Freedom24 : jusqu'à 6,4 % / an pour les dépôts en euros. Votre capital est assujetti à un risque*
Baisse du CAC 40 : faut-il s’inquiéter ?

Baisse du CAC 40 : faut-il s’inquiéter ?

Alors que le CAC 40 a enregistré une performance remarquable au cours du premier trimestre de 2023 en dépassant + 13 % de hausse, les mois qui ont suivi ont été mitigés avec des cours du CAC 40 englués dans un trading range. Depuis le début du mois de septembre, les choses prennent une mauvaise tournure avec une baisse du CAC 40 de – 6 %.

Découvrons ensemble les raisons de cette baisse de l’indice CAC 40 en analysant les éléments chartistes et fondamentaux, et tentons de déterminer les scénarios qui pourraient se produire pour le cours du CAC 40 d’ici fin 2023 et début 2024. Faut-il s’inquiéter de la baisse du CAC 40 en Bourse ou est-ce l’occasion de saisir une opportunité ?

Pourquoi le CAC 40 baisse ?

Les raisons qui ont bousculé la tendance haussière du CAC 40 en septembre 2023, pour amener l’indice parisien à enregistrer une perte depuis la rentrée, sont multiples.

C’est d’abord le risque grandissant de récession, voire même l’apparition d’un début de récession, qui inquiète les marchés actions depuis le début du mois de septembre. Si une période de récession devait être confirmée, ce serait un facteur qui pourrait maintenir le CAC 40 bien en dessous de la zone clé des 7 000 points. Chaque signe d’affaiblissement de l’économie française sème le doute dans l’esprit des investisseurs.

D’autre part, si l’inflation paraît être maitrisée, les banques centrales ne semblent pas vouloir baisser les taux d’intérêt et elles envisagent même de nouvelles hausses des taux directeurs, une hausse des taux qui devient de plus en plus difficile à supporter sur le marché immobilier. N’oubliez pas que la crise de 2008 est née d’un contexte assez similaire. Une forte crise immobilière pourrait impacter le secteur bancaire et par effet domino le reste des marchés financiers.

Les guerres et l’instabilité géopolitiques pèsent également lourd sur le moral des investisseurs qui ont du mal à se projeter dans l’avenir. Que ce soit la guerre en Ukraine qui dure dans le temps sans réel espoir de paix, mais aussi la situation en Afrique de l’Ouest ou plus récemment en Palestine et en Israël, ces situations rendent le climat géopolitique global et l’économie mondiale moroses.

Toutes les nouvelles géopolitiques négatives, comme l’accord entre la Russie et la Corée du Nord ou l’aveu de faiblesse de l’OTAN par l’Amiral Rob Bauer, sont autant de motivations pour les investisseurs à se tourner vers des produits d’épargne sans risque à taux garantie, d’autant plus que la hausse des taux d’intérêts rend plus attractifs les produits d’épargne qui ont été boudés pendant de nombreuses années en faveur des marchés boursiers.

C’est donc un cocktail d’inquiétude, d’instabilité économique et de hausse des taux d’intérêt qui dirigent les flux de capitaux du CAC 40 vers les produits de taux ou de dette. Rappelez-vous que le fonctionnement de nos économies modernes repose beaucoup sur les effets de liquidité transvasée d’un type de produit d’investissement à un autre.

En conclusion, le contexte économique et les fondamentaux sont plutôt mauvais en ce moment. C’est en grande partie ce qui explique la récente baisse de l’indice CAC 40. Toutefois, nous observons que les opérateurs sur les marchés sont à l’affût d’une bonne nouvelle, et bien que tous les points que nous avons abordés ne pourront pas être résolus d’un seul coup, il ne faudrait qu’une bonne nouvelle pour ramener l’optimisme chez les opérateurs négociant sur l’indice CAC 40.

Analyse technique du CAC 40 à fin 2023

D’un point de vue purement chartiste, l’indice CAC 40 est resté dans un trading range pendant une grande partie de l’année 2023 (mars 2023 à août 2023) en évoluant entre la résistance majeure à 7 500 points et le support à 7 070 points. C’était donc un marché sans réel tendance pour le CAC 40, qui nourrissait quand même l’espoir d’une reprise de la hausse avant la fin de l’année 2023.

Alors que le début d’année 2023 était prometteur pour le CAC 40, c’est pourtant une sortie du trading range par le bas avec la cassure du support à 7 070 points qui a été constaté le 2 octobre 2023, une cassure baissière du CAC 40 soutenue par les éléments économiques et fondamentaux précédemment exposés.

Analyse graphique du CAC 40 fin 2023

Analyse Technique CAC 40 octobre 2023

Source : TradingView

Si le CAC 40 ne parvient pas à revenir au-dessus de son ancienne zone de support maintenant devenu résistance (7 070 points), il est possible d’anticiper une baisse jusqu’au prochain niveau de support à 6 795 points.

Dans l’hypothèse d’un retour de la hausse de l’indice CAC 40, le premier objectif serait la moyenne mobile 100 jours autour des 7 250 points, puis le plus haut historique autour de 7 500 points. Comme nous l’évoquions, il faudrait de bonnes nouvelles économiques pour appuyer les éléments techniques permettant un retour de la hausse du CAC 40.

CAC 40 : quelles perspectives fin 2023 et début 2024 ?

Il est difficile d’affirmer quoi que ce soit actuellement, bien que la situation économique se présente mal. Toutefois, les marchés boursiers ont toujours une longueur d’avance. Ainsi, l’optimisme des traders pourraient les pousser à profiter de la récente baisse pour saisir des opportunités d’achat, alors même que la situation économique reste encore fragile ; ceci à condition bien sûr que les indicateurs macro économiques ne continuent pas à s’enfoncer.

Dans une telle situation, un indicateur économique moins mauvais pourrait être perçu comme une bonne nouvelle, alors que ce ne serait pas forcément le cas dans d’autres circonstances.

A contrario, si un enchaînement de mauvaises nouvelles devait être annoncé dans les prochaines semaines, alors il serait fortement probable de voir le CAC 40 évoluer sous les 7 000 points pendant un moment, si ce n’est revenir sous les 6 400 points.

Le CAC 40 étant fortement soutenu par le secteur du luxe, il faudra aussi garder un œil sur la situation économique chinoise. Si la crise de l’immobilier chinois devait perdurer, ce serait un coup dur pour le secteur du luxe français dont la Chine est l’un des principaux clients.

En conclusion, est-ce que les investisseurs doivent s’inquiéter de la situation ? S’il n’est jamais agréable de voir les cours de la bourse chuter et la valeur de son portefeuille bousier se réduire, dans le cadre d’une stratégie d’investissement à long terme : il ne faut pas s’inquiéter, et saisir la correction comme une opportunité de DCA dynamique.

Comme nous l’avons souvent expliqué dans différents articles ou lors des Bourse Académies de Café de la Bourse, la meilleure façon pour aborder les marchés et éviter de paniquer pendant les périodes de repli consiste à mettre en place une stratégie d’investissement échelonnée dans le cadre d’un plan investissement.

Découvrir aussi notre article Les chiffres économiques à suivre

Comment investir et trader le CAC 40 en ce moment ?



Au-delà du DCA (Dollar Cost Averaging), si vous souhaitez toutefois travailler votre prix d’entrée ou placer des trades à risque sur le CAC 40, il sera possible de tenter une position short lors d’un retour sur la zone de résistance. Il faudra astucieusement placer un Stop loss au-dessus de la résistance pour se protéger contre un retour de la tendance haussière en cas de cassure. Alternativement, il sera possible de simplement jouer la cassure de la résistance avec un trade sur une position longue.

Dans le cadre d’un investissement long terme optimisé, il faudra attendre un retour du CAC 40 vers les 6 800 points avant de tenter un achat. Parce qu’il est toujours plus dangereux d’acheter en tendance baissière, fractionner la position en plusieurs ordres de Bourse pourrait permettre d’affiner votre prix d’entrée et de réduire le risque.

S’il est exclu de prendre des positions de VAD dans le cadre d’un plan d’investissement à long terme, il sera néanmoins possible pour ceux qui anticipent une poursuite de la baisse du CAC 40 de mettre en place une stratégie de couverture de portefeuille le temps que les choses se calment.

Graphique de l’évolution possible de l’indice CAC 40

Scenarios techniques CAC 40 fin 2023

Source : TradingView

Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus, plusieurs scénarios sont possibles sur le CAC 40 pour la fin d’année 2023. Il faudra bien sûr valider chacune de ces hypothèses avec des éléments fondamentaux et macro-économiques concrets.

Pour les traders, attention à ne pas prendre des positions spéculatives précipitées et attendre que le scénario technique soit confirmé. Pour les investisseurs long terme, les scénarios présentés pourront éventuellement aider à accumuler des achats à meilleur prix sur le CAC 40.

Cours CAC 40 du jour



Source des images : freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.