Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Investissement passif et ETF : comment faire le bon choix ?

Investissement passif et ETF : comment faire le bon choix ?

L’investissement passif apparaît, comme une stratégie privilégiée par les investisseurs particuliers qui cherchent à optimiser leur portefeuille boursier sans y consacrer trop de temps. Les ETF, ou fonds négociés en bourse, sont au cœur de cette approche, offrant une diversification instantanée à travers un large éventail de marchés et de secteurs. Mais comment naviguer dans l’univers complexe des ETF et faire des choix éclairés qui correspondent à vos objectifs à long terme ?

Cet article vous guidera à travers les principes fondamentaux de l’investissement passif en Bourse et vous fournira des conseils pratiques pour sélectionner les ETF les plus adaptés à votre stratégie d’investissement.

Qu’est-ce que l’investissement passif ?

banniere xtb

L’investissement passif est une stratégie qui consiste à investir dans des titres diversifiés avec l’intention de les conserver dans son portefeuille sur le long terme, sans chercher à surperformer le marché avec une gestion active. Cette approche repose sur l’hypothèse que les marchés financiers sont généralement efficaces et que, sur le long terme, il est difficile, voire impossible, de surpasser régulièrement les rendements du marché, même avec du trading actif ou une sélection active de titres ou encore avec des tentatives de prévision des fluctuations de marché.

En pratique, l’investissement passif se traduit souvent par l’achat de fonds indiciels ou ETF (Exchange-Traded Funds) qui répliquent la performance d’un indice de marché, comme le CAC 40, le S&P 500 ou le MSCI World par exemple. Ces fonds offrent une diversification instantanée, car ils contiennent des actions de nombreuses entreprises, réduisant ainsi le risque spécifique à l’exposition sur une seule action.

En résumé, l’investissement passif est une stratégie qui privilégie la patience et la discipline, en reconnaissant que la valeur des investissements peut croître de manière significative grâce à la force des intérêts composés (ou intérêts capitalisés) sur de longues périodes. C’est une approche qui convient particulièrement aux investisseurs particuliers qui préfèrent une méthode moins stressante et plus prévisible pour bâtir leur patrimoine financier.

Investissement passif et investissement actif : quelle différence ?

La différence entre l’investissement passif et l’investissement actif repose surtout sur deux mises en pratique de l’investissement en Bourse radicalement opposées.

La gestion passive vise à égaler les résultats d’un indice boursier. Cette méthode d’investissement privilégie l’acquisition de produits d’investissement qui sont conçus pour reproduire la performance globale des marchés boursiers. Les opérations d’achats / ventes sont plus rares, reflétant la stabilité d’un portefeuille qui n’exige pas de changements fréquents dans sa composition. Les coûts associés à cette forme de gestion sont relativement faibles, car elle ne nécessite pas une intervention fréquente pour acheter ou vendre des titres financiers. La diversification inhérente à cette stratégie et l’absence de spéculation sur des actions individuelles contribuent à diminuer les risques. Quant aux rendements, ils tendent à suivre ceux de l’indice de référence, déduction faite des frais de gestion des fonds indiciels ou des ETF. C’est une approche d’investissement qui favorise la constance et la prévisibilité.

À l’inverse, la gestion active est une stratégie d’investissement dont le but est de dépasser la performance d’un indice boursier de référence. Elle implique une sélection méticuleuse des titres (stock-picking) et un timing stratégique des investissements pour obtenir des rendements plus élevés. Cette approche nécessite des transactions régulières afin d’optimiser le portefeuille et de profiter des opportunités du marché. Les frais associés à cette méthode sont forcément plus importants, car elle exige une gestion dynamique avec de nombreux ordres d’achats et de ventes. Les risques encourus sont également plus importants, étant directement liés aux décisions du gestionnaire de fonds. Les rendements, quant à eux, sont incertains car ils peuvent soit excéder, soit ne pas atteindre les résultats de l’indice ciblé, reflétant la nature variable de la gestion active.

Lire aussi notre article Comment investir 10 000 euros en 2024

Quels sont les avantages et inconvénients de l’investissement passif ?

banniere xtb

L’avantage principal de l’investissement passif est sa simplicité et son faible coût. En effet, les frais de gestion pour les fonds passifs sont généralement beaucoup plus bas que ceux des fonds gérés activement, car ils nécessitent moins d’interventions de la part des gestionnaires de fonds. Idem si vous gérez vous-même votre portefeuille, car en évitant les transactions fréquentes, les investisseurs passifs réduisent également les coûts de transaction. N’oublions pas aussi qu’une gestion active démultiplie potentiellement le nombre de mauvaises décisions que vous pourriez prendre.

L’investissement passif présente cependant plusieurs inconvénients tels que l’absence de contrôle sur la sélection des titres dans le cas des ETF, un potentiel de surperformance limité par rapport au marché, une exposition aux risques systémiques sans possibilité de les atténuer activement, une diversification qui peut être restreinte par la prédominance de certains secteurs ou entreprises dans l’indice, des écarts de suivi (tracking error), et une capacité de réaction limitée face aux évolutions du marché ou aux nouvelles opportunités d’investissement.

Comment mettre en place une stratégie d’investissement passif ?

banniere xtb

L’investissement passif ne signifie pas qu’il ne faut rien faire et investir n’importe comment, car il faudra appliquer une stratégie d’investissement qui, même si elle ne nécessitera que peu d’effort, implique de la rigueur et un minimum de réflexion.

Allocation d’actifs et diversification

Pour mettre en place une stratégie d’investissement passive, il est essentiel de se concentrer sur l’allocation d’actifs et la diversification. L’allocation d’actifs implique de répartir l’investissement entre différentes catégories d’actifs, telles que les actions, les obligations, les matières premières ou même les crypto monnaies, en fonction de vos objectifs financiers, de votre horizon de temps pour vos investissements, ainsi que de votre tolérance au risque. Une fois l’allocation déterminée, vous pouvez investir dans des fonds indiciels ou des fonds négociés en bourse (ETF) qui répliquent les performances d’un indice de marché spécifique. Cela permet une diversification automatique, car ces fonds sont composés de nombreux titres différents, réduisant ainsi le risque spécifique à une seule entreprise ou secteur. Il est important de réévaluer périodiquement votre allocation d’actifs pour s’assurer qu’elle reste alignée avec vos objectifs, en ajustant les proportions si nécessaire pour maintenir une diversification optimale et gérer les risques au fil du temps. Attention toutefois de ne pas tomber dans la gestion active avec des ETF, vous seriez alors confronté aux mêmes problématiques et risques qu’avec de la gestion active sur des actions simples.

L’approche buy and hold

L’approche buy and hold en Bourse est une stratégie d’investissement à long terme qui consiste à acheter des actions ou d’autres actifs financiers et à les conserver pendant une période prolongée, indépendamment des fluctuations du marché. Cette méthode repose sur l’idée que, malgré la volatilité à court terme, les marchés ont tendance à croître sur le long terme. Les investisseurs buy and hold ignorent donc les mouvements de marché à court terme et se concentrent sur la performance des actifs sur plusieurs années. Cette stratégie nécessite une analyse minutieuse des entreprises avant l’achat pour s’assurer de leur solidité et de leur potentiel de croissance futur. Une autre solution consiste à s’orienter vers des ETF indiciels, la composition de l’ETF étant déléguée au gérant de l’indice.

Investissez dans les actions et ETF sans commission sur XTB*

*Votre capital est assujetti à un risque. Voir conditions sur le site.

Rééquilibrage périodique du portefeuille

Le rééquilibrage périodique du portefeuille est une pratique de gestion d’investissement qui consiste à ajuster la répartition des actifs dans un portefeuille pour la ramener à sa stratégie d’allocation d’actifs cible. Cette stratégie cible est définie en fonction des objectifs financiers, de l’horizon de placement et de la tolérance au risque de l’investisseur. Avec le temps, certains investissements peuvent se développer différemment des autres, déplaçant ainsi le poids relatif des actifs dans le portefeuille. Le rééquilibrage implique de vendre des actifs qui ont pris de la valeur et d’en acheter d’autres qui sont en deçà de leur cible, afin de maintenir un niveau de risque constant et d’optimiser le potentiel de rendement. Cette opération se fait généralement à une fréquence régulière, comme par exemple annuellement ou semestriellement, ou lorsqu’un écart significatif par rapport à l’allocation cible est observé.

Investissement passif : pourquoi utiliser les ETF ?

banniere xtb

Les ETF sont probablement la meilleure solution pour une stratégie d’investissement passive en raison de leur efficacité et de leur simplicité. Ils offrent une diversification instantanée à travers un large éventail d’actifs, répliquant la performance d’indices spécifiques avec une seule transaction. De plus, les ETF sont connus pour leurs faibles coûts de gestion comparés aux fonds gérés activement, ce qui les rend attrayants pour ceux qui cherchent à réduire les frais. Leur structure permet également une grande flexibilité et accessibilité, car ils peuvent être achetés et vendus comme des actions ordinaires sur les marchés boursiers. Enfin, les ETF affichent une forte transparence ; les investisseurs peuvent facilement consulter la composition et la performance du fonds, ce qui est essentiel pour suivre une stratégie passive. Ces caractéristiques font des ETF un choix privilégié pour les investisseurs souhaitant suivre le marché de manière efficace et à moindre coût.

Investissez dans les actions et ETF sans commission sur XTB*

*Votre capital est assujetti à un risque. Voir conditions sur le site.

Investissement passif : combien d’ETF faut-il acheter ?

Pour constituer un portefeuille d’investissement passif bien diversifié, l’achat de 3 à 5 ETF est généralement suffisant, car chaque ETF est en lui-même un panier d’investissements diversifié, reflétant un large éventail de secteurs et d’actifs. Cette quantité permet de couvrir différentes classes d’actifs et zones géographiques, tout en maintenant une simplicité de gestion. En revanche, posséder 6 ETF ou plus pourrait s’avérer contre-productif. Bien que cela puisse sembler augmenter la diversification, en réalité, cela pourrait diluer la performance globale sans réduire significativement le risque. En effet, les ETF se chevauchent souvent dans leurs allocations, ce qui signifie que l’ajout de fonds supplémentaires n’apporte pas nécessairement une nouvelle exposition, mais peut plutôt entraîner une complexité inutile et des coûts de transaction accrus. Ainsi, une approche équilibrée et réfléchie dans le choix des ETF peut optimiser à la fois la diversification et la performance du portefeuille.

Investissement passif : comment choisir les ETF dans lesquels investir ?

banniere xtb

Pour choisir les ETF adaptés à une stratégie d’investissement passive, il est important de comprendre les deux grandes catégories disponibles : les ETF indiciels et les ETF thématiques. Les ETF indiciels sont conçus pour répliquer la performance d’un indice de marché spécifique, comme le S&P 500 ou le CAC 40, offrant une exposition large et diversifiée à l’économie globale ou à une zone géographique précise. Ils conviennent aux investisseurs cherchant à suivre fidèlement les fluctuations d’un marché ou d’un segment économique. Les ETF thématiques se concentrent eux sur des tendances ou des secteurs spécifiques, comme les technologies propres ou l’intelligence artificielle, permettant d’investir dans des domaines qui correspondent à des convictions ou des prévisions spécifiques. Le choix entre ces deux types d’ETF dépendra des objectifs individuels, de l’horizon d’investissement et de la volonté de l’investisseur à s’aligner sur le marché global ou à cibler des secteurs de niche prometteurs.

Dans le cadre d’une stratégie d’investissement passive, il est tout à fait possible d’opter pour des ETF spécialisés dans les matières premières ou les obligations. Les ETF sur les matières premières permettent d’investir dans des ressources physiques telles que l’or, le pétrole ou les métaux précieux, offrant une couverture contre l’inflation et une diversification par rapport aux actions et obligations. Les ETF sur les obligations, quant à eux, investissent dans des titres de créance émis par des gouvernements ou des entreprises, fournissant un flux de revenus régulier et une volatilité généralement plus faible que les actions. Une allocation de portefeuille équilibrée est cruciale pour une gestion passive durable. Elle implique de répartir les investissements entre différentes classes d’actifs de manière à refléter la tolérance au risque et les objectifs à long terme de l’investisseur, tout en s’adaptant aux changements du marché et aux conditions économiques au fil du temps. Cela aide à maintenir un équilibre entre le risque et le rendement, essentiel pour la réussite d’une stratégie d’investissement passive sur le long terme.

Investissez dans les actions et ETF sans commission sur XTB*

*Votre capital est assujetti à un risque. Voir conditions sur le site.

Exemple d’allocation d’ETF pour un investissement passif en 2024

Bien que l’avenir des marchés financiers soit imprévisible, l’histoire a montré que, sur le long terme, ils ont tendance à croître. Ainsi, une stratégie d’investissement passif judicieuse en 2024 pourrait consister à investir dans un ETF indiciel, tel que le S&P 500, qui offre une exposition large et diversifiée à l’économie américaine. Compléter cela avec un ETF thématique axé sur les nouvelles énergies pourrait capitaliser sur le potentiel de croissance des secteurs innovants. Enfin, un ETF sur les matières premières pourrait être une sage addition, car il est probable que la raréfaction des ressources naturelles augmente leur valeur à l’avenir. Ensemble, ces investissements pourraient offrir un équilibre entre stabilité et croissance, en tenant compte des tendances économiques et environnementales à long terme.

Nous pourrions donc par exemple décider de composer notre portefeuille d’investissement passif ETF de la façon suivante :

  • Vanguard S&P 500 UCITS ETF – (ISIN : IE00B3XXRP09)
  • iShares Diversified Commodity Swap UCITS ETF – (ISIN : IE00BDFL4P12)
  • Invesco Global Clean Energy UCITS ETF – (ISIN : IE00BLRB0242)

La composition de portefeuille présentée est un exemple pédagogique qui illustre une approche d’investissement passive et diversifiée. Il est important de souligner que la pondération des différents ETF reste à la discrétion de chaque investisseur, reflétant ses propres sensibilités et objectifs financiers. Certains pourraient privilégier les ETF indiciels pour une exposition large au marché, tandis que d’autres pourraient augmenter la part des ETF thématiques pour cibler des secteurs spécifiques.

De plus, il est tout à fait possible d’intégrer à un portefeuille d’investissement passif 2024 des ETF axés sur l’immobilier ou les obligations, offrant ainsi une couverture plus large et une diversification accrue. Chaque investisseur doit donc ajuster sa stratégie en fonction de sa tolérance au risque, de son horizon de placement et de ses convictions personnelles.

banniere xtb

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.