Rejoignez +28 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site


Comparatif crowdfunding financement participatif

Le 26 juin 2018

dossier-phare-crowdfunding

banniere-xtb-juillet-2018

Qu’est-ce-que le crowdfunding ? Comment fonctionne le financement participatif ? Retrouvez les caractéristiques du crowdfunding en vidéo, notre classement des meilleures plateformes de crowdfunding action, prêt et don ainsi que nos conseils pour réussir votre investissement.

Le crowdfunding permet d’investir dans l’économie réelle en apportant des fonds à des porteurs de projets en mal de financement via une plateforme spécialisée. Café de la Bourse se penche sur l’investissement participatif, symbole de la finance 2.0 en plein essor.

Crowdfunding : un système en plein essor


Le crowdfunding, définition

Le crowdfunfing désigne toute activité de financement participatif. Il repose sur la mise en relation d’entrepreneurs, de créatifs (ou tout autres porteurs de projets) en mal de trésorerie avec des investisseurs ou des donateurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels.

Le groupe KissKissBankBank a ouvert en 2016 la première maison du crowdfunding en France. Située à Paris dans le dixième arrondissement, elle accueille les locaux de la société mais, selon Vincent Ricordeau, co-fondateur du groupe, elle permettra aussi « aux gens de venir discuter de leurs projets et de les soumettre aux conseillers de KissKissBankBank ». L’objectif affiché est de « rendre le crowdfunding grand public, transparent et accessible ». Il faut dire que le crowdfunding est un système de financement qui jouit en France d’une certaine aura. « La France a toujours été à la pointe en matière de crowdfunding… et veut le rester ! » affirmait d’ailleurs Bruno Le Maire sur Twitter le 28 mars 2018, à l’occasion du Forum « Entreprises en action(s) ».

Le crowdfunding en chiffres

Depuis le 30 octobre 2016, les investisseurs peuvent investir jusqu’à 2 000€ par projet en crowdfunding et les conseillers en investissement participatif peuvent proposer des projets jusqu’à 2,5 M€. Ce plafond devrait même passer à 5 millions d’euros prochainement. C’est du moins l’ambition de la loi PACTE portée par Bruno Le Maire et présentée en conseil des Ministres le 18 juin 2018.

En 2017, la finance alternative en France représentait 960 millions d’euros, contre 629 millions d’euros en 2016, 300 millions en 2015 et 152 millions en 2014.  Ainsi, avec + 50 % entre 2016 et 2017, le crowdfunding continue de s’imposer comme nouvelle alternative de financement en France. Durant 4 ans, entre 2013 et 2016, la collecte a doublé chaque année, suivant la fameuse loi de Moore. Même si le rythme effréné connaît cette année un ralentissement, les montants conséquents de la collecte montrent l’engouement du public pour ce nouveau moyen de financement.

On compte 1 655 603 financeurs en 2017, ce qui porte à 3 892 044 le nombre de financeurs depuis le lancement des plateformes. Rappelons qu’un financeur est une personne ayant réalisé une ou plusieurs souscription(s) à un(des) projet(s) sur une plateforme.

Tous les types de crowdfunding ne progressent pas, et surtout pas dans les mêmes proportions : + 20 % pour le don, + 102 % pour le prêt et – 15 % pour l’investissement. Si le crowdlending s’impose, le crowdequity lui en revanche peine à convaincre.

Selon le baromètre du crowdfunding France 2017 de KPMG et Financement Participatif France, le crowdlending représente une part écrasante de la collecte avec 195,4 millions d’euros collectés contre 58 millions d’euros pour le crowdfunding d’investissement en très nette baisse et 82,8 millions d’euros pour le crowdfunding de don. Le succès du crowdlending peut s’expliquer par la volonté de diversifier son portefeuille avec des produits moins risqués que la prise de participations dans des start-ups.

Selon Stéphanie Savel, Présidente de Financement Participatif France : «  Le secteur a encore connu une belle croissance en 2017 et confirme son installation dans le paysage du financement. […] Le crowdfunding touche toujours plus de secteurs : outre le poids très fort de l’immobilier, les projets concernent l’environnement et l’énergie, l’industrie, le commerce et les services, les technologies, la santé et même le secteur agricole, qui commence à percer. »

Notons néanmoins que si de nombreux nouveaux acteurs investissent sans cesse le marché, nombreux sont ceux aussi qui disparaissent très rapidement. Si le crowdfunding semblait dès son apparition avoir de beaux jours devant lui, il y avait cependant fort à parier que les poids lourds du secteur s’imposeraient au détriment des petits et les conduisent à mettre la clé sous la porte. Aujourd’hui, avec quelques années de recul, ce sentiment s’est matérialisé. Nombreuses sont les plateformes qui ont fermé, d’autres ont été rachetées par des concurrents. On assiste à une concentration du secteur.

La blockchain au service du crowdfunding

L’ordonnance du 28 août 2016, relative aux bons de caisse, a créé les minibons, des titres nominatifs réservés aux plateformes de financement participatif. Une plateforme a alors été créée par l’association Financement Participatif France et la Caisse des Dépôts qui permet l’émission et la souscription des minibons via la blockchain. Cette avancé permet une traçabilité des minibons et facilite la gestion des titres, pour la plateforme, comme pour l’investisseur qui peut désormais tenir un registre de ses titres digitalisés.

Tous les membres de Financement Participatif France (ils sont tout de même une soixantaine !) pourront utiliser la plateforme prochainement. Et les autres alors ? Smart Angels, plateforme dédiée aux PME, a signé en 2016 un partenariat avec BNP Paribas Securities Services pour le développement d’une plateforme reposant sur la blockchain. Là aussi, la plateforme permet aux émetteurs de titres de digitaliser le registre d’actionnaires et aux investisseurs de disposer de leur portefeuille d’actifs en ligne, le tout tenu dans un registre décentralisé et sécurisé.

Chez Lumo un projet semblable a vu le jour et la plateforme de crowdfunding spécialisé dans les énergies renouvelables a déjà émis plus de 800 000 euros sous forme de minibons.

À noter : la loi Pacte de 2018 devrait permettre à ces «minibons» mais aussi à l’ensemble des obligations obtenues via des plateformes de crowdfunding de devenir éligibles au PEA-PME. David El Nouchi, cofondateur de ClubFunding, y décèle « un signal très positif envoyé aux épargnants particuliers pour les inciter à financer des PME ».

Le crowdfunding : un système de plus en plus encadré

L’ORIAS (organisme parapublic placé sous la tutelle de la Direction Générale du Trésor) assume la mission d’enregistrement des plates-formes de financement participatif. Ces plates-formes, obligatoirement basées en France, doivent respecter des conditions statuaires (honorabilité, capacité professionnelle des dirigeants) et organisationnelles (mentions, informations, mises en garde… sur le site web). La réglementation mise en place par cette institution a deux objectifs : protéger le consommateur et favoriser le développement des plateformes.

Un label « Plate-forme de financement participatif régulée par les autorités françaises » a été créé et est réservé aux plates-formes enregistrées par l’ORIAS en qualité de CIP (Conseiller en Investissement Participatif) ou d’IFP (Intermédiaire en Investissement Participatif) ainsi que celles agréées par l’ACPR (www.regafi.fr) comme PSI (Prestataires de Services d’Investissement) pour fournir le service de conseil en investissement et, sous réserve, qu’ils proposent ces titres au moyen d’un site internet d’accès progressif.

Il est vivement recommandé aux consommateurs de ne pas entrer en relations avec des sites web non enregistrés sur www.orias.fr ou sur www.regafi.fr, hormis les sites de dons.

Fin 2017, 89 plateformes étaient alors inscrites à l’ORIAS : 31 plates-formes de crowdequity disposant du statut de conseiller en investissements participatifs (CIP), 58 plates-formes de crowdlending disposant du statut d’intermédiaire en financement participatif (IFP). Cependant, toutes les plateformes autorisées n’étaient pas forcément opérationnelles ou n’avaient pas d’offres en ligne.

Toutes les plateformes disposant de l’un de ces deux statuts sont référencées dans nos tableaux comparatifs ci-dessous, pourvu qu’elles soient actives et ouvertes au public. Elles sont signalées par un astérisque dans les tableaux ci-dessous.

Le crowdfunding se divise en trois grandes branches : investissement, prêt et don

Même si certains sites de crowdfunding mixent plusieurs systèmes, on distingue trois grands modèles de financement participatif.

L’investissement en capital ou equity based crowdfunding

Les investisseurs financent la société et deviennent actionnaires de l’entreprise.  La prise de participation se réalise avec une détention de titres en direct ou via une holding. Le particulier joue un rôle de business angel avec une facilité déconcertante. En effet, les plateformes web sont très simples d’utilisation et les tickets d’entrée sont parfois très modestes.

Plateformes de crowdfundingParticularités
Lita.com (ex-1001pact)*Plateforme d’investissement dans des entreprises à vocation sociale, sociétale ou environnementale à partir de 100€.
Incit’financement (ex-ab-funding)*Acteur régional de l’equity crowdfunding basé à LYON, Incit’financement privilégie les entreprises des régions Rhône Alpes, Bourgogne, Auvergne pour nouer des partenariats dans la durée, propices au développement des entreprises à fort potentiel. Segment : 100 000 à 1M d’euros.
Anaxago*Plateforme de crowdfunding spécialisée dans le financement des TPE/PME.
Axionaria*1ère plateforme de crowdfunding pour investir dans des startups et PME de secteurs passionnels. La plateforme revendique le soutien des meilleurs projets de PME françaises développés par des entrepreneurs passionnés.
Axymo*Axymo est la première plateforme d’investissement immobilier regroupant les services de deux sociétés: 

Axymo Financement, conseiller en investissement participatif, spécialisé dans le co-financement de projets immobiliers, et Axymo Investissement, conseiller en investissement financier, spécialisé dans les opérations de co-investissement locatif.
Tudigo (ex-Bulbintown)*1er site de crowdfunding de proximité en France. Le financement participatif local permet aux TPE (commerce, restauration, artisanat, industrie) et aux associations de faire participer les habitants à leurs projets de création et de développement.
Capitall*Capitall est une Fintech dédiée aux opérateurs financiers étant à la fois le concepteur de la solution technologique dédiée et l’opérateur de la plateforme de financement pour ses clients (les opérateurs financiers).
Enerfip*Plateforme de financement participatif pour la transition énergétique.
Feedelios*Plateforme de financement participatif des Outre-mer. Elle aide les entreprises locales qui manquent de fonds propres.
Ginkgofi*Plateforme de financement participatif ouverte à toutes les PME.
Fundimmo*Première plateforme de crowdfunding exclusivement réservée à l’investissement immobilier.
Happy Capital*Dédié aux projets de développement des PME et jeunes entreprises tous secteurs confondus inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés. Accompagnement durant la première année par un cabinet de conseil de leur région en France. Durée de la période de levée de fonds : entre 8 à 12 semaines auprès d’un maximum de 149 associés. Montant de la levée de fonds : jusqu’à 2 500 000€.
HooldersDédié aux PME innovantes, en amorçage avec un fort potentiel de croissance. 2 types de financement différents : via des actionnaires ou des investisseurs. La société est aussi sur le marché du crowdlending avec Hoolderf.
KiosktoinvestDédié aux entrepreneurs, start-up et PME enregistrés au Registre du Commerce et des Sociétés. Montant de la levée de fonds : entre 100 000€ et 5 000 000€. Le titre minimal s’élève à 1 000 euros. Côté, il peut être échangé sur un marché secondaire.
Lumo-France*Plateforme de financement participatif spécialisé en  finance responsable, d’énergies renouvelables, de « civic crowdfunding » et de de sensibilisation au développement durable.
Lymo*Pionnier français du crowdfunding immobilier. Bouygues Immobilier compte parmi les actionnaires de cette plateforme.
Finple (ex-My new start up)*Les investisseurs peuvent faire partie d’une entreprise à partir d’un euro. Les créateurs ont le choix d’ouvrir ou non leur capital. Soit les investisseurs reçoivent une récompense en nature (achat par anticipation du produit ou du service) soit ils deviennent actionnaires ( crowdfunding de don ou crowdfunding equity).
ParticeepParticeep édite la première solution SaaS disponible en marque blanche d’aide à la dématérialisation des opérations de financement en ligne. La société propose aux acteurs du crowdfunding une technologie en marque blanche et des API pour se créer rapidement une plateforme personnalisée et proposer aux investisseurs des assurances.
Proximea*Plateforme qui a la volonté de développer et dynamiser l’économie de son territoire en mettant en relation des entrepreneurs en recherche de fonds et des investisseurs privés souhaitant financer collectivement des projets de création ou de développement d’entreprises. Proximea est une filiale du groupe Banque Populaire Atlantique.
Raizers*1ère plateforme à dimension européenne avec une présence en France, en Suisse et au Danemark et 1ère plateforme de suivi post collecte interactive, permettant à l’entrepreneur et à ses actionnaires d’échanger, de communiquer et d’agir en temps réel.
Smart Angels*Dédié aux projets de développement des PME et starts-ups tous secteurs confondus. Durée de la période de levée de fonds : entre 2 et 3 mois. Montant de la levée de fonds : entre 200 000€ et 2 000 000€. Le seuil de rentabilité de la société doit être atteint ou sur le point de l’être.
sora-equity*Plateforme de financement participatif en capital pour des projets respectant l’environnement et l’homme.
Sowefund*Dédié aux start-ups qui ont déjà trouvé une partie de leur financement auprès d’acteurs professionnels (fonds d’investissement ou Business Angels) et qui cherchent à renforcer leurs fonds propres. Les fonds sont investis directement dans la start-up ou dans une holding créée à cet effet. Participation minimale au projet pour les investisseurs : 100€.
SparkUpLes levées de fonds se font principalement auprès du réseau des porteurs de projet. Investissement minimal : 50€. La levée de fonds porte sur des sommes comprises entre 10 000 et 100 000€. Projets artistiques ou associatifs non pris en compte.
Thegoodinvest*Première plateforme de crowdfunding dédiée a la restauration et a l’hôtellerie.
Weeximmo*1ère plateforme de crowdfunding agréée par l’AMF dédiée à la construction de logements.
Wine-funding*Premier site de financement participatif spécialiste du Vin.
Wiseed*Acteur historique, spécialisé dans les secteurs de la santé, de l’environnement, du numérique, de l’industrie et des services selon un triptyque de trois mots clés : durable, responsable, performante. La société doit avoir moins de 8 ans pour lever des fonds. Montant de la levée de fonds : dès 100 000€ et jusqu’à 1 000 000€. Participation minimale au projet pour les investisseurs : 100€

Le crowdfunding de prêt ou crowdlending

Ce mode de financement appartenait autrefois uniquement aux organismes bancaires. Aujourd’hui, la pratique s’est libérée et désormais, les particuliers peuvent prêter directement aux entreprises contre des intérêts et participer à l’économie réelle.

Plateformes de crowdfundingParticularités
Fundhero (ex-Alterfinance)*Fundhero est la première structure de finance participative associant sur sa plateforme à la fois
le prêt financier et l’investissement en capital destinés aux entreprises.
BabyloanLes sommes prêtées, à destination des micro-entrepreneurs, ont pour montant minimal 20 euros. Le remboursement s’effectue sans intérêt. Une commission est demandée aux internautes-prêteurs selon une grille tarifaire.
Bluebees*Plateforme de crowdlending spécialisée dans le financement de l’agriculture de demain.
Comparatif crowdfunding financement participatif
Les Investisseurs peuvent choisir de financer des projets allant de 20 000€ à 400 000€ sur 1 à 5 ans. Rendement annuel moyen de 7,5 %. 30€ offerts dès 300€ investis. Découvrir l’offre de Bolden*→
Clubfunding*Plateforme qui accompagne entreprises et investisseurs durant toutes les étapes du financement de projets par emprunt obligataire : analyse crédit, montage de l’émission, collecte des souscriptions, gestion des paiements et remboursements, suivi de la relation émetteur-investisseurs. ClubFunding s’appuie sur l’expertise du Groupe Profina, spécialisé depuis 21 ans dans la mise en relation d’entreprises emprunteuses et de prêteurs (investisseurs particuliers et banques).
Collecticity*Plateforme de crowdlending dédiée aux collectivités publiques.
Credit.fr*Investir dans des PME française avec un placement allant jusqu’à 8,70 % hors impôt. La plateforme sélectionne des entreprises bénéficiaires de plus de 4 ans, propose une assurance pour couvrir le capital en cas de décès ou invalidité de l’emprunteur et ne prend pas de frais (gestion, entrée ou sortie).
Credofunding*1ère plateforme de financement participatif chrétien.
Dream Takeoff*Plateforme de crowdfunding de prêt et de dons spécialisés dans l’accompagnement des TPE/PME/ Elle se décrit comme « 1er e-incubateur® de projets entrepreneuriaux& 1er e-accélérateur® de performance pour TPE/PME ». Propose aussi une véritable stratégie d’accompagnement des sociétés avec tutoriels, aides, etc. Une plateforme de financement participatif mais aussi de « développement participatif » qui permet d’obtenir des retours de la communauté sur vos idées, d’effectuer des tests de marché ou de valider votre idée.
Easi up*Plateforme de crowdlending dédiée à des projets conformes à l’éthique musulmane.
Ecobole*1er site de Financement Participatif « Crowdfunding » pour projets environnementaux.
Edukys*Plateforme de financement participatif dédié aux prêts étudiants. Emprunt jusqu’à 12 000 € et des taux d’intérêts pouvant aller jusqu’à 7 %.
Freelandease*Plateforme de financement participatif dédiée à des projets 100 % ALCA (région Alsace-Lorraine/Champagne-Ardennes)
Gwenneg*Plateforme de crowdfunding bretonne.
Hellomerci*Plateforme de prêts solidaires entre particuliers
de 200 à 10 000 euros.
Hexagon-e*Plateforme de « crowdbuilding », spécialiste du crowdlending dans le secteur immobilier.
Investbook*Dédié au soutien de TPE et PME Particularité : c’est la 1ère plateforme de mise en relation et d’organisation de financement obligataire.
kocoriko*Plateforme de crowdlending dédiée aux projets 100 % alpins.
Lendix*Les investisseurs (particuliers ou institutionnels) peuvent prêter de 20€ à 1 000€ par projet, au taux défini par Lendix.
logo-lendopolisLa plateforme de financement participatif permet d’investir votre épargne directement auprès de TPE/PME françaises. De la construction de panneaux photovoltaïques à l’ouverture d’un glacier franchisé en passant par un recrutement dans un cabinet d’avocats : prêtez votre épargne à partir de 20 € et recevez jusqu’à 10,5 % d’intérêts bruts annuels à échéances régulières. Découvrir l’offre de Lendopolis*→
Lendosphere*Plateforme de dons dédiée aux projets « développement durable ». Jeunes Agriculteurs et Lendosphere ont signé un partenariat 
pour faciliter les projets de transition énergétique et écologique en agriculture lors du Salon de l’agriculture 2016.
Comparatif crowdfunding financement participatif Les Entreprêteurs sont une agence et plateforme de financement participatif qui financent et accompagnent les porteurs de projets dans leur transformation digitale et leur communication/E-marketing. Le taux d’intérêt moyen est de 7,85 % et le ticket d’entrée de 20 € avec une offre de bienvenue 20 € pour les premiers 200 € prêtés. Découvrir l’offre des Entreprêteurs*→
Look & Fin*Dédié au soutien de sociétés belges et françaises avec un minimum de 3 exercices comptables déposés et un CA minimal de 300 000€. Durée de la période de levée de fonds : 8 jours en moyenne. Montant minimal de prêt : 500€ environ.
Microworld*Plateforme qui permet de financer sous forme de prêt rémunéré* ou de prêt solidaire le projet d’un entrepreneur de votre choix. Investissement éthique et social.
Mityou*Plateforme de financement participatif destinée aux entreprises réunionnaises.
My annona*1ère plateforme de crowdfunding dédiée aux femmes qui entreprennent.
Ornicare*Plateforme de crowdlending dédiée à la région Grand Ouest.
Outremer Funding*Première plateforme de financement participatif pour la construction de logements en outre-mer (Martinique et Guadeloupe) destinée aux particuliers et professionnels du patrimoine. L’offre est présentée comme une « solution d’épargne rentable de 5 % par an sur six ans payable trimestriellement »
Pretgo*Plateforme de crowdlending dédiée aux PME pour soutenir l’économie locale et l’emploi.
Pretpme*Plateforme de crowdlending qui valorise les PME.
Pretstory*Plateforme de crowdlending qui permet aux entrepreneurs de présenter leur projet et de promouvoir leur demande de prêt.
Pretup*Dédié au soutien de TPE et PME : l’entreprise doit justifier de 2 exercices comptables clôturés et d’un CA minimal supérieur à 100 000€. Durée de la levée de fonds : 30 jours. Montant minimal de prêt : à partir de 50€.
Comparatif crowdfunding financement participatif
Les particuliers peuvent investir de 20 à 1000€ par projet et perçoivent mensuellement le remboursement du capital en plus des intérêts allant de 5 à 10 % / an. Prexem est la 1ère plateforme à proposer une protection aux particuliers. Le fonds de protection Prexem peut rembourser jusqu’à 100 % du capital restant dû en cas de défaut de l’emprunteur. Découvrir l’offre de Prexem*→
Schneider finance participative*Ouverte à toutes les PME, la plateforme se positionne sur des projets en amorçage autant que sur des entreprises en pleine phase de commercialisation et de développement. Les projets soutenus sont de tous types : opérations immobilières et financement de startups et PME de croissance.
Sepreter*Plateforme de crowdlending dédiée au financement de projets immobiliers.
Studylink*Plateforme spécialisée dans le crowdlending finançant les prêts étudiants. Une solution qui répond à la fois au besoin de financement des étudiants mais aussi au besoin d’épargner de façon solidaire. Des prêts à un taux compris entre 0 % et le taux maximum défini par l’étudiant. Possibilité de de prêter entre 50€ et 4 000€ par étudiant.
Tributile*Plateforme de crowdlending dédiée aux projets de PME/TPE.
Unilend*Le particulier fixe le taux d’intérêt et une partie du capital lui est remboursé mensuellement. Les entreprises peuvent demander un financement entre 20 000€ et 250 000€ sur une durée comprise entre 2 et 5 ans.
Weeximmo*1ère plateforme de crowdfunding agréée par l’AMF dédiée à la construction de logements.
welikestartup*Plateforme de crowdlending spécialisée dans l’accompagnement des startups innovantes.
Comparatif crowdfunding financement participatif
Plateforme de financement participatif permettant aux particuliers et professionnels de financer des PME françaises sélectionnées par des experts de la finance, au côté d’un fonds d’amorçage de 3,2M€ abondé par les 50 actionnaires. Le site propose aussi un robot de diversification pour optimiser les placements.Découvrir l’offre de Wesharebonds*→
Younited creditYounited Credit (ex-Prêt d’Union) est le leader du crédit entre particuliers, agréé en tant qu’Etablissement de Crédit par l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP). Les Investisseurs peuvent choisir d’investir sur les différents fonds qui financent les crédits de maturités 2, 3, 4, 5 et 6 ans.

Le crowdfunding de dons ou reward-based crowdfunding

Le crowdfunding par le don est la forme 2.0 du mécénat. Le donateur soutient la cause de on choix et, selon son degré d’implication, peut recevoir un avantage en nature : réduction, prévente, cadeau(x), etc.

Plateformes de crowdfundingParticularitésSecteurs

Abracamundi

Plateforme participative qui permet de collecter des fonds au profit d’associations, en mettant en jeu des expériences hors du commun : une façon de faire d’une pierre deux coups pour les personnes qui souhaitent essayer de gagner un prix exceptionnel, tout en soutenant une association.

De par la diversité de ses projets (événements sportifs, culturels) et associations soutenues (environnementales, caritatives, humanitaires), abracaMUNDI s’adresse ainsi à un public très varié.

devenez-proprio*

Plateforme de dons entre particuliers.

Spécialisés dans l’accompagnement des TPE/PME/ Elle se décrit comme « 1er e-incubateur® de projets entrepreneuriaux& 1er e-accélérateur® de performance pour TPE/PME ». 

Dream Takeoff

Plateforme de crowdfunding de prêt et de dons. Propose aussi une véritable stratégie d’accompagnement des sociétés avec tutoriels, aides, etc. Une plateforme de financement participatif mais aussi de « développement participatif » qui permet d’obtenir des retours de la communauté sur vos idées, d’effectuer des tests de marché ou de valider votre idée.

Dédiée au financement immobilier.

KissKissBankBank

Un des sites pionniers du crowdfunding en France et l’un des leaders mondiaux. Durée maximale de la période de levée de fonds : 90 jours

art, sport, design, écologie, éducation, journalisme, solidarité, mode, etc.

Papayoux

Cette plateforme partenaire de Lemonway propose une offre à mi-chemin entre la cagnotte et la plateforme de dons.

Tous secteurs

Teaming

Plateforme de crowdfunding 100 % social, 100 % gratuite, sans commissions (il s’agit d’une fondation). Teaming fonctionne sur le principe des micro-dons récurrents : 1€ par personne et par mois.

Plus de 130 000 donateurs qui soutiennent des causes sociales de tous types : Coopération Internationale, Éducation, Aide à des familles, Fonds de recherche scientifique, Défense des animaux, etc.

Tipeee*

Les créateurs fournissent des contenus réguliers et gratuits à destination de leurs communautés. Contrairement à un site de financement participatif traditionnel, ils ne viennent pas sur Tipeee pour demander de gros montants nécessaires à la réalisation d’un projet spécifique mais pour solliciter leurs fans afin qu’ils les soutiennent dans ce qu’ils font déjà.

Réservés aux créateurs de contenus.

Ulule

Durée maximale de la période de levée de fonds : 90 jours Les dons peuvent commencer à partir de 5 euros

Spécialisé dans les projets créatifs, innovants, solidaires et à portée citoyenne qui peuvent prendre une forme variée : spectacles, enregistrements d’albums, missions humanitaires, etc.

Le crowdfunding de niche pour séduire les investisseurs

Aujourd’hui, les spécialités ne manquent pas et le crowdfunding se révèle être très prisé de l’investissement de niches.

Certains acteurs se sont fait une spécialité du financement participatif solidaire. C’est par exemple le cas de 1001 pact qui présente sur son site un espace investisseur solidaire et un espace entrepreneur social. D’autres déclinent le financement participatif au féminin, comme MyAnnona, la première plateforme de crowdfunding dédiée à l’entrepreneuriat féminin. Même la filière viticole possède sa plateforme Internet de financement participatif avec fundovino. L’immobilier est également un secteur très prisé par ce type de financement. En effet, de nombreux promoteurs achètent des immeubles et les vendent en plusieurs lots via le crowdfunding (Koregraf ou Lymo par exemples). Enfin, le secteur de la santé s’est aussi lancé dans ce type de financement.

Le crowdfunding est-il rentable ?

Comme vous avez pu le voir à travers les exemples, la rémunération peut prendre plusieurs formes : intérêts dans le cas du prêt rémunéré (crowdlending) ou éventuels dividendes dans le cas de la prise de participation (equity). Dans le cadre de l’equity crowdfunding, l’investisseur peut également bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu et percevoir une potentielle plus-value s’il cède ses actions.

Deux éléments doivent être pris en compte dans le calcul de la performance financière : le risque encouru (le taux de défaillance des projets notamment) et le rendement espéré. Pour comparer les différents types de crowdfunding, on peut utiliser le ratio rendement / risque, qui permet de simplement comparer le rendement de plusieurs investissements par unité de risque prise (budget de risque). Plus le ratio est élevé, plus l’investissement est attractif.

Mais un des intérêts non négligeable du crowdfunding est aussi de sensibiliser les internautes et particuliers investisseurs à la démarche de création d’entreprise, au financement des entreprises et au processus de développement d’une TPE / PME.

Découvrez également notre article 10 conseils pour investir dans les PME

Conseils pour réussir son investissement dans le financement participatif

Même si Tristan Grué, fondateur de la plateforme de crowdfunding Bolden, considère que le crowdfunding est « une véritable révolution culturelle dans l’écosystème entrepreneurial » et « un pont entre les entrepreneurs et la société civile, un pont à protéger, consolider, et développer », votre enthousiasme ne doit pas vous aveugler. Voici donc quelques conseils à prendre en compte.

Le risque zéro n’existe pas et tout investissement comporte des risques. Surtout lorsque l’on choisit d’investir dans des petites entreprises dont le taux de défaillance est traditionnellement plus élevé que les entreprises plus grandes et plus matures. Les risques du crowdfunding peuvent être minimisés, à condition de respecter certaines règles qui relèvent davantage du bon sens que de la stratégie financière :

  • Privilégiez la diversité dans vos investissements. « On ne mets pas tous ses œufs dans le même panier » dit la sagesse populaire. Diversifiez donc vos investissements pour réduire l’impact d’une défaillance d’entreprise sur l’ensemble du portefeuille de placements.
  • Investissez avec un partenaire de confiance : choisissez une plateforme qui possède la label « Plate-forme de financement participatif régulée par les autorités françaises » et qui sélectionne strictement les projets, sans vouloir faire du volume à tout prix.
  • Malgré le soin porté au choix  de la plateforme, vous n’êtes pas à l’abri de voir cette dernière mettre la clé sous la porte. Il est donc important que le réflexe de diversification s’applique aussi aux plateformes. Investissez dans plusieurs projets certes, mais aussi sur des projets issus de plateformes différentes. Ainsi, vous pourrez aussi profiter des atouts et spécificités des différentes plateformes.

Enfin, sachez que dans le cas de l’equity-based crowdfunding, la société a le choix entre deux pratiques à connaître : faire entrer les investisseurs au capital en direct, ou bien par le biais d’une holding d’investissement.

L’investissement direct par lequel les investisseurs deviennent actionnaires signifie que ces derniers intègrent la structure. Ils possèdent un droit d’information sur la situation de la société, peuvent assister et voter aux assemblées générales. Si le crowdfunding qui s’adresse aux particuliers permet à Monsieur tout le monde de devenir actionnaire de telle ou telle société, sachez toutefois que les professionnels sont souvent réticents à l’idée d’investir aux côtés de particuliers, ce qui peut se révéler être un frein à l’entrée de fonds.

L’investissement indirect, via une holding, implique que l’investisseur achète les actions de la holding, spécialement créée par la plateforme pour le projet à financer. C’est la holding ensuite qui investit les fonds apportés dans la société. Il s’agit d’une activité purement financière qui augmente considérablement les coûts pour l’investisseur. C’est ensuite le Président de la Holding (qui n’est pas nécessairement celui de la société dans laquelle vous avez investie) qui organise et assiste aux assemblées générales. Il n’y a plus de liens directs entre la plateforme et le projet, dimension pourtant essentielle du crowdfunding et souvent recherchée par les investisseurs particuliers.

Téléchargez aussi gratuitement notre guide : Comment investir avec le crowdfunding

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Twitter chute Bourse suppression faux comptes
carte-monde-indices-boursiers

Carte du monde des indices boursiers

Quand on parle de la Bourse, on mentionne immanquablement les indices. Ce sont eux qui donnent la température d’une Bourse donnée. Quelles sont les particularités […]

cryptomonnaies-gare-arnaques-sites-blacklistes
CAC 40 indice boursier hausse malgre contexte difficile