Vinci : analyse en Bourse du géant de la construction et des concessions

Vinci : analyse en Bourse du géant de la construction et des concessions




Découvrez l’histoire de Vinci ainsi que ses différentes branches d’activité. Dans cet article, nous aborderons aussi l’étude des résultats financiers de Vinci, ses principaux ratios financiers, son parcours boursier, ainsi que son dividende. En conclusion, nous nous demanderons s’il peut être judicieux ou non d’investir en Bourse dans l’action Vinci selon votre profil d’investisseur ?

Infographie : dates et chiffres-clé de Vinci

Analyse Bourse geant construction concessions

1899 : date de création de la SGE par deux ingénieurs français

2000 : naissance du groupe Vinci par la fusion des sociétés SGE et GTM

217 731 : nombre de collaborateurs

270 000 : nombre de chantiers annuels

43,20 milliards d’€ : chiffre d’affaires 2020

1,24 milliards d’€ : bénéfices 2020

52,14 milliards d’€ : capitalisation boursière au 8 décembre 2021

Cours Vinci : cours de l’action Vinci en Bourse


AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Présentation du groupe Vinci

Vinci est un groupe du CAC 40 et se classe parmi les leaders mondiaux de la construction.

Vinci, en 2020, c’est 43,20 milliards d’€ de chiffre d’affaires et 1,24 milliards d’€ de bénéfice net. Son cours de Bourse actuel est de 87,13 €, tandis que son record historique de 106,75 € a été atteint le 19 février 2020.

La société possède une longue histoire car sa création remonte à 1899.

Histoire du groupe Vinci

L’histoire de Vinci remonte à 1899. L’entreprise naît de l’initiative de deux ingénieurs français -Alexandre Giros et Louis Loucheur- qui nomment leur société la « SGE » (Société Générale d’Entreprises).

À ses débuts, la société Vinci était spécialisée dans les concessions du secteur de l’électricité. L’entreprise avait pour mission l’entretien des barrages hydroélectriques ainsi que la construction et la gestion de lignes électriques.

En parallèle, Vinci intensifie ses activités : dans les transports ferroviaires (notamment dans le nord de la France), ainsi qu’au sein des réseaux de canalisations et d’assainissement des eaux, dont le groupe a été pionnier dans la ville de Marseille. Il n’aura fallu que dix ans à la SGE pour se positionner comme numéro 2 national du secteur du génie civil.

L’essor de l’automobile dans les années 1920, constitue une réelle opportunité pour Vinci car son savoir-faire est en parfaite adéquation avec ces nouveaux besoins de création et d’entretien des réseaux routiers. Durant cette période de développement, Vinci marque également sa présence à l’international, notamment en Russie, en Argentine, en Afrique, en Amérique Latine et en Asie.

En 1970, Vinci se lance dans les concessions autoroutières ainsi que dans les constructions de parkings souterrains en zones urbaines denses.

Vinci réalise de grands ouvrages de génie civil tels que le tunnel du Prado-Carénage à Marseille de 2,5 km ou le pont Vasco de Gama de 12,3 km à Lisbonne, sans oublier le pont de la Confédération au Canada d’une distance de 13 km.

Le stade de France d’une capacité d’accueil de 81 000 places, datant de la fin des années 1990 et achevée en seulement 31 mois (phase d’étude comprise), est aussi une réalisation de Vinci.

En 2000, la SGE et la GTM, deux grands conglomérats du génie civil, fusionnent pour devenir Vinci, figurant depuis parmi les leaders mondiaux de la construction et des concessions. Le groupe Vinci entre au CAC 40 cette même année. En 2006, la décision du gouvernement français de privatiser des autoroutes permet à Vinci de devenir le leader européen des concessions autoroutières.

Les années suivantes, Vinci intensifie également son développement au sein des concessions ferroviaires, notamment dans le sud de l’Europe, puis dans le secteur aéroportuaire, notamment depuis 2013 par l’intermédiaire de dix concessions d’aéroports portugais, la montée au capital d’Aéroports de Paris, ainsi que la signature de nombreux contrats de concessions d’aéroports internationaux.

Vinci se positionne actuellement comme le quatrième acteur mondial du domaine des concessions d’aéroports. 

Le groupe est également présent dans les énergies et les technologies de l’information via sa filiale Vinci énergies.

Avec plus de 43 milliards d’€ de chiffre d’affaires, Vinci est devenu l’un des leaders mondiaux des concessions et de la construction avec presque 218 000 collaborateurs et 270 000 chantiers annuels.

Chiffre d’affaires de Vinci en France et à l’étranger

Le chiffre d’affaires de Vinci est majoritairement issu de l’Hexagone avec 22,9 milliards d’€, soit 53 % du chiffre d’affaires global 2020 de 43,2 milliards d’€.

Concernant les autres pays et régions, voici leur pourcentage de contribution :

  • Europe de l’ouest (hors France) : 23 % (10,1 milliards d’€) ;
  • Amérique du Nord : 8 % (3,4 milliards d’€) ;
  • Asie, Moyen-Orient et Océanie : 5 % (2,3 milliards d’€) ;
  • Europe de l’Est : 5 % (2,2 milliards d’€) ;
  • Afrique : 3 % (1,4 milliards d’€) ;
  • Amérique centrale et du Sud : 2 % (0,9 milliards d’€).

Quelles sont les entreprises du groupe Vinci ?




Lorsque l’on évoque Vinci, le grand public pense en premier lieu aux autoroutes, alors qu’en réalité « seulement » 12,2 % du chiffre d’affaires de Vinci est issu de la branche Vinci autoroutes. Les deux principaux pôles du groupe sont Vinci Energies (13,66 milliards d’€) et Vinci Constructions (13,64 milliards d’€). Ils pèsent ex-aequo 31,5 % du chiffre d’affaires 2020 de Vinci, soit 63 % au total.

Vinci compte 3 pôles principaux : Contracting, Concessions et Real Estate.

  • Le pôle Contracting comprend Vinci Energies, Eurovia et Vinci Constructions.
  • Le pôle Real Estate correspond à la branche Vinci Immobilier.
  • Le pôle Concessions comprend Vinci Autoroutes, Vinci Airports et les autres concessions

Plus de 85 % du chiffre d’affaires 2020 du groupe Vinci est issu du pôle Contracting.

Vinci 3 poles principaux contracting concessions Real Estate

Vinci Energies (13 661 M € de C.A en 2020) : transition énergétique, transport et communication

Cette branche du groupe Vinci offre à ses clients son expertise en infrastructures de l’énergie, du transport et de la communication. Vinci Energies est implantée dans 53 pays et presque 84 000 collaborateurs y travaillent. La filiale a généré 13,66 milliards d’€ de chiffre d’affaires en 2020.

Vinci Construction (13 641 M € de C.A en 2020) : leader français du BTP

Vinci construction est le leader français du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) et le numéro 5 mondial. Plus de 100 pays font confiance à Vinci Construction et plus de 70 000 collaborateurs travaillent pour le groupe. Avec un chiffre d’affaires de 13,64 milliards d’euros généré en 2020, Vinci Construction est la première branche du groupe Vinci.

Eurovia (9 575 M € de C.A en 2020) : la filiale de Vinci spécialisée dans la construction et le transport

Eurovia est spécialisée dans la construction, la gestion et l’entretien de réseaux de transport. La filiale du groupe Vinci gère 60 000 km de routes en France et à l’international. Eurovia compte plus de 44 000 salariés et a généré 9,58 milliards d’€ de chiffre d’affaires 2020.

Durant l’été 2018, la filiale de Vinci Eurovia a acheté la société américaine « Lane Construction » pour 486 millions d’€. Lane Construction est une société de construction d’infrastructures de transport et de production d’enrobés bitumineux. Cette acquisition permet au groupe Vinci de se positionner comme leader de la construction d’infrastructures de transport sur la côte Est des États-Unis.

Vinci Autoroutes (4 613 M € de C.A en 2020) : leader européen des concessions d’autoroutes

Avec un réseau autoroutier de plus de 4 400 km et plus de 5 900 collaborateurs dédiés, la filiale du groupe a généré un chiffre d’affaires de 4,61 milliards d’€ en 2020. Vinci autoroutes est le leader européen des concessions autoroutières. La branche Vinci autoroutes France accuse un repli de son trafic de 21,4 % entre 2019 et 2020 du fait des contextes de confinements et de la situation sanitaire liée au Covid-19.

Vinci carte france concessions autoroutieres

(Source : page 11 du document d’enregistrement universel Vinci 2020)

Vinci Immobilier (1 200 M € de C.A en 2020) : promoteur et gérant de biens immobiliers

La branche Vinci Immobilier conçoit et construit des immeubles d’habitation ainsi que de l’immobilier d’entreprise. La filiale gère également des résidences. L’activité de Vinci Immobilier s’est vue perturbée en 2020 au regard du contexte sanitaire.

Vinci Airports (990 M € de C.A en 2020) : leader mondial des opérateurs privés de plateformes aéroportuaires

Le réseau de Vinci Airports est constitué de 45 aéroports européens et internationaux. Plus de 76 millions de passagers ont voyagé dans les aéroports sous concessions Vinci en 2020. Vinci Airports compte plus de 10 000 collaborateurs et a généré 990 millions d’€ courant 2020. Les activités de Vinci Airports se sont surtout intensifiées à partir de 2013 mais connaissent des difficultés depuis la crise sanitaire du Covid-19.

Découvrir aussi notre article Aéronautique : le moment d’investir ?

Autres Concessions Vinci (235 M € de C.A en 2020) : stades et infrastructures

Vinci est également présent dans le milieu du sport via l’exploitation de 4 stades (Le Stade de France à Saint-Denis, le Matmut Atlantique à Bordeaux, l’Allianz Riviera à Nice et le MMArena au Mans), gérés par la filiale Vinci Stadium.

Vinci a construit des infrastructures de franchissements (ponts, tunnels) et 3 800  km de réseaux autoroutiers avec la filiale Vinci Highways.

La ligne ferroviaire LGV Sud Europe Atlantique, la plus empruntée de France, est gérée par Vinci Railways.

Les autres concessions de Vinci comptent plus de 1 600 collaborateurs et génèrent 235 millions d’€ de chiffre d’affaires 2020.

Vinci et le développement durable




Concernant sa notation ESG, le groupe Vinci obtient le score de A sur l’indicateur MSCI ESG Ratings.

D’ici 2030, le groupe Vinci ambitionne les objectifs écologiques suivants :

  • baisse de – 40 % d’émissions de gaz à effet de serre (et zéro émission nette en 2050) ;
  • objectif de 90 % de béton bas Carbone (Vinci Construction) ;
  • doublement la part de matériaux recyclés (Eurovia) ;
  • zéro déchets en décharge (Vinci Concessions) ;
  • se diriger vers zéro perte nette de biodiversité.

En complément, le groupe oriente ses clients vers des projets à forte efficacité énergétique. Vinci est également très engagé dans la santé, la sécurité et la qualité au travail. Le groupe répond aux normes de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) et cherche à tendre vers une politique du « zéro accident ».

Analyse des résultats financiers et valorisation en Bourse de l’action Vinci



Chiffre d’affaires de Vinci entre 2011 et 2020 (en milliards d’€)

diagramme CA Vinci 2011-2020

Le chiffre d’affaires de Vinci est en tendance haussière sur 9 ans (2011-2019) de + 30 %, passant de 36,96 milliards d’€ en 2011 à 48,05 milliards d’€ en 2019. Il est en repli de 10 % entre 2019 et 2020, passant de 48,05 milliards d’€ à 43,23 milliards d’€, notamment du fait du contexte sanitaire ayant pesé sur l’activité du groupe Vinci.

Bénéfices de Vinci entre 2011 et 2020 (en milliard de $)

diagramme profits Vinci 2011-2020

Le bénéfice de Vinci est en tendance haussière sur 9 ans (2011-2019) de + 72 %, passant de 1,90 milliards d’€ en 2011 à 3,26 milliards d’€ en 2019. Il est en repli de 62 % entre 2019 et 2020, passant de 3,26 milliards d’€ à 1,24 milliards d’€, également du fait du contexte sanitaire ayant pesé sur l’activité du groupe Vinci.

Bilan du groupe Vinci

Au sein de son dernier bilan annuel clos le 31 décembre 2020, Vinci dispose d’actifs totaux à hauteur de 91,17 milliards d’€ et de capitaux propres à hauteur de 23,02 milliards d’€, soit 40,88 € par action (23,02 milliards d’€ divisé par 563,12 millions d’actions).

À l’actif de son bilan, Vinci dispose de 25,89 milliards d’€ au titre d’immobilisations incorporelles de domaines concédés et de 11,62 milliards d’€ de Goodwill. Il s’agit d’actifs incorporels (intangibles, non physiques) mais qui ont cependant une valeur commerciale. La société dispose également de 12,49 milliards d’€ de créances clients et de 5,72 milliards d’autres actifs d’exploitation. Les immobilisations corporelles (biens physiques destinés à être conservés sur le long terme) de Vinci s’élèvent à 9,76 milliards d’€.

Les passifs de Vinci totalisent  68,14 milliards d’€ et comprennent principalement des emprunts obligataires à hauteur de 23,14 milliards d’€ ainsi que des dettes financières pour 7,46 milliards d’€.

Le groupe affiche également un engagement en comptes fournisseurs de 8,88 milliards d’€ et 14,67 milliards d’€ au titre de ses autres passifs d’exploitation.

Derniers résultats semestriels de Vinci

Au 30 juin 2021, le groupe Vinci réalise un chiffre d’affaires en croissance de + 22,2 %, passant de 18,49 milliards d’€ au 1er semestre 2020 à 22,61 milliards d’€ au 1er semestre 2021.

Concernant le résultat net, celui-ci passe d’une perte de 294 millions d’€ à un profit de 682 millions d’€.

Ratios financiers de Vinci

À son cours de Bourse de clôture du 8 décembre 2021 établi à 87,13 €, Vinci présente une rentabilité bénéficiaire de 2,52 % car son BPA (Bénéfice Par Action) 2020 est de 2,20 €.

L’année 2020 ayant été particulièrement impactée par le contexte économique spécifique du Covid-19, il peut être intéressant de calculer la rentabilité bénéficiaire de Vinci sur les 5 dernières années :

  • BPA 2020 : 2,20 €
  • BPA 2019 : 5,82 €
  • BPA 2018 : 5,32 €
  • BPA 2017 : 4,91 €
  • BPA 2016 : 4,48 €
  • Moyenne 5 ans : 4,55 €

Soit une rentabilité bénéficiaire moyenne 5 ans de 5,47 % au cours de Bourse actuel de 83,17 €.

Côté valorisation bilancielle, les capitaux propres de Vinci sont de 40,88 € par action au 31 décembre 2020, en-dessous du cours de Bourse actuel de 87,13 €. Les capitaux propres en base tangible (déduits des actifs incorporels) de Vinci sont négatifs.

Le ratio d’endettement financier sur capitaux propres de Vinci est de 133 %. Ce ratio est assez élevé. Le ratio d’endettement financier sur capitaux propres en base tangible de Vinci n’est pas calculable car il est négatif.

Ces ratios sont strictement issus des rapports financiers de Vinci. La valeur des actifs intangibles du groupe ne peut pas être considérée comme nulle du fait de la valeur commerciale comme le trafic routier payant sur les réseaux Vinci à titre d’exemple.

Remarque : le bénéfice par action 2020 de 2,20 € au cours de Bourse actuel de 87,13 € indique une rentabilité bénéficiaire par action de 2,52 %, à ne pas confondre avec la marge bénéficiaire 2020 de Vinci qui est de 2,87 % et se calcule en divisant le bénéfice net 2020 par le chiffre d’affaires 2020.

Analyse de l’évolution du cours de l’action Vinci en Bourse



Graphique du cours de l’action Vinci sur 10 ans

graphique cours action Vinci 10 ans 2021

(Source : Tradingview)

Le cours de l’action Vinci a connu une croissance intéressante entre fin 2011 et février 2020, il passe de 29 € à 105 €, soit une multiplication par 3,6.

Durant la période de la crise du Covid-19, son cours a chuté de 40 % pour se replier sur les 64 € fin mars 2020, avant de retracer la majeure partie de cette baisse et se fixer sur 87,13 € au 8 décembre 2021.

Dividende Vinci




Le groupe Vinci a versé un dividende de 2,04 € en 2021 (au titre de l’année 2020), soit un rendement de 2,34 % au cours actuel de 87,13 €.

Le dividende de Vinci est relativement stable dans le temps, en légère croissance de + 14 % sur 10 ans :

  • 1,79 € en 2011 ;
  • 1,84 € en 2015 ;
  • 2,04 € en 2020.

Comment investir en Bourse dans l’action Vinci ?




Le point fort du groupe Vinci est la croissance régulière de ses bénéfices à long terme. Ils passent de 1,90 milliard d’€ en 2011 à 3,26 milliards d’€ en 2019 (croissance de + 72 % sur 9 ans). L’année 2020 a cependant été plus modeste avec un profit annuel de 1,24 milliard d’€ du fait du contexte économique perturbé par la crise sanitaire ayant eu un impact sur les secteurs d’activité du groupe Vinci.

L’investisseur growth (dans la croissance) peut donc s’intéresser à l’action Vinci, tout en restant conscient que le rythme de croissance du chiffre d’affaires à long terme est plus faible que celle des bénéfices. Nous avons calculé que la rentabilité bénéficiaire actuelle d’un investissement en actions Vinci est de 5,47 % (moyenne 5 ans ; 2016-2020), dans le scénario d’une projection identique de la croissance des bénéfices ayant eu lieu entre 2011 et 2019 de + 72 % (en excluant 2020 qui a été une année spécifique). Il est possible d’appliquer ce ratio de croissance à la rentabilité bénéficiaire actuelle (5,47 % x 1,72 = 9,41 %), soit un PER avoisinant 10, mais dans une dizaine d’année et à condition que le niveau de croissance des profits se poursuive sur le long terme.

Quant à l’investisseur value, il restera probablement à l’écart de l’action Vinci du fait de la valeur d’actif net tangible par action négative ainsi qu’au regard du ratio d’endettement financier sur capitaux propres établi à 132 %.

Pour finir, l’investisseur à la recherche de rendement considérera peut être le dividende Vinci un peu faible à hauteur de 2,04 € (rendement de 2,34 % au cours actuel de 87,13 €). Idem pour son rythme de croissance (+ 14 % sur 10 ans).

En conclusion, l’action Vinci nous semble assez chère en Bourse à son cours de 87,13 €. Mais il serait sans doute intéressant de réviser cet avis en cas de repli de l’action sur les 60-65 €, ce qui pourrait lui offrir un PER plus attractif.

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez toutes nos dernières analyses

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.