Action Beyond Meat : une opportunité Bourse à saisir ?

Le 05 octobre 2021

action-beyond-meat-opportunite-Bourse-a-saisir

Café de la Bourse a passé Beyond Meat à la loupe. On s’est intéressé à la mission et aux ambitions du groupe Beyond Meat, au détail de ses activités ainsi qu’à sa performance financière. On s’est aussi penché sur la configuration technique du cours de l’action Beyond Meat pour préparer au mieux un éventuel investissement. Retrouvez notre analyse boursière de l’action Beyond Meat.

Beyond Meat : mission et ambition du groupe spécialiste de la viande végétale

beyond-meat-missions)ambitions-groupe-specialiste-viande-vegetale

Mission et Ambitions de Beyond Meat

La mission de Beyond Meat est de produire de la viande à partir de plantes. En passant de la viande d’origine animale à la viande d’origine végétale, Beyond Meat revendique une influence positive sur la planète, l’environnement, le climat et même sur notre bien-être.

Beyond Meat combat le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 90 % lors de la production de ses hamburgers végétaux. Une étude complète menée par l’université du Michigan sur les différences d’impact environnemental de la production de viande d’origine animale ou végétale arrive à la conclusion que le « Beyond Burger » génère 90 % moins d’émissions de gaz à effet de serre, nécessite 46 % moins d’énergie, a 99 % moins d’impact sur la rareté de l’eau et 93 % moins d’impact sur l’utilisation des terres qu’un quart de livre (110 grammes) de bœuf américain.

Beyond Meat se positionne également en défenseur de la cause animale, arguant que ses hamburgers à base de plante sauvent environ 250 000 bœufs par an. Beyond Meat souhaite enfin aider à rendre l’alimentation plus saine, en fournissant des sources de protéines 35 % moins grasses que la viande d’origine animale.

L’atout principal de Beyond Meat : une technologie propriétaire et un centre important de R&D

Beyond Meat utilise une technologie unique au monde pour reproduire les principaux composants de la viande animale à partir de protéines végétales. Les principaux composants de la viande d’origine animale – acides aminés, lipides, glucides, oligo-éléments et eau – ne sont pas exclusifs aux animaux et sont abondants dans les plantes : Beyond Meat reconstitue la composition microscopique de la viande pour ensuite reproduire sa structure de base et son expérience sensorielle, principalement le goût.

Beyond Meat investit largement en R&D par rapport à ses concurrents de l’agroalimentaire et dispose d’une équipe importante et expérimentée composée de scientifiques, d’ingénieurs, de chercheurs, de techniciens et de chefs cuisiniers.

Présentation des activités de la société Beyond Meat

AdvertisementTurbo IG

Quels sont les produits vendus par Beyond Meat ?

Beyond Meat produit de la fausse viande de bœuf, de porc et de volailles. Le produit phare est le Beyond Burger, le premier burger 100 % végétal au monde conçu pour avoir l’apparence, la cuisson et le goût d’un burger de bœuf traditionnel. L’offre produit comprend aussi les saucisses Beyond, le bœuf Beyond, ou encore les boulettes de viande Beyond. Les produits sont fabriqués à partir d’ingrédients simples, sans OGM, sans ingrédients issus du génie biologique, sans hormones, sans antibiotiques et sans cholestérol.

Comment Beyond Meat distribue-t-il ses produits ?

Au 31 décembre 2020, les produits de Beyond Meat étaient disponibles dans environ 122 000 points de vente au détail et de services alimentaires dans plus de 80 pays à travers le monde. On peut retrouver les produits Beyond Meat dans les épiceries, les grandes surfaces, les clubs, les magasins de proximité, ainsi que dans divers établissements de restauration comme les restaurants et les écoles.

Les clients principaux de Beyond Meat sont du secteur de la grande distribution : Walmart, Kroger, Sam’s club, Costco Wholesale etc. Le secteur de « retail » représente 264 millions de dollars en 2020 (soit 65 % du chiffre d’affaires) dans 28 000 points de ventes.

Beyond Meat vend également des produits aux restaurateurs comme Dunkin Donuts, Sysco, Denny’s, Carl’s Jr, etc. Ce secteur représente 61 millions de dollars de ventes en 2020 soit 14 % du chiffre d’affaires, à travers 42 000 points de ventes

Enfin, les ventes à l’international représentent 82 millions de dollars de chiffre d’affaires soit 15 % des ventes. Parmi les clients, on compte Metro, Alibaba, Starbucks, Aldi ou encore Sainsbury’s. Le nombre de points de ventes s’élève à 52 000.

Les forces et faiblesses de Beyond Meat

Infographie - Beyond Meat forces faiblesses groupe specialise viande vegetale

Consulter également notre article Avantages concurrentiels : les 5 forces de Porter

Analyse fondamentale de Beyond Meat

Exercice 2020 de Beyond Meat

Le président de Beyond Meat, Ethan Brown, a déclaré à la publication des résultats : « Je suis fier de nos réalisations en 2020 à la lumière des défis importants auxquels nous avons été confrontés, principalement au niveau de l’activité de restauration, en raison de la pandémie de COVID-19. Pour l’ensemble de l’année, nous avons augmenté nos revenus nets totaux de 37 %, les ventes du retail ayant plus que doublé par rapport à l’année précédente. »

Chiffre d’affaires en hausse de 36 %

Les revenus de 2020 se sont élevés à 108,9 millions de dollars, soit une augmentation de 36 % d’une année sur l’autre. L’augmentation est principalement liée à une augmentation du nombre de produits vendus.

Marge brute à 30,1%

La marge brute s’élève à 30,1 %, en baisse par rapport à 2019 où elle s’élevait à 33,5 %. D’un côté, le nombre de ventes a augmenté mais les coûts des produits vendus également (+43 %)

Perte opérationnelle de 49,3 millions de dollars

Les pertes opérationnelles se sont élevées à 49,3 millions de dollars en 2020 contre 0,5 millions de dollars en 2019. Il s’agit principalement de la répercussion de la baisse de la marge brute mais aussi d’une augmentation des autre coûts opérationnels (administratifs, supply chain, etc.)

Perte nette de 52,8 millions de dollars

La perte nette s’élève à 52,8 millions de dollars comparée à une perte nette de 12,4 millions de dollars l’année passée.

Exercice 2021 de Beyond Meat

Le président de Beyond Meat, Ethan Brown, a déclaré à la publication des résultats du second trimestre : « Nous sommes heureux d’annoncer des revenus nets records et le retour à la croissance dans les services alimentaires, nos clients ayant accueilli les consommateurs de nouveau dans leurs établissements ».

Les revenus nets se sont élevés à 149,4 millions de dollars, soit une augmentation de 31,8 % d’une année sur l’autre.

Le bénéfice brut est de 47,4 millions de dollars, soit une marge brute de 31,7 % des revenus nets.

L’EBITDA ajusté a représenté une perte de 2,2 millions de dollars, soit -1,5 % du chiffre d’affaires net.

La perte nette s’élève à 19,7 millions de dollars.

Lire aussi notre article Comment investir dans les actions US

Analyse graphique et technique de l’action Beyond Meat

Graphique d’évolution du cours de l’action Beyond Meat en bourse

Beyond Meat Inc evolution cours Bourse

Source : Café de la Bourse, graphique construit sur IG, données à titre indicatif

Analyse technique de l’action Beyond Meat

Après une extraordinaire progression au mois de juin 2021 (+58 %), l’action Beyond Meat retrouve ses niveaux d’avant hausse près du support des 102 dollars (en violet sur le graphique). Elle se situe actuellement dans un couloir baissier (en gris sur le graphique). Le titre Beyond Meat a d’ailleurs perdu près de 12 % de sa valeur au mois de septembre, dans le sillage de la baisse générale des actions « growth » , mais la baisse st aussi due à la déception des investisseurs concernant la croissance du chiffre d’affaires lors de la publication du second trimestre. Le prochain niveau de support à observer est au niveau des 102 dollars. Sur le court terme, la tendance de l’action Beyond Meat est plutôt neutre : la MACD est en dessous de sa ligne de signal, négative mais avec un angle de croisement pratiquement nul. Le RSI est en zone neutre.

La cassure de la zone des 102 dollars pourrait prolonger la chute de l’action Beyond Meat jusqu’au prochain niveau des 88 dollars atteint en mai 2020.

Notre avis sur l’action Beyond Meat

La mission et l’ambition de Beyond Meat s’inscrit dans des tendances de fond très porteuses autour de l’alimentation, de la protection de l’environnement et du changement climatique. L’action Beyond Meat est donc sans doute une valeur à avoir au sein de son portefeuille boursier dans une optique long terme. On pourra tenter de trouver un point bas sur l’action Beyond Meat une fois la correction globale des actions « growth » terminées. Il faudra surveiller l’émergence de la concurrence sur le moyen terme.

Découvrir aussi notre dossier Trading : comment devenir un trader Bourse

Turbo Bourse Beyond Meat

Pour trader l’action Beyond Meat, rapprochez-vous de votre courtier en Bourse. Vous pouvez par exemple choisir d’utiliser un produit dérivé du type Turbo call ou Turbo put pour tirer parti des fluctuations haussières et baissières de l’action Beyond Meat.

AdvertisementTurbo IG

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Toute activité de trading comporte des risques. Le service d’exécution d’ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Les Turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet - Twitter

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur sur BFM et sur B Smart ainsi que co-fondateur du Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading investir en bourse conseil
Crypto monnaie NFT-investissement-avenir

Les NFT : un investissement d’avenir ?

Alors que la popularité des jetons non fongibles (NFT) explose, de nombreux régulateurs cherchent à encadrer ce nouvel actif à la mode. Récemment, le député […]

Bourse et Trading societes-americaines-bourse-forts-dividendes
Produits Financiers