Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
Changer de banque en 2023 : comment faire ?

Changer de banque en 2023 : comment faire ?




Vous vous êtes décidé à changer de banque en 2023 ? Que ce soit dans l’optique de faire baisser vos frais bancaires, parce que vous déménagez, ou bien parce que vous avez contracté un prêt immobilier dans un autre établissement, vous vous apprêtez à passer d’un établissement à un autre, peut-être d’une banque traditionnelle à une banque en ligne.

Les démarches de changement de banque, même si elles se sont simplifiées ces dernières années avec le mandat de mobilité bancaire, nécessitent tout de même de savoir comment s’y prendre. Découvrez dans cet article et en infographie, comment opérer et réussir votre changement de banque.

3 raisons de changer de banque



De nombreuses raisons peuvent (devraient) vous pousser à changer de banque en 2023. On en retiendra trois principales.

Des frais prohibitifs

Une grille tarifaire trop élevée peut pousser le particulier à changer de banque. On peut notamment penser aux frais de tenue de compte, mais aussi au prix de la carte bancaire, au prix des retraits et paiements effectués à l’étranger, ou encore au prix des virements instantanés par exemple, des frais qui peuvent considérablement varier selon la banque. Notez que la plupart des banques en ligne proposeront pour tous ces produits ou opérations des prix très attractifs, voire même parfois la gratuité.

Une offre de produits peu satisfaisante

L’offre des banques en matière de produits peut encore varier même si aujourd’hui l’offre des banques en ligne est quasiment identique à celles des banques traditionnelles, à quelques exceptions près. Les banques traditionnelles restent la référence en matière d’exhaustivité de produits d’épargne et de crédits mais de plus en plus de banques en ligne offrent désormais la même gamme étendue de produits. On soulignera l’offre complète des banques traditionnelles en matière de supports d’investissement (PEA, CTO, PEA-PME), souvent égalée par les banques en ligne, qui proposent en plus une offre de services bien plus développée en termes de courtage et notamment l’accès à une plateforme de trading qui permet d’effectuer analyses technique et fondamentale, de placer facilement ses ordres, de suivre ses investissements, et offre également l’accès à de nombreux contenus pédagogiques et informatifs, autant d’outils et contenus qui brillent souvent par leur absence du côté des banques traditionnelles, ce qui peut pousser certains investisseurs à vouloir changer de banque en 2023.

Une qualité de service pas au rendez-vous

La qualité de services est une composante importante de son attachement à sa banque. Le simple fait d’avoir un conseiller dédié ne suffit pas à être satisfait de sa banque comme ont tendance à le penser les banques traditionnelles. Le client sera aussi attentif à la qualité des conseils fournis, à l’étendue de la plage horaire à laquelle il peut joindre le service client, à la disponibilité en ligne de contenus pédagogiques et informatifs comme des simulateurs, des fiches explicatives sur les placements, etc. Et là, les banques en ligne tirent leur épingle du jeu, elles qui souhaitent permettre à leur clientèle de trouver en ligne tout le contenu dont elle peut avoir besoin, tout en restant à son écoute par téléphone si besoin, avec des horaires très étendus.

Comment changer de banque ? Notre infographie

comment-changer-banque-infographie

Consulter également notre Comparatif des banques traditionnelles

Loi Macron : changer de banque devient facile grâce à des démarches gratuites et simplifiées

Depuis 2005, la fermeture d’un livret ou d’un compte courant est gratuite. Les particuliers peuvent désormais aussi compter, pour faciliter leurs démarches relatives au changement de banque, sur le service d’aide à la mobilité bancaire mis en place par la loi Macron en 2017.

Ce dispositif prévoit que l’intégralité des démarches de transfert de compte soient effectuée par la banque d’arrivée. Ainsi, c’est le nouvel établissement bancaire qui se chargera de communiquer votre nouveau RIB à l’ancienne banque et à tous les organismes effectuant des prélèvements automatiques depuis votre compte (impôts, électricité, téléphone et Internet, etc.) mais aussi les organismes effectuant des virements vers votre compte courant (employeur, aides sociales, etc.). Les démarches pour souscrire à ce service sont relativement simples. Le client doit en effet communiquer à son nouvel établissement bancaire le RIB de son ancien compte et signer un mandat de transfert, et c’est tout.

Comment bénéficier du mandat de mobilité bancaire pour changer de banque en 2023 ?



Le service d’aide à la mobilité bancaire, qui simplifie grandement les démarches relatives au changement de banque, est ouvert à tous les particuliers qui en font la demande par écrit auprès de leur nouvelle banque. Dans ce courrier, vous devez demander l’annulation de tous les virements permanents présents sur votre compte d’origine, en précisant la date de fin d’émission des virements permanents par l’établissement de départ. Ensuite, vous devrez préciser si vous souhaitez ou non clôturer votre compte d’origine, et si oui, indiquer la date à partir de laquelle le solde positif de ce compte doit être transféré sur le nouveau compte

Attention : le mandat de mobilité bancaire concerne uniquement les comptes de dépôt et comptes courant détenus par des particuliers pour leur usage personnel. Les comptes professionnels ne sont pas concernés. Notez aussi que les comptes épargne type livret bancaire, compte à terme, etc. Ne sont pas concernés. Tous ces placements ne bénéficient pas du service de mobilité bancaire et le détenteur qui veut les transférer d’une banque à une autre devra donc effectuer lui-même toutes les démarches.

Ouverture d’un compte bancaire dans une nouvelle banque : comment préparer son changement de banque, quelles démarches effectuer ?

Quel que soit le type de banque choisi, vous devrez, pour ouvrir un compte, fournir à votre nouvelle banque un certain nombre d’informations :

  • état civil ;
  • coordonnées ;
  • situation fiscale (composition du foyer fiscal notamment mais vous devrez aussi signaler si vous êtes résident étranger par exemple ou bien si vous êtes un contribuable américain) ;
  • éventuellement, la banque peut vous demander la valeur estimée de patrimoine individuel. En effet, les banques ont le droit de vous le demander en vertu de l’article R561-12 du code monétaire et financier qui soulève l’obligation de vigilance des établissements bancaires.

Si vous optez pour une banque en ligne, cette dernière vous demandera aussi vraisemblablement, si elle propose la gratuité pour certaines cartes bancaires assortie à des conditions de revenus minimum, de renseigner vos revenus ainsi que votre catégorie socioprofessionnelle.

Vous devrez également être en mesure de justifier les informations que vous aurez communiquées à votre banque, qui vous réclamera un justificatif d’identité, un justificatif de domiciliation et un justificatif de revenus si la gratuité de vos moyens de paiement en dépend.

Il ne vous restera alors plus qu’à signer votre contrat !

Attention : avant de signer, prenez soin de vérifier que la banque propose bien les produits bancaires que vous souhaitez (PEA si vous souhaitez investir en Bourse, par exemple), que les services proposés vous conviennent (la plupart des banques en ligne ne permettent pas de déposer des espèces sur son compte, si vous le faites régulièrement ce type d’acteur n’est pas recommandé). Enfin et surtout, vérifiez que les prix pratiqués sont attractifs. Prenez bien le temps auparavant de consulter la brochure présentant les tarifs en vigueur.

À noter : dans le cas d’une banque en ligne, le changement de banque se fait 100 % en ligne et la signature du contrat est électronique.

La banque, après avoir traité ces informations, vous adressera votre nouveau RIB et vos nouveaux moyens de paiement : chéquier et carte bancaire. Si votre nouvelle banque est une banque en ligne, ce RIB vous servira à effectuer le premier virement qui permettra d’activer votre compte. Vous devrez en effet approvisionner votre nouveau compte courant avec un dépôt initial de l’ordre de quelques centaines d’euros.

Ensuite, quel que soit le type de banque choisi, vos moyens de paiement vous seront fournis, soit envoyés à votre domicile, soit à récupérer au guichet de votre agence.

Lire aussi notre article Quelle carte bancaire choisir ?

Quel délai pour changer de banque avec le mandat de mobilité bancaire de la loi Macron ?



La mise en place du mandat de mobilité bancaire a permis d’accélérer les démarches de changement de banque.

À partir du moment où votre dossier de demande de mobilité bancaire est réceptionné par votre banque d’arrivée, les deux banques disposent de 22 jours ouvrés pour effectuer toutes les démarches nécessaires à votre changement de banque. Dans le détail, votre nouvelle banque a 2 jours pour demander à votre ancienne banque les informations relatives à l’utilisation de votre compte pendant les 13 derniers mois, informations que votre ancienne banque doit communiquer à votre nouvelle dans un délai de 5 jours ouvrés. La nouvelle banque a ensuite 5 jours ouvrés pour informer du changement de banque les émetteurs de prélèvements et de virements sur votre compte.

Enfin, les débiteurs et créanciers ont 10 jours ouvrés pour prendre en compte ces informations.

Comparatif banque en ligne 2023

Top banque en ligneFrais annuels et offres du momentVoir offres
bforbankJusqu'à 200€ offerts + 6 mois gratuits (jusqu’au 13/05/24)*

0€ / an

Réaliser 3 opérations CB / trimestre à défaut 24 €/ ans, aucune conditions de revenus pour la Visa Classique
Réaliser 3 opérations CB / trimestre à défaut 36 €/ ans, revenus nets mensuels de 1 600 €mois pour la Visa Premier

200€/an pour la Visa Infinite + revenus nets mensuels de 4 000 € mois

1,95 % de frais pour les retraits d’espèces à l’étranger
Découvrez
logo-monabanqJusqu'à 160€ offerts (jusqu’au 31/05/24)* + services à partir de 2 € / mois*

36 € / an de frais de tenue de compte

36€/an, 72€/an, 108€/an selon le pack souscrit (Pratiq+, Uniq, Uniq+)

2 % de frais pour les paiements et retraits d’espèces à l’étranger avec un minimum de 1€ (nombre de paiement et retraits d’espèces gratuits par an à l’étranger variable selon le pack souscrit)
Découvrez
logo-boursobank Jusqu'à 150€ offerts + CB gratuite*

0 € / an

Réaliser 1 opération CB / mois à défaut 5 €/ mois pour la carte Welcome, Réaliser 1 opération CB / mois à défaut 108 €, 1 500 € de revenus nets mensuels pour la carte Ultim débit différé

Retrait d’espèces à l’étranger : 1 gratuit par mois pour la carte Welcom et 1,69 % au-delà / 3 gratuits par mois pour la carte Ultim et 1,69 % au-delà
Découvrez
logo-hello-bank80€ offerts + Hello Prime à 1€ pendant 6 mois*

0€/an (carte Hello One) sous réserve d’utilisation de la carte sinon 36€
60€/an (carte Hello Prime)

1€ / retrait espèces en zone euro (gratuit si DAB du réseau BNP Paribas)

1,50 % de frais pour les retraits d’espèces à l’étranger (gratuit si DAB du réseau BNP Paribas)
Découvrez
fortuneo80€ offerts + CB gratuite*

0 € / an

Réaliser 1 opération CB / mois à défaut 36 €, sans conditions de revenus
pour la Mastercard Fosfo*
Réaliser 1 opération CB / mois à défaut 108€, 1 800 € de revenus nets mensuels ou 10 000 € d'épargne
Dans la banque (+ 1 500€ de revenus nets mensuels pour une carte à débit différé) pour la Gold Mastercard

Retrait d’espèces à l’étranger : aucun frais sur tous vos paiements et retraits par carte bancaire, partout dans le monde
Découvrez
*Voir conditions sur le site.

Comparatif neobanque 2023

Top banque en ligneFrais annuels et offres du momentVoir offres
logo-N26 CB gratuite + pas de frais d’ouverture ni de tenue de compte*Découvrez
Lydia
Découvrez l'offre gratuite et les 3 offres payantes de Lydia*Découvrez
NickelUn compte pour tous en 5 minutes*Découvrez
Logo RevolutDépensez ou transférez de l’argent à l’étranger sans frais*Découvrez
*Voir conditions sur le site.

Comparatif banque traditionnelle 2023

Top banque classiqueLes offres du momentVoir offres
logo-sgJusqu'à 160€ offerts + Sobrio à 1 € la première année (jusqu'au 14/05/24)*Découvrez
logo-bnp80€ offerts + compte et CB et services "Essentiels" gratuits pendant 1 an (jusqu'au 10/06/24*)Découvrez
logo-CADécouvrez les 5 offres en ligne adaptées à vos besoins sans engagement ni condition de revenus*Découvrez
logo-lcl
Frais de tenue de compte offerts si domiciliation des revenus*Découvrez
*Voir conditions sur le site.

Transfert compte bancaire : les points de vigilance pour une mobilité bancaire réussie

Il ne suffit pas d’avoir un nouveau compte bancaire pour changer de banque. Si vous souhaitez changer de banque et non pas ouvrir un compte additionnel, vous devrez en effet procéder au transfert de compte qui doit intervenir avant la clôture de votre ancien compte.

changer-banque

Concrètement, il s’agit de prévenir tous les organismes effectuant des prélèvements automatiques et virements automatiques depuis ou sur votre compte et de leur communiquer vos nouvelles coordonnées bancaires. Autrefois fastidieuses et compliquées, ces démarches sont désormais facilitées avec le service d’aide à la mobilité bancaire évoqué plus haut. La banque d’arrivée se charge de prévenir vos créanciers et débiteurs. Le recours à ce service ne dispense pas d’une certaine vigilance. En effet, votre nouvelle banque communiquera vos coordonnées bancaires aux organismes effectuant des opérations sur votre compte au cours des derniers mois. Mais si par exemple, vous avez communiqué vos cordonnées à la CAF sans bénéficier d’aides, que votre situation personnelle change et que vous êtes amené à en toucher par la suite, alors votre nouvelle banque ne constatant aucune opération venant de cet acteur, ne l’aura pas prévenu.

Avec le service d’aide à la mobilité bancaire, votre nouvelle banque vous informera des organismes qu’elle a contacté, vérifiez qu’aucun oubli n’a été fait.

Attention aussi à ne pas oublier les prélèvements récurrents venant d’organismes qui possèdent non pas votre RIB mais les données de votre carte bancaire, à l’image de Netflix ou Amazon par exemple.

Quelle marche à suivre pour clôturer son compte bancaire ?

Pour clôturer votre compte bancaire, il ne suffit pas de vider les sommes détenues sur votre ancien compte mais il vous faudra adresser à votre ancien établissement une demande en bonne et due forme. En effet, la mise à zéro de votre compte n’engendre pas sa fermeture. Il sera alors considéré comme un compte inactif et vous aurez très vraisemblablement des frais de tenue de compte à payer, de l’ordre de 30 € par an.

Il vous faudra donc adresser une demande de clôture de compte et restituer vos moyens de paiement, soit par lettre recommandée, soit en déposant votre courrier directement dans votre agence bancaire. S’il reste de l’argent sur votre compte, joignez à votre demande de clôture de compte le RIB de votre nouvelle banque afin que les sommes restantes soient transférées sur votre nouveau compte.

Changement de banque : quels produits bancaires sont transférables ?



Le changement de banque ne concerne pas seulement le compte courant et il conviendra de bien savoir quels produits bancaires sont transférables ou non.

Transfert livret A et autres livrets bancaires

Ainsi, les produits d’épargne réglementée (livret A, LDDS, PEL, etc.) peuvent être transférés d’un établissement à un autre. Attention toutefois, le particulier ne peut posséder qu’une seule de chacune de ses enveloppes. Il n’est donc pas possible d’avoir un livret A dans une banque X et un autre dans une banque Y. Sachez aussi que certains produits à l’image du PEL sont certes transférables mais que ce transfert occasionne des frais. Vous devrez donc le plus souvent payer quelques dizaines d’euros à la banque que vous quittez.

Attention, les livrets bancaires ne sont pas transférables. Vous devrez clôturer votre livret dans votre ancienne banque et en ouvrir un nouveau dans votre nouvelle banque.

Crédit consommation et prêt immobilier

Le transfert des crédits immo et crédits conso est tout bonnement impossible et il s’agit d’ailleurs d’un frein majeur au changement de banque. En effet, la loi sur la mobilité bancaire ne prévoit pas la possibilité de changer de banque avec un crédit en cours.

Il faudra donc que le nouvel établissement bancaire dans lequel vous souhaitez aller veuille bien racheter le ou les crédits auprès de l’ancien. Et il n’est absolument pas obligé de le faire.

Bourse : compte titres, PEA, PEA PME et PEA jeunes

En ce qui concerne vos investissements actions, PEA et PEA-PME ainsi que compte-titres sont transférables sans aucune difficulté. Encore faut-il que la banque d’arrivée propose ce type d’enveloppes, ce qui n’est pas le cas des néobanques et de certaines banques en ligne, et qu’elle soit d’accord.

Attention, pendant toute la durée du transfert d’un PEA, d’un PEA-PME ou d’un compte-titres, vous ne pourrez effectuer de transactions. Mieux vaut donc solder les lignes les plus spéculatives qui pourraient vous coûter cher si le transfert venait à durer. Cela vous permettra également de faire baisser le coût du transfert. Car oui, le transfert d’un PEA, d’un PEA-PME ou d’un compte-titres est payant : les frais forfaitaires peuvent même être complétés de frais à la ligne.

Consulter également notre dossier Comment transférer un PEA ou un compte-titres

Le contrat assurance vie n’est pas transférable d’un établissement financier à un autre

Rappelons aussi que votre contrat assurance vie n’est pas transférable… ou presque ! La loi Pacte permet en effet le transfert d’un contrat d’assurance-vie à la condition qu’il s’agisse du même assureur et que le nouveau contrat soit plus récent que l’ancien.

Si vous voulez transférer un vieux contrat d’une banque traditionnelle pour un nouveau chez une banque ou un courtier en ligne, c’est impossible. Pour changer, il vous faudra effectuer des rachats sur votre ancien contrat, le fermer, et en ouvrir un nouveau. Avant de recourir à cette solution, prenez garde à l’avantage fiscal pour détention que vous pourriez avoir. Les intérêts de votre contrat d’assurance-vie de plus de 8 ans avec moins de 150 000 euros d’encours sont taxés à 24,7 % contre 30 % (la fameuse Flat Tax) pour un contrat de moins de 8 ans. Après 8 ans, vous bénéficiez également d’un abattement de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple, appliqué chaque année sur les gains des rachats. Il convient de bien prendre en compte cet avantage fiscal avant de clôturer votre contrat !

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.