Le CAC 40 va-t-il encore monter en 2024 ?

Le CAC 40 va-t-il encore monter en 2024 ?

Après une année 2023 pendant laquelle le CAC 40 a enregistré une performance en Bourse de + 16,5 %, soit plus de deux fois et demi la performance moyenne annuelle du CAC 40 depuis 1990, il est légitime de se demander si l’indice CAC 40 va encore monter en 2024.

Nous allons voir dans cet article quels ont été les facteurs qui ont permis une telle performance du CAC 40 en 2023, les facteurs importants pour une poursuite de la hausse du CAC 40 en 2024, ainsi que les risques de correction sur l’indice CAC 40 en ce début d’année 2024. Enfin, nous allons tenter d’estimer avec une analyse détaillée vers où les cours de l’indice CAC 40 pourraient se diriger en 2024.

Pourquoi le CAC 40 a-t-il performé en 2023 ?

C’est une combinaison de nombreux facteurs qui ont amené le CAC 40 à enregistrer une telle performance en 2023. Sur le plan macro-économique, la baisse de l’inflation a été un élément important. L’inflation, qui avait atteint des niveaux records en 2022, a commencé à baisser en 2023, ce qui a apaisé les craintes des investisseurs quant à une récession économique. C’est évidemment un facteur perçu positivement par les opérateurs sur les marchés boursiers.

Qui dit baisse de l’inflation, ou inflation contrôlée, dit perspectives de baisse des taux d’intérêt. Les banques centrales, qui ont relevé leurs taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation, ont commencé à signaler qu’elles pourraient les baisser en 2024. Cette perspective a également été favorable à une hausse des marchés boursiers fin 2023.

La baisse des taux, ou la perspective d’une baisse des taux, rend l’épargne et les placements sans risques à taux garantis moins attractifs par rapport aux indices boursiers comme le CAC 40. C’est donc un coup de projecteur sur les actions en Bourse qui a aidé le CAC 40 à enregistrer une hausse en 2023 (notons d’ailleurs que l’essentiel de la performance du CAC 40 de 2023 a été générée en fin d’année).

Une théorie des marchés boursiers consiste à dire que le mois de janvier marque la tendance qui sera observée tout au long de l’année. Et le CAC 40 a connu un début d’année 2023 particulièrement dynamique, avec une hausse de 9,4 % en janvier 2023. Cette forte hausse en janvier 2023 est probablement l’amorce d’un regain d’intérêt des investisseurs pour les actions en Bourse, après une année 2022 plutôt difficile.

Lire aussi notre article Top 3 des actions du CAC 40 en 2023

Vers une poursuite de la hausse du CAC 40 en 2024 ?

Bien que les premiers jours de 2024 soient marqués par une légère baisse du CAC 40, les facteurs qui ont permis une forte hausse au cours des dernières semaines de 2023 devraient aussi jouer en faveur d’une poursuite de la hausse de l’indice CAC 40. Il faudra bien sûr que les anticipations des traders se concrétisent.

À condition donc que l’inflation reste maîtrisée et en baisse en 2024, les craintes des investisseurs quant à une récession économique devraient s’estomper de plus en plus. Une inflation en baisse serait également favorable aux entreprises, car elle réduirait leurs coûts, un élément d’autant plus important pour les entreprises de croissance et le secteur des nouvelles technologies comme l’IA par exemple.

Plus que la baisse de l’inflation, qui elle est déjà bien réelle, il faudra que la BCE décide de commencer à baisser ses taux d’intérêt directeurs. Jusqu’à présent, la baisse des taux, bien que fortement probable en 2024, ne reste qu’à l’étape de supposition et aucune date précise n’a été annoncée pour sa mise en application. Selon Alexandre Baradez, responsable de l’analyse chez IG : « La BCE pourrait commencer à baisser ses taux dès le printemps 2024 car, en plus d’avoir une inflation revenue à pratiquement 2 %, l’activité économique de la zone euro est complètement déprimée ».

Si les analystes ont estimé jusqu’en octobre 2023 que la baisse des taux devrait arriver fin 2024, les derniers discours des banques centrales fin 2023 peuvent laisser penser qu’une baisse des taux pourrait arriver plus tôt que prévue.

Baisse de l’inflation et baisse des taux sont des facteurs impactant fortement la Bourse, mais il faudra aussi surveiller la reprise de la croissance qui est actuellement au plancher, à 0,6 % en France.

En conclusion, au regard des différents éléments ci-dessus, on peut dire que le CAC 40 pourrait continuer sa hausse en 2024. Toutefois, il faudra que deux choses se concrétisent pour en avoir la certitude :

  • baisse des taux directeurs de la BCE ;
  • hausse de la croissance du PIB en France.

En l’absence de résultats concrets sur ces deux points, nous pourrions observer une baisse des cours du CAC 40 en 2024.

Consulter également notre guide Trading : comment devenir un trader Bourse ?

Quels sont les risques de correction du CAC 40 en 2024 ?

Comme nous, vous avez constaté que les premiers jours de l’année 2024 enregistrent une contre-performance sur le CAC 40, avec une baisse de plus de 2,5 %. Rien d’affolant puisqu’il s’agit à ce stade d’un simple retracement technique après une hausse rapide des cours de +12,5 % entre fin octobre 2023 et le 15 décembre 2023.

Il faudra néanmoins surveiller que ce retracement ne soit pas accompagné d’éléments aggravants sur un plan géopolitique, avec de mauvaises nouvelles provenant du front ukrainien, ou d’un embrasement de la situation israélo-palestinienne, ou encore de dérapages dans les relations entre la Chine et Taïwan après les élections taïwanaises de janvier 2024.

Tous ces éléments géopolitiques qui se concentrent en début d’année 2024 pourraient mettre un coup de frein à la hausse du CAC 40 et amorcer une phase de correction de l’indice parisien au cours du premier trimestre 2024.

De plus, il existe actuellement une surévaluation des marchés boursiers européens, qui pourrait être corrigée par une prise de bénéfices des investisseurs après une année 2023 exceptionnelle. Le CAC 40 se traite actuellement à un ratio cours/bénéfice de 18, ce qui est supérieur à sa moyenne historique de 15.

Quels cours pour le CAC 40 en 2024 ?



Il est très difficile, si ce n’est pas impossible, de prédire ce qui va se produire au cours des 12 prochains mois, notamment car de nombreux évènements totalement imprévisibles alimentent les marchés boursiers chaque année. Toutefois, sur la base des éléments actuellement à notre connaissance, nous pouvons vous détailler deux scénarios plausibles.

Un retour du CAC 40 vers les 7 000 points ?

L’inflation en zone euro devrait se situer autour de 2,5 à 3 % en 2024, ce qui reste un niveau élevé, mais très proche des objectifs de la BCE. Si l’inflation devait reprendre le chemin de la hausse en 2024, cela pourrait conduire à une correction des marchés boursiers, dont le CAC 40. Dans un tel scénario, les banques centrales devraient continuer à relever les taux d’intérêt en 2024 pour lutter contre l’inflation. Une hausse des taux d’intérêt pourrait entraîner une baisse de la croissance économique et des bénéfices des entreprises, ce qui aurait un impact négatif sur la tendance du CAC 40.

Il se pourrait alors que le risque de récession revienne sur le devant de la scène. Si une récession économique venait à arriver, que ce soit en France ou au niveau mondial, elle aurait aussi un impact négatif sur l’économie mondiale et sur le CAC 40.

D’un point de vue technique, en cas de facteurs macro-économiques négatifs, il faudra surveiller les plus importantes zones de support. Les supports pourront être, pour les investisseurs long terme, des niveaux sur lesquels renforcer leur position longue. En cas de cassure de chacun de ses supports, il conviendra de profiter de la baisse si vous êtes un trader, ou de se couvrir contre une poursuite de la baisse si vous êtes investi à long terme.

Analyse graphique de l’indice CAC 40 en 2024

Analyse Technique 2024 sur le CAC 40

Source : Tradingview

Ainsi, les principales zones de support de l’indice CAC 40 vont se situer autour de 7 350 points, 7 200 points, 7 050 points, 6 950 points et 6 800 points.

Un CAC 40 bientôt à 8 000 points ?



Si les éléments que nous avons détaillés dans la deuxième partie de cet article se concrétisent, il ne devrait théoriquement y avoir aucune raison empêchant les cours du CAC 40 de poursuivre leur hausse en 2024 au-delà du plus haut observé à 7 650 points le 14 décembre 2023.

Il est néanmoins difficile d’anticiper le niveau que les prix pourront atteindre, car avec des niveaux encore jamais atteints pour le CAC 40, nous serons en l’absence de zone de résistances observables graphiquement. Il faut alors une analyse chartiste plus poussée mais qui sera aussi moins précise.

Sur la base des canaux de tendance, il n’est pas impossible que les cours de l’indice CAC 40 dépassent les 8 000 points durant l’année 2024, et même peut-être puissent atteindre les 8 300 points.

Consulter également notre article 3 actions prometteuses en Bourse ?

Analyse technique de l’indice CAC 40 en 2024

Analyse tendance haussiere 2024 sur le CAC 40

Source : ProRealtime Web

Il est important de noter que la probabilité de chaque scénario est difficile à évaluer. Les investisseurs doivent donc être prudents et diversifier leur portefeuille boursier pour limiter les risques en 2024.

Consulter également notre guide Les meilleurs placements et investissements en 2024 ?

Source des images : freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.