Classement des sociétés françaises les plus décotées en Bourse

Le 24 juin 2020

top-societes-francaises-decotees-bourse

Café de la Bourse vous présente son classement des actions de sociétés françaises les plus décotées en Bourse. Pour la réalisation de ce classement, nous avons retenu l’univers de sélection de l’indice boursier Cac All-Tradable (ex-SBF) qui compte 290 valeurs au 19 juin 2020.

Découvrez également notre analyse et comparatif de l’évolution des indices MSCI growth (valeurs de croissance) et value (valeurs décotées) ainsi que nos réponses aux questions : une société décotée en Bourse peut-elle le rester longtemps ? Comment savoir si une décote d’action en Bourse est justifiée ?

Comment avons-nous sélectionné les actions décotées de notre palmarès Bourse ?

actions-societes-francaises-les-plus-decotees

Les classements ont été réalisés selon deux déclinaisons méthodologiques :

  • les 5 sociétés les plus décotées en Bourse uniquement selon leurs valeurs d’actifs nets tangibles aux bilans ;
  • les 5 sociétés les plus décotées en Bourse selon leurs valeurs d’actifs nets tangibles aux bilans combinées aux critères de bénéfices positifs systématiques ces 4 dernières années.

Les sociétés bancaires, d’assurances et de gestion d’actifs ont été volontairement exclues car la majorité de leurs actifs sont d’origine financière, afin de privilégier des actifs tangibles (de types matériels, immobiliers, stocks, etc.)

Nous avons considéré une valeur décotée selon son ratio de capitalisation boursière (nombre d’actions au capital multiplié par le cours de Bourse de l’action) divisé par sa valeur d’actif net tangible (somme des actifs tangibles : ce que possède la société soustraite de ses passifs, ce que doit la société).

Valeur décotée = (nombre d’actions au capital X cours de Bourse de l’action) / valeur d’actif net tangible

En d’autres termes, il s’agit de comparer quelle est la valeur nette pour l’actionnaire (actif net tangible selon les comptes officiels de la société) par rapport à son prix en Bourse (capitalisation boursière). Ce ratio peut également être calculé par action : il faut alors diviser la valeur d’actif net tangible par le nombre d’actions au capital.

Découvrir aussi notre dossier complet Investir en Bourse : nos 12 conseils pour bien débuter

TOP 5 des actions décotées de l’indice boursier CAC All Tradable

actions-francaises-decotées

1. Esso : filiale de la compagnie de pétrole américaine Exxonmobil

Avec plus de 1 700 salariés et 14,79 milliards d’euros de chiffre d’affaires 2019, la société Esso est spécialisée dans le raffinage de produits pétroliers. Elle compte deux sites français. Esso assure 30 % de la capacité de raffinage du pays. Le groupe possède aussi des activités de distribution et de commercialisation de produits pétroliers finis. Esso est également un acteur de la pétrochimie et de la fabrication de lubrifiants, huiles et graisses.

Bilan d’Esso

Lors de sa publication financière annuelle 2019, Esso présente une valeur d’actif net (capitaux propres) de 926,6 millions d’€ auxquels il est éventuellement possible de déduire 41,9 millions d’€ au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 884,7 millions d’€ au 31/12/2019 (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à 196 millions d’€. La décote est donc de 78 %. Son potentiel de revalorisation théorique est donc de + 351 %.

Compte de résultat d’Esso

Le point faible de la société Esso est le résultat net du groupe 2018 qui ressort en perte de 126,7 millions d’€. Néanmoins, le groupe a toujours été bénéficiaire au cours des 10 dernières années, sauf en 2013 et 2014. De plus, Esso est redevenue bénéficiaire au titre de l’année 2019 à hauteur de 23,1 millions d’€, ce qui représente 11,79 % de sa capitalisation boursière actuelle (196 millions d’€).

Une continuité de ces résultats positifs pourrait donc engendrer une revalorisation marquée du cours de Bourse de l’action Esso établi à 15,25 € au 19 juin 2020. Notons également que les prix du pétrole sont également en hausse, au dessus des 40 $ le baril contre des niveaux aux alentours des 20 $ fin avril 2020.

2. Signaux Girod : société spécialisée dans la signalisation routière




Avec environ 800 salariés et 100,1 millions d’euros de chiffre d’affaires 2019, la société Signaux Girod conçoit et commercialise des équipements, principalement pour les routes, tels que des panneaux de signalisations, balisages, ralentisseurs, marquages au sol, etc. Ses activités concernent aussi la mise en conformité de l’accessibilité.

Bilan de Signaux Girod

Lors de sa publication financière annuelle 2019, Signaux Girod présente une valeur d’actif net (capitaux propres) de 62,32 millions d’€ auxquels il est éventuellement possible de déduire 7,7 millions d’€ au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 54,62 millions d’€ au 30/09/2019 (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à 12,2 millions d’€. La décote est donc de 74 %.

Compte de résultat de Signaux Girod

Le point faible de Signaux Girod est la dégradation du résultat net du groupe depuis 2015 (2015 : perte de 2,5 millions d’€ ; 2016 : bénéfice de 0,3 million d’€ ; 2017 : bénéfice de 0,2 million d’€ ; 2018 : perte de 3,4 millions d’€).

En outre, la société a réalisé un profit de 1,46 million d’€ au titre de l’année 2019, soit 11,6 % de sa capitalisation boursière actuelle. Il est encore tôt pour savoir si les évènements liés au Covid-19 impacteront défavorablement les comptes de Signaux Girod. Si cet impact est limité et que le groupe parvient à poursuivre une situation bénéficiaire, alors le cours de Bourse de l’action Signaux Girod devrait se revaloriser sensiblement. Il est actuellement de 11,00 € au 19 juin 2020.

3. Unibail Rodamco Westfield : parmi les leaders mondiaux du foncier retail

Unibail Rodamco Westfield est l’une des plus grandes foncières au monde, spécialisée dans la détention de murs de centres commerciaux. Avec 2 418 millions d’euros de chiffre d’affaires 2019, la société Unibail Rodamco Westfield détient un parc immobilier étendu sur 109 sites dont 76 % en Europe et 24 % aux États-Unis.

Bilan d’Unibail Rodamco Westfield

Lors de sa publication financière annuelle 2019, la foncière cotée présente une valeur d’actif net (capitaux propres) de 31 853 millions d’€ auxquels il est éventuellement possible de déduire 3 223 millions d’€ au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 28 630 millions d’€ au 31/12/2019 (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à 7 630 millions d’€. La décote est donc de 73 %. Son potentiel de revalorisation théorique est donc de + 275 %.

Compte de résultat d’Unibail Rodamco Westfield

Le groupe a réalisé un profit de 1 106 millions d’€ au titre de 2019 et de 1 243 millions d’€ au titre de 2018.

Bien que les conséquences de la crise du Covid-19 aient un impact certain concernant la baisse de fréquentation des centres commerciaux, une chute boursière du cours de l’action Unibail Rodamco Westfield de 72 % au cours des 5 dernières années semble, selon nous, exagérative. L’action Unibail cote 55,20 € au 19 juin 2020. Notons que le profit 2019 de la foncière représente actuellement 14,50 % de son cours de Bourse.

Dans un scénario où ses futurs comptes de résultats passeraient en situation de pertes au titre du premier semestre 2020, voire au titre de l’année complète, avec un phénomène de « contagion » sur les années suivantes, la décote en Bourse actuelle de 73 % sur valeur d’actif net tangible, pourrait être alors justifiée. Ce qui n’est a priori pas le cas à ce jour.

4. Maurel & Prom : acteur pétrolier coté sur Euronext

Maurel & Prom est une société d’origine française spécialisée dans l’extraction pétrolière et gazière. Son activité est principalement située en Afrique de l’Ouest et de l’Est. Elle a produit 27 340 bep (barils équivalent pétrole) / jour courant 2019.

L’action Maurel & Prom a fait face à une chute de presque 75 % de sa valorisation boursière au titre des 5 dernières années. Cette situation s’explique en partie par des phases de prix du pétrole historiquement basses durant cette période, combinées à un retrait des investisseurs du secteur pétrolier.

Bilan de Maurel & Prom

Lors de sa publication financière annuelle 2019, Maurel & Prom présente une valeur d’actif net (capitaux propres) de 1 142 millions de $ (1 016 millions d’€) auxquels il est éventuellement possible de déduire 223 millions de $ (199 millions d’€) au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 919 millions de $ (818 millions d’€) au 31/12/2019. (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à 368 millions d’€. La décote est donc de 55 %. Son potentiel de revalorisation théorique est donc de + 122 %.

Compte de résultat de Maurel & Prom

Maurel & Prom a réalisé 61,66 millions de $  (54,89 millions d’€) de profits en 2018 et 35,14 millions de $ (31,28 millions d’€) de profits en 2019.

Le groupe a également réalisé un profit de 6,96 millions d’€ en 2017 et a enregistré une perte de 50,89 millions d’€ en 2016.

5. Carmila : société immobilière propriétaire de centres commerciaux Carrefour

Carmila est une foncière cotée qui possède les murs des centres commerciaux Carrefour. Son portefeuille d’une valeur de 6,4 milliards d’euros est constitué de 215 centres commerciaux situés en France, en Espagne et en Italie. La foncière évolue également par l’intermédiaire de projets d’extensions et de projets en phase d’étude.

Bilan de Carmila

Lors de sa publication financière annuelle 2019,  le groupe présente une valeur d’actif net (capitaux propres) de 3 546 millions d’€ auxquels il est possible de déduire 4,26 millions d’€ au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 3 542 millions d’€ au 31/12/2019 (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à 1 740 millions d’€. La décote est donc de  51 %. Son potentiel de revalorisation théorique est donc de + 104 %.

Compte de résultat de Carmila

Le groupe Carmila est régulièrement profitable bien que ses résultats soient parfois hétérogènes (2019 : 108,4 millions d’€ de bénéfice ; 2018 : 163,6 millions d’€ de bénéfice ; 2017 : 314,3 millions d’€ de bénéfice ; 2016 : 29,19 millions d’€ de bénéfice ; 2015 : 10,28 millions d’€ de bénéfice).

Au regard de ces éléments, l’action Carmila semble attractive à sa capitalisation boursière actuelle car la valeur est décotée selon son actif net tangible, qui est principalement de nature immobilière. De plus, Carmila présente une situation bénéficiaire depuis 10 ans.

Palmarès Bourse : 5 sociétés décotées du CAC All Tradable avec des bénéfices positifs

societes-francaises-decotees-avec-benefices-positifs

1. Unibail Rodamco Westfield : parmi les leaders des centres commerciaux en Europe

La foncière présente une décote sur actif net tangible de 73 % (soit un potentiel de revalorisation de + 275 %) à laquelle s’ajoutent des situations bénéficiaires sur le long terme (1 972 millions d’euros en moyenne sur 4 ans), soit 25,84 % de sa capitalisation boursière actuelle qui s’élève à 7 630 millions d’€.

La valorisation boursière actuelle de l’action Unibail Rodamco Westfield semble donc actuellement très faible.

2. Plastivaloire : pièces plastiques pour le secteur automobile




Avec plus de 5 300 salariés et 728 millions d’euros de chiffre d’affaires 2019, Plastivaloire transforme plus de 73 000 tonnes de matières premières par an au sein de ses processus de fabrication. Les pièces en plastique pour l’industrie automobile représentent 80 % de son activité. Le groupe fabrique également des produits destinés à l’industrie de la consommation grand public.

Bilan de Plastivaloire

Lors de sa publication financière annuelle 2019, Plastivaloire présente une valeur d’actif net (capitaux propres) de 298,83 millions d’€ auxquels il est éventuellement possible de déduire 102,65 millions d’€ au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 196,18 millions d’€ au 30/09/2019 (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à  90 millions d’€. La décote est donc de 54 %. Son potentiel de revalorisation théorique est donc de + 118 %.

Compte de résultat de Plastivaloire

Le groupe Plastivaloire a toujours réalisé des bénéfices depuis 2010 (2016 : bénéfice net de 39,06 millions d’€ ; 2017 : bénéfice net de 46,94 millions d’€ ; 2018 : bénéfice de 43,70 millions d’€ et 2019 : bénéfice net de 27,83 millions d’€), soit des bénéfices consolidés cumulés de 157,53 millions d’€ au cours des 4 dernières années représentant 175 % de la capitalisation boursière actuelle.

La valorisation boursière de l’action Plastivaloire semble donc particulièrement attractive au regard de ces ratios.

3. Klépierre : l’un des leaders des centres commerciaux européens

Avec un patrimoine foncier proche des 24 milliards d’€, Klépierre est spécialisée dans la détention de murs de centres commerciaux au sein des grandes villes européennes.

Klépierre a généré un chiffre d’affaires de 1 242 millions d’€ au titre de l’année 2020.

Sa valorisation boursière est actuellement basse du fait des craintes des investisseurs concernant les baisses de fréquentations des centres commerciaux, amplifiées à la suite du contexte de Covid-19.

Bilan de Klépierre

Lors de sa publication financière annuelle 2019, Klépierre a une valeur d’actif net (capitaux propres) de 12 258 millions d’€ auxquels il est éventuellement possible de déduire 631 millions d’€ au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 11 627 millions d’€ au 31/12/2019 (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à 5 483 millions d’€. La décote est donc de 53 %. Son potentiel de revalorisation théorique est donc de + 112 %.

Compte de résultat de Klépierre

Le groupe Klépierre a toujours réalisé des bénéfices au cours des 4 dernières années (2016 : bénéfice net de 1 083 millions d’€ ; 2017 : bénéfice net de 1 106 millions d’€ ; 2018 : bénéfice de 1 119 millions d’€ et 2019 : bénéfice de 1 242 millions d’€), soit des bénéfices consolidés cumulés de 4 550 millions d’€ au cours des 4 dernières années représentant 83 % de sa capitalisation boursière actuelle.

La valorisation de l’action Klépierre semble donc a priori très faible, à moins que sa situation bénéficiaire ne se retourne à l’avenir.

4. Carmila : foncière cotée de centres commerciaux

Disposant d’une décote sur actif net tangible de 51 % (soit un potentiel de revalorisation de + 104 %), la foncière a cumulé 615 millions d’€ de profits, au titre des 4 dernières années. Cela représente 35 % de sa capitalisation boursière actuelle établie à 1 740 millions d’€.

L’action Carmila présente donc un potentiel de revalorisation marqué car la foncière est décotée et reste rentable sur le long terme.

5. PSB industries : parmi les leaders mondiaux des emballages pour les cosmétiques

Avec environ 1 900 collaboratrices et 15 sites industriels, PSB Industrie est présente sur les marchés français, polonais, américains et mexicains. La société à réalisé un chiffre d’affaires de 266 millions d’euros au titre de 2019.

Le groupe est également positionné sur les emballages des produits de luxe, ainsi que dans les secteurs industriels et de la santé. PSB industrie dispose aussi d’activités dans la chimie de spécialité.

Bilan de PSB Industries

Lors de sa publication financière annuelle 2019,  le groupe présente une valeur d’actif net (capitaux propres) de 152,47 millions d’€ auxquels il est possible de déduire 42,64 millions d’€ au titre des actifs intangibles, soit une valeur d’actif net tangible de 109,83 millions d’€ au 31/12/2019 (date de clôture des comptes annuels).

Or, sa capitalisation boursière actuelle est établie à 69 millions d’€. La décote est donc de 37 %. Son potentiel de revalorisation théorique est donc de + 59 %.

Compte de résultat de PSB industries

Le groupe PSB Industries a toujours été bénéficiaire au cours des 4 dernières années (2016 : bénéfice net de 14,86 millions d’€ ; 2017 : bénéfice net de 10,21 millions d’€ ; 2018 : bénéfice de 5,45* millions d’€ et 2019 : bénéfice de 11,92 millions d’€), soit des bénéfices consolidés cumulés de 42,44 millions d’€ au cours des 4 dernières années représentant 61 % de sa capitalisation boursière actuelle.

À noter que pour 2018, le résultat net de PSB Industries était de 77,96 millions d’€ déduit de 72,51 millions d’€ au titre du résultat exceptionnel des activités non poursuivies.

Au regard de ces éléments, l’action PSB industrie semble présenter une valorisation boursière attractive, d’une part du fait de sa décote au bilan et d’autre part du fait de sa situation bénéficiaire de long terme.

Analyse des indices boursiers MSCI value et growth

Les valeurs décotées sont également dites « value » tandis que les valeurs de croissance sont nommées « growth ». Il existe également de nombreuses autres stratégies d’investissement, dont celles de rendement, ou encore celles basées sur le trading.

Nous allons comparer ici les différentes stratégies, globales, value et growth.

Évolutions des indicateurs MSCI, value et growth sur 20 ans (base 100)

evolution-indicateurs-msci-value-growth-20-ans

Source : msci.com

L’évolution sur 20 ans (31 janvier 2000 – 29 mai 2020) des indicateurs MSCI, indique une performance de + 79,65 % pour le MSCI Growth, de + 57,81 % pour le MSCI (toutes stratégies) et de + 32,05 % pour le MSCI value.

Les stratégies value présentent donc un certain retard sur le long terme, comme le montrent les évolutions des indices MSCI sur 20 ans.

Évolutions des indicateurs MSCI, value et growth sur 5 ans (base 100)

evolution-indicateurs-msci-value-growth-5-ans

Source : msci.com

L’évolution sur 5 ans (30 juin 2015 – 29 mai 2020) des indicateurs MSCI indique une performance de + 49,72 % pour le MSCI Growth, de + 20,30 % pour le MSCI (toutes stratégies) et de – 5,03 % pour le MSCI value.

On constate ainsi que sur les deux horizons de temps (20 ans et 5 ans) l’indicateur MSCI Growth est systématiquement en tête, suivi par l’indicateur MSCI (toutes stratégies). L’indicateur MSCI Value présente des performances moindres sur ces périodes, mais ce ne fut pas toujours le cas, comme indiquent les zones surlignées en bleu mises en évidences au sein du graphique 20 ans.

Évolutions des indicateurs MSCI, value et growth sur 20 ans (base 100, avec mise en évidence des périodes de surperformance du MSCI Value)

evolution-indicateurs-msci-value-growth-20-ans

Source : msci.com

Nous constatons ainsi qu’entre 2003 et 2007, la stratégie value a surperformé, tout comme entre 2009 et 2015.

Une société décotée en Bourse peut-elle le rester longtemps ?




Oui, surtout pour les valeurs dont la liquidité est faible. Si à cela, s’ajoute un cycle boursier peu favorable aux stratégies value, comme c’est d’ailleurs le cas depuis 5 ans, alors une société peu chère en Bourse selon son bilan (et aussi ses bénéfices) peut rester « value » durant plusieurs années.

En outre, les valeurs décotées de plus grandes capitalisations boursières sont davantage suivies par les analystes financiers, les traders et opérateurs de marché. De ce fait, lorsqu’elles présentent de fortes décotes leurs revalorisations ont tendance à être plus rapides que celles de small caps en Bourse.

Comment savoir si une décote d’action en Bourse est justifiée ?

Il arrive que certaines situations de décotes soient justifiées notamment lorsque le secteur d’activité de la société est en retournement marqué. Ce fut par exemple le cas du secteur parapétrolier ces dernières années. Certaines sociétés de ce secteur étaient fortement décotées en Bourse et présentaient encore des comptes bénéficiaires jusqu’en 2018. Ensuite, les années de prix du pétrole bas se cumulant, ces sociétés n’ont pas toujours pu faire face aux coûts de leurs dettes, et nombreuses d’entre elles ont fait faillite.

Cela indique donc que même en présence d’une forte décote au bilan et de bénéfices positifs sur le long terme, tout peut arriver, même des situations de faillite. Pour se protéger de ces situations, certaines analyses peuvent aider : privilégier de faibles ratios d’endettement ainsi que l’analyse approfondie des secteurs d’activités, par exemple.

À l’inverse, lorsqu’une situation de décote est injustifiée à la suite des contextes de difficultés conjoncturelles (et non structurelles), alors les revalorisations boursières peuvent être « fulgurantes ». Les analystes capables de repérer ces situations génèrent souvent d’excellentes performances surtout s’ils sont capables d’être patients lors des cycles moins favorables à la stratégie value. Ce fut notamment le cas des stratégies employées par certains des meilleurs investisseurs au monde, tels que Benjamin Graham, Warren Buffett ou encore Walter Schloss.

Ainsi, bien qu’une société décotée en Bourse au regard de ses rapports financiers peut présenter des atouts, cela n’est pas systématiquement synonyme de hausse future de son action et de sa valorisation boursière. De nombreux autres paramètres entrent en compte tels que la conjoncture sectorielle et/ou macroéconomique, l’endettement, la profitabilité, la croissance, ainsi que l’ensemble des risques relatifs aux sociétés et aux actifs financiers.

De plus, les ratios calculés au sein de cet article sont valables au 19 juin 2020, les capitalisations boursières utilisées pour ces calculs évoluent à la hausse ou la baisse lors de chaque séance boursière et sont donc de nature à faire évoluer les ratios quotidiennement.

Inscrivez-vous gratuitement et recevez nos idées d’investissement + en cadeau nos 5 ebooks

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Crypto monnaie et Fintech celebrites-investir-crypto-monnaie
Produits Financiers dossier-phare-fonds
Bourse et Trading pictet-fonds-thematique-environnement
Bourse et Trading fiabilite-societe-cotee-bourse