Rejoignez +31 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Les dix entreprises françaises les plus riches du monde

Le 29 novembre 2018

anticiper-marche-analyse-technique-300250

top-10-societes-francaises-les-plus-riches

SCPI LF Europimmo Calci Patrimoine banniere pave

Découvrez le classement des dix entreprises françaises, ayant une capitalisation supérieure à 1 milliard d’euros, selon leurs bénéfices cumulés ces dix dernières années.

Infographie : classement des entreprises françaises les plus fortunées

infographie-entreprises-francaises-les-plus-riches

TOP 10 des entreprises françaises aux plus gros bénéfices

Tableau : bénéfices sur 10 ans des sociétés françaises les plus riches

tableau-top-10-societes-francaises-les-plus-riches

Chiffres exprimés en milliards d’€, bénéfices part du groupe

Par rapport à l’année dernière, pas de changement pour le Top 5, avec Total en première position suivi par BNP Paribas, Sanofi, Axa et LVMH. L’Oréal et EDF sont ex aequo, en 6ème et 7ème position. Orange perd une place, et se positionne 8ème. Société générale reste à la 9ème place. Vinci intègre la 10ème position en remplacement de Vivendi.

1. Total : producteur et distributeur de gaz et pétrole

Bénéfices 2017 : 8,6 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 107,3 Milliards d’€

Les prix du pétrole sortent d’un contexte difficile datant de 2014, le Brent ayant chuté de 115 $ le baril en juin 2014 à moins de 30 $ à la mi-janvier 2016. Le prix du baril de pétrole Brent se situe aux alentours de 60 $ à ce jour.

Total a su rester constamment bénéficiaire même en période de bas prix du pétrole, ce qui prouve la solidité du groupe en période difficile. Les bénéfices de Total s’améliorent en 2017 passant de 6,2 milliards d’€ en 2016 à 8,6 milliards en 2017. Dans l’actualité internationale récente, Total a annoncé l’acquisition d’une partie du réseau de distribution de carburants « Grupo Zema ». Il s’agit du plus important marché de distribution de carburants d’Amérique du Sud.

En juillet 2018, Total a finalisé l’acquisition d’amont GNL d’Engie, ce qui place le groupe à la 2ème place mondiale du secteur du gaz liquéfié.

Lors du premier semestre 2018, Total a également franchi le seuil des 73 % de participations chez Direct Energie, puis 95,33 % en septembre 2018 lui ouvrant les portes de l’OPA finale à 42 € sur l’ensemble des actions Direct Energie restantes.

Lire aussi notre article Ouvrir un PEA pour débuter en Bourse

2. BNP Paribas : banque leader française

Bénéfices 2017 : 7,8 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 56,5 Milliards d’€

BNP Paribas est en 2ème position du classement avec un bénéfice en légère hausse en 2017. Etonnamment, cette amélioration des résultats n’a pas convaincu les investisseurs car le cours de Bourse de BNP Paribas est en baisse de 30,30 % en variation un an (23/11/2017 -> 23/11/2018). Ce qui peut d’ailleurs devenir opportun car sur 10 ans, BNP Paribas génère 102 % de sa capitalisation boursière actuelle (55,4 milliards d’€) en termes de bénéfices cumulés. La banque réalise en moyenne 5,65 Milliards d’€ de bénéfices sur les 10 dernières années.

BNP Paribas s’intensifie dans sa branche financement des PME (Petites et Moyennes Entreprises). Fin novembre, la banque a annoncé avoir franchi le seuil des 300 millions d’€ via sa filiale BNPP AM.

3. Sanofi-Aventis : 1er groupe pharmaceutique européen

Bénéfices 2017 : 8,4 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 50,9 Milliards d’€

Avec un cumul de 50,9 Milliards d’€ sur les dix dernières années, Sanofi se place en 3ème position du classement. Le bénéfice 2017 de Sanofi comprend un profit exceptionnel de 4,6 milliards au titre de la cession d’activités dans la santé animale. Une fois retraité de ce profit exceptionnel, Sanofi a généré 3,8 milliards d’€ de bénéfices sur 2017 en baisse par rapport à 2016 (4,7 milliards d’€).

Pour sa croissance 2018 et future, Sanofi mise sur sa position de leader des marchés émergents et sur son expertise dans les vaccins.

La technologie numérique est au service de la pharmacie : Sanofi a récemment déclaré investir 20 millions d’€ par an dans ces technologies de pointe (intelligence artificielle, maintenance prédictive, capture de données, etc.)

4. Axa : leader européen de l’assurance

Bénéfices 2017 : 6,2 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 42,8 Milliards d’€

Depuis 2012, les bénéfices d’Axa sont en constante hausse. Ce leader européen de l’assurance ne faiblit pas au fil des années (exclusion faite de l’année 2008 ou Axa réalise 923 Millions d’€ de bénéfices). Axa s’offre en moyenne 5,42 Milliards d’€ par an de bénéfices entre 2013 et 2017.

En septembre 2018, Axa a annoncé avoir finalisé l’acquisition de XL Group, un des leaders mondiaux de l’assurance dommages.

5. LVMH : 1ère marque de luxe dans la vente de produits haut de gamme

Bénéfices 2017 : 5,1 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 35 Milliards d’€

LVMH s’adjuge 1,1 milliard d’€ de bénéfices supplémentaires sur 2017. Le leader mondial des produits de luxe maintient ses performances ; la holding Arnault contrôlée par l’homme d’affaires français détient toujours 47 % de LVMH. Début novembre, LVMH est repassé devant Total en termes de capitalisation boursière faisant du groupe de luxe la plus grande capitalisation française. Pourtant Total réalise presque trois fois plus de bénéfices cumulés sur 10 ans que LVMH !

Découvrir notre dossier Analyse en Bourse du groupe LVMH

6. L’Oréal : numéro un mondial de l’industrie cosmétique

Bénéfices 2017 : 3,6 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 29,1 Milliards d’€

Le bénéfice de L’Oréal est en hausse entre 2016 et 2017 passant de 3,1 à 3,6 milliards d’€. Cela représente presque 10 millions d’€ par jour calendaire. L’Oréal a généré en moyenne 3,58 milliards d’€ de bénéfices entre 2013 et 2017.

En 2018, l’Oréal poursuit son excellente dynamique de croissance au sein de la zone Asie Pacifique, en particulier en Chine.

7. EDF : 1er producteur d’électricité en France et en Europe

Bénéfices 2017 : 3,2 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 29,1 Milliards d’€

Le bénéfice d’EDF est en hausse de 300 millions d’€ entre 2016 et 2017. L’électricien est actuellement attractif en Bourse car sa capitalisation boursière est de 41,7 milliards d’€ tandis que ses bénéfices moyens annuels sur les 10 dernières années sont de 2,91 milliards d’€ soit presque 7 % de rentabilité bénéficiaire.

En 2018, EDF a initié son plan stockage électrique avec pour ambition de devenir leader européen de ce secteur d’ici 2035.

8. Orange : fournisseur d’accès internet, mobile et téléphonie

Bénéfices 2017 : 1,9 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 27 Milliards d’€

L’année 2017 a été moindre pour Orange car son bénéfice est en recul de 1 milliard d’€ entre 2016 et 2017.

Tout comme EDF, l’opérateur de télécommunications est actuellement bien valorisé en Bourse avec une capitalisation de 38,9 milliards d’€ pour 2,7 milliards d’€ de bénéfices moyens annuels (dix ans), soit une rentabilité bénéficiaire proche de 7 %. Attention cependant au facteur hétérogène des bénéfices d’Orange.

Le continent africain présente de très bonnes perspectives de développement sur le marché du mobile. Orange a récemment signé un partenariat avec KAiOS en vue de la démocratisation des services digitaux en Afrique.

9. Société Générale : grande banque française

Bénéfices 2017 : 2,8 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 25,4 Milliards d’€

Perte de vitesse pour les bénéfices de la banque entre 2016 et 2017 passant de 3,9 à 2,8 milliards d’€. Le cours de Bourse de la banque a été plutôt mal mené, en baisse de 25,22 % en variation un an. Tout comme BNP Paribas, cette baisse du cours de Bourse rend la société peu chère car elle génère 96 % de sa capitalisation boursière actuelle en termes de bénéfices cumulés (dix ans).

En 2018, la Société Générale a été élue meilleure banque française au classement RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) et dans le Top 10 des banques européennes.

Lire aussi notre article Investir en Bourse dans les banques

10. Vinci : acteur français de la construction, concession et des transports

Bénéfices 2017 : 2,7 Milliards d’€

Bénéfices cumulés 10 ans : 20,9 Milliards d’€

Légère baisse des bénéfices de Vinci entre 2016 et 2017 passant de 2,9 à 2,7 milliards d’€. Vinci est un groupe international spécialisé dans la construction, la concession et la maintenance d’infrastructures et réseaux de transports et de télécoms. Vinci génère un bénéfice moyen annuel 10 ans de 2,09 milliards d’€, et a donc cumulé 20,9 milliards d’€ de bénéfices entre 2008 et 2017.

En 2018, Vinci Airports a acquis deux aéroports en Irlande du Nord et en Suède, ainsi que des contrats de concessions et d’exploitation pour des aéroports aux Etats-Unis, au Costa Rica et en Serbie.

Vinci Energies a acquis Eitech une société suédoise d’ingénierie électrique disposant de 26 sites et générant 220 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2017.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


chute-actions-bourse
pernod-ricard-bourse
courtier-en-ligne-bourse
hausse-taux-interet