10ans-CDLB-1000-90


Ordres stop loss : sortez toujours couverts

Le 04 août 2017

sortez-couvert

investir-argent-bourse-300250

On oublie souvent ces outils qui peuvent pourtant changer notre vie d’investisseur. Surtout lorsqu’on n’est pas toujours vissé à son smartphone pour suivre les cours de la bourse et leurs impacts sur nos positions. Découvrez les ordres stop, leurs avantages et inconvénients ainsi que leurs utilisations possibles.

Qu’est ce qu’un ordre stop ?

Un ordre stop est un ordre permettant d’acheter ou de vendre le titre automatiquement une fois que l’action a atteint un certain cours. La fonction première d’un ordre stop est de limiter le risque de perte sur un produit financier. Placer un ordre stop 10 % en dessous du prix auquel vous avez acheté l’action réduira votre perte maximale potentielle à ces seuls 10 %.

Exemple : vous achetez des actions X à 80€. Immédiatement après avoir acheté ces actions, vous placez un ordre stop à 72 €. Si le cours de l’action baisse et atteint 72 €, vos actions seront vendues à 72 €.

Avantages des ordres stop

Un ordre stop vous libère de l’obligation de surveiller quotidiennement l’évolution des cours de votre titre. C’est très pratique quand vous êtes en vacances ou quand vous ne pouvez pas accéder facilement à une connexion Internet.

Les ordres stop ont aussi l’immense avantage de ne rien coûter. C’est un peu comme une assurance gratuite. Et s’il est déclenché, il ne coûte pas plus cher qu’un ordre classique. De plus, placer un ordre stop permet à l’investisseur de se libérer de l’emprise de ses propres émotions, toujours néfastes en Bourse.

Inconvénients des ordres stop

Cependant, un inconvénient de l’ordre stop est qu’il peut être déclenché par un pic de volatilité, durable ou non. Dès que la limite fixée avec l’ordre stop est atteinte, l’action est vendue.

Pour pallier ce désavantage, il est nécessaire de placer son ordre stop suffisamment loin pour permettre au titre de fluctuer normalement. Il n’est pas judicieux, par exemple, de placer un ordre stop 5 % en-dessous du cours d’un titre qui varie quotidiennement de +/- 3 % dans la séance car votre ordre risque d’être exécuté très rapidement.

Il n’y a cependant pas de règles qui précisent à quelle distance un ordre stop devrait être fixé. Cela dépend de votre style d’investissement. Un investisseur actif placera peut être son ordre stop à 5 % de perte, tandis qu’un investisseur long terme, plus enclin à accepter des variations à court terme, préférera le placer à 15 %.

Il vous faut savoir également qu’une fois l’ordre stop déclenché, il devient un ordre “au marché”. Le prix de vente peut donc être très différent du prix fixé par le stop, en particulier sur les marchés qui fluctuent beaucoup. Pour rappel : en passant un ordre au marché, il sera exécuté en totalité et immédiatement mais on ne maîtrisera pas son cours d’exécution.

Exemple : si vous écoulez vos actions X achetées à 80€ et pour lesquelles vous avez placer un ordre stop à 72 €. Vos actions seront vendues lorsque le cours atteindra les 72 € mais si vous avez une quantité importante d’actions et que le cours dégringole, les premières pourraient être vendues à 72€ et les dernières à 70€ par exemple.

Autre inconvénient, l’ordre stop n’est pas actif quand la Bourse est fermée. Par conséquent, il ne protège pas des gaps d’ouverture, ces variations brutales de cours qui surviennent en début de séance. Pour contrer cela, on peut choisir de se protéger à l’aide d’options de vente.

Pour en savoir plus sur les options en guise de couverture, vous pouvez lire notre dossier Les avantages des options

L’ordre stop suiveur et l’ordre take profit

Le terme ordre stop, dérivé de l’appellation anglaise “stop loss order”, exprime bien que sa mission première est de limiter les pertes. C’est certes l’une de ses applications, mais on peut aussi l’utiliser pour verrouiller ses bénéfices, on parle alors d’ordre take profit.

Reprenons l’exemple utilisé plus haut et imaginons que vous avez acheté vos actions X à 80€ et que vous estimez qu’au-delà de 96€ le cours est trop élevé et le risque de correction deviendrait élevé. Vous pouvez alors placer un ordre stop à 96€ qui vous permettra de clôturer votre position automatiquement dès que vos actions atteignent ce seuil.

Pour ce faire, on peut aussi utiliser un stop suiveur. Dans ce cas, l’ordre stop est placé en-dessous du cours actuel de l’action, puis le seuil de déclenchement de l’ordre stop est remonté à mesure que le titre s’apprécie.

Le stop suiveur peut être activé :

  • dès que la position affiche une plus-value égale au montant qu’il s’est fixé ;
  • seulement lorsque l’ordre présente un profit suffisant pour que l’ordre soit placé au point mort de la position.

Le stop suiveur vous permet donc de laisser courir les bénéfices et vous garantit un minimum de plus-value.

Exemple : Le titre Y cote 40 €. Vous placez un stop suiveur 10 % en-dessous de ce cours, soit 36 €. Puis, le titre atteint 50 € en un mois. Votre stop suiveur est donc remonté à 45 euros. C’est le montant minimum que vous encaisserez normalement.

À savoir : de nombreux courtiers ne permettent pas de placer un ordre stop sur certains titres, notamment ceux cotant à moins de 1€.

Un ordre stop est simple à utiliser. On peut voir les ordres stop comme une assurance : on espère ne jamais avoir à y faire appel, mais est toujours bon de savoir qu’on peut s’en servir si besoin.

Lire également notre dossier 8 conseils pour bien débuter en Bourse

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


groupe-IDI-societe
Morninstar-stock-screener
Navios Maritime Partners
ENSCO-societe