Acheter des actions à partir de 10€ et sans commission. Risque de perte en capital*
Les secteurs les plus performants en Bourse depuis début 2024

Les secteurs les plus performants en Bourse depuis début 2024

Alors que le monde continue de naviguer dans une ère de transformation économique et technologique, le premier trimestre de 2024 a offert un spectacle fascinant sur les marchés boursiers.
Dans cet article, nous plongeons dans notre sélection des secteurs qui ont dominé la Bourse au cours de ces trois premiers mois de l’année 2024. Nous explorerons les dynamiques qui ont propulsé certains secteurs au sommet, tout en fournissant un aperçu des forces sous-jacentes qui ont façonné leurs trajectoires ascendantes. Nous conclurons l’article sur les secteurs à suivre en Bourse pour le reste de l’année 2024.

Quelle est la conjoncture économique actuelle ?

Si l’économie mondiale connaît actuellement un ralentissement économique modéré, la conjoncture économique mondiale du premier trimestre de 2024 a été marquée par plusieurs facteurs clés, notamment un retour de la hausse de l’inflation aux États-Unis, les enjeux géopolitiques des élections présidentielles américaines à venir et le regain des tensions au Moyen-Orient.

Les États-Unis ont connu un retour de l’inflation depuis le mois de janvier 2024, avec un taux d’inflation annuel qui a atteint 3,5 % en mars 2024 (contre 3 % au plus bas de 2023). Cette hausse de l’inflation remet en question la possibilité d’une baisse des taux d’intérêt par la Réserve Fédérale (Fed), car la baisse des taux était anticipée en raison d’une baisse de l’inflation observé au cours de l’année 2023. Le retour d’une inflation en hausse remet tout en question et la banque centrale pourrait décider de maintenir les taux afin de contrôler la hausse des prix, d’autant plus que la croissance ne semble pas encore trop pénalisée par les taux élevés aux USA.

Les élections présidentielles aux États-Unis, prévues pour la fin de l’année 2024, pourraient également influencer la politique monétaire. Historiquement, il est fréquent que les banques centrales évitent de faire des changements majeurs dans la politique monétaire juste avant les élections pour ne pas influencer le processus électoral. Cela pourrait signifier que toute baisse des taux pourrait être retardée jusqu’à ce que les élections soient passées.

Les inquiétudes concernant la situation au Moyen-Orient ont également un impact sur les marchés boursiers au cours de ce premier trimestre 2024. Bien que les répercussions des tensions récentes sur les marchés pétroliers soient considérées comme limitées, elles pourraient néanmoins freiner le scénario de reprise économique sans pour autant le remettre complètement en cause. Une escalade du conflit pourrait entraîner le marché mondial des matières premières en terrain inconnu, avec des conséquences potentielles sur l’économie mondiale.

En résumé, la conjoncture économique du premier trimestre de 2024 est complexe et influencée par des facteurs interconnectés. La hausse de l’inflation aux États-Unis, les élections présidentielles et les tensions au Moyen-Orient sont tous des éléments qui pourraient avoir des répercussions significatives sur la politique monétaire, les marchés financiers et l’économie globale. Pourtant, dans un tel contexte, quelques secteurs d’activité semblent bien tirer leur épingle du jeu.

Top 3 des secteurs les plus performants en Bourse au 1er trimestre 2024

Le secteur de la technologie en Bourse

Dans un contexte économique en constante évolution, le secteur technologique a affiché une performance remarquable en Bourse au cours du premier trimestre de l’année 2024. Portée par un engouement persistant pour les avancées en matière d’intelligence artificielle, le secteur de la tech a continué de jouer un rôle de catalyseur dans la transformation de divers secteurs économiques. L’adoption croissante de l’IA par les consommateurs a été un moteur significatif de la performance boursière observée dans le domaine.

En parallèle, les marchés financiers ont été attentifs aux prévisions d’une éventuelle détente monétaire. Les anticipations d’une baisse des taux d’intérêt, bien qu’entourées d’un voile d’incertitude, ont suscité un intérêt accru pour les investissements dans la technologie. Les investisseurs semblent être encouragés par la perspective d’une diminution des coûts de financement, ce qui pourrait favoriser l’innovation et accélérer le développement des entreprises en phase de croissance.

Ce climat d’optimisme prudent est le reflet d’une industrie technologique en pleine effervescence, prête à relever les défis de demain et à continuer d’insuffler un élan de renouveau à l’économie globale.

Voici un exemple d’ETF qui permet de suivre le secteur de la tech en Bourse, l’ETF iShares MSCI Europe Information Technology Sector (ISIN : IE00BMW42413). Vous pourrez observer ci-dessous la performance de cet ETF depuis le début de l’année 2024.

Performance secteur tech depuis le 1er janvier 2024

Rendement secteur Tech depuis le 1er janvier 2024

Source : JustETF

Consulter également notre dossier Qu’est-ce que la gestion growth ?

Le secteur de la consommation discrétionnaire en Bourse

Au cours des premiers mois de l’année 2024, le secteur de la consommation discrétionnaire a démontré une vitalité économique notable, impulsée par deux leviers économiques clés. D’une part, une inflation contenue a servi de catalyseur aux dépenses des ménages, les incitant à anticiper leurs achats face à la perspective d’une augmentation des prix. Cette dynamique est renforcée lorsque l’évolution des salaires est en adéquation avec l’inflation, octroyant ainsi aux consommateurs un pouvoir d’achat bonifié pour les biens superflus, et par ricochet, stimulant l’activité sectorielle de la consommation discrétionnaire.

D’autre part, l’effet direct de la hausse des prix sur les revenus des entreprises du secteur ne peut être sous-estimé. Parallèlement, un taux de chômage réduit traduit une plus grande proportion de la population bénéficiant d’un emploi stable et d’un revenu régulier. Cette stabilité financière se répercute positivement sur les dépenses discrétionnaires, les consommateurs se montrant davantage disposés à allouer leur budget à des biens et services considérés comme non essentiels.

Ces facteurs, conjugués à une confiance renouvelée des consommateurs et à une amélioration de la conjoncture économique, ont été les pierres angulaires de l’excellente performance du secteur de la consommation discrétionnaire en Bourse au premier trimestre de l’année 2024. Un début d’année qui s’annonce prometteur pour les acteurs de ce domaine.

Voici un exemple d’ETF qui permet de suivre le secteur de la consommation discrétionnaire en Bourse, l’ETF Xtrackers MSCI USA Consumer Discretionary (ISIN : IE00BGQYRR35). Vous pourrez observer ci-dessous la performance de cet ETF depuis le début de l’année 2024.

Performance secteur conso discrétionnaire depuis le 1er janvier 2024

Rendement secteur Conso discretionnaire depuis le 1er janvier 2024

Source : JustETF

Découvrir aussi notre dossier Qu’est-ce que la gestion Value ?

Le secteur industriel en Bourse



Dans le paysage industriel actuel, la pénurie de main-d’œuvre s’est imposée comme un défi majeur, obligeant les entreprises à repenser leurs méthodes de travail. Confrontées à un réservoir de talents réduit, elles ont été contraintes d’optimiser leurs processus de production et de se tourner vers l’automatisation. Cette transition a engendré une hausse de l’efficacité opérationnelle et une gestion plus judicieuse des ressources.

Parallèlement, l’escalade des coûts des matières premières a testé la résilience du secteur. Toutefois, l’industrie a fait preuve d’une remarquable capacité d’adaptation. En explorant des alternatives moins onéreuses et en solidifiant les partenariats avec les fournisseurs, les entreprises industrielles ont non seulement surmonté les obstacles mais ont également assuré la continuité de leur approvisionnement.

Ces stratégies proactives démontrent la faculté d’adaptation du secteur industriel face aux perturbations économiques, tout en soulignant l’importance de l’innovation et de la flexibilité dans un marché en constante évolution.

Découvrir aussi notre article 3 actions prometteuses en Bourse pour 2024

Voici un exemple d’ETF qui permet de suivre le secteur industriel en Bourse, l’ETF SPDR MSCI Europe Industrials (ISIN : IE00BKWQ0J47). Vous pourrez observer ci-dessous la performance de cet ETF depuis le début de l’année 2024.

Performance secteur industriel depuis le 1er janvier 2024

Rendement secteur Industriel depuis le 1er janvier 2024

Source : JustETF

Quels sont les secteurs à suivre en Bourse pour le reste de l’année 2024 ?



Le deuxième trimestre de l’année 2024 se profile comme une période charnière pour le secteur financier et le secteur immobilier, particulièrement en Europe. Les analystes s’accordent à dire que plusieurs indicateurs pointent vers une conjoncture propice à l’essor de ces secteurs.

La Banque centrale européenne (BCE) devrait opter pour une baisse des taux d’intérêt dès la fin du premier semestre, devançant ainsi les États-Unis dans cette démarche. Cette divergence stratégique pourrait se traduire par un renforcement de l’euro, le rendant d’autant plus séduisant pour les investisseurs internationaux, avec des répercussions positives envisageables sur le marché immobilier européen.

La baisse anticipée des taux par la BCE est également susceptible de donner un nouvel élan à la reprise économique, stimulant par là même les activités financières et bancaires.

Il convient néanmoins de rester vigilant face aux risques géopolitiques, notamment le conflit en Ukraine et ses répercussions économiques, sans oublier la menace d’une inflation résurgente au sein de l’Union Européenne. Malgré ces incertitudes, les signaux actuels laissent entrevoir un deuxième trimestre 2024 porteur de bonnes nouvelles pour les secteurs financier et immobilier sur le vieux continent.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.