Compte joint : avantages et inconvénients du compte commun

Le 27 décembre 2018

investir-turbo-valeur-bourse

compte-joint-compte-commun

anticiper-marche-analyse-technique-300250

63 % des couples français possèdent un compte joint selon l’INSEE (2015). Si l’on croit tout connaître de ce produit bancaire ultra répandu, ce dernier peut encore réserver quelques surprises pour certaines personnes.

Découvrez les caractéristiques du compte joint : son fonctionnement, les comptes bancaires et les moyens de paiement concernés, le coût d’un tel compte mais aussi bien sûr, les atouts et limites du compte commun pour en ouvrir un en toute connaissance de cause.

Caractéristiques du compte joint

Le compte joint, un compte commun pour regrouper revenus, épargne et dépenses

Le compte joint est un compte bancaire en commun, ce qui signifie qu’il permet la mise en commun des revenus, avec pour finalité le plus souvent, de regrouper les dépenses ou l’épargne.

Le compte commun peut être utilisé par deux personnes voire plus. On peut par exemple envisager d’ouvrir un compte joint à 3 ou 4. Même s’il est en très grande partie utilisé par des couples (en concubinage, pacsés ou mariés), le compte joint peut être ouvert par des personnes sans aucun lien de parenté : amis, colocataires, etc. Au décès de l’un des cotitulaires, le compte joint est bloqué.

L’objectif d’un compte joint est donc de mettre en commun sur un seul compte en banque, de l’argent de plusieurs personnes, en vue de faciliter une gestion des dépenses communes.

Ouvrir un compte joint est aussi simple que l’ouverture d’un compte courant individuel

L’ouverture d’un compte joint est aussi simple que l’ouverture d’un compte courant individuel. Facile d’accès, il nécessite seulement de présenter à sa banque quelques documents, pièce d’identité avec photographie et justificatif de domicile. Chaque cotitulaire doit également fournir un spécimen de signature. Ils devront ensuite établir la convention de compte qui fixe les règles du compte joint et le parapher.

L’établissement bancaire ouvrira alors le compte joint aux noms des titulaires reliés par la mention « ou » (par exemple « Monsieur Martin » ou « Madame Martin »).

Les moyens de paiement du compte joint

Les moyens de paiement du compte joint sont communs aux cotitulaires. Le nom de l’ensemble des cotitulaires séparé par la mention « ou » figure sur les chéquiers avec lesquels les cotitulaires peuvent émettre des chèques. Un cotitulaire peut également avec sa seule signature et sans l’aval de l’autre, signer des virements ou des autorisations de prélèvement, alimenter le compte ou retirer tout ou partie des sommes dessus.

Attention, un moyen de paiement n’est pas commun aux cotitulaires : la carte bancaire, qui, comme dans le cas d’un compte courant individuel reste personnelle, ne peut être prêtée.

Lire aussi notre article Quelle carte bancaire choisir ?

Tarifs du compte joint

Le plus souvent, les banques traditionnelles proposent la deuxième carte bancaire associée au compte joint à -50 %. Mais cela signifie tout de même qu’il faut débourser les frais liés à la première carte ainsi que les fameux frais de tenue de compte.

À noter : comme dans le cas des comptes courants individuels, les banques en ligne sont généralement moins chères que les banques traditionnelles. La carte bancaire est souvent gratuite, à condition toutefois de pouvoir justifier d’un revenu minimum fixé par la banque en ligne.

Attention, dans les banques en ligne, le nombre de cotitulaires est généralement limité à deux.

Retrouvez notre TOP 10 des banques les moins chères du moment(1) :

Top banqueFrais annuels globaux et offres du moment
Voir offres
logo-boursorama-banque87,30 € / an

80€ offerts + CB gratuite
Découvrez
87,30€ / an

80€ offerts + CB gratuite (jusqu’au 04/11/19)*
Découvrez
Logo ING90€ / an

80€ offerts + CB gratuite (jusqu’au 05/11/19)*
Découvrez
orange_bank

95,88€ / an

Jusqu'à 120€ offerts (offre valable jusqu'au 30/11/19)*
Découvrez
111,75€ / an

60€ offerts (si ouverture d'un livret) + CB gratuite (jusqu'au 21/11/19)*
Découvrez
logo-hello-bank116,5€ / an

80€ offerts + CB gratuite (jusqu’au 09/12/19)*
Découvrez
logo-axa-banque159€ / an

Jusqu'à 250€ offerts pour toute 1ère domiciliation de salaires*
Découvrez
logo-monabanq174€ / an

Jusqu'à 120€ offerts + CB et services à partir de 2€ / mois (accessible sans condition de revenus)*
Découvrez
logo-macif238€ / an

Pas d'offres promotionnelles en cours
Découvrez
logo-credit-cooperatif247€ / an

Pas d'offres promotionnelles en cours
Découvrez
*Voir conditions sur le site

Les avantages du compte joint

Les avantages du compte joint sont nombreux et expliquent la popularité de ce type de compte auprès des Français. Le plus souvent plébiscité par les couples, il permet aussi de faciliter la gestion des dépenses au sein d’une colocation par exemple. Dès lors que plusieurs personnes ont des dépenses en commun (loyer, électricité, courses, mais aussi garde d’enfant ou vacances, par exemple), le compte joint rend plus aisé la gestion des dépenses communes.

Notez aussi que le compte joint n’est pas limité au compte courant et concerne quatre types de comptes bancaires. En effet, on peut ouvrir un compte joint pour un compte courant, un livret d’épargne bancaire , un compte-titres, ou encore un compte à terme. Il permet donc non seulement de mettre en commun ses revenus pour mieux gérer les dépenses communes mais aussi de mettre en commun ses revenus pour cumuler son épargne.

Les inconvénients du compte joint

Le cotitulaire connaît tout des mouvements du compte. Pas de surprise possible, on ne peut rien lui cacher, y compris que vous avez dépensé 500€ dans une boutique Montblanc à l’approche de son anniversaire ou que vous avez réservé un hôtel en Corse pour une escapade en amoureux.

Dans un autre registre, l’inconvénient principal du compte commun réside dans le fait que les cotitulaires sont solidairement responsables de sa tenue. Ainsi, avec le compte joint existe le risque d’être associé à une interdiction bancaire et celui d’avoir à répondre de dettes contractées par l’autre cotitulaire. En effet, en cas d’incident, la banque peut demander à n’importe quel titulaire de régulariser la situation, même s’il n’en est pas à l’origine. Seront également déduits du compte joint, les frais liés à un incident de paiement tels que chèque sans provision, rejet de virement ou de prélèvement, découvert non autorisé, etc. Même si vous n’êtes pas fautif, vous pourrez être tenu responsable par la banque.  Il est donc recommandé d’ouvrir un compte joint avec quelqu’un de confiance et de limiter son utilisation aux dépenses communes des cotitulaires.

Il existe cependant une solution spécifiée dans l’article L131-80 du Code Monétaire et Financier pour éviter que l’ensemble des cosignataires ne pâtisse des irrégularités de l’un d’entre eux. Vous pouvez en effet, au moment de la signature de la convention de compte ou plus tard en envoyant une lettre conjointe au directeur d’agence, désigner un « responsable du compte » qui, le cas échéant, sera seul responsable des irrégularités pouvant intervenir sur le compte.  Par exemple, en cas d’émission de chèque sans provision, les autres cotitulaires n’auront pas à faire face à l’interdiction bancaire.

D’autre part, s’il y a découvert, il est toujours possible de se désolidariser du compte joint en informant la banque et les cotitulaires de sa décision via un courrier recommandé avec accusé de réception. Le sortant, à compter de la date de son départ, ne peut plus être tenu responsable des mouvements sur le compte.

À noter : un compte joint peut être transformé en compte indivis ou compte en indivision. Le nom des cotitulaires n’est plus alors séparé par la mention « ou » mais par la mention « et ». Il faut donc l’accord express de l’ensemble des cosignataires pour effectuer n’importe quelle opération.

(1)Notre Top 10 des banques les moins chères correspond à un profil premium sans découverts, qui dispose d’une carte bancaire Gold Mastercard ou Visa Premier débit différé et d’un chéquier envoyé à domicile tous les 12 mois. Notre consommateur type pour cette étude utilise 5 à 8 prélèvements et 3 virements externes par mois (qu’il réalise depuis Internet) et 5 retraits externes par mois, avec 10 retraits hors zone euros sur l’année (représentant 2 500 €) et 15 achats hors zone euro sur l’année (représentant 2 000 €) ainsi qu’une assurance perte et vol des moyens de paiement. Il a un revenu supérieur à 2 000 €, domicilié dans la banque en question.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


cheque-de-banque-paiement
safran-analyse-en-bourse-leader-aeonautique
analyse-detaillee-GAFAM