CAC 40 ESG : faut-il investir dans le nouvel indice ?

Le 01 avril 2021

CAC-40-ESG-faut-il-investir-nouvel-indice

Découvrez notre analyse du nouvel indice créé par Euronext : le Cac 40 ESG. L’indice rassemble les 40 entreprises françaises avec les meilleures pratiques sociales et environnementales. Pourquoi ce nouvel indice ? Qui en fait partie et qui en est exclu ? Faut-il y investir et comment procéder ? On vous en dit plus dans cet article.

Qu’est-ce que le CAC 40 ESG ? Pourquoi ce nouvel indice boursier ?

qu-est-ce-que-CAC-40-ESG-pourquoi-nouvel-indice

Euronext a annoncé le 22 mars le lancement de l’indice CAC 40 ESG destiné à identifier les 40 sociétés de l’indice CAC Large 60 (l’indice des 60 plus grandes valeurs françaises) qui démontrent les meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Euronext s’est associé à Vigeo Eiris (VE), filiale de Moody’s, pour fournir l’évaluation ESG des entreprises, sur la base des critères du label ISR du Ministère de l’économie et des finances ainsi que du Pacte Mondial (Global Compact) des Nations Unies. Cet indice est le premier indice ESG national d’Euronext.

L’indice répond à la demande croissante du marché en outils d’investissement durable. L’investissement durable semble devenir un mouvement de fond, accéléré par la crise sanitaire. Pour de nombreux investisseurs, la recherche unique de la performance ne suffit plus. Ils souhaitent inclure dans leur stratégie à long terme des entreprises reconnues pour leur engagement sociétal et environnemental. La quête de sens et de bénéfice global pour toutes les parties prenantes fait désormais foi tant chez les institutionnels que les particuliers.

Indice CAC 40 ESG : quelle composition ?



Les critères de sélection de l’indice CAC 40 ESG

Pour sélectionner les valeurs qui compose l’indice, la place financière Euronext a combiné plusieurs méthodologies. D’une liste des 60 plus grandes entreprises françaises (l’indice CAC Large 60), elle a exclu les entreprises soumises à controverse selon les principes du Global Compact (ex : +5 % d’activité dans les énergies fossiles, +10 % dans le tabac, etc.). Elle a ensuite appliqué un score VE (Vigeo Eiris) : une note sur 100 selon une quarantaine de critères. Il est prévu de réviser la méthodologie de sélection chaque année selon les recommandations d’Euronext.

La liste des entreprises du CAC 40 ESG : quelles sont les grandes entreprises françaises retenues ou exclues ?

Neuf sociétés du CAC 40 “classique” n’intègrent pas l’indice : Airbus, Alstom, ArcelorMittal, Dassault Systèmes, EssilorLuxottica, Hermès, Saint Gobain, Thales et Total.

Les 9 sociétés qui prennent leur place sont Accor, Arkema, EDF, Gecina, Klépierre, Sodexo, Solvay, Suez et Valeo. Si certaines entreprises sont logiquement dans l’indice (Danone, L’Oréal) on peut se poser la question de la pertinence de certains arbitrages : pourquoi Vinci est présent alors que le groupe est en pleine controverse au Qatar ? Pourquoi ne voit-on pas Total en pleine transformation de son mix énergétique ? Quid des solutions durables développées par Dassault Systèmes et Saint Gobain ?

Faut-il investir dans l’indice CAC 40 ESG ?

Cette question nous amène à nous interroger sur les convictions de l’investissement responsable : Premièrement, est-ce un phénomène de mode ou une tendance durable ? En outre, les critères des agences ESG comme Vigeo Eiris correspondent-elles ​réellement aux attentes des investisseurs ?

Il a été démontré que les fonds ISR ont un couple rendement risque au moins aussi bons que les fonds ordinaires. En effet, selon le rapport du FIR et de l’école Polytechnique, les fonds ISR ont une performance comparable à celle du marché, et même 62 % de ces fonds surperforment les fonds « classiques », et ce, dans toutes les classes d’actifs. Les actionnaires auraient donc intérêt à soutenir les initiatives ESG sur le long terme. Cependant, la réalité peut être différente dans la pratique : les actionnaires de Danone ont récemment évincé Emmanuel Faber (ex-PDG), connu pour son implication dans les sujets environnementaux et sociaux, en lui reprochant la mauvaise performance de l’entreprise. Coup dur pour le capitalisme durable !

En plus de cela, la pratique ESG est très largement médiatisée et de nombreux fonds en profitent donc pour faire du “greenwashing” et surfer sur cette vague publicitaire. C’est notamment ce que souligne Tariq Fancy, l’ancien directeur d’investissement de Blackrock, dans un article publié par Bloomberg. Ainsi, pour rationaliser leur choix, les investisseurs s’appuient sur ces labels attribués par des agences comme Vigeo Eiris.

Là encore, il est possible de remettre en question l’adéquation de ces notations avec les attentes réelles des investisseurs. Finalement, les entreprises tentent plutôt d’apporter des réponses à un questionnaire pour obtenir ces fameux labels, parfois au détriment d’actions réelles stratégiques à fort impact sur les questions sociales et environnementales. Certaines entreprises apparaissent dans certains classements et n’apparaissent pas dans d’autres… C’est le cas de Dassault Systèmes qui, par exemple, n’apparaît pas dans le CAC 40 ESG mais fait partie de l’indice Clean 200 de Corporate Knights. Dans ce contexte, que penser de la fiabilité de ces labels ?

Pour conclure, il convient d’aller regarder précisément de quelles entreprises sont composés ces fonds ou ces indices et de mener sa propre étude, selon les critères que l’on valorise le plus à titre d’investisseur.

Comment investir dans l’indice CAC 40 ESG ?

Euronext prévoit d’accorder une licence pour l’indice CAC 40 ESG à plusieurs sociétés de services financiers dans le monde, tels que les fameux émetteurs d’ETF comme Amundi, BNP Paribas AM et Lyxor. Pour investir dans un futur ETF répliquant l’indice CAC40 ESG, vous pourrez vous rapprocher de votre courtier Bourse habituel pour passer l’ordre d’achat.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur Bourse sur BFM et co-fondateur de Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading
Trader Turbo Bourse
Bourse et Trading quelles-perspectives-action-Maison-Du-Monde-2021
Produits Financiers bourse-etf-tracker-investir