Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Les secteurs les plus performants et les moins performants en Bourse de 2023

Les secteurs les plus performants et les moins performants en Bourse de 2023

Alors que le secteur du luxe n’offre pas les mêmes résultats en 2023 que ce que nous avions pu voir en 2022, et que le secteur de la santé semble peiner depuis le début de l’année, voyons ensemble quels sont les secteurs d’activités qui ont le mieux performé et le moins performé en Bourse en 2023 et lesquels pourront offrir les meilleures opportunités boursières en 2024.

Top 3 des secteurs les plus performants en Bourse en 2023

Après avoir revu les performances d’une très large sélection d’ETF thématiques et sectoriels, nous sommes parvenus à dresser le classement des 3 secteurs d’activité qui ont été les plus performants en Bourse en 2023.

Secteur de la blockchain et des cryptos

Il est fort probable que le secteur de la blockchain et des cryptos ait été boosté par une année 2023 positive du Bitcoin avec notamment la récente hausse du cours du Bitcoin et de l’Ether au mois d’octobre et novembre 2023. Toutefois, il faut souligner que le secteur de l’innovation blockchain ne se limite pas seulement aux cryptos, puisqu’il regroupe des entreprises variées, allant des startups spécialisées dans la création et l’échange de crypto-monnaies, aux entreprises traditionnelles qui utilisent la technologie blockchain, etc.

Il s’agit en tout cas d’un secteur en pleine croissance, malgré les rebondissements et la volatilité associée à cette thématique d’investissement.

L’ETF qui semble le mieux répliquer ce secteur d’activité est L’ETF VanEck Crypto and Blockchain Innovators (ISIN : IE00BMDKNW35) qui affiche une performance de +114,12 % en 2023.

Performance 2023 de l’ETF Crypto and Blockchain Innovators

Performance 2023 de l’ETF Crypto and Blockchain Innovators

Source : JustETF

Cet ETF qui réplique le secteur de la blockchain et des cryptos n’est composé que d’actions et n’intègre aucune crypto monnaie. On y retrouve par exemple l’action Coinbase, l’action Microstrategy, l’action Block Inc ou encore l’action Northern Data.

Cet ETF fortement volatil (>68 % par an) offre une intéressante opportunité d’investissement pour ceux qui veulent prendre le risque de s’exposer aux innovations de la blockchain, pour tenter de faire des performances hors-normes. Attention quand même aux futures annonces de la SEC qui pourraient aussi bien propulser le secteur de la blockchain et des cryptos à la hausse, que réduire à néant la tendance haussière observée.

Consulter également notre article 8 monnaies virtuelles à suivre en 2023

Secteur des semi-conducteurs

Le secteur des semi-conducteurs est devenu un élément clé de nos économies modernes reposant énormément sur l’innovation technologique. Sans les semi-conducteurs, il n’y a pas d’ordinateurs, pas de smartphones, ni d’électronique embarquée dans les voitures. En fait, on ne pourrait même pas produire le plus simple des appareils électro-ménagers sans les semi-conducteurs.

Le secteur des semi-conducteurs a connu une forte pénurie pendant la période Covid, entraînant l’arrêt de plusieurs industries, un événement qui a permis au monde de prendre conscience de l’importance de ce domaine d’activité dans l’économie d’aujourd’hui.

Le secteur des semi-conducteurs est aussi au cœur des actualités géopolitiques, et probablement à l’origine des tensions entre la Chine et Taïwan. En Europe, il y a une forte volonté politique de mettre en place une production locale de ces éléments indispensables au bon fonctionnement de l’industrie et de l’économie.

Tout ceci se reflète dans la performance boursière de ce secteur en 2023. Le tracker qui semble bien refléter le secteur des semiconducteurs est l’ETF Amundi MSCI Semiconductors ESG Screened (ISIN : LU2090063327) qui enregistre en 2023 une performance de +53,29 %

Performance 2023 de l’ETF Amundi MSCI Semiconductors ESG

Performance 2023 de l’ETF Amundi MSCI Semiconductors ESG

Source : JustETF

Cet ETF qui est composé à 27 % d’actions NVIDIA, ainsi que d’autres actions comme l’action TSMC, l’action ASML, l’action Texas Instruments, ou encore l’action AMD, pourrait continuer à représenter une excellente opportunité d’investissement pour les prochaines années.

Le secteur des semiconducteurs étant en effet fortement lié aux innovations de l’intelligence artificielle, lesquelles seraient impossibles sans une augmentation des puissances de calculs informatiques rendues possible avec des puces électroniques toujours plus performantes.

Le secteur de l’intelligence artificielle

Vous n’avez pas pu passer à côté de la couverture médiatique concernant les récentes innovations sur l’intelligence artificielle (IA). La performance boursière de ce secteur est à l’image de l’engouement observé par les internautes pour cette nouvelle technologie révolutionnant de nombreux secteurs d’activité.

Sous réserve des régulations à venir encadrant l’IA en Europe et aux USA, l’intelligence artificielle est une révolution technologique au moins aussi importante que l’arrivée d’Internet. Il faudra justement être vigilant et ne pas y investir tout son capital, car si les promesses font rêver, le secteur pourrait connaître une bulle spéculative comme ce fut le cas avec la bulle des Dotcom en 2000.

L’ETF qui semble bien représenter le secteur de l’IA est l’ETF Xtrackers Artificial Intelligence & Big Data (ISIN : IE00BGV5VN51). Ce dernier affiche une performance de +51,21 % en 2023.

Performance 2023 de l’ETF Xtrackers Artificial Intelligence & Big Data

Performance 2023 de l’ETF Xtrackers Artificial Intelligence & Big Data

Source : JustETF

Il est fort probable que le secteur de l’intelligence artificielle n’ait pas encore dévoilé tout ce qu’il pourra permettre de transformer dans nos économies et industries, c’est donc une thématique d’investissement intéressante pour les prochaines années.

Comme nous le disions, il faudra faire attention aux potentielles adoptions de lois « anti-IA », ou à la mise en place d’une réglementation trop sévère qui pourrait pénaliser le secteur de l’intelligence artificielle. De plus, comme c’est le cas pour les secteurs qui connaissent un effet de mode, il faudra se montrer prudent et anticiper l’apparition d’un bulle spéculative qui devra nécessairement éclater avant que le secteur puisse repartir sur de bonnes bases. Comme c’est souvent le cas dans ce genre d’évènement de marché, il y a de nombreuses entreprises qui n’y survivent pas et il est difficile pour le moment d’évaluer qui seront les gagnants en bout de course.

Top 3 des secteurs les moins performants en Bourse en 2023



De la même manière, nous avons également déterminé les secteurs qui ont été les moins performants en Bourse en 2023.

Consulter également notre article Mauvais placement : quoi faire ?

Le secteur des infrastructures pour véhicules électriques

Bien que le secteur des véhicules électriques soit très médiatisé, fortement soutenu par les politiques européennes et qu’une forte compétition existe entre les différents constructeurs pour gagner des parts de marché dans un secteur qui s’annonce être l’avenir des moyens de transport, il semblerait pourtant que le secteur des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques soit à la peine en 2023.

Il s’agit pourtant d’un sous-secteur indispensable à la réussite de l’industrie des voitures électriques.

L’ETF qui semble bien représenter ce secteur d’activité est l’ETF HANetf Electric Vehicle Charging Infrastructure (ISIN : IE000HMSHYJ6) qui enregistre une perte de -53,16 % en 2023.

Performance 2023 de l’ETF HANetf Electric Vehicle Charging Infrastructure

Performance 2023 de l’ETF HANetf Electric Vehicle Charging Infrastructure

Source : JustETF

Cet ETF qui est composé notamment de l’action EVGO, de l’action WallBox ou encore de l’action Chargepoint enregistre donc une perte importante. Toutefois, il ne faut peut-être pas jeter le bébé avec l’eau du bain car il s’agit d’un secteur qui est destiné à prendre de l’importance au cours des prochaines années. L’adoption des véhicules électriques devrait croître jusqu’en 2035, période à laquelle les véhicules thermiques auront normalement disparu, et les besoins en station de recharge devraient croître proportionnellement à l’utilisation des moyens de transport électriques.

Découvrir aussi notre article Faut-il investir dans les actions Nio ?

 Le secteur des énergies solaires



Alors que le développement des énergies renouvelables est un enjeu majeur pour les générations à venir, l’année 2023 a enregistré des performances boursières négatives sur l’ensemble des greentechs. C’est d’autant plus le cas du secteur de l’énergie solaire.

Probablement victime de l’engouement pour d’autres secteurs comme l’IA et la défense, le secteur des énergies solaires est en berne en 2023, malgré, là aussi, un fort soutien des politiques pour la transition énergétique.

Le tracker qui semble bien représenter le secteur de l’énergie solaire, c’est l’ETF Invesco Solar Energy (ISIN : IE00BM8QRZ79). Composé des 42 entreprises les plus pertinentes du secteur et avec une répartition géographique équilibré, il affiche une perte de -43,70 % en 2023.

Performance 2023 de l’ETF Invesco Solar Energy

Performance 2023 de l’ETF Invesco Solar Energy

Source : JustETF

Il s’agit comme pour les véhicules électriques d’un secteur d’avenir. Néanmoins, la concurrence est rude avec une industrie des panneaux photovoltaïque très compétitive en Chine notamment. Investir en Bourse sur l’énergie solaire nécessite donc une très bonne connaissance du secteur, et il faudra bien choisir les actions ou les ETF dans lesquels investir si vous anticipez une croissance du secteur dans les années à venir.

Attention aussi à l’arrivée de potentielles nouvelles technologies alternatives pour produire de l’énergie propre, ainsi qu’au débat sur l’impact écologique réel des panneaux solaires, lesquels pourraient perdre le si précieux soutien des politiques de transition énergétique.

Le secteur de la conquête spatiale



Si la société SpaceX d’Elon Musk semble être un franc succès, on ne peut visiblement pas en dire autant de l’ensemble du secteur. Bien que l’économie spatiale semble appartenir pour nombre d’entre nous au domaine de la science-fiction, il faut rappeler que la conquête spatiale ne se limite pas aux voyages humains dans l’espace. Ce sont davantage les enjeux d’une couverture Internet par satellite au niveau mondial ; ainsi que les enjeux de la défense militaire, comme nous avons pu le voir avec Israël qui a intercepté un missile Yéménite dans la haute atmosphère, faisant de cet évènement le premier combat militaire spatial de l’histoire.

Le fonds thématique qui semble bien représenter ce secteur est l’ETF HANetf Procure Space (ISIN : IE00BLH3CV30). Ce dernier enregistre une contre-performance de -20,42 % en 2023.

Performance 2023 de l’ETF HANetf Procure Space

Performance 2023 de l’ETF HANetf Procure Space

Source : JustETF

Encore une fois, il s’agit d’une thématique d’investissement qui nécessite une excellente compréhension du secteur. Les ETF offrant une exposition sur ce secteur semble un choix plus judicieux que le stock picking. Toutefois, les ETF offrent une forte exposition sur les entreprises américaines du secteur, et nous regrettons de ne pas voir la Chine et l’Inde davantage représentés, alors même que ces pays pourraient dominer encore plus le secteur dans les années à venir.

Consulter également notre article L’espace : une opportunité en Bourse ?

Les secteurs à suivre en Bourse en 2024



Nous allons maintenant voir ensemble les 3 secteurs à suivre en Bourse en 2024, des secteurs d’activité qui pourraient être porteurs et performants. Nous allons également vous présenter un ETF qui permet d’investir sur chacune de ces thématiques.

Le secteur de la santé

Le secteur de la santé pourrait être en croissance en 2024 pour plusieurs raisons, et notamment le vieillissement de la population, l’une des raisons les plus souvent évoquées quand on parle du secteur de la santé. De plus, le secteur de la santé ne se limite pas au domaine hospitalier ou pharmacologique comme on pourrait l’imaginer. L’IA ou le Big Data sont aussi des domaines des plus en plus utilisés dans le secteur de la santé et qui pourraient notamment permettre d’optimiser la prévention, la détection précoce de maladies graves, ou encore l’amélioration de l’organisation du secteur de la santé.

Un tracker qui pourrait être utilisé pour investir dans ce secteur est l’ETF Amundi ETF MSCI Europe Healthcare (ISIN : FR0010688192). Sa performance sur 3 ans est de +22,30 %.

Le secteur de la défense



Si le secteur de la défense pourrait être intéressant à suivre en Bourse en 2024, c’est en raison des guerres, des confits et des tensions géopolitiques grandissantes dans de nombreuses régions du monde. Ce n’est pas une bonne nouvelle en soi, et cela ne constitue pas un investissement éthique, néanmoins, il s’agit d’un secteur d’activité sur lequel il est possible d’investir et obtenir un rendement qui peut être croissant en situation d’instabilité géopolitique.

De nombreux pays européens ont annoncé augmenter significativement leurs dépenses militaires, et la guerre en Ukraine, à elle seule, concentre un budget militaire colossal. Les estimations les plus basse prévoient que les pays d’Europe augmentent leurs budgets de la défense de plus de 3 % par an entre 2024 et 2028, notamment pour l’acquisition de nouveaux systèmes de défense.

Le domaine de la défense est aussi un secteur dont le moteur est l’innovation technologique, l’IA et la robotique.

Pour investir dans le secteur de la défense, vous pourriez par exemple vous orienter vers l’ETF VanEck Defense (ISIN : IE000YYE6WK5). Cet ETF a enregistré une performance de +22,45 % au cours des 6 derniers mois.

Le secteur du luxe

S’il y a bien un domaine où la France excelle, un domaine connu pour ne pas connaître les crises, c’est le secteur du luxe. Bien que le secteur du luxe soit au point mort en 2023, avec une forte baisse au cours des 3 derniers mois (-13 %), il n’en reste pas moins une thématique d’investissement intéressante à suivre en Bourse pour 2024.

Le secteur du luxe n’a pas encore retrouvé son niveau d’avant la crise du Covid, ce qui laisse pour 2024 un potentiel de croissance de +10 % à +20 %. D’autant qu’un phénomène d’attrait pour les produits de luxe et de grande qualité est observé au niveau mondial, peut-être une conséquence de la popularité de certains influenceurs Instagram et TikTok affichant régulièrement des produits de luxe.

L’Asie, notamment la Chine, continue de représenter une part grandissante de la consommation de luxe et au regard de l’importante population du pays, cela annonce un fort potentiel pour les prochaines années ; plus de 50 % du marché des produits de luxe sera consommé par les Chinois selon une étude de Bain&Company. Investisseur dans le luxe, il faudra ainsi toujours surveiller de près la situation économique de la Chine.

Pour investir dans le secteur du luxe, vous pourriez étudier l’ETF Amundi S&P Global Luxury (ISIN : LU1681048630). Cet ETF affiche une performance de +67,59 % sur les 5 dernières années.

Découvrir aussi notre article Faut-il acheter l’action Hermès ?

Pour conclure, il faudra respecter les règles de base de l’investissement en 2024, à savoir ne pas investir de l’argent dont vous avez besoin prochainement, garder une vision long terme et mettre en place une stratégie d’investissement échelonné. De plus, il faudra aussi ajuster vos investissements en fonction de l’évolution du contexte économique et politique.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.