Rejoignez +31 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Price to earnings ratio (PER)

anticiper-marche-analyse-technique-300250

banniere-ass-vie_300-250

SCPI LF Europimmo Calci Patrimoine banniere pave

Qu’est-ce que le Price to earnings ratio (PER) ?

Si vous êtes ici, il y a de grandes chances que vous ayez déjà entendu parler du Price/Earnings Ratio (PER). Il s’agit d’une des méthodes les plus utilisées pour évaluer la valeur d’une action.

 

Bien que simple à calculer, le PER est toutefois assez difficile a interpréter. Il peut être riche de sens dans certains cas, et complètement dénué de sens dans d’autres. En conséquence, il arrive que les investisseurs utilisent cet indicateur à mauvais escient, et y donnent plus d’importance que de raison.

Dans la présente section, nous présenterons le PER et verrons comment il peut être utilise en analyse d’actions et, surtout, dans quels cas il ne doit pas être utilisé.

L’acronyme PER désigne le ratio entre le prix de l’action d’une entreprise et son bénéfice par action (BPA). Comme son nom l’indique, le PER se calcule en divisant le prix actuel de l’action par le bénéfice par action de l’entreprise:

PER = Prix de l’action / Bénéfice par action (BPA)

Le PER est souvent calculé en utilisant le BPA des quatre derniers trimestres. On l’appelle aussi le PER glissant. Il arrive également de calculer le PER sur la base des bénéfices espérés pour les quatre trimestres à venir. C’est alors un PER projeté. Bien qu’il n’y ait pas une énorme différence entre les deux, il est important de garder a l’esprit que le premier se fonde sur des données historiques, tandis que le deuxième est calculé à partir d’estimations d’analystes, par nature imparfaites.

Avec leur BPA négatif, les enterprises déficitaires posent problème pour calculer le PER. Les avis divergent sur cette question. Certains disent que le PER est négatif, d’autres lui donne la valeur zéro, et la plupart dit qu’il n’existe pas, tout simplement.

Historiquement, le PER moyen du marché se situe entre 15 et 25, et il fluctue en fonction des conditions économiques. Il peut également fortement varier d’un secteur d’activité à l’autre.

Comment utiliser le PER

En théorie, le PER d’une valeur nous dit combien les investisseurs sont prêts à payer pour un euro de bénéfice. C’est pour cette raison que le PER est aussi appelé le “multiple” d’une action. En d’autres termes, un PER de 20 nous indique que les investisseurs sont prêts a débourser 20 euro pour chaque euro de bénéfice que l’entreprise génère.

Ceci dit, c’est une conception un peu simpliste du PER, car elle ne prend pas en considération les perspectives de croissance futures de l’entreprise.

Croissance du bénéfice

Bien que le calcul du BPA se fonde sur le bénéfice des quatre derniers trimestres, le PER représente bien plus qu’une mesure de la performance passée de l’entreprise. Le PER prend également en compte les prévisions de croissance que le marché fait pour l’entreprise. Rappelez-vous, le cours présent des actions intègre déjà les prévisions des investisseurs. En conséquence, il est plus juste d’interpréter le PER comme une mesure de l’optimisme des investisseurs concernant les perspectives de croissance de l’entreprise.

Si une enterprise a un PER supérieur à la moyenne du marché ou de son secteur, cela signifie que le marché attend beaucoup de l’entreprise dans les mois et années à venir. Une valeur avec un PER élevé devra satisfaire les attentes du marché en augmentant ses bénéfices, ou sinon le cours devra baisser.

Une action chère ou bon marché ?

Le PER est un bien meilleur indicateur de la valeur d’une action que son seul cours. Par exemple – toutes choses égales par ailleurs – une action valant 10 euro avec un PER de 75 est plus “chère” qu’une action cotant 100 euro avec un PER de 20. Cela dit, cette méthode d’analyse atteint vite ses limites, car il n’est pas pertinent de comparer les PER de deux entreprises pour déterminer laquelle est meilleur marché.

Il est difficile de déterminer si un PER donné est élevé ou bas sans prendre en compte deux facteurs:

Le taux de croissance

Quel est le taux de croissance passé de l’entreprise ? Ces taux de croissance vont-ils perdurer, voire augmenter ? Si une enterprise a un faible taux de croissance et son action a un PER élevé, il y a quelque chose qui cloche. Si les taux de croissance anticipés pour l’entreprise ne justifient pas le PER, il est probable que l’action soit surcotée.

Le secteur d’activité

En bourse comme dans la vie quotidienne, on ne peut comparer que ce qui est comparable. On ne peut comparer que les entreprises appartenant au même secteur. Par exemple, les actions d’entreprises de fourniture d’eau et d‘électricité ont typiquement un PER bas, car ce sont des entreprises stables, à faibles taux de croissance. A contrario, le secteur des technologies évolue rapidement, avec des taux de croissance élevés. Il est donc inutile de comparer des entreprises d’eau et d‘électricité avec des enterprises technologiques.

Les limites du PER

Nous avons appris jusqu‘à présent que dans certaines situations, le PER peut nous aider a déterminer si une entreprise est sous ou surevaluée. Cependant, l’analyse du PER n’est valide que dans certaines circonstances et a ses limites. Les facteurs suivants peuvent mettre a mal l’utilité du PER.

Les normes comptables

Le bénéfice est un objet comptable qui inclut des éléments qui ne correspondent pas à des mouvements de cash. De plus, le calcul du bénéfice répond a des règles comptables, qui varient dans le temps et selon les pays. Pour compliquer les choses encore un petit peu plus, le bénéfice peut se trouver modifié selon la méthode comptable utilisée. Résultat: nous ne savons pas toujours si nous comparons les mêmes “types” de bénéfices.

L’inflation

En période de haute inflation, le coût de stockage et les dépréciations ont tendance à être sous-évaluées, car le cout de renouvellement des stocks augmente avec les prix. Ainsi, le PER a tendance a être plus bas en période d’inflation élevée, car les marchés voient les bénéfices gonfler artificiellement. Comme avec tous les ratios, il est bon d’analyser l’évolution du PER au cours du temps, mais l’inflation rend notre tache difficile.

De nombreuses interprétations possibles du PER

Un faible PER ne signifie pas de facto que l’entreprise est sous-évaluée. En effet, cela peut très bien signifier que le marché est pessimiste quant à l’avenir de l’entreprise. En général, le cours des actions chute pour de bonnes raisons. Il se peut que l’entreprise ait abaissé ses prévisions de bénéfices. Cela ne se trouverait reflété dans le PER glissant qu’une fois les bénéfices enregistrés. Dans l’intermède, l’entreprise a pu paraitre sous-évaluée.

Ebook gratuit à télécharger : Anticiper les marchés avec l’analyse technique

#

Derniers Dossiers


chute-actions-bourse
pernod-ricard-bourse
courtier-en-ligne-bourse
hausse-taux-interet