Nvidia en Bourse : analyse du leader de cartes et processeurs graphiques

Le 12 juin 2019

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

analyse-bourse-nvidia

Café de la Bourse vous présente l’analyse de Nvidia, le pionnier californien de la conception des GPU (Graphics Processing Units), des cartes graphiques pour PC et consoles. Nvidia est également nommée la « firme au caméléon ».

Découvrez dans cet article, l’histoire et l’origine de Nvidia, ses produits et différentes applications, ainsi que l’analyse de ses parts de marché. Nous avons également analysé l’utilisation des GPU graphiques dans le secteur des cryptomonnaies. Ensuite, nous aborderons l’étude des rapports financiers de Nvidia, ses principaux ratios ainsi que le parcours boursier de ce leader des puces graphiques. En conclusion, nous nous demanderons s’il peut être judicieux ou non d’investir en Bourse dans Nvidia.

Infographie : dates et chiffres-clé de Nvidia

infographie-nvidia

1993 : création de Nvidia.

N°1 : leader du marché des cartes graphiques (81 % du marché mondial).

11,71 milliards de $ : chiffres d’affaires 2018.

4,14 milliards de $ : bénéfice net 2018.

X 6,56 : croissance du bénéfice net sur cinq ans.

Nvidia : présentation, stratégie et forces du spécialiste du processeur graphique

L’aventure commence en 1993, date de création de Nvidia par Jensen Huang, Chris Malachowsky et Curtis Priem.

Partis d’un constat que le PC (Personal Computer ou ordinateur personnel) deviendrait rapidement une plateforme de référence en termes de jeux vidéo et d’applications multimédia, les trois créateurs de Nvidia ont dû faire face à une rude concurrence à leurs débuts car durant leurs trois premières années d’activité, 70 sociétés de créations de puces informatiques étaient présentes sur ce marché.

En 1994, Nvidia signe un partenariat avec la société de semi-conducteurs franco-italienne SGS Thomson Microelectronics (actuellement devenue STmicroelectronics) dans le but d’industrialiser la fabrication de puces de type accélérateurs d’interfaces graphiques. En partenariat avec la société de jeux vidéos SEGA, la première carte graphique Nvidia est lancée en 1995 sous le nom de NV1 « Diamond Edge 3D ».

En 1998, Nvidia lance son processeur graphique 3D d’une architecture révolutionnaire de type 128 bits. Le succès commercial est immédiat avec plus d’un million d’unités vendues lors des quatre premiers mois de sa sortie.

Un an plus tard, Nvidia lance un appel public à l’épargne à 12 $ par action. Cette même année, le groupe invente le GPU (Graphics Processing Units) qui marque le début des cartes graphiques grand public pour PC, sous le nom de GeForce. Ces nouvelles puces graphiques étaient capables de traiter 10 millions de polygones par seconde.

cartes-graphiques-nvidia

Source : nvidia.com

Toujours en 1999, Nvidia lance ses modèles Quadro à destination des infographistes professionnels.

Courant 2001, Nvidia développe des puces graphiques intégrées aux cartes mères. Ces puces sont moins puissantes que celles d’une carte graphique, mais offrent un coût moindre car intégrées aux cartes mères. Généralement, elles suffisent pour les applications bureautiques, la navigation internet, la lecture de vidéos et jeux vidéo basiques mais disposent d’une puissance trop limitée pour les jeux vidéo 3D, où la norme est la carte graphique.

En 2002, Nvidia est considérée comme la société ayant la plus forte croissance par le magazine « Fortune ». Parallèlement, Nvidia franchit le cap des 100 millions de processeurs graphiques commercialisés.

En 2004, le groupe lance la technologie SLI permettant d’intégrer plusieurs cartes graphiques au sein d’un même PC augmentant ainsi la puissance graphique. Puis en 2005 SONY retient les puces Nvidia pour les consoles Playstation 3.

Le cap des 500 millions de puces et cartes graphiques commercialisées est atteint en 2006. Nvidia développe également CUDA pour le monde de la science et Hybrid Graphics pour les applications de développement 2D/3D sur ordinateurs portables.

Le premier trimestre 2007 a marqué un record de chiffre d’affaires pour Nvidia, le cap du milliard de $ est franchi.

En 2009, Nvidia et Siemens collaborent au lancement du premier échographe 3D au monde, pour des applications médicales.

En 2011, la société Nvidia a franchi la barre du milliard de processeurs graphiques commercialisés depuis sa création. Cette même année, Intel choisit NVIDIA comme fournisseur de référence pour ses puces graphiques permettant au groupe NVIDIA de percevoir 1,5 milliard de $ de redevances sous forme de licences.

En 2013, Nvidia lance les modèles de cartes graphiques Titan basées sur l’architecture des supercalculateurs, une aubaine pour les passionnés de jeux vidéo. Trois ans plus tard, en 2016, Nvidia développe des puces DGX-1 pour des applications d’intelligence artificielle, ainsi que pour le secteur du véhicule autonome avec Nvidia Drive PX2.

En 2018, les GPU Nvidia Turing révolutionnent le monde de l’infographie par le traitement des rayons en temps réel.

Applications et produits proposés par Nvidia, leader du GPU

Gaming : cartes graphiques Nvidia pour joueurs de jeux vidéo

Nvidia commercialise de nombreux modèles de cartes graphiques destinées aux joueurs. Les prix sont établis entre 195 € et 1 639 €.

Pour la commercialisation de ses cartes graphiques, Nvidia utilise des réseaux de distributeurs de types magasins physiques et sites e-commerce. La société ne vend pas ses cartes graphiques de manière directe.

Le modèle actuel le plus abouti conçu par Nvidia, est la carte graphique GeForce 2080 TI sur une architecture Turing incluant 11 Go de VRAM GDDR6, une interface mémoire de 352 bits et 4 352 processeurs de flux.

Aucun jeu vidéo, même les plus gourmands en puissance de calcul graphique, ne résiste à cette carte graphique. Les joueurs peuvent donc pousser toutes les options de shaders (effets de lumière), ombrages, textures, etc. au maximum sans se soucier du moindre ralentissement durant leur parties les plus intenses. La 3D est splendide et fluide.

nvidia-jeux-video

Source : nvidia.com

Les images générées par les cartes graphiques dernières générations de Nvidia offrent un grand réalisme.

Applications intelligentes et machines autonomes Nvidia

nvidia-applications-intelligentes

Source : nvidia.com

Nvidia développe des applications intelligentes pour la robotique, les drones, l’optique automatisée, les flux vidéos, etc.

Cloud et Data Centers, Deep learning et IA proposés par Nvidia

Dans le domaine du Cloud et des Data Centers Nvidia commercialise principalement ses stations DGX, HGX et TESLA. La technologie Nvidia Pascal offre des avancées en termes de puissance de calcul lié aux Data Centers.

CUDA-X AI permet également l’optimisation des applications d’intelligence artificielle notamment dans le domaine du deep learning (apprentissage automatique) et de l’analyse des données.

Les technologies conçues par Nvidia en matière d’intelligence artificielle sont utilisées par de nombreux secteurs : les villes connectées, la santé, le commerce, la robotique ou encore l’automobile. Par exemple, la technologie DRIVE AutoPilot de Nvidia figure parmi les systèmes de pointe en matière de conduite automatisée.

nvidia-conduite-automatisee

Source : nvidia.com

Solutions de conception et logiciels proposés par Nvidia

Nvidia offre des solutions complètes à destination des professionnels de la création visuelle grâce au matériel et aux logiciels Nvidia Quadro. Qu’elles soient pour les projets scientifiques, les infographistes ou la science des données, les solutions Nvidia Quadro RTX sont la référence mondiale.

Produits issus du secteur santé et médical de Nvidia

Nvidia Clara propose des innovations en termes d’imagerie médicale et de traitement de grandes quantités de données cliniques. Des solutions pour l’analyse du génome sont également proposées par Nvidia en vue d’accélérer la recherche médicale.

Plateforme multimedia Nvidia Shield

Nvidia Shield est une plateforme multimédia disponible en 4 K (ultra haute définition) permettant l’accès aux jeux, séries en streaming, films, applications, etc.

nvidia-plateforme-streaming

Source : nvidia.com

Cryptomonnaie et cartes graphiques

La majeure partie du chiffre d’affaires de Nvidia (86,85 %) est issu de la vente de GPU (cartes graphiques ou processeurs graphiques spécifiques).

Nvidia est leader sur les cartes graphiques haut de gamme qui détient 81 % du marché mondial des cartes graphiques.

Son principal concurrent est le fabricant ATI.

Depuis l’essor récent des cryptomonnaies, les GPU graphiques connaissent une utilisation plutôt originale qui n’a rien à voir avec les applications graphiques pour lesquelles elles sont à l’origine destinées.

En effet, l’activité liée au « minage » de cryptomonnaies nécessite des processeurs graphiques, il s’agit d’obtenir une grande puissance de calcul afin de participer au décryptage des transactions liées à la blockchain et aux cryptomonnaies. De ce fait, le « mineur » obtient des fractions de cryptomonnaies en échange de sa participation aux transactions.

Ainsi, de grandes quantités de cartes graphiques ont été commandées lors de l’essor récent des cryptomonnaies. D’ailleurs, les modèles de carte graphiques les plus rentables pour les activités de « minage » se sont vite vues en rupture de stocks. Chose logique, sachant qu’un « mineur » moyen de cryptomonnaies acquiert plusieurs cartes graphiques qu’il monte en « rig ». Il s’agit d’un banc de cartes graphiques alignées. Certains grands acteurs du minage ont même investi au sein de « fermes » de « minage » de cryptomonnaies qui disposent de dizaines de serveurs composés eux-mêmes de centaines de cartes graphiques. Les pays froids sont d’ailleurs parfois retenus pour l’implantation des fermes afin de faciliter le refroidissement du matériel.

cartes-graphiques-nvidia-processeur

Source : cryptos.net

Analyse des rapports financiers et valorisation en Bourse de Nvidia

Chiffre d’affaires et résultats de Nvidia

Chiffre d’affaires de Nvidia entre fin janvier 2015 et fin janvier 2019 (en millions de $)

nvidia-chiffre-affaires

Le chiffre d’affaires de Nvidia est en croissance entre 2014 et 2018, passant de 4 682 millions de $ à 11 716 millions de $, soit une croissance de + 150,2 % en 5 ans.

Résultats de Nvidia entre fin janvier 2015 et fin janvier 2019 (en millions de $)

nvidia-resultats-financiers

Nvidia a connu une croissance significative de ses bénéfices à compter de 2015. Ils ont été multipliés par 6,74 entre 2014 et 2018. Le groupe a généré 4 141 millions de $ de bénéfice net au titre de 2018.

Valorisation du bilan de Nvidia

Au sein de son dernier bilan annuel clos le 27 janvier 2019, Nvidia dispose d’actifs totaux à hauteur de 13 292 millions USD et de capitaux propres pour 9 342 millions USD, soit 15,37 $ par action.

À l’actif de son bilan, Nvidia possède 7 422 millions USD de trésorerie et équivalents de trésorerie ainsi que 1 424 millions USD de créances clients et 1 575 millions USD d’inventaires.

Les immobilisations corporelles (biens physiques destinés à être conservés sur le long terme) de Nvidia s’élèvent à 1 404 millions USD.

Les passifs de Nvidia sont de 3 950 millions USD et comprennent principalement la dette financière long terme à hauteur de 1 988 millions USD ainsi que des dettes d’exploitation à hauteur de 1 329 millions USD.

Les actifs intangibles de Nvidia s’élèvent à 663 millions USD dont 618 millions USD de Goodwill et 45 millions USD d’immobilisations incorporelles.

La valeur de l’actif net tangible de Nvidia est donc établie à 9 342 millions USD (valeur des capitaux propres) – 663 millions USD (valeurs des actifs intangibles), soit 8 679 millions USD et 14,27 $ par action.

Ratios financiers de Nvidia

À son cours de Bourse de clôture du 4 juin 2019 établi à 143 USD, Nvidia offre un bénéfice par action 2018 de 6,81 USD, soit 4,76 %.

Côté valorisation bilancielle, la valeur d’actif net par action de Nvidia est de 14,27 $ au titre de son dernier bilan annuel, tandis que son cours de Bourse est établi à 143 USD au 4 juin 2019. Nvidia est donc actuellement a priori survalorisée en Bourse au regard de son bilan.

Le ratio d’endettement financier sur capitaux propres tangibles de Nvidia est de 22,91 %, la dette financière de Nvidia est donc faible. La dette globale de Nvidia représente seulement 2,09 années de bénéfice net (2018).

Ces ratios sont strictement issus des rapports financiers de Nvidia. Ils indiquent une survalorisation du groupe en termes de capitalisation boursière comparée à la valeur de son actif net (capitaux propres) ou, en d’autres termes, ce que possède le groupe Nvidia soustrait de ce qu’il doit.

Bourse : évolution du cours des actions Nvidia et dividendes

Cours de Bourse de l’action Nvidia

Graphique du cours de l’action Nvidia depuis 2002

action-nvidia

Source : Tradingview

Le cours de Nvidia a connu son essor à compter de 2016 car son cours de Bourse passe de 29,29 $ début janvier 2016 à 281 $ en septembre 2018, soit une multiplication par presque 10. L’action Nvidia a ensuite connu un repli marqué entre octobre 2018 et décembre 2018 passant de 281 $ à un plus bas de 133 $.

Depuis janvier 2019, le cours de Bourse de Nvidia évolue de manière volatile et son cours de Bourse est fixé à 143 $ au 4 juin 2019.

Dividendes de Nvidia

Le dividende de Nvidia est versé à fréquence trimestrielle, il est en croissance de + 79,41 % entre 2014 et 2018.

2014 : 0,34 $ / action

2015 : 0,395 $ / action

2016 : 0,485 $ / action

2017 : 0,57 $ / action

2018 : 0,61 $ /action

Nvidia en Bourse : faut-il investir dans le leader du GPU ?

La réponse est double : côté valorisation bilancielle Nvidia est chèrement valorisée car sa valeur d’actif net tangible par action est inférieure à 15 $ par action contre un cours de Bourse établi actuellement à 143 $. De ce fait, l’investisseur value se tiendra probablement à l’écart de ce type d’investissement.

D’un autre côté, la performance financière de Nvidia est remarquable avec une croissance de son chiffre d’affaires de + 150,2 % au cours des cinq dernières années passant de 4,68 milliards de $ à 11,72 milliards de $, soit une croissance de plus de 150 % entre 2014 et 2018.

La croissance des bénéfices est encore plus spectaculaire grâce à une évolution de 631 millions de $ en 2014 à 4,14 milliards de $ au titre de 2018, soit une multiplication par 6,56.

L’intérêt de Nvidia réside donc dans sa capacité à générer une forte croissance de son chiffre d’affaires et surtout de ses bénéfices. Notons également que Nvidia est une société très rentable car au cours de son dernier exercice comptable, elle réalise 4,14 milliards de bénéfice net pour un chiffre d’affaires de 11,72 milliards de $, ce qui équivaut à une marge bénéficiaire particulièrement intéressante de 35,32 %.

À son cours de Bourse du 4 juin 2019 établi à 143 $, la rentabilité bénéficiaire de l’action Nvidia est de 4,76 % car son dernier bénéfice par action est de 6,81 $.

Au regard de ces éléments, la valorisation actuelle de Nvidia sur des seuils établis 143 $ par action est donc a priori un investissement à recommander pour l’investisseur ayant une stratégie de croissance. L’investisseur value aura plutôt tendance à rester à l’écart.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


bill-gates-microsoft-informatique
jack-ma-alibaba
apple-tim-cook
investir-token-blockchain