Bannière livret epargne distingo


Kering en Bourse : analyse du géant du luxe et de l’habillement

Le 09 avril 2019

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

kering-analyse-bourse

bforbank bourse 300X250

Présentation de Kering : activité et leviers de croissance du groupe français

Kering : les forces, opportunités, faiblesses et challenges de la marque haut de gamme

infographie-kering-forces-challenge

L’année 2018 a été une très bonne année pour Kering : le groupe propriétaire notamment des maisons Gucci, Yves Saint Laurent et Bottega Veneta affiche une croissance soutenue de +29,4 %, et améliore sa profitabilité en ajoutant +4,0 pts à sa marge opérationnelle pour atteindre 28,9 %. Sur un marché du luxe globalement porteur bien que complexe, Kering semble disposer d’une stratégie et d’un business model solide pour capter cette croissance de manière profitable.

Selon le groupe, les nouveaux consommateurs du luxe ne veulent plus seulement un savoir-faire exceptionnel mais également affirmer leur singularité et leur différence par une ultra personnalisation. Ainsi, le groupe Kering propose-t-il une approche multimarque et une autonomie créative de ses maisons qui développent leur univers propre sur de nombreux segments du luxe : la mode, la maroquinerie, la joaillerie et l’horlogerie.

En outre, Kering a rationnalisé certaines fonctions stratégiques comme la logistique, les achats, les fonctions administratives, l’immobilier, ou encore les systèmes d’information pour que les maisons se concentrent sur ce qui leur est essentielle : la création, la qualité d’exécution, le développement et le renouvellement des gammes, la relation client ainsi que la communication autour de la marque et de ses produits.

Pour notamment assurer au mieux ses activités mutualisées, le groupe réalise des acquisitions en amont de la chaîne de valeur, comme des entreprises de tanneries, pour sécuriser son approvisionnement.

Les marques étant très proches des clients et disposant de beaucoup d’agilité pour adapter leurs opérations, elles affichent des résultats solides en 2018. La dynamique de croissance est notamment portée par :

  • Les ventes en ligne (+71 %)
  • Les magasins en propre (+31 %)
  • La zone Asie Pacifique et Amérique du Nord (+37 %, + 38 %)
  • La maison Gucci (+36,9 %)

Seule La maison Bottega Veneta fait triste mine avec une décroissance de -3,4 %, notamment en raison du ralentissement des flux touristiques en Europe de l’Ouest. À noter que le groupe a changé la direction créative en 2018.

Que prévoit le groupe en 2019 pour pérenniser cette croissance ? Dans la continuité de ce que le groupe a mis en œuvre avec succès ces dernières années, Kering s’astreindra en 2019 à un pilotage et une allocation rigoureuse de ses ressources, en vue d’améliorer à nouveau sa performance opérationnelle, de maintenir une génération de cash-flow élevée et de continuer à faire progresser la rentabilité de ses capitaux employés. Le libre cours est laissé aux marques pour satisfaire leur client !

Quelles sont les marques et activités du groupe Kering ?

kering-bourse-luxe

Un grand groupe dirigé par François Pinault, marqué par les pivots stratégiques

Depuis sa création en 1963 par François Pinault, actuel PDG du groupe, Kering n’a cessé de changer ses activités. Dans un premier temps expert des métiers du bois et de la construction, le groupe se spécialise dans la distribution en 1990. La prise de participation en 1999 dans le groupe Gucci marque un pivot stratégique dans la constitution du groupe, dont l’ambition devient la création d’un groupe de luxe multimarques.

Jusqu’en 2018, le groupe abandonne ses autres activités (cession de Rexel en 2004, cession du Printemps en 2006, de Conforama en 2011, de CFAO en 2012, de La Redoute en 2014, et récemment de Stella McCartney, Volcom, Christopher Kane et Tomas Maier) et renforce son portefeuille de marque de Luxe (prise de participation dans la manufacture horlogère Girard-Perregaux en 2008, acquisition du tailleur italien pour hommes Brioni en 2012, acquisition du joaillier chinois Qeelin en 2013,  Pomellato en 2013, etc..).

Maroquinerie, prêt-à-porter, montres : la société internationale Kering se positionne sur différents segments luxe

Le groupe propose à travers son portefeuille de maisons, toutes catégories de produits de luxe :

  • La maroquinerie (53 % du CA)
  • Les chaussures (18 % du CA)
  • Le prêt-à-porter (15 % du CA)
  • Les montres et la joaillerie (7 % du CA)

Les marques vendent les produits à l’international et la croissance est soutenue dans toutes les régions du globe. La zone Amérique du Nord progresse de +38 %, la zone Asie Pacifique de +34 %, le Japon de +24 %, l’Europe de l’Ouest de +24 % et les autres pays de +23 %.

Les produits sont majoritairement distribués par le réseau de 1 439 magasins gérés en propre (77 % du CA, + 31 %) mais aussi par des tiers (Wholesale) et en ligne (23 % du CA).

Répartition du chiffre d’affaires de Kering dans le monde

kering-chiffre-affaires-monde

Source : document de référence 2018 de Kering

Kering est l’heureux propriétaire de marques mondialement connues

Kering regroupe et fait grandir un ensemble de maisons emblématiques dans la mode, la maroquinerie, la joaillerie et l’horlogerie : Gucci, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Alexander McQueen, Brioni, Boucheron, Pomellato, Dodo, Qeelin, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux et bien d’autres.

Gucci : marque de prêt-à-porter de luxe italienne

Gucci est la maison principale du groupe. Elle réalise un CA de 8 285 millions d’euros représentant 63 % du CA du groupe, et en croissance de de +36,9 %, trois fois supérieure à la moyenne du secteur. À noter que la maison génère 78 % de la marge opérationnelle du groupe, il s’agit donc de la marque la plus profitable. Crée en 1921, Gucci a ouvert une nouvelle page de son histoire créative en 2015 avec l’arrivée du nouveau PDG Marco Bizarri et d’un nouveau directeur de la création Alessandro Michele. L’équipe dirigeante est parvenue à donner à Gucci une nouvelle contemporanéité, mettant toujours en avant le meilleur du savoir-faire italien. La bonne performance, dans la continuité de celle de 2017, s’équilibre sur toutes les zones géographiques, sur toutes les catégories de produits et sur tous les segments de clientèle. Les ventes dans les magasins en propre ont progressé de +38,3 % en 2018. Les ventes en ligne sont en hausse de +70,1 %.

Toutes les zones géographiques affichent des taux de croissance très élevés avec des accélérations encore plus remarquables en Asie Pacifique (+45,0 %) et en Amérique du Nord (+43,6 %). Les ventes en Wholesale sont en hausse de +30,7 %. La dynamique qui porte la marque a été mise en avant dans le rapport Best Global Brands 2018 d’Interbrand. Gucci s’est hissée de la 51e à la 39e place, se plaçant ainsi parmi les marques à la croissance la plus rapide (Top Growing Brands), aux côtés d’Amazon, de Salesforce et de Netflix. La marque ambitionne à moyen-terme une progression du chiffre d’affaires à un rythme deux fois plus rapide que le marché.

Yves Saint Laurent : marque de haute couture française

Yves Saint Laurent est la maison numéro 2 du groupe. La maison crée et commercialise une gamme complète d’articles de prêt-à-porter féminin et masculin, de sacs, de chaussures, de petite maroquinerie, de bijoux, d’écharpes, de cravates et de lunettes. Les produits de la maison sont fabriqués en Italie et en France, où l’atelier historique réalise le prêt-à-porter. La Maison est présente sur le segment des parfums et des cosmétiques dans le cadre d’un accord de licence mondial avec L’Oréal. En 2018, Elle réalise un CA de 1 744 millions d’euros (13 % du CA du groupe, en croissance de +18,7 %).

La maison maintient 7 années consécutives de progressions supérieures à 20 %. Les ventes augmentent notamment de +18,5 % dans les magasins détenus en propre. Au cours de l’exercice, Yves Saint Laurent a vu son chiffre d’affaires progresser dans toutes les grandes zones géographiques, notamment en Amérique du Nord (+26,8 %) et en Asie Pacifique (+21,2 %). Les ventes du réseau Wholesale enregistrent une croissance de +20,9 %. Le résultat opérationnel courant 2018 de la Maison s’établit à 459,4 millions d’euros (+21,9 % en données publiées) et la marge opérationnelle franchit le seuil des 26 %.

Bogetta Veneta : maroquinerie haut de gamme

Bottega Veneta est la maison numéro 3. Fondée en 1966 dans la région italienne de Vénétie, elle se spécialise dès son origine dans la maroquinerie et doit sa renommée à la technique de l’intrecciato. Cette méthode de tressage, inventée par les artisans de la marque, permet d’offrir des produits à la fois sobres et raffinés. En 2018, le chiffre d’affaires de Bottega Veneta, dont l’année a été marquée par le changement de direction créative, est en recul de -3,4 %. Le chiffre d’affaires dans le réseau de distribution en propre baisse de -4,7 %, notamment pénalisé par le ralentissement des flux touristiques en Europe de l’Ouest. Les ventes dans le réseau Wholesale progressent de +2,8 %.

Kering compte aussi parmi ses maisons, Alexander MacQueen, Balenciaga, Boucheron, Brioni, Girard Perreaux, Jeanrichard, Pomellato, Qeelin et Ulysse Nardin. Ces marques réunies réalisent un chiffre d’affaires de 2 109 millions d’euros en 2019 et représentent 16 % du CA de Kering. L’ensemble est en croissance de +32,1 %. La croissance est particulièrement portée par le groupe Couture et Maroquinerie. Le réseau de distribution en propre des Maisons affiche une remarquable progression de +43,6 %, avec une croissance à deux chiffres dans les principales régions. Les performances remarquables de Balenciaga et d’Alexander McQueen contribuent à cette dynamique. Les ventes Wholesale ont progressé de 26,6 %.

Analyse fondamentale du groupe Kering, spécialisé dans le secteur haut de gamme

Le groupe s’octroie de bons résultats opérationnels en 2018 :

  • Des ventes qui culminent à 13,7 milliards d’euros avec une croissance +29,4 %.
  • Un résultat opérationnel (CA – charges opérationnelles) de 3,9 milliards d’euros représentant une marge record de 28,9 % (+4,0 pts 2017).
  • Un résultat net de 3,7 milliards d’euros, en croissance de +108,1 %.
  • Un EPS (Earnings Per Share, résultat net attribuable par action en circulation) qui atteint 29,49 euros par action, également en croissance de +108,1%.

Au bilan, en 2018, le groupe a réduit sa dette nette. Elle passe de 3,0 milliards d’euros à 1,7 milliard d’euros. Le ratio d’endettement net sur capitaux s’abaisse a fortiori à 17 %.

Le Free Cash-Flow (flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles – acquisitions nettes d’immobilisations corporelles et incorporelles) de Kering est solide : il s’élève à 3,0 milliards d’euros, en croissance de +34 %.

Ces bons résultats ont donné confiance au marché : le cours de Bourse de Kering est passé de 400€ par action début janvier à 530€ au 5 avril 2019, soit un gain de +32,5 %;

Analyse technique de Kering, anciennement Pinault Printemps Redoute

kering-analyse-technique

Le cours de Bourse du groupe Kering a connu une croissance exceptionnelle sur le début 2019. Les indicateurs moyen et long terme sont au vert ! Le titre est sur une tendance haussière, au-dessus de sa moyenne mobile à 20 jours (moyenne des clôtures des 20 derniers jours – en noir sur le graphique), la moyenne mobile à 20 jours évolue également au-dessus de la moyenne mobile à 50 jours (moyenne des clôtures des 50 derniers jours – en orange sur le graphique).

Attention cependant au très court terme ! Même si la MACD est au-dessus de sa ligne de signal à la clôture de vendredi 5 avril, le RSI stochastique est en zone de surachat. Une correction est donc possible au cours des prochains jours.

Nous anticipons une hausse tant que le titre est au-dessus de son premier support de 511€ (en rouge sur le graphique). Une chute sous les 511€ invaliderait ce scénario et pourrait entraîner un retour vers 493€ (en bleu sur le graphique).

Analyse Turbo Kering

Grâce à ses excellents résultats 2018, le groupe Kering a donné confiance au marché et grimpe vers des sommets historiques. Le mouvement haussier devrait se maintenir et nous anticipons une hausse sur le court, le moyen et le long terme. Notre stratégie préconiserait l’attente d’une éventuelle correction technique dans les prochains jours avant de se positionner sur le turbo-call Société Générale E693S de barrière désactivante 480€, de levier 9,95 et d’échéance le 21 juin.
Découvrez nos analyses de turbos et d’actions en Bourse du moment

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits. Certaines informations fournies dans ce document peuvent provenir de sources externes à Société Générale. Dans cette hypothèse, l’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence des informations fournies ne sont pas garanties bien que ces informations aient été établies à partir de sources sérieuses, réputées fiables. Certains éléments du présent document sont fournis sur la base des données de marché constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier. Les informations et analyses produites par CafeDeLaBourse© ne constituent qu’une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de CafeDeLaBourse© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. CafeDeLaBourse© est un bureau de recherche indépendant. CafeDeLaBourse© et Société Générale ont conclu un accord commercial visant à rémunérer le(s) prestataire (s) pour le fait de donner des recommandations générales d’investissement. CafeDeLaBourse© ou ses représentants sont susceptibles d’avoir une exposition directe ou indirecte sur le(s) titre(s) mentionné(s) ci-dessus. Le lecteur est informé que CafeDeLaBourse© n’a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l’objectivité de son analyse. Les chiffres relatifs à des performances futures sont des prévisions qui ne constituent pas un indicateur fiable quant aux performances futures. Tous droits de reproduction et de représentation réservés par Société Générale, CafeDeLaBourse©.

#

Derniers Dossiers


airbus-analyse-constructeur-aeronautique
bourse-turbo-produit-financier
epargne-precaution-argent-budget
societes-francaises-riches-fortunees