Bourse : comment utiliser les futures sur les marchés financiers ?

Le 06 mars 2019

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

bourse-futures

Les futures ne sont pas réservés aux professionnels. Ces contrats à terme s’avèrent aussi fort utiles pour trader ou pour protéger le portefeuille boursier d’un investisseur particulier. Découvrez les caractéristiques, fonctionnement, avantages et limites de ces produits dérivés.

Futures : produits dérivés basés sur l’évolution de l’actif sous-jacent

Les futures appartiennent à la famille des produits dérivés, c’est-à-dire des instruments financiers dont l’évolution du prix dépend d’un actif sous-jacent (action, obligation, indice, matière première, etc.). Ces contrats à terme impliquent, comme leur nom l’indique, que leur souscription engage les deux parties prenantes à vendre ou acheter à un prix défini une certaine quantité d’actifs, mais à une date ultérieure, elle aussi fixée dans le contrat. L’ultériorité de cette date ne signifie nullement que l’engagement est moindre : la promesse doit être impérativement tenue à la date d’expiration. Cependant, une position peut être débouclée avant l’échéance. Ainsi, l’acheteur n’est plus tenu d’acheter l’actif sous-jacent, ni le vendeur de le vendre. Ne reste que l’évolution de la valeur du future lui-même :

  • Si la valeur du future progresse, l’acheteur revend celui-ci à un prix supérieur et réalise un profit. Le vendeur, lui, enregistre une perte puisqu’il doit racheter le future vendu à un prix supérieur.
  • Si la valeur du future baisse, c’est cette fois le vendeur qui réalise un profit (il rachète son contrat à un prix inférieur). L’acheteur subit une perte puisqu’il doit revendre son future à un prix inférieur).

Dans le cas où le contrat court jusqu’à l’échéance – rare configuration – c’est bien le prix convenu à l’avance qui détermine les conditions de vente et d’achat.

Prenons un exemple simple : vous achetez un future sur le blé pour profiter d’une hausse de cours. Le future définit le prix d’achat du sous-jacent à 80€ à échéance 1 mois. Un mois plus tard, le future, sous l’effet de la hausse du prix du blé, a progressé de 10€. Vous achetez alors la quantité de blé prédéfinie au prix de 80€ alors même que celui-ci vaut 90€ et réalisez ainsi un gain de 10€.

Néanmoins, dans cet exemple, vous devrez réellement acheter le blé ! Vous comprenez pourquoi les positions sont le plus souvent débouclées avant l’échéance.

Lire aussi notre article Qu’est-ce que qu’une option ?

Les futures pour spéculer sur les marchés financiers ou protéger son portefeuille boursier

futures-bourse-portefeuille

Le recours aux futures, via un marché organisé – NYSE Liffe en France – peut s’entendre dans une optique de spéculation sur le prix, mais également dans le but de protéger un portefeuille ou d’en booster les performances. En situation d’incertitudes sur les marchés, l’usage des futures peut s’avérer salvateur pour un portefeuille d’actions.

Admettons que vous déteniez pour une valeur de 10 000€ un panier d’une vingtaine d’actions de grandes capitalisations françaises dont vous craignez qu’il n’enregistre une baisse dans les prochaines semaines. La méthode la plus simple est alors de vendre un future sur l’indice CAC 40. En effet, si vous croyez dans le potentiel de ces valeurs à long terme, vous n’avez aucune raison de les revendre en attendant que l’orage soit passé. Vous évitez également les frais de transaction sur une vingtaine d’opérations.

Les futures pour se couvrir contre une baisse

Exemple n° 1 : couverture contre une baisse du Cac 40

Anticipation : baisse du CAC 40

Action : vente d’un future sur CAC 40 qui cote 4 100 points

Prix : prix du future = cours du CAC 40

Valeur du contrat put (à la vente) : 4 100 x 10 = 41 000€ (chaque point de l’indice vaut 10€).

A/ Un mois plus tard, le CAC 40 a baissé de 2 % à 4 018 points :

– Votre gain s’élève à (4 100 – 4 018) x 10 = 820€, c’est-à-dire (valeur de départ – valeur d’arrivée) x 10.

– Votre portefeuille d’actions a baissé lui aussi de 2 % soit de 200€ et vaut 9 800€.

=> Gain total : 820 – 200 = 620€

B/ Un mois plus tard, le CAC 40 a progressé de 3 % à 4 223 points :

– Votre perte s’élève à (4 100 – 4 223) x 10 =  – 1 230€, c’est-à-dire (valeur de départ – valeur d’arrivée) x 10.

– Votre portefeuille d’actions a dans le même temps progressé de 3 % soit de 300€ et vaut 10 300€.

=> Perte totale : -1230 + 300 = – 930€

Dans ce cas, vous aviez tout intérêt à déboucler votre position avant l’échéance afin de ne pas subir l’intégralité de la baisse de valeur de votre future.

Spéculation : les futures pour trader en Bourse

Exemple n° 2 : recherche de performance en Bourse

Anticipation : hausse du CAC 40

Action : achat d’un future sur CAC 40 qui cote 3 800 points

Prix : prix du future = cours du CAC 40

Valeur du contrat call (à l’achat) : 3 800 x 10 = 38 000€

A/ Un mois plus tard, le CAC 40 a effectivement progressé de 4 % jusqu’à 3 952 points :

– Votre gain s’élève à (3 952 – 3 800) x 10 = 1 520€, c’est-à-dire (valeur d’arrivée – valeur de départ) x 10*.

– Votre portefeuille d’actions a lui aussi progressé de 4 % et vaut 10 400€.

=> Gain total : 1 520 + 400 = 1 920€

B/ Un mois plus tard, le CAC 40 a baissé de 5 % jusqu’à 3 610 points :

– Votre perte s’élève à (3 610 – 3 800) x 10 = – 1 900€, c’est-à-dire (valeur d’arrivée – valeur de départ) x 10*.

– Votre portefeuille d’actions a lui aussi baissé de 5 % et vaut 9 500€.

=> Perte totale : – 1900 – 500 = – 2 400€

Dans ce cas, vous aviez tout intérêt à déboucler votre position avant l’échéance afin de ne pas subir l’intégralité de la baisse de valeur de votre future.

* Attention, par rapport au put, la formule de calcul d’un gain ou d’une perte est inversée au niveau des valeurs de départ et d’arrivée.

Futures : les précautions à prendre avec ces produits dérivés

Le recours aux futures peut fortement dynamiser la performance d’un portefeuille d’actions ou efficacement protéger celui-ci. Néanmoins, tout scénario contraire aux anticipations peut rapidement tourner à la catastrophe. Il est donc impératif de suivre attentivement l’évolution de l’actif et donc du future afin de déboucler une position qui tourne à votre désavantage. Sachez que grâce aux ordres stop, vous pouvez déterminer à l’avance la perte maximale que vous êtes en mesure de supporter et au-delà de laquelle votre position est automatiquement bouclée. Vous pouvez également maintenir votre position en renouvelant votre action d’achat ou de vente sur une nouvelle échéance, mais attention, le risque n’en disparaît pas pour autant.

Parce que ces produits dérivés sont complexes à manier, qu’ils sont le plus souvent accompagnés d’un effet de levier qui peut être favorable comme défavorable à l’investisseur, les futures sont tout de même à manier avec prudence et à réserver aux investisseurs actifs les plus avertis.

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


licornes-internationales-societes-startups
crypto-monnaie-bitcoin-investir
bitcoin-ethereum-ripple-cryptomonnaie
societes-capitlisations-bourse