Action Bouygues : analyse du groupe de construction, média et télécom

Le 08 mai 2019

bourse-valeur-turbo-societe-generale

analyse-bourse-bouygues

Retrouvez notre analyse en Bourse de Bouygues, acteur mondial de la construction mais également positionné sur les télécoms et les médias. Cette semaine nous vous présentons plusieurs stratégies pour investir dans le groupe, avec leur turbo associé.

Présentation de Bouygues : stratégie et activités de la société française

forces-faiblesses-bouygues

Bouygues est un conglomérat français spécialisé dans la construction, l’immobilier, les infrastructures de transport, les médias et les télécoms. Sa stratégie consiste à donner de l’autonomie opérationnelle à ses cinq secteurs d’activité. Ces derniers sont capables de fournir une croissance sur le long terme car ils satisfont tous, constamment, les besoins évolutifs et essentiels tels que le logement, le transport, le divertissement et la communication.

Pourquoi les regrouper sous le même toit ? Selon le groupe, la diversité contribue à atténuer l’impact des difficultés que certains peuvent rencontrer sur une période donnée. En combinant ces activités, Bouygues est en mesure de générer un cash-flow libre (flux de trésorerie dégagée par les opérations après investissement opérationnel) récurrent. La valeur créée peut ensuite être réinvestie pour développer le groupe et partagée avec ses parties prenantes. Avec ce regroupement, Bouygues maintient une structure d’actionnariat stable et une bonne solidité financière.

La principale activité du groupe demeure la construction qui représente environ 80 % du chiffre d’affaires du groupe et emploie près de 105 000 employés dans le monde. Bouygues se positionne comme le numéro 6 mondial, avec un savoir-faire reconnu dans la construction durable et une bonne expertise technique. Le groupe est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la construction, grâce à des offres intégrées avec certains partenaires externes lui permettant de développer des relations de long terme avec ses clients et d’augmenter la valeur des contrats.

Pour sa croissance, la partie construction compte bien profiter des tendances actuelles d’urbanisation, de changement climatique et de transformation digitale pour fournir un parcours complet au client. L’ambition est de devenir la référence de la construction et la rénovation d’infrastructure en développant des solutions de constructions écologiques à faible empreinte carbone, en milieu urbain.

Parmi les autres activités du groupe, on trouve les médias avec le groupe TF1 ainsi que les télécommunications avec Bouygues Telecom. Nous détaillons les activités de chaque segment dans la partie suivante.

Quels secteurs composent le groupe d’entreprises Bouygues ?

analyse-bourse-bouygues

Bouygues est un conglomérat qui opère à travers 3 secteurs d’activité, eux même subdivisés en plusieurs segments.

Bouygues et la construction

Bouygues est le sixième groupe mondial de la construction. En tant que développeur, constructeur et exploitant immobilier, il est présent dans plus de 90 pays et attire l’expertise et l’engagement de près de 117 000 collaborateurs. Le groupe est actif dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics, de l’énergie et des services, de la propriété et du développement et infrastructures de transport.

La croissance démographique, l’urbanisation et les nouveaux impératifs environnementaux génèrent des besoins importants dans le monde entier en termes de bâtiments complexes et d’infrastructures. De plus, la numérisation transforme la manière dont les clients utilisent la technologie et ce qu’ils en attendent. Bouygues est donc en mesure de fournir des solutions complètes ainsi que des services innovants et à forte valeur ajoutée. Son positionnement et ses nombreux atouts lui permettent de maintenir son statut de partenaire clé pour ses clients. Ainsi, l’activité de construction a généré en 2018, 28 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en croissance de +8 %.

Sur ce secteur, Bouygues opère par le biais de trois entreprises :

1. Bouygues Construction conçoit, construit, rénove, exploite et déconstruit des bâtiments, des infrastructures et des projets industriels pour des clients des secteurs privé et public. Acteur mondial avec des opérations dans plus de 60 pays, il couvre toute la chaîne de valeur de l’industrie de la construction. L’entreprise a réalisé des ventes à hauteur de 12,4 milliards d’euros en 2018, en croissance de +6 %. Les prises de commandes ont été bonnes avec 19 contrats d’une valeur de plus de 100 millions d’euros, dont 13 sur les marchés internationaux, représentant un carnet de commandes total de 14,5 milliards d’euros.

2. Premier promoteur immobilier en France, Bouygues Immobilier est également présent en Espagne, en Pologne, Belgique et Maroc. En tant que promoteur/opérateur urbain, il développe des immeubles résidentiels, des immeubles de bureaux, des commerces de détail et différents projets de quartiers durables. Il intervient tout au long de la chaîne de valeur du développement immobilier, de l’urbanisme aux services aux usagers. Bouygues immobilier emploie près de 2 000 employés et a réalisé en 2018 un CA de 2,628 milliards d’euros, en recul de –4 %. En 2018, le montant des réservations de Bouygues Immobilier s’élève à 2 614 millions d’euros, en baisse de -15 % par rapport à 2017. Le carnet de commandes à fin décembre 2018 s’élève à 2,478 milliards d’euros, en baisse de -9 % sur un an. Les réservations en France représentaient 96 % du carnet de commandes à fin décembre 2018.

3. Enfin, Colas est l’un des leaders mondiaux de la construction et de la maintenance d’infrastructures de transport. Il a trois activités principales : les routes, son cœur de métier, la construction des matériaux et des chemins de fer, et il est également présent dans la sécurité/signalisation routière et les réseaux. Colas emploie 58 000 employés et a réalisé un chiffre d’affaires de 13,190 milliards d’euros en 2018, en hausse de +13 % par rapport à 2017 (+5 % à périmètre et taux de change constants). Cette hausse reflète une augmentation de l’activité, tirée par l’acquisition du groupe Miller McAsphalt au Canada et une bonne croissance de l’activité « routes » en France et en Europe.

Bouygues et les médias avec le groupe TF1

TF1 est un groupe de média intégré majeur en France, qui opère de la production à la distribution, crée des supports et des contenus de divertissement et d’information destinés au grand public.

Récemment, TF1 a renforcé sa position sur l’ensemble de la chaîne de valeur en investissant dans de nouveaux domaines de croissance : dans la production télévisuelle avec l’acquisition de Newen Studios en 2016 et dans les médias numériques avec la récente acquisition du groupe Aufeminin.

Le groupe TF1 a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2,288 milliards d’euros en 2018, en hausse de +7 % par rapport à 2017 grâce à une croissance des ventes publicitaires sur les cinq chaînes non cryptées et le renforcement des activités de production de contenu, notamment la consolidation des activités de la division numérique Unify autour d’Aufeminin, acquis en mai 2018.

À noter que TF1 a réalisé 91 des 100 meilleures audiences télévisuelles en 2018.

Bouygues et les télécommunications avec Bouygues Telecom

Bouygues Telecom est un acteur majeur sur le marché français des télécommunications. Le groupe propose des solutions à la fois aux particuliers et aux entreprises. Bouygues Telecom fournit les technologies les plus avancées avec la 4G – et bientôt la 5G – ainsi que la fibre optique, couvrant une majeur partie du territoire français.

Dans les événements marquants de 2018, Bouygues Telecom a été classé numéro 1 des opérateurs en zone rurale et numéro 2 en France. Il a signé un accord de vente stratégique avec Fnac Darty et acquis 43,6 % de l’entreprise Keyyo (opérateur de téléphonie et internet pour les entreprises).

Sur un marché très concurrentiel et exigeant, Bouygues Telecom a réalisé un chiffre d’affaires de 5,344 milliards d’euros en 2018, en hausse de +6 % par rapport à l’année dernière. Le marché sera très attentif aux résultats trimestriels de Bouygues Telecom après les annonces décevantes d’Orange cette semaine.

Chiffre d’affaires, croissance et parts de Bouygues

Voici un résumé chiffré des activités du conglomérat Bouygues

bouygues-chiffre-affaires-croissance-parts

Sources : Cafedelabourse.com avec les données chiffrées du rapport annuel Bouygues 2018

Bouygues : répartition du chiffre d’affaires du groupe international

L’une des faiblesses du groupe Bouygues est la part importante du chiffre d’affaires réalisée en France, pas loin de 2/3 en 2018. Le groupe est exposé à une sous performance du marché français.

Les 39 % du CA se répartissent à l’international, dont 16 % en Europe, 12 % en Amérique, 8 % en Asie Pacifique et 3 % en Afrique et au Moyen-Orient.

ventes-bouygues-monde

Source : rapport annuel Bouygues 2018

Analyse fondamentale de Bouygues, opérateur de télécommunications français

  • Le chiffre d’affaires généré par le groupe Bouygues atteint 35,6 milliards d’euros en 2018, soit 8 % de plus qu’en 2017.
  • Le groupe Bouygues a généré un résultat opérationnel de 1,511 milliard d’euros en 2018, représentant une marge de 4 % et une augmentation de +7 %.
  • Le bénéfice net attribuable au groupe s’est élevé à 1,311 milliard d’euros en 2018, contre 1,082 milliard d’euros en 2017, soit une augmentation de +21 %. Après retrait des éléments exceptionnels, le résultat net part du groupe pour 2018 s’élève à 1,047 milliard d’euros, en hausse de +15 % par rapport à 2017.
  • Le bénéfice par action (résultat net attribuable par action) atteint 3,55 euros en 2018, soit +18 % d’augmentation.
  • Bouygues a proposé de maintenir son dividende au même niveau qu’en 2017, à 1,70 € par action, soit 5,4 % du prix d’une action.
  • Le cash-flow opérationnel (flux de trésorerie dégagé par les opérations) augmente de 320 millions d’euros, principalement en raison de la bonne performance opérationnelle de Bouygues Telecom. Il s’élève à 3,131 milliards d’euros en 2018, en augmentation de +11 %. Le groupe a investit dans ses opérations à hauteur de 1,573 milliard d’euros en 2018, principalement pour Bouygues Telecom. Finalement, le Free Cash-flow s’élève à 915 millions d’euros (flux de trésorerie dégagée par les opérations après investissement), en croissance de +6 %.
  • La dette nette s’élève à 3,657 milliards d’euros au 31 décembre 2018, contre 1,917 milliard d’euros par an au 31 décembre 2017. Cela reflète principalement les acquisitions récentes (Groupe Miller McAsphalt, aufeminin et Alpiq Engineering Services).

La valorisation de Bouygues n’est pas triviale. Son statut de conglomérat lui confère intrinsèquement une décote. Il est difficile pour un investisseur d’évaluer correctement la valeur de l’entreprise étant donné la diversité des activités. Généralement, la valorisation ne reflète que parfaitement les performances. Les cash flows sont soumis à l’incertitude des résultats de chaque entité, mais une valorisation simple par les flux de trésorerie du groupe a plutôt tendance à donner une valorisation aux alentours de 40-45€ par action.

Analyse technique de Bouygues, présidé par Martin Bouygues

bouygues-analyse-technique

Le groupe a subi les derniers résultats décevants d’Orange. Le marché a émis des doutes sur la capacité de Bouygues à performer sur son secteur des télécoms.

Ainsi, sur le court terme, la tendance est plutôt négative : le titre évolue au-dessous de ses moyennes mobiles à 20 et 50 jours (respectivement en noir et orange sur le graphique) et la MACD est négative, en dessous de sa ligne de signal. Le RSI stochastique est en zone neutre. En outre, les marchés financiers sont très hauts : le CAC40 est aux alentours de 5 500 euros, son niveau le plus haut depuis juin 2018, et est notamment soumis à l’incertitude que laisse planer Donald Trump sur ses décisions sino-américaines de tarifs protectionnistes. Toutes les places boursières européennes ont reculé le lundi 6 mai.

Abstraction faite de cette pénalité anticipée causée par Orange et de cette incertitude macroéconomique, sur le moyen long terme, la tendance est plutôt haussière : le cours de Bourse était dans un corridor ascendant depuis février 2019, évoluant au-dessus de ses moyennes mobiles à 20 et 50 jours, la moyenne mobile à 20 jours évoluant elle aussi au-dessus de la moyenne mobile à 50 jours.

En outre, le groupe se rapprochait de sa résistance d’octobre dernier aux alentours de 37 € (en rose sur le graphique). Les résultats trimestriels qui seront publiés le 15 mai seront déterminants dans la poursuite de cette tendance. Si ceux-ci s’avéraient décevants, le titre redescendrait vers son support de 30 € (en bleu sur le graphique) après dépassement du support court terme de 31,5 € (en rouge sur le graphique.

Analyse turbo de Bouygues

Deux stratégies : l’analyse technique court terme, et l’anticipation de mauvais résultats trimestriels, notamment au niveau des télécoms, ou encore l’incertitude macroéconomique autour des relations sino-américaines peut préconiser le placement sur le turbo Put Société Générale R412S, de barrière désactivante 38 €, de levier 6,25 et d’échéance le 21 juin 2019.

Une approche plus fondamentale et moyen long terme préconiserait le placement sur un de ces deux turbos Call Infini Société Générale : le W776S (le plus risqué) de barrière désactivante 31,76 € et de levier 12,09 ou le turbo D139S de barrière désactivante 27,69 € et de levier S.

Découvrez toutes nos analyses de turbos et d’actions en Bourse du moment

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits. Certaines informations fournies dans ce document peuvent provenir de sources externes à Société Générale. Dans cette hypothèse, l’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence des informations fournies ne sont pas garanties bien que ces informations aient été établies à partir de sources sérieuses, réputées fiables. Certains éléments du présent document sont fournis sur la base des données de marché constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier. Les informations et analyses produites par CafeDeLaBourse© ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de CafeDeLaBourse© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. CafeDeLaBourse© est un bureau de recherche indépendant. CafeDeLaBourse© et Société Générale ont conclu un accord commercial visant à rémunérer le(s) prestataire (s) pour le fait de donner des recommandations générales d’investissement. CafeDeLaBourse© ou ses représentants sont susceptibles d’avoir une exposition directe ou indirecte sur le(s) titre(s) mentionné(s) ci-dessus. Le lecteur est informé que CafeDeLaBourse© n’a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l’objectivité de son analyse. Les chiffres relatifs à des performances futures sont des prévisions qui ne constituent pas un indicateur fiable quant aux performances futures. Tous droits de reproduction et de représentation réservés par Société Générale, CafeDeLaBourse©.

#

Derniers Dossiers


changer-banque-transfert-compte-placement
stars-celebrites-investir-bourse
produit-bourse-investir-placement
sodexo-bourse