Française des jeux : tout connaître de l’action FDJ en Bourse

Le 22 novembre 2019

ipo-action-fdj-bourse

La FDJ est entrée en Bourse. Qu’attendre de l’action Française des Jeux en Bourse ? Est-ce le jackpot de l’année pour les investisseurs particuliers ? Dans ce dossier, vous découvrirez notre analyse détaillée des éléments financiers de la plus grosse introduction en Bourse (IPO : Initial Public Offering) depuis 2006, les bénéfices de cette IPO pour l’État français, les généreux dividendes distribués par la FDJ à ses actionnaires et nous nous demanderons si investir dans l’action Française des jeux est judicieux ou non.

L’introduction en Bourse de la Française des Jeux (FDJ) s’est terminée après une période de souscription entre le 7 et le 19 novembre 2019. Suite à cette période de souscription, l’action FDJ a été cotée en Bourse le 21 novembre.

L’attrait des investisseurs a été conséquent pour cette IPO avec plus de 500 000 d’investisseurs particuliers devenus actionnaires de la FDJ. Le volume d’échanges intra séance du 21 novembre a été de 15,58 millions de titres échangés ayant permis au titre FDJ une hausse de + 14,07 % à 22,70 € sur la base d’un prix d’IPO (Introduction en Bourse) de 19,90 € (ou +16,41 % à 19,50 € pour les investisseurs particuliers avec la décote de 2 %).

Café de la Bourse a analysé les comptes de la FDJ et a estimé à quels seuils de valorisation l’investissement en actions FDJ peut être attractif.

FDJ : la plus grosse introduction en Bourse depuis 2006

Un demi-million de français ont participé à l’introduction en Bourse de la Française des Jeux. Les investisseurs particuliers ont été entièrement servis pour les ordres allant jusqu’à 2 000 €. Pour les investisseurs particuliers ayant passé des ordres d’achats supérieurs à 2 000 € durant la période de souscription, « seulement » 10 % de la quote-part supérieure à 2 000 € leur a été servie dans la limite maximale de 5 000 €. A titre d’exemple, un investisseur ayant demandé 4 000 € d’action Française des Jeux lors de son introduction en Bourse a bénéficié de 2 200 € d’actions FDJ (2 000 € entièrement servi + 10 % de 2 000 €).

En résumé, lors de la période de souscription, tous les ordres des particuliers dans la limite de 2 000 € ont été intégralement servis, les ordres entre 2 000 € et 5 000 € ont été servis à hauteur de 10 % et les ordres supérieurs à 5 000 € n’ont pas été honorés du fait du large succès de l’IPO.

Les buralistes et les gérants de maisons de presses partenaires de la FDJ ont pu bénéficier d’un plafonnement supérieur : leurs ordres jusqu’à 7 500 € ont été honorés à 100 %.

Pour cette introduction en Bourse de la FDJ, l’Etat a décidé de privilégier les investisseurs particuliers puisque 40,17 millions d’actions leur ont été réservées sur une offre totale de 99,32 millions d’actions Française des Jeux mises sur le marché suite à l’introduction en Bourse. Soit 40,44 % réservé aux particuliers. En fait, une IPO du type de celle de la Française des Jeux est relativement rare car généralement lors des procédures d’introduction en Bourse, les institutionnels et les fonds dits « insiders » ont la priorité et les investisseurs particuliers arrivent après et peuvent ne recevoir que des « miettes ».

Au global, la demande totale lors de la période de souscription à l’IPO FDJ a été très conséquente car établie à plus de 11 milliards d’€ (10 milliards d’€ pour les institutionnels et 1,6 milliards d’€ pour les particuliers et les buralistes). Cela témoigne d’un large succès populaire et d’un fort attrait des investisseurs particuliers et institutionnels en faveur de la société FDJ. L’agence des participations de l’Etat qualifie d’ailleurs cette introduction en Bourse comme étant « un très grand succès » et indique que la demande a été « considérable ».

Le prix de l’introduction en Bourse a été fixé à 19,90 €, soit la fourchette haute des prévisions initialement établies entre 16,50 et 19,90 € par action.

L’État va donc encaisser 1,90 milliard d’euros suite à la vente de sa participation à hauteur de 52 % au capital de la FDJ. Il lui restera une participation de 20 % au capital de la Française des Jeux suite à l’IPO.

La Française des jeux profite d’une croissance de ses résultats intéressante, sans être fulgurante. Mais elle a le mérite d’être constante au fil des années.

Les Français sont très friands des jeux de loterie, à gratter et des paris sportifs. Pour preuve, la Française des jeux se positionne à la 4ème place mondiale de son secteur. Notre pays compte 25 millions de joueurs. Sur l’année 2018, les Français ont misé 15,82 milliards d’euros et ont reçu 10,69 milliards d’euros de gains redistribués (1 nouveau millionnaire tous les 2 jours).

En 2018, la FDJ a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’€ ainsi qu’un bénéfice net de 170,4 millions d’€.

L’introduction en Bourse de la Française des jeux est de type ouverture du capital aux investisseurs. Il n’y aura donc pas d’impact sur le nombre d’actions au capital de la FDJ (200 000 actions actuellement). En effet, il existe d’autres types d’introduction en Bourse impliquant des augmentations de capital.

La valorisation de la FDJ suite à son introduction en Bourse est de 4,33 milliards d’euros au 21 novembre 2019.

Cette introduction en Bourse sera la plus conséquente des IPO françaises depuis 2006 avec la banque d’investissement Natixis.

Chiffres clé de la Française des jeux (FDJ) en infographie

1,8 milliard d’€ de chiffre d’affaires en 2018

170,4 millions d’€ de bénéfice net en 2018

15,8 milliards d’€ misés par les joueurs de la Française des jeux en 2018

21 novembre 2019 : date de la première cotation des actions FDJ

Rendement du dividende de 3,1 % pour les investisseurs particuliers ayant bénéficié de la période de souscription de l’IPO

2 % de décote et 10 % d’abondement en actions FDJ (si conservation supérieure à 18 mois) pour les investisseurs particuliers

Cours action FDJ

FDJ en Bourse : quels bénéfices pour le Gouvernement ?

Fin 2018, le capital de la Française des jeux est constitué de 200 000 actions dont voici l’actionnariat :

  • État français : 144 000 actions (72 %) ;
  • Union des blessés de la face et de la Tête : 18 457 actions (9,2 %) ;
  • FCP salariés de la FDJ : 10 000 actions (5 %) ;
  • Autres investisseurs individuels : 27 543 actions (13,8 %).

Dans le cadre de la loi Pacte, la participation de l’État français au capital de la Française des jeux, passe de 72 % à 20 % suite à cette introduction en Bourse.

Suite à l’IPO de la Française des jeux, le gain pour l’État se chiffre à 1,90 milliard d’€.

Notons cependant que l’État disposera toujours de ses prélèvements publics sur les produits bruts des jeux (3,26 milliards d’€ en 2018) et continuera de percevoir des dividendes sur sa participation restante au capital de la FDJ (20 % de 122 millions d’€ sur la base de ceux versés en 2018), soit 24,4 millions d’€ par an, ou davantage si la FDJ augmente son dividende.

Ce n’est pas tout, la FDJ est imposable sur son bénéfice qui apporte une 3ème source de revenus pour l’État (85,6 millions d’€ en 2018).

En résumé, sur la base des chiffres de 2018 réajustés de la participation de l’État réduite à 20 % du capital de la FDJ, voici les revenus attendus en faveur de l’État français :

Prélèvements publics sur les produits bruts des jeux : 3,26 milliards d’€ (sur base de 2018) ;

Dividendes post IPO : 24,4 millions d’€ ou davantage si la FDJ augmente son dividende ;

Imposition sur les bénéfices de la FDJ : 85,6 millions d’€ sur base de 2018 ;

Soit un total général de 3,37 milliards d’euros, dont la majorité est issue des prélèvements publics sur les produits bruts des jeux.

L’IPO de la Française des Jeux : la bonne affaire de l’année pour les investisseurs individuels ?

Attractivité de l’introduction en Bourse de la FDJ selon sa valorisation en Bourse

Voici notre estimation de l’attractivité de la capitalisation boursière la FDJ sur la base de ses dividendes versés aux actionnaires en 2018 (122 millions d’€).

fdj-capitalisation-boursiere

Les souscripteurs à l’IPO de la FDJ qui ont bénéficié d’un prix d’acquisition à 19,50 € bénéficieront d’un rendement annuel du dividende attendu de 3,12 % (sur la base du dividende de 2018). Suite à la première journée de cotation du 21 novembre 2019 de l’action FDJ (capitalisation boursière de 4,33 milliards d’€), le rendement annuel du dividende attendu est de 2,8 % (sur la base du dividende de 2018).

Il est également possible que les futurs dividendes versés par la FDJ augmentent lors des années à venir au regard de la croissance continue de ses résultats financiers.

Dans un scénario où le prix de l’action Française des Jeux se replierait sur un niveau de 15 € ou moins, le rendement annuel du dividende augmenterait à 4 %, voire davantage.

À l’inverse, si le prix de l’action FDJ venait à atteindre 30 € ou plus, le rendement annuel du dividende serait impacté à la baisse (2 % ou moins).

Remarque : afin de déterminer la capitalisation boursière d’une société, il suffit de multiplier le nombre d’actions au capital (200 000 pour la Française des Jeux) par le cours de l’action.

Analyse de la 1ère cotation de l’action Française des Jeux en Bourse

L’attractivité d’un investissement est souvent liée au rendement du dividende. À son cours de Bourse de clôture du 21 novembre 2019 de 22,70 € (+ 14,07 % par rapport à son cours d’introduction en Bourse !), ce rendement est établi à 2,8 % (sur la base du dividende de 2018).

L’acquisition actuelle d’action FDJ offre donc actuellement un rendement inférieur à 3 %. À titre comparatif, certains fonds euros assurance vie ont servi un rendement de 2 % en 2018.

Une action étant un actif risqué, et en considération du fait que la différence de rendement annuel est de seulement 0,8 % par rapport à certains fonds en euros d’assurance vie sans risque, l’attractivité d’investir en action Française des Jeux est donc relativement limitée au cours de Bourse de 22,70 € par action.

Néanmoins, si le prix de l’action venait à baisser ou le dividende venait à augmenter sans corrélation d’une hausse du prix de l’action, dans cette situation, le rendement d’un investissement en actions FDJ pourrait devenir plus attrayant.

La FDJ distribue des dividendes généreux à ses actionnaires

Au cours des quatre dernières années, la Française des jeux a cumulé 686,4 millions d’€ de bénéfices et a distribué 513,4 millions d’€ de dividendes, soit un taux de distribution de 74,80 %.

En 2018, la FDJ a réalisé un bénéfice net de 170,4 millions d’€ et a versé 122 millions d’€ de dividendes à ses actionnaires (71,60 % de taux de distribution).

La Française des jeux applique donc une politique de forte distribution de dividendes à ses actionnaires.

Afin de faciliter l’accessibilité des actions FDJ, la société a procédé à une opération de fractionnement d’actions (stock split). Le ratio retenu a été de 1 pour 1 000 (1 : 1 000).

Pour rappel, une opération de stock split ne change rien en termes de valorisation du capital de la société, ni de sa valorisation boursière. Elle permet simplement de fractionner le montant nominal de l’action pour améliorer l’accessibilité aux investisseurs et éventuellement en optimiser sa liquidité sur les marchés boursiers.

Le dividende 2018 par action FDJ de 610 € pré-IPO sera donc lui aussi fractionné par 1 000, soit un dividende ajusté post-IPO de 0,61 € par action.

De ce fait, quel est le rendement attendu de l’action FDJ pour l’actionnaire particulier ?

Nous savons que les investisseurs particuliers qui ont bénéficié de la période de souscription ont obtenu un cours d’acquisition pour leurs actions FDJ de 19,50 € (19,90 € soustrait de la décote de 2 %). Les institutionnels ont quant à eux obtenu un cours de 19,90 €.

Le montant du dividende (sur la base de celui de 2018) est de 0,61 € par action, soit 3,1 % de rendement annuel du dividende pour les particuliers ayant participé à l’IPO et 3 % de rendement annuel du dividende pour les institutionnels ayant participé à l’IPO.

Notons également qu’il est possible d’ajouter le bonus alloué aux particuliers qui ont participé à l’IPO s’ils conservent leurs titres durant un minimum de 18 mois. Cet abondement d’une action gratuite pour 10 détenues porte donc le rendement total de l’investissement global à 3,41 %.

Rappelons tout de même que pour toute société, le versement d’un dividende reste soumis à l’approbation de son vote lors des assemblées générales. Rien d’est donc garanti à 100 % au titre des futurs versements des dividendes de la FDJ. Néanmoins, il est très peu probable que la Française des Jeux réduise son dividende car la société a été claire sur sa future politique de distribution favorable à l’actionnaire. De plus, le groupe applique cette politique sur le long terme.

Il est également possible que le dividende de la FDJ soit en croissance au fil des prochaines années, car le bénéfice du groupe est en hausse sur le long terme.

Découvrir notre dossier et infographie 12 conseils pour bien débuter en Bourse

Faut-il investir en Bourse sur la Française des jeux ?

Action FDJ : les potentiels bénéfices qui attendent les investisseurs

Nous avons consulté les comptes de la Française des Jeux. Son profil financier est intéressant en termes de croissance des résultats.

Évolution des mises des joueurs de la FDJ entre 2015 et 2018 (en milliards d’€)

mises-joueurs-fdj

Les Français sont de plus en plus joueurs ! Leurs mises totales au sein des jeux de la FDJ sont en hausse d’année en année. Elles passent de 13,70 milliards d’€ en 2015 à 15,82 milliards d’€ en 2018, soit une croissance de 15,47 % sur les quatre dernières années.

Évolution du chiffre d’affaires de la FDJ entre 2015 et 2018 (en millions d’euros)

fdj-chiffre-affaires

Le chiffre d’affaires de la Française des jeux est en hausse systématique d’année en année, en croissance de 9,34 % depuis 2015.

De quoi est constitué le chiffre d’affaires de la Française des jeux ?

chiffre-affaires-francaise-des-jeux

Évolution des bénéfices de la Française des jeux

Évolution du bénéfice de la FDJ entre 2015 et 2018 (en millions d’€)

evolution-chiffre-affaires-fdj

Malgré un repli du bénéfice net de la FDJ entre 2017 et 2018, principalement issu d’une baisse du résultat financier (perte de 1,5 million d’€ en 2018 contre un gain de 4,5 millions d’€ en 2017), la croissance du bénéfice net de la FDJ est de + 7,10 % entre 2015 et 2018.

Comparatif meilleur courtier en Bourse pour débuter en Bourse

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
etoroToutes les actions, 0 % commission. Votre capital est assujetti à un risque*Découvrez
courtier-degiro0,04 % par ordre sans minimum sur Euronext. Accès à 2 millions d’instruments et 60 places boursières. Aucuns frais cachés. Aucun dépôt minimum. Inscription en ligne*Découvrez
bforbank2000 € de frais de transfert remboursés + ProRealTime offert jusqu’au 02/06/20*Découvrez
fortuneo100 ordres offerts et remboursement de vos frais de transfert jusqu'au 08/07/20*Découvrez
logo-boursorama-banqueA partir de 1,99 € l'ordre de Bourse et remboursement de vos frais de transfert x2*Découvrez
courtier-bourse-directA partir de 0,99 € l'ordre de Bourse, frais de transfert remboursés et formation gratuite*Découvrez
*Voir conditions sur le site. Investir comporte des risques de perte.

Action Française des Jeux : investir dans la FDJ est-il sécurisé ou plutôt risqué ?

Afin de déterminer si un investissement dans la Française des Jeux est risqué ou non, l’étude de son endettement financier ainsi que de son profil de bilan comptable semblent intéressants.

Au 31 décembre 2018, la FDJ dispose d’actifs totaux à hauteur de 2 207,2 millions d’€. Il s’agit de l’ensemble des éléments physiques, financiers, et immatériels possédés par la Française des Jeux.

L’ensemble de ses passifs est établi à 1 643,3 millions d’€, il s’agit principalement de ses dettes d’exploitation, financières, sociales et fiscales.

Par différence entre ce que possède (actifs) et ce que doit (dettes) la FDJ, elle dispose d’une valeur d’actif net de 563,9 millions d’€. L’actif net est l’équivalent des capitaux propres.

Dans le cadre de la Française des Jeux, le passif de son bilan présente un endettement financier long terme à hauteur de 96,1 millions d’€, auquel s’ajoute un endettement financier court terme de 8 millions d’€, soit un endettement total de 104,1 millions d’€ au 31 décembre 2018.

Le ratio d’endettement d’une société, dit également « gearing » se calcule en divisant la valeur globale de l’endettement financier par ses capitaux propres.

Le ratio de gearing ressort à 0,18 pour la société FDJ, ce qui est un très bon ratio.

Cela signifie donc que l’endettement de la Française des Jeux est faible et que parallèlement, le risque que ses créanciers prennent le contrôle de la société en cas dégradation du compte de résultat, est très restreint.

Néanmoins, la valorisation globale d’actif net de la FDJ est établie à 563,9 millions d’€ au 31 décembre 2018 et sa capitalisation boursière au premier jour de cotation a atteint 4 330 millions d’€, le profil de la FDJ selon ce critère est donc chèrement valorisé en Bourse.

L’investisseur de profil « value » souhaitant acquérir des actions de sociétés à bon prix selon leur actif net, restera donc probablement à l’écart de la FDJ. En effet, sa valeur d’actif net par action ressort à seulement 2,82 €.

Il y a donc peu de chance que l’investisseur bénéficie d’une hausse de l’action liée à une revalorisation de décote.

Ces éléments ne signifient pas pour autant qu’investir en actions FDJ est risqué car le modèle économique du groupe est très stable. Les français apprécient les jeux d’argent proposés par la Française des Jeux et il y a peu de chances que la tendance s’inverse.

De plus, les résultats financiers de la FDJ sont en hausse sur le long terme au regard du chiffre d’affaires et des bénéfices.

En conclusion, investir dans la Française des Jeux ne semble pas risqué car le groupe dispose d’un faible endettement, ses résultats financiers sont en hausse, et son modèle économique est fiable.

Néanmoins, une hausse rapide du titre catalysée par une valorisation bilancielle attractive (actif net) n’est a priori pas à attendre sur les actions Française des Jeux au cours de 22,70 € par action.

Le prix de l’action FDJ est-il amené à changer et pourquoi ?

Une action est un actif financier donnant la propriété d’une fraction d’une société cotée en Bourse. Elle offre à l’investisseur des droits de vote liés ainsi que le droit de percevoir des coupons (dividendes, part des bénéfices distribués aux actionnaires).

Toute action voit son cours de Bourse évoluer au fil du temps en fonction de l’offre et de la demande.

Sur la place boursière Euronext Paris, les heures d’ouverture des séances sont comprises entre 9h00 et 17h00 du lundi au vendredi.

Durant ces heures, les actions des sociétés françaises cotées en Bourse sont donc disponibles aux échanges. Si les acheteurs sont en surnombre, le prix de l’action va augmenter et inversement s’ils sont en sous-nombre.

L’évolution d’une action, telle que celle de la FDJ est donc soumise au marché de l’offre et de la demande.

De plus, si la FDJ annonce des résultats financiers futurs en croissance (chiffre d’affaires, bénéfice) voire des hausses de son dividende, le prix de l’action sera très probablement catalysé à la hausse.

À l’inverse, en cas de dégradation de ces éléments, le cours de Bourse de l’action Français des jeux pourrait être amené à baisser. Au regard des résultats moyen/long terme de la FDJ, l’option pour la hausse du titre est plutôt à privilégier.

Action FDJ : les risques potentiels à connaitre

Une action est un actif financier à risque. Sa valeur nominale varie quotidiennement à la hausse ou à la baisse en fonction des mouvements acheteurs ou vendeurs des investisseurs.

Le coupon du dividende est également soumis au vote des assemblées générales et de la politique de versement de la société. Il peut donc être revu à la hausse ou à la baisse. Le risque législatif est également potentiellement présent. Dans le cadre de FDJ, il s’agit principalement d’un durcissement des taxes liées aux jeux d’argent.

Comme toute société, la Française des jeux peut aussi faire faillite, ce qui engendrerait une perte pour les investisseurs, bien que ce scénario soit très peu probable pour la FDJ.

La Française des Jeux en Bourse voit les premières arnaques arriver : comment les éviter ?

Le monde des jeux d’argent est apprécié des escrocs qui y trouvent les moyens les plus sophistiqués pour tenter de mettre la main sur l’argent des particuliers.

L’arnaque la plus répandue est le phishing dit aussi « hameçonnage ». C’est un e-mail envoyé par un pirate reproduisant celui d’un e-mail officiel de la FDJ demandant la saisie des identifiants et des mots de passe des comptes des membres Française des Jeux, avec notamment la redirection vers de faux sites de la FDJ.

Une fois en possession de ces éléments, le pirate peut alors mettre la main sur l’argent des particuliers.

Toujours dans ce registre, de nombreux mails d’arnaques à la loterie ont été envoyés par des hackers. Soit disant en collaboration avec la Française des Jeux, le mail indique à la personne qu’elle a gagné plusieurs centaines de milliers d’euros lors d’un tirage en ligne par Internet, puis redirige vers un faux site.

Bien entendu, il s’agit d’arnaques et les personnes les moins à l’aise sur Internet peuvent se faire piéger. Les escroqueries se sont aussi multipliées lors de l’introduction en Bourse de la FDJ avec de faux sites qui proposaient aux investisseurs particuliers de souscrire aux actions Française des jeux.

Sachez que seul un intermédiaire financier agréé et régulé peut vous proposer l’achat d’actions FDJ en Bourse. Tous les organismes financiers autorisés à proposer leurs offres en France sont recensés sur l’un des trois organismes suivants : l’ACPR pour les listes des organismes d’assurance, mais aussi REGAFI pour le registre des agents financiers et l’ORIAS pour les intermédiaires financiers.

Comment peut-on acheter une action FDJ en Bourse ?

L’acquisition d’actions est possible par l’intermédiaire d’une banque traditionnelle, d’une banque en ligne ou d’un courtier en Bourse chez qui vous avez ouvert un compte-titres ou un compte PEA (Plan Epargne Action), qui présente des avantages en matière de fiscalité. Il est aussi possible de détenir des actions FDJ au nominatif pur ou au nominatif administré.

À noter que les banques et courtiers en ligne présentent très souvent des tarifs plus attractifs que les banques traditionnelles en matière d’investissement en Bourse.

Pour d’autres idées d’actions, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos ebooks en cadeau

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


crypto-monnaie-fiscalite-declarer-impots
total-analyse-bourse-groupe-petrole
ichimoku-investir-bourse

Comment trader en Bourse avec Ichimoku ?

Ichimoku Kinko Hyo, signifie en japonais « l’équilibre des graphiques d’un coup d’œil ». Une promesse difficile à tenir face à des marchés répondant à […]

produits-barriere-ig-bourse