Rejoignez +28 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Pourquoi les entreprises recourent-elle aux fusions-acquisitions ?

Le 28 août 2017

anticiper-marche-analyse-technique-300250

fusion-acquisition

banniere-xtb-juillet-2018

On entend souvent parler dans la presse financière de fusions-acquisitions, parfois appelées « fusac », plus souvent désignées par le sigle « M&A », acronyme de Mergers & Acquisitions, le terme anglais. Derrière ces appellations variées, se cache le rachat d’une entreprise par une autre, souvent pour des montants astronomiques et provocant de fortes variations des cours de Bourse des 2 sociétés. Mais quelles sont les raisons qui poussent les entreprises à se lancer dans une fusion-acquisition ? Café de la bourse revient sur les 5 principaux motifs de M&A.

5 raisons qui peuvent conduire une entreprise à opter pour une fusion acquisition

Recherche de synergies

Le terme qui revient le plus souvent en fusion-acquisition est “synergie”. C’est l’idée selon laquelle la combinaison de plusieurs activités déboucherait sur de meilleures performances et réduirait les coûts.

Pour reprendre un vieux cliché du management, avec des synergies, 1 et 1 ne font plus 2, mais 3.

Diversification ou recentrage des activités

Ces deux objectifs contradictoires sont les motifs principaux de milliers d’opérations fusions-acquisitions. Une entreprise qui fusionne afin de se diversifier peut acquérir une société d’un secteur apparemment très différent pour réduire l’impact des performances d’un secteur particulier sur sa rentabilité. Une entreprise peut aussi chercher via une fusion-acquisition à diversifier son offre et élargir sa cible tout en restant dans le même domaine comme le mariage en 2017 d’Essilor avec Luxottica, le géant de l’optique avec le leader des lunettes haut-de-gamme le démontre.

Les entreprises qui cherchent à recentrer leurs activités, elles, fusionnent souvent avec des sociétés ayant un meilleur taux de pénétration dans un marché ou un secteur stratégique.

Accélérer la croissance

Fusionner permet à l’entreprise acquéreuse d’augmenter sa part de marché sans avoir réellement besoin de fournir des efforts en interne. Au lieu de ça, elle rachète un concurrent.

Généralement, ces fusions sont appelées “fusions horizontales”. Une grande brasserie peut choisir de racheter une petite brasserie concurrente. Cela permet à la grande brasserie d’élargir son portefeuille de produits et d’accroître sa capacité de production. La petite brasserie, elle, pourra bénéficier du réseau de distribution de son acquéreur, par exemple.

Découvrez également notre dossier : 10 conseils pour réussir son investissement dans les PME

Augmenter son pouvoir de négociation au sein de la chaîne de valeur

Une entreprise peut réduire de nombreux coûts en achetant l’un de ses fournisseurs ou de ses distributeurs.

Si une entreprise rachète un de ses fournisseurs, elle peut par exemple faire des économies sur les marges fournisseur. Dans ce cas, on parle de fusion verticale.

Dans l’autre sens, si une société rachète un distributeur, elle pourra faire transporter et livrer ses produits à moindre coût.

Éliminer la concurrence

Le rachat permet à l’acquéreur d’éliminer la concurrence et de gagner des parts de marché rapidement.

Il existe néanmoins un inconvénient : il faut souvent offrir une prime importante aux actionnaires de la société-cible pour les convaincre. Il est fréquent également que les actionnaires de la société acquéreuse vendent leurs titres s’ils estiment que celle-ci paie trop cher son acquisition.

Téléchargez gratuitement notre guide Comment investir son argent en bourse

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Francais-frileux-changement-banque
outils mieux gerer argent fins de mois
commandements-pour-booster-carriere