Accor : analyse en Bourse d’un leader mondial de l’hôtellerie

Le 11 septembre 2020

accor-analyse-bourse-hôtellerie-leader

Découvrez dans cet article, les derniers résultats semestriels 2020 d’Accor ainsi que les faits majeurs de l’histoire du célèbre groupe hôtelier. Nous vous présenterons ensuite les marques du groupe Accor, la typologie de son modèle économique ainsi que la tendance du tourisme mondial pour ces prochaines années.

Retrouvez également notre analyse du dividende et du cours de Bourse de l’action Accor à long terme ainsi que l’analyse des résultats financiers et du bilan du groupe.

Pour finir, nous vous proposons un focus sur les points clés relatifs à la situation économique et boursière d’Accor et nous tâcherons de répondre à la question : faut-il investir en Bourse dans l’action Accor ?

Infographie : chiffres clé d’Accor

accor-hotellerie-chiffres-infographie

Nombre de chambres d’hôtel : 739 537 (franchisés et sous management inclus).

Chiffre d’affaires : 4,05 milliards d’€.

Rendement du dividende : 3,87 % en 2019 (annulé en 2020).

Croissance attendue des voyageurs d’ici 2030 : + 4 % par an.

Cours Accor : cours de l’action Accor en Bourse

Les derniers résultats du groupe Accor

Les derniers résultats du 1er semestre 2020 du groupe Accor indiquent les éléments suivants :

  • un chiffre d’affaires semestriel en repli marqué de 52,3 %, passant de 1 926 millions d’€ (S1 2019) à 917 millions d’€ (S1 2020) ;
  • un résultat net négatif (perte) de 1 514 millions d’€ au S1 2020 contre un bénéfice de 152 millions d’€ au S1 2019.

Ce retournement sensible des résultats d’Accor est principalement lié aux conséquences du Covid-19 et au confinement des populations. Le secteur hôtelier est un des secteurs les plus impactés par les phénomènes d’épidémies. L’action Accor va d’ailleurs quitter l’indice CAC 40 le 21 septembre 2020 et sera remplacé par l’action Alstom.

Notons également que le groupe Accor indique fin juin des perspectives plus claires, notamment à la suite des allègements des contraintes sanitaires. À cette date, 81 % des hôtels Accor ont pu reprendre leurs activités.
AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Accor : un groupe hotelier devenu leader mondial en 50 ans

accor-hotellerie-groupe-hotelier-bourse

Le groupe naît en 1967, lorsque deux entrepreneurs français, Paul Dubrule et Gérard Pélisson, décident de « révolutionner » le secteur hôtelier. À l’époque, il n’existe que deux catégories d’hôtels : des petites structures, souvent gérées par des familles, ou des établissements de luxe.

Le marché du milieu de gamme restait donc à exploiter. Le premier hôtel à répondre à cette demande est celui de la ville du Nord de la France : Lille Lesquin, ouvert en 1967 sous l’enseigne Novotel. Très vite, les nombreuses prestations annexes telles que les piscines, bureaux, grills, etc. sont très appréciées des clients qui ne pouvaient pas bénéficier de ces équipements chez la concurrence, parce qu’elle ne les proposait pas, ou en tous cas pas à des tarifs abordables, ce type de services annexes étant jusqu’alors l’apanage des hôtels de luxe.

Le groupe Novotel connaît une expansion rapide dès ses débuts ainsi qu’une internationalisation éclair : le premier Novotel implanté à l’étranger ouvre en 1972. Il est situé à Neuchâtel, en Suisse. L’année suivante, Accor acquiert la chaîne de restauration Courtepaille.

Dès 1975, le groupe se développe en Afrique et au Cameroun. Il procède également à l’acquisition de la chaîne hôtelière 3 étoiles Mercure. En 1980, le groupe s’offre la chaîne 4 étoiles Sofitel.

En 1983, le groupe adopte le nom Accor. Il compte alors 440 hôtels, 1 500 restaurants et emploie 35 000 collaborateurs dans 45 pays. Le début de la conquête du marché chinois débute en 1984 avec la création d’un Novotel à Pékin.

La chaîne économique Formule 1 est lancée en 1985. En 1990, Motel6 est lancée aux États-Unis. Le premier Ibis ouvre ses portes en Chine en 2001, puis le second dans la ville de Tianjin, en 2003.

En 2007, Accor lance ses enseignes Pullman, destinées à une clientèle d’affaires. En 2008, le groupe inaugure son 800 ème hôtel Ibis.

En 2012, le groupe gère 500 hôtels en région Asie-Pacifique et franchit le cap des 500 000 chambres sous gestion en 2015.

Globalement, l’essor remarquable d’Accor fut amplifié grâce à de nombreuses opérations de croissance externe (acquisitions d’autres groupes). C’est ainsi que le groupe est devenu le leader mondial du secteur de l’hospitalité.

Fin 2019, le groupe Accor a réalisé 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires et gère 5 036 hôtels dans le monde totalisant 739 537 chambres, ainsi que 10 000 restaurants et bars. Son nombre de salariés avoisine les 300 000.

Les activités et marques du groupe Accor



Accor hôtels

Le groupe Accor possède 39 marques de chaînes hôtelières d’une large gamme de standings différents, allant de l’économique au luxe. Les plus populaires en France sont les marques Mercure, Ibis, ou encore hotelF1.

Fin 2019, 40 % des chambres d’hôtels gérées par le groupe Accor concernent la classe économique, 34 % la classe milieu de gamme et 26 % sont de type luxe ou haut de gamme.

Au niveau géographique, 46 % des chambres d’hôtels du groupe sont situées en Europe, 31 % en région Asie-Pacifique, 9 % en Afrique et au Moyen-Orient, 8 % en Amérique du Sud, et 5 % en Amérique du Nord (incluant l’Amérique centrale et les Caraïbes).

accor-hotels

Réservation, affaires et conciergerie

Ces dernières années, Accor a renforcé ses parts de marché dans le secteur de la réservation et de la conciergerie. À titre d’exemple, la marque John Paul est le leader mondial des services de conciergerie avec un chiffre de requêtes traitées supérieur au million en base annuelle et Verychic est une plateforme en ligne de réservations de séjours de luxe.

accor-conciergerie-affaires-reservations

Événementiel et restauration

Au sein du secteur de l’événementiel et de la restauration, Accor détient le groupe Potel & Chabot, spécialisé dans les réceptions de prestige, ainsi que Paris Society, également spécialisé dans l’événementiel et la restauration haut de gamme.

accor-restauration-evenementiel

Coworking

Afin de profiter de l’essor du coworking (location d’espaces de travail de type bureaux), Accor possède deux sociétés dans ce secteur : Wojo et Mamaworks.

accor-coworking-bureaux

Sources des logos : rapport annuel Accor 2019

Accor : gérant des hôtels à défaut d’en être propriétaire

Le profil du groupe Accor est constitué comme suit (en pourcentage de chambres gérées) :

  • 60 % managées : Accor n’est pas propriétaire direct des hôtels managés mais en assure leur gestion globale en contrepartie de la perception d’une prime d’intéressement calculée à partir du résultat brut d’exploitation.
  • 36 % franchisés : les hôtels appartiennent à des propriétaires privés qui en assurent également le management sous réserve de respecter le cahier des charges d’Accor. En contrepartie, ils versent à Accor des redevances de marque calculées en pourcentage du chiffre d’affaires et bénéficient de tous les avantages d’appartenir au réseau Accor.
  • 4 % en propriétés & locations : il s’agit d’actifs directement possédés ou loués par Accor, le groupe en assure leur pleine gestion.

accor-groupe-franchise-location-propriete

Source : group.accor.com, parc hôtelier au 30 juin 2020

Tendance du marché du tourisme

Dans le rapport financier annuel 2019 du groupe Accor, il est indiqué que la croissance attendue du nombre de voyageurs devrait être de + 4 % d’ici 2030 (anticipations pré-Covid-19).

Cela s’explique par des facteurs clés tels que l’essor des classes moyennes dans les pays émergents, la mobilité plus élevée des jeunes générations appréciant les voyages, ainsi que la démocratisation du tourisme facilitée par l’ouverture simplifiée des frontières.

tourisme-marche-tendance

marche-tourisme-taux-croissance

L’évolution positive mondiale du tourisme profite directement au secteur hôtelier. Les évènements liés au Covid-19 impactent cette tendance à court et moyen terme mais ne devraient pas la remettre en cause si l’on adopte une vision de long terme.

Rendement du dividende Accor

Évolution du dividende Accor sur 10 ans

(En € par action, années de versements retenues)

accor-dividende-rendement

Le montant du dividende Accor est stable sur 10 ans pour s’établir à hauteur de 1,05 € par action en 2019.

Le rendement 2019 de l’action Accor est de 3,87 % à son cours de Bourse du 4 septembre 2020, établi à 27,11 €.

La société Accor a décidé de ne pas verser de dividende courant 2020 (au titre de l’année fiscale 2019) en raison des conséquences liées au Covid-19 ayant particulièrement impacté le secteur hôtelier.

Cette situation n’est pas spécifique à Accor. En effet, de nombreux grands groupes ont également actés des coupes ou réductions de dividende en 2020.

Bourse : évolution du cours de l’action Accor à long terme

Graphique du cours de Bourse de l’action Accor depuis 2000

action-accor-evolution-long-terme

Source : Tradingview hors traçés

L’étude graphique du cours de l’action Accor, peut être décomposée en 5 grandes phases :

  • une tendance baissière entre fin mai 1999 et fin mars 2003, de – 44 % ;
    une tendance haussière entre fin mars 2003 et mi-avril 2007, de + 182 % ;
  • une tendance baissière entre mi-avril 2007 et mi-novembre 2008, de – 65 % ;
  • une tendance haussière entre mi-novembre 2008 et fin mai 2015, de + 216 % ;
  • une tendance haussière depuis fin mai 2015, de – 46 %.

Accor : analyse des résultats financiers et valorisation en Bourse

Chiffre d’affaires d’Accor depuis 2010

(en millions d’€)

accor-chiffre-affaires

Courant juillet 2016, le groupe Accor a procédé à des restructurations majeures, notamment dans le cadre de l’ouverture du capital d’HotelInvest. Ainsi, afin de répondre aux normes comptables IFRS 5, le chiffre d’affaires du groupe Accor passe de 5 581 millions d’€ en 2015 à 1 646 millions d’€ en 2016.

Il est donc important de ne pas considérer cette chute de palier de chiffre d’affaires comme une brusque baisse de celui-ci liée à un repli de la performance économique d’Accor, mais comme un réajustement suite aux éléments suscités. À titre comparatif, le chiffre d’affaires d’Accor retraité des normes IFRS 5 de 2015 aurait été de 1 368 millions d’euros, donc en situation de croissance entre 2015 et 2016.

L’évolution long terme du chiffre d’affaires de la société Accor entre 2010 et 2015 a connu une tendance baissière de – 6,2 %, passant de 5 948 millions d’€ en 2010 à 5 581 millions d’€ en 2015.

Depuis sa restructuration de 2016, le chiffre d’affaires du groupe Accor est en forte croissance de + 146 %, passant de 1 646 millions d’€ en 2016 à 4 049 millions d’€ en 2019.

Résultat net d’Accor depuis 2010

(en millions d’€)

accor-resultat-net

L’évolution sur 10 ans du résultat net (ensemble consolidé) d’Accor présente un caractère hétérogène avec des variations allant de – 584 millions d’€ (2013) à + 3 610 millions d’€ (2011). Il s’établit à 485 millions d’€ en 2019.

En outre, certaines années telles que 2011, 2013 et 2018 ont été sensiblement impactées par des intégrations de résultats des activités non poursuivies.

Voici les résultats nets d’Accor sur la base de ses activités poursuivies.

Résultat net d’Accor depuis 2010

(en millions d’€, activités poursuivies)

accor-resultat-net-activites-poursuivies

Sur la base du résultat net issu des activités poursuivies, le résultat net d’Accor est en tendance haussière entre 2010 et 2019 (avec néanmoins les années 2010 et 2018 négatives) ainsi qu’une année 2016 un peu plus timide.

Entre 2011 et 2019, la croissance du résultat net d’Accor issu des activités poursuivies ressort à + 1 441 % (multiplié par 15,41). Il s’établit à 447 millions d’€ en 2019.

Bilan consolidé annuel du groupe Accor

Au sein de son bilan annuel consolidé, clos le 31 décembre 2019, le groupe Accor dispose d’actifs totaux à hauteur de 13 904 millions d’euros. Les capitaux propres inscrits au bilan de la société sont de 6 978 millions d’€ (et de 6 830 millions d’€ part du groupe, hors intérêts minoritaires).

Une fois divisés par 271,82 millions d’actions au capital, le montant des capitaux propres d’Accor ressort à 25,67 € par action, légèrement en-dessous de son cours de Bourse actuel de 27,11 € du 4 septembre 2020. Notons également une quote-part de 36,28 % de l’actif du bilan Accor au titre des actifs de nature intangible à hauteur de 5 044 millions d’€ (1 995 millions d’€ de Goodwill et 3 049 millions d’€ d’immobilisations incorporelles).

En base retraitée des actifs intangibles, les capitaux propres d’Accor passent donc à une valeur de 1 934 millions d’€, soit 7,11 € par action.

Remarque : l’actif net (= capitaux propres) correspond à la valeur comptable selon le bilan d’une société. Il se calcule en additionnant ce que possède une société (ses actifs) déduits de ce qu’elle doit (ses dettes et autres passifs). Concernant les actifs intangibles, cette typologie d’actifs est potentiellement plus difficilement « monétisable » si l’on devait vendre la société à l’instant T.

Du côté des passifs d’Accor (6 926 millions d’€), on retrouve principalement la dette de financement court et long terme, à hauteur de 4 028 millions d’€, suivi de 845 millions d’€ de passifs relatifs à des actifs destinés à être cédés, ainsi que les postes comptables liés aux autres passifs courants à hauteur de 698 millions d’€. On retrouve également 573 millions d’€ au titre des passifs d’impôts différés et des provisions courantes pour 449 millions d’€.

Concernant son ratio de solvabilité (dette de financement / capitaux propres), il s’élève au 31 décembre 2019 à 0,58 et passe à 2,08 si calculé sur la base des capitaux propres tangibles.

Ce ratio de solvabilité est élevé en base tangible.

Indicateurs clé Accor : marge bénéficiaire, valorisation en Bourse, dettes et rendement




Voici 6 indicateurs clés relatifs à l’action Accor :

Une rentabilité bénéficiaire 2019 correcte

Le BPA (Bénéfice Par Action) 2019 des activités poursuivies d’Accor ressort à 1,49 €, (il inclut + 0,06 € par action lié au bénéfice par action généré par les activités non poursuivies), soit une rentabilité bénéficiaire convenable de 5,50 % (BPA 2019 / cours de Bourse actuel).

Une marge bénéficiaire 2019 intéressante

Avec 447 millions d’€ de bénéfice net 2019 issu des activités poursuivies du groupe Accor, la marge bénéficiaire du groupe est bonne au regard de son chiffre de 4 049 millions d’€. Elle s’établit à 11 % en 2019.

Une valorisation boursière a priori élevée au regard du bilan

Avec 1 934 millions d’€ de capitaux propres tangibles (7,11 € par action) face à un cours de Bourse actuel de 27,11 €, la valorisation boursière d’Accor semble trop élevée selon ce critère.

Un endettement élevé en base tangible

Le ratio de solvabilité du groupe Accor, déterminé par la formule : dettes financières / capitaux propres tangibles, ressort à 2,08. Cela signifie que 108 % de son actif net tangible au bilan est financé par de la dette.

Un rendement correct du dividende

Notons que l’année 2020 a été particulière. En effet, la crise sanitaire liée au Covid-19 a engendré une suppression du dividende, notamment du fait de la nature de l’activité d’Accor qui a été sensiblement impactée. Sur la base de l’année 2019, le rendement du dividende Accor (1,05 € par action) ressort à presque 4 % à son cours de Bourse actuel de 27,11 €.

Un premier semestre 2020 fortement dégradé

Comme cela était prévisible, les résultats d’Accor, évoluant dans un secteur particulièrement touché par le Covid-19, ont été très dégradés au premier semestre. Le chiffre d’affaires du groupe est en repli de 53 % au titre du premier semestre 2020 et Accor accuse une perte de 1 514 millions d’€ contre un profit de 152 millions d’€ au S1 2019.

Toutefois, l’activité du groupe est en reprise, à hauteur de 81 % de sa capacité totale, à fin juin 2020.

Une position de leader mondial

Accor présente l’avantage de posséder une très forte position concurrentielle car le groupe est un des leaders mondial du secteur hôtelier. À noter qu’Accor est davantage présent en Asie-Pacifique plutôt qu’aux États-Unis.

Faut-il investir en Bourse dans l’action Accor ?

Au regard de ces arguments, est-il opportun d’investir en Bourse dans l’action Accor ? Notre avis est neutre à court terme et plutôt positif à long terme, sous réserve d’un retour aux bénéfices d’ici 2021 / 2022.

Comme précédemment évoqué, la valorisation bilancielle d’actif net tangible par action d’Accor est inférieure à sa valorisation boursière actuelle (7,11 € par action contre 27,11 € pour son cours de Bourse). Son ratio de solvabilité en base d’actifs net tangible est également élevé.

En outre, Accor a bénéficié d’une forte tendance haussière de ses résultats entre 2016 et 2019 avec des croissances de + 146 % pour le chiffre d’affaires et de + 177 % pour le bénéfice net issu des activités poursuivies.

Notons que les investisseurs et les opérateurs des marchés boursiers apprécient les sociétés ayant des profils de croissance de leurs résultats (chiffre d’affaires et/ou profits).

L’apparition du Covid-19 en 2020 a lourdement impacté le groupe Accor, accusant une perte très conséquente de 1,5 milliard d’euros au cours du premier semestre 2020. Nous pensons donc que l’investisseur intéressé par Accor devrait suivre les prochaines publications de résultats et attendre un retour à la profitabilité (même faible) avant d’investir en actions Accor en Bourse.

Le groupe Accor reste un des leaders mondiaux du secteur de l’hôtellerie et sa marge bénéficiaire sur chiffre d’affaires est intéressante, à hauteur de 11 % en 2019. Cela indique la bonne performance économique du groupe en situation normalisée, ce qui ne sera pas le cas en 2020 compte tenu du la crise liée au Covid-19.

Le dividende proche de 4 % (sur la base de celui versé en 2019) est convenable. Rappelons tout de même que l’année 2020 a subi une coupe du dividende.

Le fait que le premier semestre 2020 ait été fortement dégradé en termes de résultats vient donc nuancer la bonne dynamique des résultats que connaissait Accor ces dernières années, mais le second semestre 2020 devrait permettre un certain rattrapage. Il peut encore s’écouler du temps avant que les investisseurs bénéficient de davantage de visibilité.

Nous pensons que les deux typologies d’investisseurs à la recherche de valeurs de rendement et de croissance peuvent donc potentiellement s’intéresser à l’action Accor, à condition de patienter et d’attendre que le compte de résultat repasse « au vert » au cours des prochains trimestres.

L’année 2020 reste logiquement plus difficile en raison du contexte du Covid-19 et de la suppression du dividende. Outre cela, Accor sait générer de la croissance en contexte normalisé et cela est souvent très apprécié des marchés boursiers. Le groupe profite également de la hausse de long terme attendue du nombre des voyageurs dans le monde ces prochaines années aussi bien dans le secteur du tourisme de loisir que dans celui du business (affaires).

Les investisseurs à la recherche de valeurs value (valeurs décotées) resteront probablement à l’écart du dossier Accor.
Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez toutes nos analyses

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur Bourse sur BFM et co-fondateur de Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading groupes-pharmaceutiques-fortes-marges-beneficiaires
Bourse et Trading compte-titres-bourse-avantage-inconvenients
Bourse et Trading
Bourse et Trading societes-francaises-les-plus-riches