habillage habillage

10 conseils pour investir dans une PME comme un pro

Le 13 mars 2019

bourse-valeur-turbo-societe-generale

Il n’y a pas que le CAC 40, les PME aussi présentent de belles opportunités d’investissement, sans compter qu’elles sont parfois éligibles à des dispositifs défiscalisants. Pour bien choisir dans quelle PME investir, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Café de la Bourse vous présente ces différents facteurs et vous livre ses conseils pour investir avec succès dans les PME.

La meilleure méthode pour choisir une PME dans laquelle investir

Avant d’investir dans une PME, assurez-vous de l’accès à ses données financières

Pour investir sereinement dans les PME, l’accès à l’information est primordial. L’opacité de certaines PME est d’ailleurs un gros frein à ce type d’investissement. Pour connaître la véritable santé d’une PME, vous devez disposer d’un certain nombre d’éléments financiers.

Plusieurs types d’information existent. Tout d’abord, les éléments financiers des derniers exercices de la PME : bilan, comptes de résultat et annexes. À ceci s’ajoutent les rapports du dirigeant expliquant les résultats semestriels ou annuels de la PME. L’investisseur doit aussi disposer d’une note expliquant les modalités de l’augmentation de capital de la PME avec les dates-clés et la nature des titres par exemple.

Observez la couverture médiatique de la PME

Il est important pour une PME d’avoir accès à une couverture médiatique de qualité pour expliquer sa valeur ajoutée et faire parler d’elle. Le bon développement d’une PME passe par une bonne couverture médiatique.

Il vous faut vérifier que le dirigeant s’emploie régulièrement à faire des interviews et de la communication en tous genres dans les médias.

Optez pour un dirigeant de PME respectueux des actionnaires

Le respect de l’actionnaire passe par une communication régulière à son intention. Pour ce faire, le dirigeant PME doit tenir informés les actionnaires de ses passages dans les médias, de la signature de grands contrats, de l’évolution de son business et de ses choix stratégiques.

Un dirigeant opaque avec ses actionnaires cherche souvent à masquer la réalité de la santé économique et financière de sa PME.

Lire aussi notre article Investir dans les PME avec le PEA-PME

Pour investir avec succès dans une PME, exigez un vrai projet de croissance

Une entreprise qui procède à une augmentation de capital doit utiliser cette ressource financière pour financer un investissement moyen long terme opérationnel comme l’acquisition d’outils de production ou de la recherche et développement qui augmentera le résultat d’exploitation de l’entreprise.

Une entreprise qui utilise ses ressources dites haut de bilan pour combler ses besoins en trésorerie ou rembourser ses dettes financières n’est pas dans l’optique de croissance recherchée par des investisseurs. Il est important que le dirigeant exprime clairement son besoin de financement et vous présente l’allocation de cet apport de fonds dans un vrai projet de croissance.

Certaines PME ont un profil de croissance important sur le court terme, souvent sujet à un produit effet de mode ou innovant, tandis que d’autres vont avoir une croissance lente mais plus linéaire sur le long terme. Pour l’investisseur, le plus important est d’identifier des PME susceptibles de bien rémunérer ses actionnaires dans le temps.

Assurez-vous que votre investissement PME permette de réduire l’impôt sur le revenu

L’investissement dans les PME permet au particulier, pour encourager l’investissement dans l’économie réelle, une réduction de 18 % de son impôt sur le revenu (IR), boosté à 25 % en 2019 si Bruxelles donne son aval. Cette augmentation de la réduction d’IR pour tout investissement dans les PME est due à la fin de la possibilité de bénéficier d’une réduction de 50 % sur l’ISF, suite à la disparition de cet impôt remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière ou IFI.

Pour cela, le dirigeant de la PME doit fournir à l’investisseur une attestation d’éligibilité qui indique que sa société est bien conforme aux lois en vigueur accordant cette réduction d’impôt. En effet, la législation évolue régulièrement. Il est donc nécessaire que le dirigeant de PME s’assure d’être en phase avec cette dernière.

Cette attestation protégera l’investisseur en cas de non-respect du cadre légal par la PME qui cherche à lever des fonds.
investir-dans-une-pme

Pour investir dans une PME avec succès, achetez-la au bon prix

La valorisation est un élément indispensable lorsqu’une PME procède à une levée de fonds. Assurez-vous que celle-ci ait été effectuée par des experts indépendants. L’expertise indépendante vous protège d’une exagération à la hausse d’une valorisation, appelée survalorisation.

Il existe différentes méthodes de valorisation mais les deux suivantes sont généralement les plus utilisées :

  • La méthode de valorisation par l’étude des cash flows actualisés (discounted free cash flows) détermine la valeur de l’entreprise en fonction des flux de liquidité prévisionnels actualisés. Basée sur un business plan, cette méthode s’appuie sur des prévisions soumises à la volatilité (chiffre d’affaires, coûts d’exploitation ou coûts du financement)
  • Les méthodes de valorisation par comparaison vous permettent de comparer la cible d’investissement avec les entreprises du même secteur d’activité et ainsi vous faire une idée de la survalorisation ou de la sous-évaluation de votre cible d’investissement.

La société valorisée peut être comparée avec deux types de données :

  • Les ratios financiers constatés sur les sociétés cotées issues du même secteur d’activité ayant une intensité capitalistique similaire
  • Les transactions récentes sur les sociétés issues du même secteur d’activité ayant une intensité capitalistique similaire

Une comparaison n’a de valeur que si elle s’effectue entre des entreprises comparables. La difficulté de cette méthode réside donc dans le fait de trouver un échantillon représentatif de sociétés issues du même secteur et ayant une intensité capitalistique similaire.

L’expertise indépendante repose sur des connaissances, des méthodologies, des bases de données accessibles aux professionnels et un savoir-faire que l’expert vous garantit en signant son rapport de valorisation.

Avant d’investir dans une PME, repérez les intermédiaires et les frais abusifs

Plus il y a d’intermédiaires entre la PME et vous, plus la rentabilité de votre investissement sera diminuée par des frais. La liste suivante n’est pas exhaustive mais reprend les frais ou commissions les plus connus : frais d’intermédiation, frais d’inscription, frais administratifs, frais d’abonnement, frais de dossier, frais de droit de garde, frais de courtage, frais de gestion financière, commission de performance et surperformance.

De manière générale, l’investissement en direct limite ces frais.

Anticipez votre sortie en privilégiant le marché pour vendre

Il est relativement facile d’investir dans une PME, mais il est beaucoup plus compliqué d’en sortir. La difficulté du désinvestissement n’est pas une légende et il existe beaucoup de montages financiers pour aider les actionnaires à sortir en gré-à-gré du capital d’une société, mais cela a un coût : pénalités financières en cas d’illiquidité des titres ou vente de l’intégralité de la société, par exemple.

Le meilleur moyen de sortir facilement reste la cotation sur un marché qui permet de créer de la liquidité en mettant en relation les acheteurs et vendeurs.

Pour investir dans une PME, diversifiez votre portefeuille

L’investissement dans les PME peut représenter un risque de perte en capital. Il vous faut répartir ce risque en allouant une partie de vos avoirs seulement à ce type de société et en investissant dans plusieurs PME. Il est important de vous positionner sur des PME appartenant à des secteurs d’activité différents et réparties sur différentes zones géographiques.

Suivez la PME dans laquelle vous avez investie

Votre investissement dans les PME se fait sur du moyen-long terme. La PME doit donc être transparente sur cette même période. Il ne faut pas vous contenter des assemblées générales annuelles. Le reporting peut se matérialiser par des articles de presse, des communiqués, les principaux chiffres des comptes, etc. Privilégiez également les PME qui organisent des conférences, événements, visites de sites et rencontres avec leurs actionnaires, et allez-y. C’est un excellent moyen de comprendre comment fonctionne l’entreprise, ce qu’elle fait, quelle est sa stratégie et quelles sont les actualités du secteur en général et de l’entreprise en particulier.

Téléchargez gratuitement notre guide : Gagner de l’argent avec les PME

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


variations-secteurs-bourse
analyse-natu
entreprenariat-en-france

Entrepreneuriat en France : où en est-on ?

L’entrepreneuriat représente un enjeu majeur pour la France. Si l’écosystème des startups se porte bien, l’accompagnement des entrepreneurs reste crucial. En plein essor, les startups […]

bourse-turbo-produit-financier