Jusqu'à 1000€* de bonus en tradant les Turbo24 avec IG. Risque de perte en capital*
Qu’est-ce qu’une banque verte ? Faut-il ouvrir un compte ?

Qu’est-ce qu’une banque verte ? Faut-il ouvrir un compte ?

Alors que la transition énergétique est devenue un aspect de plus en plus important dans l’économie, l’investissement socialement responsable (ISR) et écologique est quasiment incontournable en 2023.

Le concept de banque verte va encore plus loin, car il s’agit de rendre plus responsable l’établissement qui est au cœur de notre rapport quotidien avec nos finances.

Découvrez ce qu’est une banque verte, les spécificités, les avantages et les inconvénients de devenir client d’une banque verte.

Banque verte : c’est quoi ?

Une banque verte est une banque qui, dans le cadre de son activité, va chercher à limiter son impact carbone. Au-delà de chercher à simplement faire des profits financiers, la banque va avoir comme objectif de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

En tant qu’entreprise et dans son organisation, elle va pouvoir mettre en place des processus visant à réduire ses émissions de CO2 direct (ou indirect). Il peut s’agir de dématérialiser totalement les relevés de comptes pour qu’ils ne soient plus envoyés par la poste, ou encore de réduire les déplacements des employés en favorisant le travail à domicile 2 ou 3 jours par semaine. La banque pourra aussi mettre en place des solutions qui vont permettre aux clients de limiter les passages en agence seulement au strict minimum.

Finalement, c’est aussi dans la façon dont elle va décider d’investir pour financer des initiatives positives pour la transition énergétique, qu’elle va faire la différence.

En conclusion, il n’y a pas une charte précise qui va permettre de lister les critères nécessaires pour qu’une banque soit considérée comme verte, mais ce sont plutôt les efforts et le positionnement de la banque pour tenter d’améliorer les choses en matière d’écologie qui vont permettre de catégoriser une banque comme verte.

Parmi les banques vertes, on peut citer La Nef ou le Crédit Coopératif. On peut aussi citer les start-ups Helios, Green-Got et Onlyone qui sont fortement engagées à proposer une offre bancaire verte.

Quelle différence entre banque traditionnelle et banque verte ?

Alors qu’on peut s’imaginer que l’aspect le plus important pour une banque verte sera d’utiliser des serveurs informatiques peu énergivores ou de déployer leurs agences dans des locaux éco-responsables, il s’agira surtout de la façon dont la banque va placer l’épargne de ses clients et les projets qu’elle va financer qui auront un impact important d’un point de vue écologique, bien que tous les aspects ayant un impact sur les émissions de CO2 ait son importance.

Alors qu’une banque traditionnelle ne va mesurer que l’aspect financier avant d’octroyer un crédit, une banque verte va se soucier de l’impact carbone de ce qu’elle va financer.

Pour mieux comprendre, voici un exemple simple. Dans le cadre d’un crédit à la consommation pour le financement de l’achat d’un véhicule, alors qu’une banque traditionnelle ne va s’intéresser qu’au rapport entre les revenus de l’emprunteur et le montant du prêt, une banque verte pourra choisir de ne financer que les véhicules électriques ou hybrides.

La différence entre une banque verte et une banque traditionnelle s’inscrit aussi dans la façon dont elle va investir ses fonds propres ou les fonds de ses clients. Une banque verte va préférer investir dans des entreprises ayant un impact positif pour la planète, que ce soit via des obligations vertes ou des actions disposant d’une excellente notation ESG.

Que propose une banque verte ?

Selon les données délivrées par Oxfam, et en se basant sur le simulateur de Green-Got, disposer d’un compte de 10 000 euros à la Société Générale représente une émission de 4 890 kg de CO2 par an. C’est l’équivalent de 57 trajets Paris – Marseille en voiture.

Pour rappel, les accords de Paris préconisent qu’un Français ne devrait émettre que 2 000kg de CO2 par an en 2050. Ce que proposent les banques vertes, c’est de réduire le plus possible l’impact carbone de notre argent, afin d’être en mesure de respecter les recommandations des accords de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans les fonctionnalités et les prix, l’objectif des banques vertes est de s’approcher le plus possible des banques traditionnelles, ou plutôt des banques en ligne, car bien souvent elles ne disposent pas d’agences.

Certaines banques vertes vont focaliser leur offre sur l’épargne seulement, alors que d’autres vont permettre d’obtenir une carte bancaire et un service de compte courant. Il faut noter qu’il est plus simple d’avoir un impact sur l’épargne, que sur la simple tenue de compte.

Finalement, les banques vertes vont proposer à leurs clients des solutions d’investissement en adéquation avec les objectifs de transition énergétique. Il peut s’agir de crowdfunding pour le financement de projets écologiques, ou de placements scrupuleusement sélectionnés pour l’impact positif qu’ils vont apporter pour la planète.

Quels sont les avantages des banques vertes ?



L’avantage premier d’utiliser les services d’une banque verte, c’est surtout une question d’engagement pour la planète, et la possibilité de mettre en application sans trop d’effort sa volonté à financer la transition écologique.

De plus, en ce qui concerne les neobanques vertes, elles peuvent offrir des fonctionnalités innovantes, à l’image d’autres neobanques. Il n’est pas rare de pouvoir bénéficier de tarifs plus compétitifs également.

Quels sont les inconvénients des banques vertes ?

Parmi les inconvénients, les neobanques qui semblent les plus efficaces pour proposer des services de banques vertes sont malheureusement souvent des entreprises jeunes, qui ne sont pas encore en mesure d’offrir l’historique et la réputation des grandes banques traditionnelles.

Certaines banques plus solides annoncent leurs engagements écologiques, et pourraient constituer une alternative aux néo banques plus fragiles. Cependant, il faut s’assurer dans ce cas que le message ne soit pas simplement commercial, auquel cas nous pourrions tomber dans ce que l’on appelle le « green washing », une pratique commerciale qui consiste à faire le strict minimum pour annoncer être « écologiquement responsable », mais sans un véritable engagement derrière.

Faut-il devenir client d’une banque verte ?



Quand on parle d’émission carbone et de pollution, on pense essentiellement à nos déplacements en voiture ou en avion, à ce que nous consommons et aux déchets que nous produisons. Cependant, nous oublions souvent que sans y faire forcément attention, notre argent peut financer le réchauffement climatique.

En effet, si notre banque décide à notre place d’investir notre épargne dans l’extraction de pétrole, alors notre argent et les revenus de notre épargne auront un bilan carbone élevé.

Selon les spécialistes, il ne fait plus aucun doute que le changement climatique devrait devenir une priorité. Il peut donc être pertinent de s’interroger sur les bénéfices de devenir client d’une banque verte. Il existe aussi d’autres solutions pour réduire l’impact carbone de nos finances personnelles sans forcément changer de banque.

Découvrir aussi notre article Comment choisir un fonds vert ?

Comment réduire son impact carbone sans changer de banque ?

La première chose à faire avant de changer de banque, c’est de faire part à votre conseiller de votre volonté d’avoir une banque qui s’engage plus pour le climat. Il ne faut pas négliger la force que peuvent avoir des milliers de retours clients. Bien sûr, c’est une démarche qui peut prendre du temps pour faire avancer les choses, mais l’impact à long terme peut être considérable, il peut se mesurer en millions de clients, en comparaison aux quelques dizaines de milliers de clients des neobanques vertes.

Sans pour autant changer de compte bancaire, il est possible de déplacer votre épargne sur des fonds ou des produits financiers que vous aurez choisi pour l’impact positif qu’ils ont pour la planète. Il peut s’agir d’OPCVM ou d’ETF que vous pourrez acquérir via un compte titres. Il peut aussi s’agir de contrats d’assurance-vie tels que ceux proposés par la société Goodvest. En effet, le plus gros de l’impact carbone qui provient de votre banque, provient de la façon dont votre argent est investi par la banque.

Si vous décidez de ne garder que le minimum sur votre compte, pour les opérations courantes, mais que la majeure partie de votre épargne est investie de façon socialement responsable par vous-même, alors vous aurez fait le plus gros du travail pour décarboner vos finances personnelles.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.