Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
Comment trader le Nikkei ?

Comment trader le Nikkei ?

Café de la Bourse vous révèle les derniers développements et analyses autour de l’indice Nikkei 225, un baromètre crucial de l’économie japonaise et un indicateur clé pour les marchés financiers mondiaux. Découvrez dans cet article les secteurs et les entreprises majeurs du Nikkei, ses performances historiques, les tendances actuelles, et ses perspectives pour le trading et l’investissement à la fin de 2023 et en 2024. Restez informé des dernières actualités et des prévisions pour naviguer efficacement sur le marché japonais.

Qu’est-ce que l’indice Nikkei ?

AdvertisementTurbo IG

Le Nikkei 225, souvent abrégé en Nikkei, est l’un des indices boursiers les plus importants du Japon et une référence mondiale. Lancé le 7 septembre 1950, il est calculé quotidiennement par le quotidien Nihon Keizai Shimbun (Nikkei) et représente la moyenne arithmétique des prix des actions des 225 sociétés les plus liquides cotées à la Bourse de Tokyo. Ces sociétés sont choisies parmi un large éventail de secteurs, garantissant une représentation diversifiée de l’économie japonaise.

Son évolution historique est un miroir des hauts et des bas de l’économie japonaise. Par exemple, lors du boom économique des années 1980, le Nikkei a atteint des sommets historiques, pour ensuite chuter brutalement au début des années 1990 lors de l’éclatement de la bulle financière et immobilière. Cette volatilité historique montre à quel point le Nikkei est intégré dans le tissu économique du Japon.

Quelle est l’importance du Nikkei dans l’économie mondiale ?

Le Nikkei 225 n’est pas seulement important pour les investisseurs et les entreprises japonaises. En tant que baromètre de la troisième plus grande économie du monde, il a un impact considérable sur les marchés financiers mondiaux. Les mouvements significatifs dans le Nikkei influencent non seulement les marchés en Asie, mais ont aussi des effets d’entraînement sur les marchés européens et américains, en particulier dans les secteurs technologique et manufacturier qui y sont plus largement représentés.

En effet, les entreprises du Nikkei et leurs performances affectent non seulement l’économie japonaise, mais aussi les chaînes d’approvisionnement et les marchés mondiaux. Par exemple, lorsqu’une entreprise majeure comme Sony ou Toyota annonce des bénéfices ou des pertes significatives, cela se répercute immédiatement sur les performances d’autres multinationales du secteur de la technologie et de l’automobile de l’autre côté du pacifique.

Consulter également notre guide Comment investir dans les actions américaines

Quels sont les principaux secteurs et entreprises représentés dans le Nikkei ?

AdvertisementTurbo IG

Le Nikkei 225 couvre une gamme variée de secteurs, reflétant la diversité de l’économie japonaise. Nous détaillons ci-dessous les secteurs les plus représentés dans l’indice Nikkei.

Secteur des biens de consommation discrétionnaires (20,4 %)

Ce secteur comprend des entreprises liées aux biens et services non essentiels, comme les automobiles et l’électronique grand public, avec des entreprises comme Toyota et Honda.

Secteur industriel (19,44 %)

Ce secteur est presque aussi important que celui des biens de consommation discrétionnaires, représentant une part significative de l’indice avec des entreprises comme Mitsubishi Corp (conglomérats) et Hitachi Ltd (conglomérats).

Secteur des technologies de l’information (18,83 %)

Ce secteur inclut des entreprises dans les domaines de la technologie et de l’informatique comme Panasonic ou Sony.

Autres secteurs du Nikkei

La composition restante du Nikkei se divise entre le secteur des soins de santé (13,12 %), le secteur des communications (11,06 %), le secteur des produits de consommation de base (6,38 %), le secteur des matériaux (5,70 %), le secteur financier (3,11 %), le secteur des services publics (1,53 %) et enfin le secteur de l’immobilier (0,16 %). On compte parmi les entreprises importantes Nippon Telegraph & Telephone Corp (services de télécommunications), SoftBank Group Corp (services de télécommunications), Daiichi Sankyo Company Ltd (fabricants de médicaments généraux), Takeda Pharmaceutical Company Limited (fabricants de médicaments spécialisés et génériques) ou encore Shin-Etsu Chemical (chimie).

Découvrir aussi notre guide Investir en Bourse avec un compte-titres

Quelle est l’actualité sur le Nikkei ?

L’économie japonaise est marquée par des défis tels que la récession, l’inflation et les faibles dépenses de consommation, mais aussi par des signes de reprise et de croissance soutenue par la demande intérieure et le soutien gouvernemental.

PIB du Japon

Le PIB réel du Japon a dépassé son niveau d’avant la pandémie au deuxième trimestre 2023, enregistrant une hausse de 1,2 % par rapport au premier trimestre. Cependant, la demande intérieure reste faible et l’inflation relativement élevée. Le PIB projeté devrait croître de 1,3 % en 2023 et de 1,1 % en 2024, principalement grâce à la demande intérieure. L’inflation de base (hors énergie et nourriture) devrait augmenter vers 2 % à mesure que la croissance des salaires prend de l’ampleur et se répand aux PME en 2024.

Cependant, le PIB du Japon a connu une baisse plus rapide que prévu au troisième trimestre de 2023, avec une contraction annuelle de 2,9 %, révisée par rapport à une estimation initiale de -2,1 %. Cette récession est attribuable à la baisse des dépenses de consommation et des investissements des entreprises. Les dépenses des ménages ont continué à baisser en octobre, indiquant une consommation faible et une inflation prolongée qui décourage les acheteurs.​

Politique monétaire de la Banque du Japon

Les investisseurs s’attendaient à ce que Kazuo Ueda – le nouveau gouverneur qui a pris ses fonctions en avril – se positionne à l’opposé de gouverneur précédent, Haruhiko Kuroda, qui a défendu la politique de taux ultra-bas de la banque centrale au cours des dix dernières années. Or, la Banque du Japon a maintenu sa politique monétaire ultra-accommodante, indiquant que l’inflation continuera à être élevée. Bien que la croissance des salaires ait augmenté cette année, il y a peu de preuves qu’elle dépassera l’inflation de sitôt. Le BOJ a laissé la politique monétaire inchangée lors de sa réunion de septembre, maintenant le taux directeur légèrement en dessous de zéro et la politique de contrôle de la courbe des rendements fixant le rendement à 10 ans à zéro pour cent.

Demande externe et confiance des entreprises japonaises

Une économie mondiale plus faible a ralenti la croissance de la demande externe, malgré un assouplissement des perturbations de la chaîne d’approvisionnement. La dernière enquête Tankan de la Banque du Japon a révélé une divergence dans la confiance des entreprises entre le secteur manufacturier, en déclin, et le secteur non manufacturier. Le nombre de touristes entrants se redresse, mais reste bien en deçà des niveaux de 2019, en partie en raison du retour retardé des touristes chinois.

Analyse financière du Nikkei

Tableau des performances annuelles de l’indice Nikkei

returns perf annuelles indices Nikkei 2023

Source : https://www.macrotrends.net/2593/nikkei-225-index-historical-chart-data

Sur les 10 dernières années, le Nikkei enregistre huit performances annuelles positives et deux négatives. Le CAGR (Compound Annual Growth Rate) de l’indice est de 8,46 % sur les 10 dernières années

Évolution des PER et EPS du Nikkei

PER EPS Nikkei 2023

Source : https://siblisresearch.com/data/japan-nikkei-pe-cape/

Le tableau ci-dessus présente le ratio cours-bénéfice et les EPS (earnings per share) actuels et historiques de l’indice Nikkei 225. Le ratio PER a largement fluctué au cours des trois dernières années pour réatterrir sur le niveau de 18.1, assez proche de son niveau de 2019 à 18.97. Dans le même temps, les gains par action (EPS) ont augmenté de près de 50 %. Selon cet indicateur, les niveaux de valorisation des entreprises du Nikkei sont encore loin de leur niveau de 2019, laissant entrevoir un beau potentiel de hausse.

Analyse technique du Nikkei

Analyse graphique du cours de l’indice Nikkei

Japon 225 au comptant (1)_20231209_19.06

Source : Café de la Bourse, graphique construit sur IG.com, données à titre indicatif

Analyse technique du cours de l’indice Nikkei

Sur les 12 derniers mois, le Nikkei 225 est en hausse de 16 %. L’indice Nikkei réalise un beau rallye sur l’année 2023 après une année 2022 compliquée à la bourse de Tokyo. Le plus bas annuel est atteint en tout début d’année au premier janvier 2023 sur le support des 25 704 points (en jaune sur le graphique). Le cours du Nikkei entame alors une phase de hausse jusqu’à la mi-juin 2023, où il vient buter contre la résistance des 33 697 points (en bleu sur le graphique). Ce niveau sera retesté à maintes reprises au cours du reste de l’année, avec une nouvelle zone de support à 30 523 points (en rouge sur le graphique). La tendance à moyen terme de l’indice Nikkei est positive avec une moyenne mobile à 50 jours (en noir sur le graphique) au-dessus de sa moyenne mobile à 100 jours (en rouge sur le graphique). La tendance à court terme de l’indice Nikkei est positive également avec une moyenne mobile à 20 jours (en vert sur le graphique) au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours. La MACD est positive et sous sa ligne de signal et le RSI stochastique est en zone neutre.

Comment trader ou investir dans le Nikkei ?

AdvertisementTurbo IG

Selon une enquête Reuters, l’indice Nikkei 225 devrait poursuivre sa hausse de plus de 28 % cette année jusqu’en 2024 pour atteindre un sommet de trois décennies à 35 000 d’ici fin juin 2024​​. Cette hausse est en partie due à une robuste saison de résultats, où la dépréciation du yen a stimulé les perspectives de profit des exportateurs et permis aux entreprises de répercuter les coûts plus élevés sur les consommateurs​​. De plus, Masayuki Kichikawa de Sumitomo Mitsui DS Asset Management à Tokyo prévoit que le Nikkei atteindra 39 500 en juin et 40 900 d’ici fin 2024, soutenu par la demande refoulée tant dans l’investissement des entreprises que dans la demande des consommateurs, en particulier pour les services​​.

Cependant, des défis se profilent. La fragilité mondiale et l’incertitude accrue pourraient peser sur les actions du Nikkei. L’évolution de la politique monétaire et une inflation tenace rendent la progression continue du Nikkei plus difficile à réaliser en 2024​​​​. D’un point de vue global, la consommation sera moins un moteur de croissance, ce qui pourrait affecter les bénéfices des entreprises et, par conséquent, exercer une pression supplémentaire sur les actions​​. Cependant, il existe également des facteurs de croissance positifs, tels que l’augmentation des salaires prévue au Japon en 2024, qui pourraient encourager la consommation, ainsi que l’effort de la Bourse de Tokyo pour améliorer la gouvernance d’entreprise et l’efficacité du capital, ce qui pourrait soutenir une croissance plus durable de l’indice Nikkei​​​​.

Consulter également notre guide Trading : comment devenir un trader Bourse en 2023

Turbo Bourse Nikkei

Pour investir ou trader le Nikkei, rapprochez-vous de votre courtier en Bourse et optez pour un produit financier qui a pour sous-jacent l’indice Nikkei. Vous pouvez par exemple choisir d’utiliser un produit dérivé du type Turbo call ou Turbo put pour tirer parti des fluctuations haussières et baissières du Nikkei.

AdvertisementTurbo IG

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Toute activité de trading comporte des risques. Le service d’exécution d’ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les Turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides.