Capgemini : faut-il investir en Bourse dans le géant européen de la transformation digitale ?

Le 23 octobre 2020

capgemini-analyse-bourse

Le groupe Capgemini a finalisé l’acquisition d’Altran cette année, devenant ainsi l’un des leaders mondiaux de la transformation numérique, du conseil et de l’industrie 4.0.

Café de la Bourse a analysé les derniers résultats semestriels de Capgemini. Découvrez l’histoire du groupe, le profil de la société et ses secteurs d’activité ainsi que son portefeuille de services. Retrouvez également notre synthèse du déroulement de l’acquisition d’Altran par Capgemini.

Nous évoquerons ensuite le dividende de l’action Capgemini et nous pencherons sur l’analyse de ses comptes avant de nous intéresser aux indicateurs clé du groupe. Enfin, nous répondrons à la question : faut-il investir en Bourse dans l’action Capgemini ?

Infographie : chiffres-clé de Capgemini

capgemini-infographie-chiffres

1967 : Création du groupe Capgemini

14,13 milliards d’€ : chiffre d’affaires 2019

825 millions d’€ : bénéfice 2019

1,25 % : rendement du dividende

+ 62 % : croissance du chiffre d’affaires sur 10 ans

+ 206 % : croissance du résultat net sur 10 ans

Cours Capgemini : cours de l’action Capgemini en Bourse

Les derniers résultats financiers de Capgemini

Les derniers résultats du 1er semestre 2020 (S1 2020) du groupe Capgemini indiquent les éléments suivants :

  • un chiffre d’affaires semestriel en croissance de + 8,19 %, passant de 7 007 millions d’€ (S1 2019) à 7 581 millions d’€ (S1 2020) ;
  • un résultat net positif (bénéfice net) de 309 millions d’€ au S1 2020, en repli de 20,16 % (387 millions d’€ au S1 2019).

L’impact de la crise du Covid-19 est conséquent sur les résultats de nombreuses sociétés, ceux de Capgemini sont restés solides durant cette période de conjoncture plus difficile.
AdvertisementToutes les actions à 0 % de commission sur etoro*

*Votre capital est assujetti à un risque

Advertisementetoro action en Bourse

Histoire et évolution de Capgemini, spécialiste du numérique et de la transformation digitale

C’est en 1967, à Grenoble, que l’entreprise Sogeti (SOciété pour la Gestion de l’Entreprise et Traitement de l’Information) est créée, à l’initiative de Serge Kampf. À l’époque, Sogeti propose à ses clients les services de ses ingénieurs spécialisés en informatique et en infogérance (systèmes d’information des entreprises).

La période est très propice aux activités informatiques, et ce pendant plusieurs décennies, car ce domaine était en pleine expansion. Sogeti ouvre plusieurs agences en France.

Huit ans plus tard, en 1975, Sogeti acquiert les deux groupes CAP et Gemini Computer Systems. Un leader européen des services informatiques naît. Il prend le nom de « Cap Gemini Sogeti ».

En 1980, la filiale Capgemini Logiciel participe à la création de l’annuaire électronique sur Minitel. Puis, en 1981, le groupe acquiert la SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique) DASD (États-Unis), spécialisée dans la conversion des données. Il s’agit alors de l’acquisition la plus conséquente effectuée par une SSII européenne sur une SSII américaine.

Dès 1982, le groupe Capgemini est déjà très implanté à l’international avec la moitié de son chiffre d’affaires réalisé hors de France. Cette même année, le groupe Capgemini franchit le seuil du milliard de francs de chiffre d’affaires annuel.

C’est en 1985 que Capgemini entre en Bourse. Le succès est spectaculaire avec une demande de souscriptions largement supérieure à l’offre d’actions Capgemini.

Cinq ans plus tard, en 1990, Capgemini acquiert la 2ème SSII allemande SCS ainsi que le groupe Hoskyns N°1 européen de l’infogérance. Entre le milieu des années 90 et le milieu des années 2000, la situation fut plus difficile pour le groupe du fait de la concurrence, du dégonflement de la bulle Internet et de certaines années de pertes financières.

C’est en 2012 que Serge Kampf (PDG fondateur de Capgemini) prend sa retraite et lègue sa place à Paul Hermelin.

Le segment innovation numérique est la spécialité de Capgemini Invent depuis 2018.

En résumé, la startup grenobloise, créée en 1967, a su se hisser parmi les plus grands groupes de services informatiques mondiaux lors d’une période très favorable aux services numériques et ayant profité d’innovations majeures.

D’ailleurs, la diminution de la taille des bureaux que l’on peut encore apercevoir dans les « vieux » sièges sociaux des entreprises témoignent de cet essor de l’informatique : là ou il y avait plusieurs employés auparavant, seulement quelques postes de travail sur PC s’y trouvent actuellement. Et cela concerne l’administratif, la gestion, la logistique de bureau, la comptabilité, etc.

La réussite de Cap Gemini est également due à une politique de croissance externe (par l’intermédiaire d’acquisition de concurrents) dont voici les principaux exemples :

  • 1970 : Solame (Société Lyonnaise d’Application Mécanographiques) ;
  • 1973 : 49 % du capital de CAP (Centre d’Analyse et de Programmation) ;
  • 1974 : Gemini Computer Systems ;
  • 1976 : entrée au capital de Brossard consultants ;
  • 1981 : DADS ;
  • 1985 : CGA Computers ;
  • 1988 : entrée au capital de Sema-Metra ;
  • 1990 : SCS et Hoskyns ;
  • 2000 : acquisition de filiale conseil d’Ernst & Young ;
  • 2007 : Kambay International ;
  • 2008 : Getronics ;
  • 2010 : IBX, Strategic Systems Solutions, Plaisir Informatique, CPM Braxis, Thesys Technologies et IT Services ;
  • 2011 : Avantias, Artesys, Prosodie, Praxis Technology, et AIVE Group ;
  • 2013 : Euriware (filiale informatique d’Areva) et Strategic Systems & Products Corp. ;
  • 2015 : Igate ;
  • 2020 : Altran.

Profil et secteurs d’activité du groupe Capgemini

capgemini-specialiste-transformation-digitale
Grâce à ses 219 000 collaborateurs et sa présence dans 50 pays, Capgemini figure parmi les leaders mondiaux du conseil et de la transformation numérique ainsi que des services technologiques et d’ingénierie.

Avec 14,13 milliards d’€ de chiffre d’affaires 2019 pour un bénéfice net de 852 millions d’€, Capgemini accompagne ses clients au sein de nombreux secteurs industriels, tertiaires, des télécoms et des médias, de la consommation, etc.

Au niveau géographique, 32 % du chiffre d’affaires du groupe est réalisé aux États-Unis, 27 % en Europe (Hors France), 21 % en France, 12 % au Royaume-Uni et en Irlande, et 8 % en Asie-Pacifique et en Amérique Latine.

Selon l’approche par segments d’activités, 71 % du chiffre d’affaires est issu du pôle Applications & Technologie, 22 % du pôle Opérations & Ingénierie, et 7 % du pôle Stratégie & Transformation.

Des leaders mondiaux du numérique sont partenaires de Capgemini tels que IBM, Microsoft, SAP, Oracle, Dell ou encore Amazon Web Services.

Consulter aussi notre article Investir dans le big data

Services et solutions proposés par le groupe Capgemini



Application, testing et infrastructures

Ce pôle offre des services de maintenance des applications numériques, des processus d’automatisation, des infrastructures informatiques, de tests, et des développements applicatifs en collaboration avec les DSI des sociétés (Directions des Services Informatiques).

Applied Innovation Exchange (AIE)

Les plateformes AIE de Capgemini sont concentrées sur l’innovation et définies en quatre axes : Discover, Devise, Deploy, et Sustain. Ainsi, Capgemini permet à ses clients la découverte et l’exploration des technologies numériques émergentes.

Cloud

Le cloud computing prend une place exponentielle dans le monde de l’entreprise. Il s’agit de l’environnement numérique relatif au stockage et à l’exploitation des données sur des serveurs « online ». Ainsi, les sociétés réduisent leurs besoins en serveurs internes et font appel à des prestataires externes tels que Capgemini. Grâce aux services cloud first de Capgemini, les entreprises gagnent en compétitivité et profitent des dernières innovations en matière de cloud.

Cybersécurité et risques

La confidentialité et la cybersécurité des données sont devenus incontournables avec l’essor du numérique, Capgemini propose des services et des solutions permettant de détecter instantanément toute « cyber menace ». Les sociétés peuvent ainsi rester sereines concernant leurs risques numériques.

Digital et data

Les pôles « Digital » et « Data » de Capgemini proposent à leurs clients des services de conceptions d’expériences clients, des solutions mobiles, des services de « Digital Manufacturing » et de « Digital Engineering », ainsi que des stratégies de transformations digitales.

Intelligence Artificielle

L’intelligence artificielle est la prochaine révolution numérique. À titre d’exemple, certaines caméras sont capables de prédire les accidents du travail dans les usines. Grâce à perform AI, Capgemini accompagne ses clients dans leurs intégrations en termes de machine learning et de solutions relatives à l’intelligence artificielle.

Intelligent Industry

L’industrie 4.0 est en marche : numérisation des éléments industriels, logiciels, intelligence artificielle, connectivité sans fil de nouvelle génération, industrie intelligente, automatisation intelligente en sont quelques exemples. Par exemple, les industries les plus modernes disposent de chariots élévateurs guidés par laser pour leurs besoins en logistique. Grâce à sa nouvelle filiale Altran, Capgemini est devenu l’un des acteurs de référence en termes de technologies numériques pour l’industrie.

Services d’externalisation métiers

Dans le cadre des besoins des sociétés en excellence opérationnelle et informatique, Capgemini business Services propose des solutions en externalisation des métiers et des technologies. Les clients du groupe bénéficient ainsi de réductions de coûts.

Transformation & Innovation

Avec Capgemini Invent, les équipes d’experts en transformation et en innovation digitale apportent leurs conseils en solutions évolutives en matière d’automatisation numérique et en intégrations digitales de pointe.

Par exemple, Capgemini a collaboré avec Orange France dans le cadre de l’automatisation des tâches back office et des expériences clients. Cela a permis à l’opérateur de se centrer davantage sur ses activités à plus forte valeur ajoutée.

Acquisition d’Altran par Capgemini

capgemini-acquisition-altran

À la suite de la montée de Capgemini au capital d’Altran (3,2 milliards d’€ de chiffre d’affaires en 2019), leader européen du conseil et de l’ingénierie en innovation technologique, le seuil de 98 % de participation a été atteint en mars 2020.

L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) a validé le retrait de la cote des actions Altran dans le cadre de cette OPA (Offre Publique d’Achat) amicale. Cette synergie avec Altran permet au groupe Capgemini de se positionner comme leader mondial de « l’intelligent Industry ».

L’OPA a été fixée à un prix de 14,50 € par action Altran, ce qui correspond au double de sa valorisation de début décembre 2018 lorsque le cours de l’action Altran a touché un point bas à 7 €.

Rendement du dividende Capgemini

Évolution du dividende Capgemini sur 10 ans

(En € par action, années de versements retenues)

capgemini-dividende-evolution

Le montant du dividende Capgemini a été stable, à 1,00 € par action, entre 2011 et 2013, avant d’initier une croissance régulière jusqu’en 2018 pour s’établir à 1,70 €. Ce montant a été identique en 2019.

Pour 2020, le dividende Capgemini est en repli, à 1,35 € par action.

Le rendement 2020 du dividende de l’action Capgemini est de 1,25 % à son cours de Bourse du 20 octobre 2020, établi à 108 € (1,57 % en 2019).

La société Capgemini est parvenue à maintenir son dividende courant 2020 (au titre de l’année fiscale 2019) malgré la crise sanitaire et économique due au Covid-19, alors que la plupart des grands groupes français l’ont supprimé ou réduit. Cette situation indique une bonne solidité des résultats du groupe Capgemini.

Bourse  : évolution du cours de l’action Capgemini à long terme

Graphique du cours de Bourse de l’action Capgemini depuis 2011

cours-capgemini-action-bourse

Source : Tradingview (hors tracés)

L’étude graphique du cours de l’action Capgemini, cotée au CAC 40, peut être décomposée en 5 phases :

  • une tendance haussière entre début septembre 2011 et mi-juillet 2018, de + 381 % ;
  • une tendance baissière entre mi-juillet 2018 et fin décembre 2018, de – 29 % ;
  • une tendance haussière entre fin décembre 2018 et mi-janvier 2020, de + 44 % ;
  • une tendance baissière entre mi-janvier 2018 et mi-mars 2020, de – 44 % ;
  • une tendance haussière depuis mars 2020, de + 63 %.
Découvrir aussi notre dossier Trading : comment devenir un trader Bourse ?

Capgemini : analyse des résultats financiers et valorisation en Bourse

Chiffre d’affaires de Capgemini depuis 2010

en millions d’euros

capgemini-chiffre-affaires

Le chiffre d’affaires de Capgemini affiche une bonne croissance sur le long terme. Il passe de 8 697 millions d’€ (8,70 milliards d’€) en 2010 à 14 125 millions d’€ (14,13 milliards d’€) en 2019, soit une croissance de + 62,41 % sur 10 ans.

Résultat net de Capgemini depuis 2010

en millions d’euros

capgemini-resultat-net

Les bénéfices de Capgemini ont été en croissance entre 2010 et 2015, passant de 278 millions d’€ à 1 107 millions d’€ (1,1 milliard d’€). Ils ont ensuite connu une période baissière entre 2015 et 2018, passant de 1 107 millions d’€ à 724 millions d’€, soit un repli progressif de 35 % sur cette période de 4 ans.

En 2019, le bénéfice net de Capgemini a été de 852 millions d’€ (+ 17,67 % par rapport à 2018).

Sur 10 ans, la croissance du bénéfice est très intéressante, à hauteur de + 206 %.

Bilan consolidé annuel du groupe Capgemini

Selon son bilan annuel consolidé clos le 31 décembre 2019, le groupe Capgemini dispose d’actifs totaux à hauteur de 18 135 millions d’euros. Les capitaux propres inscrits au bilan de la société sont de 8 419 millions d’€.

Une fois divisé par 166,17 millions d’actions au capital, la valeur des capitaux propres de Capgemini ressort à 50,66 € par action, en-dessous de son cours de Bourse actuel de 108 € du 20 octobre 2020. Soulignons également la valeur des actifs intangibles à l’actif du bilan à hauteur de 8 307 millions d’€ (7 662 millions d’€ de goodwill et 645 millions d’€ d’actifs intangibles).

À cet égard, la valeur des capitaux propres tangibles de Capgemini est faible (112 millions d’€). Néanmoins, la typologie de l’activité de Capgemini est principalement immatérielle (infogérance, conseils, services numériques, etc.). Il est donc préférable de retenir la valeur des actifs intangibles comme étant « concrète ».

Du côté des passifs (9 716 millions d’€), on retrouve principalement la dette de financement, à hauteur de 3 281 millions d’€. Concernant son ratio de solvabilité, au 31 décembre 2019 (dette de financement / capitaux propres), il s’élève à 0,39, ce qui est très raisonnable.

Indicateurs clé de Capgemini




Voici 8 indicateurs clés relatifs à l’action du CAC 40 Capgemini :

1. Une rentabilité bénéficiaire modérée

Le BPA (Bénéfice Par Action) 2019 de l’action Capgemini ressort à 5,15 €, soit une rentabilité bénéficiaire modérée à hauteur de 4,77 % (BPA 2019 / cours de Bourse actuel).

2. Une marge bénéficiaire moyenne

Avec 852 millions d’€ de bénéfice net 2019, la marge bénéficiaire du groupe est moyenne au regard de son chiffre d’affaires de 14 125 millions d’€. Elle s’établit à 6,03 % en 2019.

3. Une valorisation boursière assez élevée au regard du bilan

La valeur des capitaux propres du dernier bilan consolidé 2019 de Capgemini s’élève à 8 419 millions d’€ face à une capitalisation boursière de 17 517 millions d’€ au 20 octobre 2020. La valorisation boursière est donc 2,08 x supérieure à la valeur de l’actif net au bilan (capitaux propres).

4. Une bonne solvabilité

Le ratio de solvabilité du groupe Capgemini, déterminé par la formule (dettes financières / capitaux propres), est bon. Il est établi à 0,39, soit 39 % des capitaux propres financés par de la dette financière.

5. Un rendement limité du dividende

En 2020, le rendement du dividende Capgemini (1,35 € par action) ressort à 1,25 % à son cours de Bourse actuel de 108 €. Celui de 2019 (1,70 € de dividende par action) était de 1,57 % sur la base du prix actuel de l’action Capgemini.

6. Un bon premier semestre 2020

Capgemini a affiché de bons résultats au cours du premier semestre 2020 en considération de la conjoncture économique difficile du fait du Covid-19. Malgré un bénéfice semestriel en repli de 20 %, l’impact apparaît comme « limité ». Le chiffre d’affaires a quant à lui été en croissance de + 8,19 % entre le S1 2019 et le S1 2020.

7. Des résultats hétérogènes sur le long terme, mais positifs

Capgemini a profité d’une croissance soutenue de ses bénéfices entre 2010 et 2015, a ensuite connu une période de repli entre 2015 et 2018, avant de renouer avec la croissance entre 2018 et 2019.

8. Une position de leader mondial

Le groupe Capgemini figure parmi les leaders mondiaux du secteur des prestations de services informatiques et de la transformation numérique à la suite de son acquisition du groupe français Altran finalisée cette année. Capgemini renforce ainsi son avantage concurrentiel et se place parmi les plus grands groupes mondiaux de son secteur. Il est même le leader européen de « l’intelligent Industry ».

Faut-il investir en Bourse dans l’action Capgemini ?

Au regard de ces arguments, est-il opportun d’investir en Bourse dans l’action du CAC 40 Capgemini ? Notre avis est neutre au regard de la valorisation boursière actuelle.

En premier lieu, le dernier bilan consolidé annuel de Capgemini présente une valorisation d’actif net correspondant à moins de la moitié de la capitalisation boursière actuelle.

Ensuite, du côté de la rentabilité bénéficiaire (BPA 2019 / Cours de Bourse actuel) à 4,77 % et de celle du dividende (rendement de 1,25 %), elles ne sont pas « exceptionnelles ».

La marge bénéficiaire (bénéfice 2019 / chiffre d’affaires 2019) de Capgemini reste moyenne à hauteur de 6,03 %.

Néanmoins, Capgemini présente également d’excellents atouts :

  • une croissance des résultats nets (bénéfices) très intéressante sur 10 ans (+ 206 %, de 278 millions d’€ en 2010 à 852 millions d’€ en 2019) ;
  • une bonne croissance du chiffre d’affaires sur 10 ans (+ 62,41 %) ;
  • une forte position concurrentielle à l’échelle mondiale, renforcée depuis l’acquisition d’Altran ;
  • une croissance externe remarquable sur le long terme, puisque Capgemini a acquis de nombreux groupes concurrents durant son histoire ;
  • une bonne résilience des résultats durant la conjoncture économique complexe liée à l’épidémie de Covid-19 ;
  • une excellente solvabilité au bilan.

En résumé, Capgemini est une action qui présente des qualités certaines. Son point faible, selon nous, provient de sa valorisation boursière sans doute trop élevée au regard des premiers points susmentionnés.

Abonnez-vous gratuitement à notre Newsletter et recevez toutes nos analyses

Source images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Louis Yang

Co-fondateur - Café de la Bourse - Site internet

Diplômé de l’ICN et de l’ESCP. Louis Yang a travaillé à la Mission Economique, au sein du groupe Lafarge et a été conseiller en gestion de patrimoine indépendant. Il a également été rédacteur et éditeur financiers pour Aol Finance et Yahoo Finance.

Il est auteur pour la librairie du Commerce International, chroniqueur Bourse sur BFM et co-fondateur de Cafedelabourse.com.

#

Derniers Dossiers


Bourse et Trading IPO-reussites-fulgurantes-marches-US-2020
Bourse et Trading OPA-operation-avantageuse-actionnaire
Bourse et Trading societes-americaines-bourse-forts-dividendes
Bourse et Trading worldline-analyse-bourse