Que faut-il attendre de l’introduction en Bourse de la Française des jeux (FDJ)

Le 12 novembre 2019

investir-turbo-valeur-bourse

fdj-introduction-en-bourse

anticiper-marche-analyse-technique-300250

La FDJ va entrer en Bourse prochainement. Que faut-il attendre de cette introduction en Bourse de la deuxième loterie européenne ? S’agit-il de la bonne affaire de l’année pour les investisseurs particuliers ?

L’introduction en Bourse de la Française des jeux a débuté à partir du 7 novembre 2019. Cette décision fait suite à la loi Pacte votée il y a quelques mois, relative à la privatisation des sociétés Aéroports de Paris, Engie et Française des jeux. Ainsi, l’État français va réduire sa participation au capital de la Française des jeux (FDJ) à 20 % post IPO (Initial Public Offering ou introduction en Bourse) contre 72 % précédemment. Ces participations seront donc accessibles aux investisseurs particuliers et professionnels.

Café de la Bourse a analysé les comptes de la FDJ et a estimé à quels seuils de valorisation l’investissement en actions FDJ peut être attractif pour l’investisseur individuel.

FDJ : la plus grosse introduction en Bourse depuis 2017

La Française des jeux profite d’une croissance de ses résultats intéressante, sans être fulgurante. Mais elle a le mérite d’être constante au fil des années.

Les Français sont très friands des jeux de loterie, à gratter et des paris sportifs. Pour preuve, la Française des jeux se positionne à la 4ème place mondiale de son secteur. Notre pays compte 25 millions de joueurs. Sur l’année 2018, les Français ont misé 15,82 milliards d’euros et ont reçu 10,69 milliards d’euros de gains redistribués (1 nouveau millionnaire tous les 2 jours).

En 2018, la FDJ a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’€ ainsi qu’un bénéfice net de 170,4 millions d’€.

L’introduction en Bourse de la Française des jeux est de type ouverture du capital aux investisseurs. Il n’y aura donc pas d’impact sur le nombre d’actions au capital de la FDJ (200 000 actions actuellement). En effet, il existe d’autres types d’introduction en Bourse impliquant des augmentations de capital.

Les premières estimations tablent sur une valorisation de la FDJ supérieure à 3 milliards d’€ suite à son IPO.

Cette introduction en Bourse sera la plus conséquente des IPO françaises depuis 2017.

Chiffres clé de la Française des jeux (FDJ) en infographie

fdj-francaise-des-jeux-infographie

1,8 milliard d’€ de chiffre d’affaires en 2018

170,4 millions d’€ de bénéfice net en 2018

15,8 milliards d’€ misés par les joueurs de la Française des jeux en 2018

21 novembre 2019 : date de la première cotation des actions FDJ

Rendement du dividende de 4 % si valorisation boursière post IPO de 3 milliards d’€

2 % de décote et 10 % d’abondement en actions FDJ (si conservation supérieure à 18 mois) pour les investisseurs particuliers

Introduction en Bourse FDJ : quels bénéfices pour l’État français ?

Fin 2018, le capital de la Française des jeux est constitué de 200 000 actions dont voici l’actionnariat :

  • État français : 144 000 actions (72 %) ;
  • Union des blessés de la face et de la Tête : 18 457 actions (9,2 %) ;
  • FCP salariés de la FDJ : 10 000 actions (5 %) ;
  • Autres investisseurs individuels : 27 543 actions (13,8 %).

Dans le cadre de la loi Pacte, la participation de l’État français au capital de la Française des jeux, passera de 72 % à 20 % suite à son IPO. Il est difficile de tabler à ce jour sur le gain lié à l’opération d’introduction en Bourse de la FDJ pour l’État Français car il dépendra de son succès (ou non).

Néanmoins, selon certaines sources, la valorisation de la FDJ serait supérieure à 3 milliards d’€ suite à son IPO. Si l’on considère la vente de 52 % de la participation de l’État au capital de la FDJ, son gain potentiel serait de 1,56 milliard d’€.

Notons cependant que l’État disposera toujours de ses prélèvements publics sur les produits bruts des jeux (3,26 milliards d’€ en 2018) et continuera de percevoir des dividendes sur sa participation restante au capital de la FDJ (20 % de 122 millions d’€ sur la base de ceux versés en 2018), soit 24,4 millions d’€ par an, ou davantage si la FDJ augmente son dividende.

Ce n’est pas tout, la FDJ est imposable sur son bénéfice qui apporte une 3ème source de revenus pour l’État (85,6 millions d’€ en 2018).

En résumé, sur la base des chiffres de 2018 réajustés de la participation de l’État réduite à 20 % du capital de la FDJ, voici les revenus attendus en faveur de l’État français :

Prélèvements publics sur les produits bruts des jeux : 3,26 milliards d’€ (sur base de 2018).

Dividendes post IPO : 24,4 millions d’€ ou davantage si la FDJ augmente son dividende.

Imposition sur les bénéfices de la FDJ : 85,6 millions d’€ sur base de 2018

Soit un total général de 3,37 milliards d’euros, dont la majorité est issue des prélèvements publics sur les produits bruts des jeux.

L’IPO de la Française des Jeux : la bonne affaire de l’année pour les investisseurs individuels ?

Attractivité de l’introduction en Bourse de la FDJ selon sa future valorisation en Bourse

Voici notre estimation de l’attractivité liée à la future valorisation d’introduction en Bourse de la FDJ sur la base de ses dividendes versés aux actionnaires en 2018 (122 millions d’€).

IPO-fdj-valorisation

La FDJ distribue des dividendes généreux à ses actionnaires

Au cours des quatre dernières années, la Française des jeux a cumulé 686,4 millions d’€ de bénéfices et a distribué 513,4 millions d’€ de dividendes, soit un taux de distribution de 74,80 %.

En 2018, la FDJ a réalisé un bénéfice net de 170,4 millions d’€ et a versé 122 millions d’€ de dividendes à ses actionnaires (71,60 % de taux de distribution).

La Française des jeux applique donc une politique de forte distribution de dividendes à ses actionnaires.

Les investisseurs particuliers sont incités à investir via une décote et un abondement d’actions

Afin d’inciter les investisseurs particuliers à participer à son IPO, la FDJ offre une décote de 2 % sur le prix final de l’IPO suite à sa période de souscription (du 7 au 19 novembre 2019). Ce n’est pas tout, pour les actionnaires particuliers qui conserveront leurs actions 18 mois, un abondement, d’une action pour dix détenue, sera effectué. Néanmoins, cet abondement sera plafonné à 5 000 € d’investissement en actions FDJ.

L’incitation à participer à l’introduction en Bourse de la Française des jeux est donc intéressante, sous condition d’une capitalisation boursière d’IPO raisonnable.

Les dernières nouvelles de l’introduction en Bourse de la FDJ

Début novembre 2019, Stéphane Pallez, la directrice de la FDJ, a annoncé que la valorisation sera comprise entre 3,1 et 3,8 milliards d’€. Cette valorisation correspond à la borne centrale de notre baromètre, soit un rendement annuel du dividende attendu entre 3 et 4 % (hors prise en compte des bonus liés à l’IPO). Dans ce cas, lors des premières cotations de l’action FDJ le 21 novembre 2019, il faudra s’attendre à une fourchette de prix comprise entre 16,50 € et 19,90 € par action Française des Jeux.

Mais selon le commissaire français aux participations de l’État, l’intérêt des institutionnels et des particuliers pour l’introduction en Bourse de la Française des Jeux est « considérable ». Cette forte demande devrait donc induire une fourchette de valorisation haute d’introduction en Bourse, plus proche de 19,90 € par action FDJ que de 16,50 €.

Faut-il investir en Bourse sur la Française des jeux ?

Action FDJ : les potentiels bénéfices qui attendent les investisseurs

Nous avons consulté les comptes de la Française des Jeux. Son profil financier est intéressant en termes de croissance des résultats.

Évolution des mises des joueurs de la FDJ entre 2015 et 2018 (en milliards d’€)

mises-joueurs-fdj

Les Français sont de plus en plus joueurs ! Leurs mises totales au sein des jeux de la FDJ sont en hausse d’année en année. Elles passent de 13,70 milliards d’€ en 2015 à 15,82 milliards d’€ en 2018, soit une croissance de 15,47 % sur les quatre dernières années.

Évolution du chiffre d’affaires de la FDJ entre 2015 et 2018 (en millions d’euros)

fdj-chiffre-affaires

Le chiffre d’affaires de la Française des jeux est en hausse systématique d’année en année, en croissance de 9,34 % depuis 2015.

De quoi est constitué le chiffre d’affaires de la Française des jeux ?

chiffre-affaires-francaise-des-jeux

Évolution des bénéfices de la Française des jeux

Évolution du bénéfice de la FDJ entre 2015 et 2018 (en millions d’€)

evolution-chiffre-affaires-fdj

Malgré un repli du bénéfice net de la FDJ entre 2017 et 2018, principalement issu d’une baisse du résultat financier (perte de 1,5 million d’€ en 2018 contre un gain de 4,5 millions d’€ en 2017), la croissance du bénéfice net de la FDJ est de + 7,10 % entre 2015 et 2018.

Évolution du bénéfice par action et du dividende de la FDJ entre 2015 et 2018 (en € par action)

evolution-benefices-fdj

Le BPA (bénéfice par action) de la Française des jeux est en tendance haussière entre 2015 et 2018, passant de 698,13 € par action à 860,43 € par action, soit une croissance intéressante de + 23,25 %.*

Le dividende par action versé aux actionnaires a été de 610 € par action en 2018, en repli de 11,21 % par rapport à son niveau de 2015 (687 €).

Action FDJ : fractionnement et rendement minimum attendu

Afin de faciliter l’accessibilité des actions FDJ, la société va procéder à une opération de fractionnement d’actions (stock split). Le ratio retenu sera très probablement de 1 pour 1000 (1 : 1000).

Pour rappel, une opération de stock split ne change rien en termes de valorisation du capital de la société, ni de sa valorisation boursière. Elle permet simplement de fractionner le montant nominal de l’action pour améliorer l’accessibilité aux investisseurs et éventuellement en optimiser sa liquidité sur les marchés boursiers.

Le dividende 2018 par action FDJ de 610 € pré-IPO sera donc lui aussi fractionné par 1 000, soit un dividende ajusté post-IPO de 0,61 € par action.

De ce fait, quel est le rendement attendu de l’action FDJ pour l’actionnaire particulier ?

Nous savons que la fourchette de prix d’introduction en Bourse des actions Française des Jeux sera comprise entre 16,50 € et 19,90 €.

Le montant du dividende (sur la base de celui de 2018) est de 0,61 € par action.

Soit 3,7 % de rendement annuel du dividende si IPO en fourchette basse de prix à 16,50 € par action FDJ.

Et 3,2 % de rendement annuel du dividende si IPO en fourchette haute de prix à 19,90 € par action FDJ.

Notons également qu’il est possible d’ajouter les avantages liés à l’IPO de la FDJ :

  • 2 % de décote si participation à la période de souscription, ce qui ajoute 2 % aux rendements suscités, soit 3,77 % de rendement du dividende si fourchette basse du prix de l’action et 3,26 % si fourchette haute ;
  • l’abondement d’une action gratuite pour dix détenues si conservation de 18 mois (dans la limite de 5 000 €), ce qui porte le rendement du dividende en fourchette basse du prix de l’action à 4,15 % et de 3,59 % si fourchette haute.

Les informations actuelles liées à l’IPO de la Française des Jeux montrent que le rendement annuel attendu du dividende de l’action FDJ sera situé entre 3,59 % et 4,15 % dans le cadre du plein bénéfice des bonus liés à l’IPO.

Rappelons tout de même que pour toute société, le versement d’un dividende reste soumis à l’approbation de son vote lors des assemblée générale, rien d’est donc garanti à 100 % au titre des futurs versements des dividendes de la FDJ.

Néanmoins, il est très peu probable que la Française des Jeux réduise son dividende car la société a été claire sur sa future politique de distribution favorable à l’actionnaire. De plus, le groupe applique cette politique sur le long terme.

Il est également possible que le dividende de la FDJ soit en croissance au fil des prochaines années car le bénéfice du groupe est en hausse systématique comme l’indique notre graphique ci-dessus intitulé « Évolution du bénéfice par action et du dividende de la FDJ entre 2015 et 2018 ».

Action FDJ : les risques potentiels à connaitre

Une action est un actif financier à risque. Sa valeur nominale varie quotidiennement à la hausse ou à la baisse en fonction des mouvements acheteurs ou vendeurs des investisseurs.

Le coupon du dividende est également soumis au vote des assemblées générales et de la politique de versement de la société. Il peut donc être revu à la hausse ou à la baisse. Le risque législatif est également potentiellement présent. Dans le cadre de FDJ, il s’agit principalement d’un durcissement des taxes liées aux jeux d’argent.

Comme toute société, la Française des jeux peut aussi faire faillite, ce qui engendrerait une perte pour les investisseurs, bien que ce scénario soit très peu probable pour la FDJ.

Quand et comment investir sur les actions de la Française des jeux ?

Sauf conditions de marchés brusquement dégradées d’ici les prochaines semaines, la période d’ouverture des souscriptions des titres est fixée du 7 au 19 novembre 2019, suivie par la première cotation en Bourse des actions FDJ le jeudi 21 novembre.

Lors de la période de souscription, il est préférable de contacter son courtier en Bourse pour connaître les modalités exactes d’achats. FDJ est éligible au compte-titre et au PEA. Aucune cotation en Bourse n’a lieu durant cette période de collecte. À noter que si la demande est trop conséquente, la quantité de titres souhaités par l’investisseur n’est pas garantie.

À compter du 21 novembre 2019, les investisseurs ayant participé à la souscription recevront leurs actions et pourront suivre le cours de Bourse de l’action FDJ.

Introduction en Bourse FDJ : Bourse Direct vous offre les frais de courtage sur cette opération

*Le BPA de la Française des jeux est calculé à partir du résultat après impôts, participations des salariés, mais avant amortissements et provisions.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


investir-pea-pme
fdj-introduction-en-bourse
societes-americaines-forts-dividendes
cheque-de-banque-paiement