ouvert sa première boutique à Manhattan, le groupe Tiffany & Co est un emblème du luxe aux États-Unis. Spécialiste de la joaillerie, la marque Tiffany est réputée comme très glamour avec un riche héritage, notamment la fameuse « Blue Box » une boîte bleue utilisée comme identité de la marque depuis 1886, pour contenir ses prestigieux bijoux.

Tiffany & Co compte 321 points de ventes aux États-Unis et à l’international, dont 124 aux États-Unis, 90 en Asie, 55 au Japon, 47 en Europe et 5 au sein des autres marchés.

AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Modèle économique du groupe LVMH

action-lvmh-analyse-bourse
Le business model de LVMH est principalement axé sur le marketing produit. Ses créations de produits de luxe s’adressent à une clientèle aisée et ciblée. Quant à sa stratégie commerciale, LVMH est en constante adaptation en réponse aux besoins de sa clientèle. Le Design est l’une des clés de son succès et cela est valable pour toutes les gammes de produits LVMH, du prêt à porter aux parfums, en passant par les montres et la maroquinerie.

L’avantage concurrentiel est également l’un des axes de la réussite de LVMH. Le fait de disposer de ses propres magasins pour la distribution offre aussi la possibilité au groupe de gérer ses implantations et surtout la maîtrise de ses tarifs.

Les périodes de crises financières et boursières ne semblent pas avoir d’impact sur les résultats de LVMH, à l’instar de 2008 où, malgré une période de crise financière particulièrement marquée, les résultats de LVMH ont bien tenu.

À travers le monde, le pourcentage des ventes de LVMH est de 41 % aux États-Unis, 19 % en Asie (hors Japon), 18 % en Europe (hors France), 11 % sur les autres marchés, 6 % au Japon et 5 % en France.

Côté vente de produits, la mode et la maroquinerie représente 47 % des ventes globales, la distribution sélective 23 %, les parfums et cosmétiques 12 %, les vins et spiritueux 11 %, le segment montres et joaillerie 7 %.

Bernard Arnault : PDG de LVMH et 3ème homme le plus riche du monde




Le fondateur de LVMH n’est pas Bernard Arnault. Il a acheté le groupe en 1989, deux ans après la fusion de Louis Vuitton avec la société de champagnes Moët Hennessy. Il est le PDG du groupe depuis 1989.

Avec 146,8 milliards d’€ (175,8 milliards de $) de fortune personnelle au 13 avril 2021 (source : Forbes), il est le 3ème homme le plus riche du monde derrière les américains Jeff Bezos (Amazon, 195 milliards de $) et Elon Musk (Tesla, 181 milliards de $)  et devant l’américain Bill Gates (Microsoft, 131 milliards de $).

Bernard Arnault est donc le Français et, plus largement, l’Européen le plus riche du monde.

Issu d’un milieu familial d’entrepreneurs (son père possédait une société de travaux publics), Bernard Arnault a le mérite d’être un « self-made man », c’est-à-dire qu’il s’est créé sa situation de milliardaire grâce à son propre parcours.

LVMH : ventes record au 1er trimestre 2021

Les résultats de LVMH au titre du premier trimestre 2021 sont excellents.

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 13,96 milliards d’€ durant le premier trimestre 2021 contre 10,60 milliards au titre du premier trimestre 2020, soit une croissance marquée de + 32 %.

Le segment montres & joaillerie présente la meilleure performance avec une croissance de + 138 %, suivi par celui de la mode & maroquinerie réalisant + 45 %.

Les vins & spiritueux profitent également d’une hausse de + 29 % et les parfums & cosmétiques de + 12 %.

Seul le segment de la distribution sélective est en repli modéré de 11 % entre le 1er trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021.

Consulter également notre sélection de 3 actions prometteuses pour 2021

Analyse des résultats financiers et valorisation en Bourse de LVMH



Chiffre d’affaires LVMH

Pour commencer, soulignons la croissance soutenue du chiffre d’affaires de LVMH. Voici son évolution depuis 2010.

Chiffre d’affaires LVMH entre 2010 et 2020

(en milliards d’€)

diagramme-chiffre-affaires-LVMH-2010-2020

Le chiffre d’affaires de LVMH est en croissance de + 164 % entre 2010 et 2019 pour atteindre 53,67 milliards d’€ en 2019.

Il connaît cependant un repli de 17 % entre 2019 et 2020 du fait du contexte économique très particulier lié à la crise sanitaire du Covid 19.

Son taux d’évolution moyen annuel est conséquent : + 8,7 %.

Bénéfices LVMH

Bénéfices LVMH entre 2010 et 2020

(en milliards d’€)

diagramme-benefices-LVMH-2010-2020

Les bénéfices de LVMH sont en croissance de + 137 % entre 2010 et 2019 pour franchir le seuil des 7 milliards d’€ courant 2019.

L’année 2020 reste bénéficiaire à hauteur de 4,7 milliards de € pour LVMH malgré un contexte économique complexe et en ralentissement marqué, ce qui témoigne d’une excellente solidité des profits de ce géant du luxe.

Bilan LVMH

Au sein de son dernier bilan annuel clos le 31 décembre 2020, LVMH dispose d’actifs totaux à hauteur de 108,7 milliards d’€ et de capitaux propres à hauteur de 37,41 milliards d’€, soit 74,13 € par action.

Les immobilisations corporelles (biens physiques destinés à être conservés sur le long terme, usines et sites de production, magasins de vente) s’élèvent à 18,22 milliards d’€.

LVMH dispose également de 13,01 milliards d’€ de stocks ainsi que 19,96 milliards d’€ de trésorerie et équivalents de trésorerie, et 2,76 milliards d’€ de créances clients. Nous notons une part conséquente d’actifs intangibles à hauteur de 33,05 milliards d’€, dont 17,01 milliards d’€ au titre des marques et autres actifs intangibles ainsi que 16,04 milliards d’€ d’écarts d’acquisitions.

Les passifs de LVMH sont de 71,26 milliards d’€, constitués principalement de la dette financière court et long terme à hauteur de 24,7 milliards d’€, ainsi que des dettes locatives court et long terme pour un total de 12,8 milliards d’€. Les comptes fournisseurs totalisent 5,1 milliards d’€. On y retrouve également 11 milliards d’€ au titre des engagements d’achats de titres de minoritaires.

6 indicateurs clés de LVMH



1. Une profitabilité à toute épreuve

Le groupe LVMH est systématiquement bénéficiaire sur le long terme, même en 2020, année particulièrement complexe du fait de la crise du Covid 19 : le groupe parvient tout de même à réaliser 4,7 milliards d’€ de bénéfice.

2. Une valorisation boursière de 300 milliards d’€

La valeur des capitaux propres de LVMH ressort à 37,41 milliards d’€ au dernier bilan annuel du 31 décembre 2020, contre 300 milliards d’€ de capitalisation boursière au 13 avril 2021. LVMH est donc valorisé 8 fois ses capitaux propres en Bourse. LVMH est ainsi l’incontestable première capitalisation de l’indice CAC 40.

3. Un ratio de solvabilité assez élevé

Le ratio de solvabilité du groupe LVMH, déterminé par la formule (dettes financières / capitaux propres), ressort à 0,66. Il reste raisonnable

4. Le dividende LVMH maintenu malgré la crise

LVMH a versé 4,60 € de dividendes en 2020 (2,60 € d’acompte le 9 juillet 2020 et 2,00 € de solde le 3 décembre 2020)

5. Une croissance notable

LVMH est un groupe dont la croissance est notable. Hormis l’année 2020 très particulière, son chiffre d’affaires est en croissance de + 164 % entre 2010 et 2019, et son bénéfice est en croissance de + 137 % sur cette période.

6. Une position de leader mondial du luxe

LVMH est le leader mondial du secteur du luxe et se classe parmi les 20 plus grandes sociétés au monde.

Bourse : analyse du cours de l’action LVMH

Graphique du cours de l’action LVMH depuis 2010

cours-action-LVMH-2010-2021

Source : Tradingview (hors tracés)

Le cours de l’action LVMH a été multiplié par 7,33 depuis début 2010, passant de 81 € à 595 € au 13 avril 2021.

L’évolution de son cours de Bourse peut être scindée en 4 phases :

  • une tendance haussière durant 5 ans et demi, entre début 2010 et durant la première moitié de 2016 (+ 66 %) ;
  • une accélération de cette tendance haussière entre la seconde moitié de l’année 2016 et mi-janvier 2020 (+ 227 %);
  • un repli de 29 % entre mi-janvier 2020 et mi-mars 2020 du fait de la crise du Covid-19 ;
  • un retracement de + 91 % depuis mi-mars 2020.

Faut-il investir en Bourse dans l’action LVMH ?




En premier lieu, rappelons que le groupe LVMH est la première capitalisation boursière du CAC 40 avec 300 milliards d’€ et se positionne parmi les 20 plus grandes sociétés mondiales.

La réponse à la question faut-il investir dans l’action LVMH est double : en relatif non et dans l’absolu oui.

Non en relatif, du fait de la valorisation du groupe de 595 € par action, soit un PER 2020 élevé de 60,6 (41,8 en 2019). Le PER est un indicateur qui permet de mesurer la cherté d’une action par rapport à ses profits. Il se calcule en divisant le cours de l’action par son BPA (Bénéfice Par Action).

Hormis l’année 2020 très particulière en raison du contexte de crise sanitaire, le PER 2019 de LVMH ressort à 41,8 (595 € cours de l’action / 14,23 € de BPA 2019). En d’autres termes, LVMH se paye actuellement en Bourse pour une valeur de presque 42 fois ses profits 2019 et 60 fois ses profits 2020. Cela peut être considéré comme un ratio élevé, même ajusté au potentiel de croissance du groupe :

Nous avons précédemment indiqué que le taux de croissance des profits de LVMH entre 2010 et 2019 ressort a + 137 %. Une fois appliqué au BPA 2019 de 14,23 €, cela est égal à un BPA projeté de 33,7 € en 2028, soit un PER de 17,35 dans 9 ans, sur la base du cours de Bourse actuel de LVMH à 595 €. Il s’agit là de ratios certes plus raisonnables et davantage dans les normes d’un groupe correctement valorisé en Bourse mais l’investisseur devra attendre près de 10 ans pour cela, et à la condition bien sûr que le groupe LVMH poursuive son rythme de croissance au même rythme que sur la période 2010-2019.

Du côté du bilan, notons également que la capitalisation boursière actuelle de LVMH à hauteur de 300 milliards d’€ valorise 8 fois la valeur de son actif net au bilan 2020 (capitaux propres établis à 37,41 milliards d’€).

Nous tenons cependant à souligner que LVMH est un groupe très profitable, qui est parvenu à générer une marge bénéficiaire de 10,5 % en 2020 (4,7 milliards d’€ de bénéfice pour 44,65 milliards d’€ de chiffre d’affaires). Et rappelons-le, cette année 2020 fut particulièrement difficile étant donné le contexte économique et sanitaire lié au Covid 19.

Nous apprécions également la bonne solvabilité du groupe ainsi que sa croissance récurrente sur le long terme. Les derniers résultats trimestriels au titre du T1 2021 le prouvent à nouveau avec une hausse du chiffre d’affaires de + 32 %.

L’investisseur à la recherche de groupes solides et en croissance sur le long terme peut donc clairement s’intéresser à LVMH. Mais l’investisseur au profil « value » restera probablement à l’écart. Quant à l’investisseur ayant un profil dividendes, les 4,60 € de coupons payés en 2020 par LVMH offrent un rendement inférieur à 1 % au cours de Bourse actuel.

Inscrivez vous gratuitement à notre newsletter et recevez toutes nos dernières analyses

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur Bourse sur BFM et co-fondateur de Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Crypto monnaie crypto-monnaie-bitcoin-investir
Bourse et Trading
Bourse et Trading qu-est-ce-que-dividende-comment-investir-actions-a-dividendes
Bourse et Trading quelles-sont-IPO-francaises-plus-attendues-seconde-partie-annee